HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
ConnexionS'enregistrerGalerieFAQCalendrierPortailAccueilRechercher
http://www.handichrist.net/
Pas d'enregistrement à cause des gens postant partout le même message régulièrement, leur site perso ne leur suffisant pas
Partagez
 

 MANUEL VALLS

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime18.04.12 22:53

Manuel Valls, dont le prénom signifie "Dieu avec avec nous" en hébreu, se verrait bien ministre de l'Intérieur. En tout cas, il s'y prépare!

AFP
Manuel Valls, directeur de la communication de François Hollande, devrait bientôt rencontrer des prêtres du cercle Léon XIII. Il se prépare à un hypothétique poste de ministre de l'Intérieur, au cas où la gauche l'emporterait.  

Le directeur de la communication de François Hollande, potentiel ministre de l'Intérieur - et, par extension, des Cultes - en cas de victoire de la gauche, devrait prochainement rencontrer une dizaine de prêtres du cercle Léon XIII.  

Derrière ce nom se cachent des ecclésiastiques catholiques franciliens qui ont comme point commun d'être jeunes et de vouloir échanger avec le monde politique.  

Nicolas Sarkozy les avait invités à dîner en décembre 2011, en compagnie de son conseiller, Camille Pascal. Jean-Louis Borloo leur a déjà également consacré du temps. Lors de leur futur rendez-vous avec Manuel Valls (une rencontre précédemment prévue avait été annulée pour des raisons d'agenda), les prêtres du cercle Léon XIII comptent aborder prioritairement les questions de l'euthanasie et du mariage homosexuel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime10.07.12 19:52

Un petit copié-collé d'un prêtre(sérieux,Vatican II )sur le mariage...
" Si le mariage civil change de nature, est-il juste que nous continuions d’être obligés de ne marier religieusement que des gens mariés civilement alors même que le mariage sera devenu une réalité relativement équivoque ? C’est un vrai sujet de réflexion.".
Ce prêtre,vu sa fonction,sait de quoi il parle..Mais je n'avais pas pensé à ce problème-là !... ... ...! ! !...et je reconnaîs que cela doit être un souçi majeur pour eux..J'atterris..Dans ma tête,mariage religieux=procréation=famille(du coup,le problème de l'euthanasie passe au second plan:quand on est sur le point de mourir,on meurt inévitablement,peu importe la manière à la limite,c'est moi qui dis cela.En fait,je dis peut-être tout haut ce que tout le monde pense tout bas=on se focalise sur le pb de l'euthanasie parce que le pb du mariage des homos est dix foix plus complexe à traiter... ... ...On se servirait de l'euthanasie pour ne pas parler d'autre chose(à mon avis).Encore une fois,les personnes soi-disant vulnérables sont récupérées..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime10.07.12 20:36

Quoi de plus "normal" si on est en fin de vie de réclamer l'euthanasie..
Mais si les homosexuels demandent un mariage religieux en plus du mariage civil,cela remet tout en question....vraiment tout,tout,tout..
En outre,il y a quand même pas mal d'homosexuels ds les forums comme ds la vie tout court(chez les sportifs par ex.)
Quand on est malade en fin de vie,en général,on encaisse,on ferme sa tronche(d'où la facilité de récupération de la part des bien-portants et bien-pensants)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: L'homosexualité et la religion   MANUEL VALLS Icon_minitime16.07.12 19:20

[youtube][/youtube]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime07.08.12 10:30

Hélas,il existe certaines personnes virtuelles dans les forums qui sont POUR le mariage homosexuel tout en étant CONTRE la légalisation de l'euthanasie.

Je n'en reviens pas et çà me choque.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime07.08.12 10:40

Parce que figurez-vous,certaines personnes ont peur d'être tuées à l'hosto !

Je rêve ! ! ! ! !...Faut croire qu'elles ont peur de la mort tout bêtement..

Le mariage homosexuel est plus grave que l'euthanasie,il est contre-nature et il démolit toute l'idéologie freudienne.C'est la mort du complexe d'Oedipe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime07.08.12 10:46

TOUT LE MONDE N'EST PAS HOMOSEXUEL

MAIS

TOUT LE MONDE VA mourir... ... ...

çà,la mort,on n'y échappe pas,et c'est la LOI de la Nature...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime17.08.12 11:59

«Il y a un profond malaise dans l’Eglise sur la question de l'homosexualité»


17 août 2012 à 11:36


MANUEL VALLS ?modified_at=1345138731&ratio_x=03&ratio_y=02&width=476
D'après un sondage Ifop réalisé à l'occasion de l'Assomption, 45% des catholiques pratiquants sont aujourd'hui favorables au mariage homosexuel. (Photo Laszlo Balogh. Reuters)



Interview La polémique autour de la prière d’André Vingt-Trois, implicitement opposée au mariage homosexuel, risque d'écorner un peu plus l'image de l'Eglise dans l'opinion.


Recueilli par Marlène Quintard
La prière transmise par le cardinal André Vingt-Trois aux diocèses et hostile à l’union homosexuelle a suscité de nombreuses réactions tant du côté des associations qu'au sein de la communauté chrétienne. Pour Anthony Favier, historien du catholicisme à l’université de Lyon II, la polémique souligne le malaise persistant de l'Eglise sur la question de l'homosexualité.

Certains prêtres ont refusé de lire la prière d’André Vingt-Trois, est-ce le signe d’une division au sein de l’Eglise ?


C’est difficile de savoir ce qu’il s’est précisément passé à la messe de l’Assomption. Seules la paroisse du Saint-Esprit à Toulouse et la paroisse Saint-Merry à Paris ont publiquement assumé cette position. D’autres ont certainement refusé mais sans le déclarer ouvertement. Certains prêtres ont également émis des réserves et changé les paroles de la prière.

Ce qui est sûr, c’est que le sondage Ifop réalisé à cette occasion montre qu’un renversement s’opère au sein de la population catholique. Selon ce sondage, 45% des catholiques pratiquants sont aujourd’hui favorables au mariage homosexuel [ils sont 61% parmi les catholiques non pratiquants qui restent très proches de la moyenne française, située à 65%]. D’une minorité, on est en train de passer à une majorité. Alors que les évêques se présentent comme unanimes sur cette question, concrètement, au sein des communautés, il y a débat, et certains sont prêts à adopter le mariage homosexuel.

Une telle divergence d’opinions entre la communauté chrétienne et ses instances dirigeantes peut-elle expliquer la diminution du nombre de pratiquants en France ?


Cela reste extrêmement difficile à déterminer. On peut prendre la question de la contraception comme point de comparaison. En 1968, en réponse à l’adoption par le Parlement de la loi Neuwirth autorisant la contraception orale [appliquée en 1972], le pape Paul VI promulgue l’encyclique humanae vitae qui condamne le recours à la contraception. A partir de ce moment là, on voit clairement que les femmes prennent leurs distances vis-à-vis de l’Eglise.

En ce qui concerne la question du mariage homosexuel, il est évident que certains homosexuels catholiques en souffrance vont être tentés de se détacher de l’Eglise. Ils sont dans la situation la plus terrible car ils se retrouvent entre la tradition anticléricale du mouvement LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) et les valeurs des instances dirigeantes de l’Eglise dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas. Mais l’on reste sur des populations difficiles à quantifier. D’une manière générale, cela peut écorner l’image de l’Eglise dans l’opinion.

Peut-on parler de crise au sein de l’Eglise ?


Le catholicisme est en crise depuis longtemps. Autrefois, c'était la religion majoritaire. Depuis le 18e siècle et la fin de la monarchie catholique, l’Eglise a perdu le contrôle de beaucoup de secteurs de la vie de la société : les universités, les hôpitaux puis les écoles. Aujourd’hui, on est encore dans une crise, mais une crise qui remonte peut-être plus aux années soixante. Les Français voient de plus en plus le catholicisme comme une religion parmi d’autres. Il y a une crise de légitimité, l’Eglise a du mal à représenter la majorité des Français. L’Eglise est aussi en crise dans le sens où elle est rentrée dans une logique minoritaire. Elle n’est plus celle qui initie les débats. Elle est obligée de suivre et n’est plus en avance sur les questions de société.

Comment expliquer un tel malaise autour de la question de l’homosexualité ?


Il existe un fort tabou au sein du catholicisme qui est celui de l’homosexualité du clergé. Un nombre non négligeable de prêtres catholiques - en charge ou non - sont homosexuels. C’est un paradoxe sociologique : cette communauté, plutôt conservatrice au niveau des mœurs, est gouvernée par des prêtres dont une partie non négligeable des effectifs est composée d’homosexuels. C’est ce qu’ont notamment montré les travaux du sociologue et prêtre français Julien Potel dans les années quatre-vingt-dix.

Par ailleurs, depuis 2005, un texte de Rome interdit aux homosexuels et à ceux soutenant ouvertement la culture gay, d'être ordonnés prêtres. Ce tabou explique, en partie, la réaction actuelle de l’Eglise face au mariage homosexuel. La question n’a jamais été ouvertement traitée. Dans toutes les déclarations, l’homosexualité est toujours présentée comme un problème de société, un problème psychologique, un problème externe à l’Eglise. Or, ce discours néglige totalement l’homosexualité comme partie structurante du catholicisme, comme c’est le cas dans toute société. Du coup, l’homosexualité n’est jamais traitée explicitement. Il n’y a aucun document de référence indiquant comment gérer ces questions en interne, ce qui prouve le profond malaise.

L’Eglise restera-t-elle sur cette position ?


Ça n’est pas dit. L’histoire nous montre qu’il y a bien des choses que l’Eglise a condamné et dans lesquelles elle a finalement trouvé une vertu. Au 19e siècle, l’Eglise refusait l’Etat libéral et ne se disait favorable qu’au système monarchique. Mais, voyant que peu à peu les populations se convertissaient à une nouvelle forme d’Etat, elle a mis un peu d’eau dans son vin. Elle a aussi fait machine arrière au sujet de la psychanalyse ou en ce qui concerne la critique historique de la Bible. Aujourd’hui, rien n’empêche les catholiques de suivre une psychothérapie, ce qu’interdisait l’Eglise auparavant. De la même manière, certains peuvent désormais pratiquer le commentaire historique de la Bible. L’histoire nous montre que, lorsqu’il y a un changement social important, les catholiques réaménagent ce qui était jadis interdit.

Est-elle dans son rôle en intervenant de la sorte dans un débat de société ?


Oui, en tant que corps institué, l’Eglise a tout à fait le droit d’intervenir dans un débat au sein de l’espace public. Il faut savoir qu’en France les évêques sont beaucoup moins intrusifs qu’en Espagne ou en Italie. Leur place dans l’espace public est d’ailleurs de plus en plus marginale. Avec cette question du mariage homosexuel, ils ont regagné en visibilité. Le cardinal Barbarin [cardinal français et archevêque de Lyon] est passé au JT de France 2. Un cardinal catholique français au journal télévisé, ça n'était pas arrivé depuis l'élection de Benoît XVI [en 2005] ! D’un autre côté, certains ont l’impression que l’on réduit uniquement la doctrine sociale de l’Eglise aux affaires de mœurs et cela crée une lassitude.

Quant à la vie politique à proprement parler, l’Eglise s’interdit de donner des consignes de vote. Elle donne toutefois des critères de discernement et, depuis le dernier scrutin présidentiel, les consignes de certains évêques étaient clairement un appel à ne pas voter Hollande, justement à cause des questions comme l’euthanasie ou le mariage homosexuel. A la fin de son mandat, Nicolas Sarkozy n’avait pas non plus bonne presse chez les catholiques pratiquants. Il avait perdu le vote de nombreux catholiques, notamment à cause de sa politique contre les Roms.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime22.10.12 12:32

À Rome, Manuel Valls souhaite « un dialogue constant » avec l’Eglise catholique
À l’occasion de la canonisation du jésuite français Jacques Berthieu, martyrisé à Madagascar en 1896, Manuel Valls, le ministre de l’intérieur chargé des cultes, était présent dimanche 21 octobre sur la place Saint-Pierre




Depuis l’élection de François Hollande, aucun représentant du gouvernement ne s’était rendu officiellement au Vatican. Pour la canonisation du jésuite français Jacques Berthieu, martyrisé à Madagascar en 1896, Manuel Valls, ministre de l’intérieur chargé des cultes, était présent dimanche 21 octobre sur la place Saint-Pierre. À cette occasion, il a rencontré le chef de la diplomatie vaticane, Mgr Dominique Mamberti.

Cette première visite d’un ministre socialiste français au Vatican « fait partie des traditions respectées par la République », a expliqué le ministre à quelques journalistes samedi, peu après avoir rencontré Mgr Mamberti. Dans le contexte difficile du projet de loi sur le « mariage pour tous », Manuel Valls relève que Mgr Mamberti ne lui a « pas fait passer de message particulier, ni aucune mise en garde ». Le ministre décrit sa venue au Vatican, « voulue par le président de la République et le premier ministre » comme « une marque de grand respect à l’égard de l’Église catholique, un message de respect, de tolérance et de dialogue ».

Au cours de son entretien avec Mgr Dominique Mamberti, plusieurs thèmes ont été abordés : la Syrie, la place de la religion dans la société, la « crise morale » en Corse (dont est originaire Mgr Mamberti), l’intolérance, l’antisémitisme et les dégradations des lieux de culte en France, la relation entre l’Église de France et le gouvernement ainsi qu’entre la France et le Saint-Siège, le mariage entre personnes de même sexe et la fin de vie. La question de l’inscription de la laïcité dans la Constitution – qui figurait dans le programme du candidat Hollande – n’a pas été abordée.

« Les positions de l’Église catholique sont normales et utiles »


Manuel Valls, qui explique avoir reçu une éducation catholique, voit dans sa présence au Vatican « un moment important » dans sa vie. Pour lui, « la neutralité n’est pas l’indifférence ». Avec l’Église catholique, « nous souhaitons un dialogue constant, régulier, respectueux ». À propos des demandes de référendum portant sur les questions éthiques, Manuel Valls est convaincu que « le tranchant du référendum » ne peut pas s’appliquer à ces questions, qui sont, à ses yeux, du ressort du Parlement.

Concernant le mariage entre homosexuels, Manuel Valls a expliqué à Mgr Mamberti que « l’engagement du président sera tenu, et qu’un débat aura lieu » : « Toutes les voix politiques, philosophiques, religieuses se feront entendre », a-t-il promis.

Le ministre a noté que le débat se situe tant au sein de la majorité que de l’opposition : « Chacun a le droit de s’interroger, a-t-il affirmé. Il est logique et légitime que l’Église expose pleinement son point de vue comme tous les autres acteurs de la société favorables ou opposés à ce mariage. Les positions de l’Église catholique sont normales et utiles. » Avant d’estimer que « quand on touche à des questions aussi fondamentales que le mariage de personnes de même sexe ou la fin de vie, il faut prendre son temps. »



Frédéric Mounier, à Rome

Journal "La Croix"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime22.10.12 12:57

Qui récupère qui ???

Qui manipule qui ???

MANUEL VALLS 1817929093MANUEL VALLS 136528269

Les catholiques ne sont pas les seuls chrétiens en France en 2012

Les protestants sont heureusement là,enfin,certains protestants

Eglise Réformée et Eglise Luthérienne

OK,le problème,chez les protestants=divergence évidente des opinions..

Comme dans l'Eglise Catholique !!!=progressistes,"normaux",traditionalistes,intégristes...

Je n'oublie pas que le protestantisme est pestiféré par les fondamentalistes..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime28.12.12 0:05

Un curé défend le mariage gay
Le Point.fr- Publié le 27/12/2012 à 21:31- Modifié le 27/12/2012 à 21:41

Sur ce sujet, Laurent Laot, le prêtre de Quimper, est "tout à fait en désaccord avec la position de l'Eglise catholique".




Le curé du diocèse de Quimper et du Léon estime que "la majorité des prêtres en France est plutôt d'accord" avec sa position. "Ce sont aussi des laïcs. Tout un courant plaide en ce sens mais ce n'est pas celui-là qui est officiel. On tend à faire en sorte qu'il n'ait plus la parole et c'est pour ça que je réagis", a déclaré Laurent Laot au micro de RTL.


L'Eglise peut encore changer


Ainsi, il a écrit "une lettre ouverte aux évêques" de France. Ils "oublient des principes de base de la grande tradition de l'Eglise". Le curé breton insiste : "Je dis oui au mariage pour tous et je regrette que l'institution catholique n'ait pas ce positionnement. Elle devrait être en capacité de dire au moins que cette perspective, si le législateur en décide, est acceptable", et même "souhaitable". Il est néanmoins "persuadé que l'Eglise reviendra à un positionnement différent".


"L'homosexualité, une richesse"


Pour lui, "la singularité homosexuelle est à reconnaître en humanité comme une richesse". Seule nuance : l'adoption. Là-dessus, "je me pose plus de questions. J'aimerais que la législation fixe bien les choses".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime08.04.14 10:18


Valls et les catholiques : une histoire à rebondissements

Comme François Hollande, Manuel Valls a reçu une éducation catholique mais il assume mieux cet héritage, explique Samuel Pruvot, rédacteur en chef à Famille Chrétienne. Entretien.

Philippe Oswald

DU MÊME AUTEUR (79)

08.04.2014


© Pierre VERDY / AFP


08/04/2004

(Légende photo : Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur -et des Cultes-, à côté du cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris).

Philippe Oswald : Dans ton livre « François Hollande, Dieu et la République » (Salvator, 2013), tu as scruté la conception que le Président de la République se fait des rapports de celle-ci avec la religion. Manuel Valls a-t-il la même conception de la laïcité ou est-elle plus élaborée ?

Samuel Pruvot : Manuel Valls et François Hollande ont en commun d’appartenir au PS. Mais cela ne suffit pas pour avoir la même conception de la laïcité ! Tous les deux ont reçu une éducation catholique et ils ont fréquenté régulièrement les églises jusqu’à l’adolescence. En ce qui concerne le jeune Manuel Valls, sa sœur Giovanna a fait cette confidence à des journalistes : « Il voulait réaliser quelque chose d’important… Nous allions à la messe le dimanche. Je me suis demandé si Manuel n’allait pas faire le séminaire. » Cette anecdote (cf Manuel Valls, les secrets d’un destin, Jacques Hennen et Gilles Verdez, Editions du Moment) illustre la quête d’un jeune homme qui s’est réalisée sur le terrain politique. Il poursuivra sa quête plus tard avec le Grand Orient avant de s’en éloigner.
La différence entre Manuel Valls et François Hollande tient au fait que le premier assume mieux son passé catholique. L’actuel Premier ministre revendique la figure de son grand père catalan, catholique et républicain, qui prenait le risque de cacher des prêtres pourchassés par les anarchistes en 1936. François Hollande n’a pas fait de grandes déclarations sur la laïcité. Lors de son récent passage au Vatican, le Président n’a pas voulu prononcer un discours de synthèse, contrairement à son prédécesseur au Latran. Manuel Valls, lui, s’est penché très tôt sur la question. En 2005, il publiait un livre intitulé « La laïcité ouverte » (Desclée) pour défendre sa vision d’une « laïcité ouverte » forgée à Evry.

Y a-t-il des traces de son enfance catholique dans ses rapports avec les responsables religieux ?
On peut répondre oui sur le fond et sur la forme (même si Valls n’est plus un enfant de chœur). Pour reprendre une confidence d’un de ses proches aujourd’hui à l’Elysée, Manuel Valls ne se reconnaît pas dans l’anticléricalisme qui va de pair avec le socialisme. « Il est atypique à gauche, notamment sur la question des religions explique notre source. Très souvent, la gauche a fait preuve de dogmatisme en considérant le curé comme l’ennemi. Pour Manuel Valls, la société ne peut se construire sans prendre en considération les croyances ou les cultes. Autrement dit, l’histoire religieuse de la France est consubstantiellement liée à l’histoire de la nation. »
A Evry, Mgr Michel Dubost témoigne que « Manuel Valls a toujours fait preuve d’une grande civilité à l’égard des religieux. Il a par exemple obtenu de son conseil municipal d’avoir une place Jean-Paul II en mémoire de son passage à Evry. » L’évêque ajoute que la famille du maire était liée à celle de l’architecte de la cathédrale, Mario Botta. Ce qui facilitait aussi les choses.
Avec les catholiques, Manuel Valls est en pays de connaissance. Par exemple lors de la messe de béatification du père Brisson en 2012. Interrogé par Famille chrétienne, il assumait les racines chrétiennes de la France. Paraphrasant Marc Bloch il déclarait : « Il faut aimer aussi bien le sacre de Reims que les grands périodes de la Révolution française. La laïcité, ce n’est pas le refus des religions. »

Comment expliquer sa vindicte à l’égard de la Manif pour tous ? Serait-il « travaillé » par ses souvenirs de jeunesse ?
Son entourage explique qu’il a agi en qualité de ministre de l’intérieur, au nom du maintien de l’ordre… « Il n’a jamais eu l’intention d’orchestrer une action musclée contre la communauté catholique ! Il ne faut pas tout mélanger. L’enjeu concernait l’ordre public et pas la religion. Il y avait nécessité de maîtriser quelques éléments d’extrême droite. » Je ne pense pas que Manuel Valls cherchait à régler ses comptes avec son passé catholique. Mais on sait combien il a été dur – et parfois manipulateur – avec les manifestants. Il a sans doute voulu faire du zèle pour prouver sa loyauté au chef de l’Etat, quitte à assumer ensuite les pots cassés avec l’opinion catholique. Cette loyauté lui a valu de devenir Premier ministre.

Maintenant qu’il est Premier ministre, va-t-il s’efforcer de faire oublier ses « casseroles » de ministre de l’Intérieur auprès des cathos classés à droite (avec sa répression des anti-mariage gay) et de ceux qu'on classe à gauche (avec ses propos sur les Roms) ?
Sans doute que le Premier ministre saisira une occasion de dissiper les malentendus avec les catholiques qui restent sous le choc. Mais cette occasion dépendra de l’actualité et de ses intérêts politiques... Manuel Valls a deux visages. Comme le rapporte un fin observateur : « Valls est un homme paradoxal sur le fond et la forme. Il est brillant, cordial mais capable d’être très violent. Il s’inscrit plutôt dans le sillon Jospin-Briand, c’est-à-dire une laïcité de dialogue. Il pratique le dialogue quand il s’agit du fonctionnement Eglise-Etat et une laïcité de combat sur les sujets de société. » Si demain le sujet de l’euthanasie – il a jadis présenté une loi dans ce sens – revient sur la table, le combat pourrait mener la vie rude au dialogue !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime08.04.14 10:38

Manuel Valls, Dieu, la République, les religions
Home FIGARO VOX Vox Religion

Par Eugénie Bastié
Publié le 03/04/2014 à 20:25


FIGAROVOX/DECRYPTAGE - Le nouveau premier ministre a été ministre des cultes. Quel est son rapport à la religion ? Quelle est sa conception de la laïcité ? Décryptage avec le journaliste et écrivain Samuel Pruvot.


--------------------------------------------------------------------------------

Samuel Pruvot est rédacteur en chef du magazine Famille Chrétienne. Il est l'auteur de l'ouvrage François Hollande, Dieu et la République (Salvator, 2013).

--------------------------------------------------------------------------------

Quelle est la conception de la laïcité de Manuel Valls?

Il a théorisé une laïcité de dialogue en pratiquant parfois une laïcité de combat. Manuel Valls fait partie des rares politiques qui ont pris le temps de réfléchir sur la laïcité. Il a publié en 2005 La laïcité en face (Desclée de Brouwer), en réponse au livre de Nicolas Sarkozy.

Il n'est pas, je crois, dans le même état d'esprit qu'un Vincent Peillon qui donne l'impression de vouloir ressusciter les pires heures de la IIIe République. Il ne s'agit pas d'abord pour Manuel Valls d'éradiquer toute influence de l'Eglise catholique dans la cité. Valls a une mystique républicaine proche d'un Jean-Pierre Chevènement. Il croit à la nation, à la République, en la matrice de la Révolution française. En dépit de ses connexions avec le Grand Orient, il n'est pas fondamentalement hostile aux religions et aux catholiques en particulier.

Quelles furent ses rapports avec les responsables religieux?

L'expérience de ses relations avec les catholiques le démontre: c'est un homme qui peut pratiquer, dans la filiation d'un Jospin, une laïcité de dialogue. Il n'a aucun problème à discuter avec les responsables religieux. Manuel Valls est prêt à dialoguer dès lors qu'il s'agit de questions de fonctionnement, (bâtiments, fiscalité, formation, etc). En revanche, quand ça touche des sujets de société comme l'euthanasie ou le mariage pour tous, il se fera le héraut d'une laïcité de combat. Il ne lâchera rien et fermera toutes les écoutilles. Par sa gestion crispée et très rude de la Manif pour tous, il s'est mis à dos une bonne partie de l'opinion catholique.

Cette rupture avec les catholiques est-elle irréversible?

Rien n'est irréversible mais cela peut mettre du temps à cicatriser. Aujourd'hui, la relation entre Valls et les catholiques est au point mort, mais elle n'est pas morte. Il peut, à mon avis, renouer le dialogue. La rupture avec les catholiques a été double: chez les cathos de droite à cause du mariage pour tous et des lois sociétales, chez les cathos de gauche à cause de ses propos cassants sur les Roms.

Durant la Manif pour tous, Manuel Valls a voulu prouver sa loyauté totale en se faisant le bras armé de Christiane Taubira. Cette loyauté sans faille à François Hollande lui permet aujourd'hui d'être à Matignon. Mais il y a aussi une dimension phobique chez Manuel Valls. Dès qu'il pense, à tort ou à raison, que des groupes peuvent remettre en cause les principes républicains - qui sont pour lui transcendants - il cogne tout de suite. Valls a une horreur profonde des groupuscules sectaires. Qu'ils soient dans la mouvance extrême droite ou salafiste, il tire dessus à boulets rouges!

Quels sont ses rapports avec la communauté juive?

Il existe de multiples déclarations favorables à l'Etat d'Israël du maire d'Evry. Son rôle moteur dans l'affaire Dieudonné a pu alimenter cette image d'ami d'Israël dans certaines banlieues. Les sites internet anti-sionistes ont fait de lui un adversaire affiché. Reste que dans la géographie religieuse d'Evry - avec sa cathédrale ultramoderne, sa grande mosquée et sa pagode géante - la communauté juive n'est pas la seule ni la première. On a coutume de comparer Nicolas Sarkozy et Manuel Valls. Dans le premier cas, le maire de Neuilly avait surtout affaire aux catholiques et à une importante communauté juive. Il n'y avait pas, en revanche, ce que Manuel Valls a du gérer à Evry: la présence de l'islam...

Justement, quelle vision a-t-il de l'islam français?

Il veut un islam de France progressiste, en rupture claire avec toute forme d'extrémisme. A Evry, Manuel Valls a laissé la réputation d'une certaine fermeté à l'égard des musulmans. En 2002, l'affaire du Franprix hallal avait défrayé la chronique. Dans le quartier populaire des Pyramides, une supérette hallal avait ouvert ses portes avec l'enseigne Franprix. Manuel Valls s'était battu contre l'enseigne au motif que cette marque était aconfessionnelle et laïque, jusqu'à obtenir gain de cause. Le magasin a continué d'ouvrir mais sans l'enseigne.

Il faut rappeler aussi sa position en 2010 sur la burqa : il fait partie de ceux qui, au PS, ont voté contre au nom d'une certaine idée de la laïcité. Dans une tribune publiée pour justifier son opposition, Manuel Valls fait le tri entre le «bon» islam républicain et progressiste et les «méchants» fondamentalistes. «Il y a le bon grain, c'est celui qui fera germer une discussion constructive mais sans concessions sur la place que doit occuper l'islam en France», écrit-il. L'ivraie, sous-entendu, ce sont les groupes fondamentalistes qui font le jeu du communautarisme et qui n'hésitent pas à prêcher la violence.


Il a théorisé une laïcité de dialogue en pratiquant parfois une laïcité de combat.


Par sa gestion crispée et très rude de la Manif pour tous, il s'est mis à dos une bonne partie de l'opinion catholique.

Vous avez écrit François Hollande, Dieu et la République, où vous tracez le portrait d'un président de la République «décroyant». Qu'en est-il du nouveau Premier ministre?

Manuel Valls n'est pas un dévot ou un Tartuffe mais pas non plus un militant athée. Pendant la guerre d'Espagne, le grand père de Manuel Valls (républicain antifranquiste et anticommuniste), a pris le gros risque de cacher des prêtres et des objets précieux de la paroisse. C'est un épisode que Manuel Valls assume et revendique. Il n'est pas républicain au point d'éradiquer l'Eglise!

Dans le livre Manuel Valls, les secrets d'un destin de Jacques Hennen et Gilles Verdez, sa sœur Giovana livre ce


«Nous allions à la messe le dimanche, je me suis demandé si Manuel n'allait pas faire le séminaire»
Giovana, la soeur de Manuel Valls
témoignage: «Manuel voulait combattre, il voulait réaliser quelque chose d'important (…) Nous allions à la messe le dimanche, je me suis demandé si Manuel n'allait pas faire le séminaire. Mais cela s'est arrêté, il est rentré au parti socialiste». Manuel a été servant de messe, il connait l'univers catholique de l'intérieur. Il a même parfois été accusé d'être philo-catho! Il a par exemple voulu assister en 2012 à la béatification du père Louis Brisson à Troyes. Le magazine Famille Chrétienne l'avait alors interrogé sur les racines de la France et voici ce qu'il avait répondu: «La laïcité, ce n'est pas le refus des religions, du sacré. C'est l'acceptation de croire et de ne pas croire. La religion catholique est ancrée dans notre histoire, dans nos paysages, dans cette belle cathédrale». L'Humanité avait titré ensuite «Le ministre de l'Intérieur au bord de la crise de foi».

Valls a donc deux visages. D'un côté, il s'inscrit dans une tradition anticatholique par ses reflexes de gauche. Mais je crois qu'il est surtout rétif aux dogmes et aux contraintes que feraient peser sur lui une institution. Mais il n'est pas pour autant dans l'athéisme primaire: il se déclare agnostique et ne ferme pas complètement la porte à la grâce. Mais la politique d'abord, Dieu ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19893

MANUEL VALLS Empty
MessageSujet: Re: MANUEL VALLS   MANUEL VALLS Icon_minitime26.04.14 13:21


Valls au Vatican pour la canonisation de Jean-Paul II, de quoi choquer le PS?

Par François Delencre, publié le 16/04/2014 à 12:15

Manuel Valls représentera la France le 27 avril à la cérémonie de canonisation de Jean-Paul II. François Fillon s'était pourtant attiré les foudres du Parti Socialiste pour avoir assisté à la béatification de l'ancien pape.


Valls au Vatican pour la canonisation de Jean-Paul II, de quoi choquer le PS?


Manuel Valls avait déjà représenté la France lors d'une canonisation en 2012.


REUTERS/Charles Platiau


Manuel Valls rendra une nouvelle visite au pape François d'ici quelques semaines. Après une première rencontre au sein de la délégation de François Hollande en janvier, le Premier ministre sera chargé de représenter la France lors des cérémonies de canonisation de Jean-Paul II et Jean XIII, d'après le journal L'Opinion.

ADVERTISEMENT

«
Le pape François et Manuel Valls lors de la visite de François Hollande au Vatican en janvier dernier. pic.twitter.com/jo2cxKZIGJ »
-- Eduardo Rocha B (@EduardoRocha_MX) April 15, 2014

Une présence diplomatique qui était pourtant vivement critiquée par le Parti socialiste il y a quelques années.

Une présence "particulièrement choquante" pour le PS

En 2011, le Premier ministre François Fillon s'était rendu au Vatican pour la béatification de Jean-Paul II, une étape indispensable pour le chemin vers la canonisation. Une décision "particulièrement choquante", jugeait à l'époque le Parti Socialiste.

"Cette décision rompt avec une tradition diplomatique établie et respectée par tous ses prédécesseurs qui veut que notre pays ne se fasse représenter à ce type de manifestation que lorsqu'elle concerne un Français", expliquait le communiqué d'Axel Urgin, secrétaire national à la laïcité et à la diversité.

La France, "fille aînée de l'Eglise"

Il dénonçait également les propos du porte-parole du gouvernement, François Baroin, qui avait justifié ce déplacement par le fait que la France était "la fille aînée de l'Eglise". Enfin, le Parti Socialiste appelait au respect de la Constitution sur le principe de laïcité.

A noter toutefois que Manuel Valls a de l'entraînement pour ce type de manifestation. Il avait déjà assisté à une canonisation en 2012, en tant que Ministre de l'Intérieur et des Cultes.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
MANUEL VALLS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: CROIRE OU NE PAS CROIRE :: CHRISTIANISME :: Religion catholique-
Sauter vers: