HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
ConnexionS'enregistrerGalerieFAQCalendrierPortailAccueilRechercher
Pas d'inscription à cause des gens qui envoient toujours et partout le même post.
Partagez
 

 La loi Léonetti est-elle digne?

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime30.04.12 12:22

Laissez mourir,c'est INDIGNE
Laisser mourir de faim et de soif,c'est INDIGNE
Laisser mourir de faim et de soif plusieurs heures,plusieurs jours,plusieurs semaines,c'est INDIGNE
Laisser mourir dans un coma artificiel,c'est INDIGNE


Signé=Moi,PAT.


Dernière édition par PAT le 27.07.12 23:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime15.06.12 19:09

Bizarre,je poste une affirmation...sans aucune explication !

Ah,mon caractère...

L'intention de cette loi est très digne,mais pas la suite..

Bref,je crois bien qu'on va mettre le laisser mourir de côté dorénavant...

Selon moi,en France,il fallait qu'on passe par cette loi pour aller plus loin,cela ne pouvait pas être autrement.

Refuser l'acharnement thérapeutique inutile est bien,aider à mourir est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Invité
Invité



La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime06.07.12 12:08

Bonjour à tous



Tout à fait d'accord que quand on sait l'issue fatale,que la souffrance est largement là,moi-même suis pour l'euthanasie.La vie n'est belle que si elle n'est pas envahie que de souffrance,et qu'un espoir est là.Déjà que laisser souffrir n'est pas facile à accepter,mais parfois on doit en passer par là tout en sachant que celà s'arrêtera et que la vie reprendra.Mais quand tout espoir est perdu,je suis contre l'acharnement,et autant pour le gaspillage financier que cela engendre alors que les moyens manquent pour sauver parfois!!

Nous sommes vraiment en retard en France,sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime19.07.12 17:44

Avant de légaliser l'euthanasie, commençons par appliquer la loi Leonetti

Modifié le 19-07-2012 à 10h11

La loi Léonetti est-elle digne? 3081322735388
Par Clémence Bergevin
Psychologue


LE PLUS. Il n'a pas prononcé le mot. Et pourtant, François Hollande a relancé mardi le débat sur l'euthanasie en prenant l'engagement de développer les soins palliatifs. Selon la psychologue en gériatrie Clémence Bergevin, avant de légaliser l'euthanasie, il faudrait déjà se donner les moyens d'appliquer la loi Leonetti de 2005 qui prévient l'acharnement thérapeutique.


Édité par Sébastien Billard Auteur parrainé par Amandine Schmitt




La loi Léonetti est-elle digne? 3041342629993


François Hollande en visite à la maison médicalisée à Rueil-Malmaison, le 17 juillet 2012 (SIPA).


Je suis psychologue en gériatrie et dans mon travail, la question de l’euthanasie revient très souvent dans le champ des préoccupations, même si elle reste assez tabou.

Une loi qui n’est pas appliquée

Il existe pourtant une loi, mais qui n’est pas suffisamment appliquée : la loi Leonetti de 2005. Avant d’aller plus loin, il faudrait déjà se donner les moyens de l’appliquer. Cette loi permet une réelle prise en compte de la souffrance des malades et c’est bien le point le plus important.



Malheureusement, le manque de soins palliatifs est toujours à déplorer dans les établissements médicaux. Or parfois, un malade sort du protocole de soins palliatifs, parce que les soins qu’on lui a apporté, la prise en compte de la douleur physique et psychologique l’ont sorti de son état de "fin de vie". Chez les personnes âgées, cela arrive très souvent. Ce qui arrive aussi, c’est que des personnes arrivent en maison de retraite "pour mourir" et qu’elles y restent quatre ans. Il ne faut pas se cacher la vérité : ceux qui veulent mourir meurent. Il faut se battre pour rester en vie.

Trop souvent, les médecins et les équipes soignantes en général ne pratiquent pas les soins palliatifs, parce qu’ils ont l’impression de ne pas faire leur travail en abandonnant le soin curatif. Leur formation devrait comprendre davantage de soins palliatifs.

Avec la loi Leonetti, la priorité, c’est que le malade ne souffre pas. Les médecins sont donc tenus de délivrer des anti-douleurs, de la morphine par exemple, y compris s’il y a un risque de mort - car à forte dose la morphine peut être mortelle. C’est toute la nuance avec l’euthanasie : on ne tue pas, mais on ôte la douleur, au risque de tuer. Avec cette loi, on ne peut pas reprocher à un médecin d’avoir accéléré la mort du patient.

Pour atténuer quelle souffrance ?

Ce qui me fait peur, c’est que l’euthanasie est l’autorisation donnée aux médecins de tuer des gens, même si cette permission est encadrée. Sur quels critères ? Qui peut dire que le malade ne récupèrera jamais ? La science n’a pas encore ce pouvoir. Une personne dans le coma peut en sortir vingt ans après… On ne peut présager de l’avenir.

Le problème se pose plus pour les personnes qui ne sont justement pas en fin de vie et pour qui la loi ne s’applique pas.

Très souvent, dans l’exercice de mon métier, les familles de mes patients me disent : "Mais à quoi ça sert de vivre comme ça ?" Mais est-on obligé de "servir" à quelque chose ? Quelle souffrance veut-on arrêter ? Celle du malade ? Celle des proches ?

Aussi dur à concevoir et à vivre que ce soit, c’est le malade qui compte, pas sa famille. Si c’est sa propre souffrance face à la déchéance et à la dépendance d’un proche que l’on veut calmer, l’euthanasie me choque.

Se pose alors la grande question du consentement, "si la personne veut mourir". Mais prenons un adolescent, dépressif et suicidaire. Va-t-on l’encourager à mettre fin à ses jours ? Non, bien sûr. Comment faire la différence entre une dépression et ce qui serait, tout à coup, une demande légitime parce que l'extérieur considère qu'effectivement, vivre dans cet état ne vaut pas le coup ?

Quand quelqu’un est malade et qu’il souffre, on cherche à calmer sa souffrance. On l’aide à aller mieux. Vivre avec de lourds handicaps est extrêmement compliqué, mais c’est vivre. Moi qui travaille toute la journée entourée de personnes "en fin de vie" ou souffrant de maladie dégénérative, je les observe. Je trouve normal qu’ils vivent. Ils ont encore des moments de joie, même s’ils sont très minimes, parfois très rares pour certains. La mort n’est jamais une solution.


Une volonté de contrôler la mort


La responsabilité de mettre fin à une vie est trop lourde. Je comprends que lorsque l’on a un enfant qui demande tous les jours à mourir, ce soit absolument insupportable pour ses parents. Tout le monde, le malade comme sa famille, doit être soutenu et accompagné par des professionnels.

Dans notre société, on assiste à une dérive du contrôle. L’homme voudrait contrôler la nature. Le dernier bastion, c’est la mort. La mort arrive et on ne peut rien y faire.

Nous entendons souvent : "Si j’étais comme ça, je préfèrerais qu’on me tue". Cette phrase incarne l’agressivité envers la personne qui est devenue un poids, qui ne "sert" plus à rien. C’est aussi la peur de finir "comme ça" justement, d’approcher la mort de trop près. L’euthanasie voudrait soigner la culpabilité des parents d’avoir un enfant en situation de handicap lourd, comme si arrêter cette souffrance était leur devoir après avoir donné cette vie-là, elle soigne la peur de la mort chez les plus jeunes.

En revanche, la question du polyhandicap se pose en amont. Est-ce qu’il faut nécessairement sauver quelqu’un qui a eu un très grave accident et qui finira extrêmement diminué ? Est-ce qu’il faut laisser naître des enfants avec de lourdes malformations ? Après les avoir sauvé une fois, on les tue ? Il me semble que la question de l'acharnement thérapeutique se pose avec acuité à ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime19.07.12 18:07

Elle est psychologue en gériatrie.Elle tient à garder son poste,ce qui est compréhensible.Donc il ne faut surtout pas euthanasier ses patients.Elle s'en occupe,mais pas pour eux,mais pour elle-même(en a-t-elle conscience?).

On peut se demander pourquoi une loi n'est pas appliquée et pouurquoi ceux qui ne l'appliquent pas ne sont pas poursuivis par la justice(alors qu'ils le sont en cas d'euthanasie active directe).

Je la cite="ceux qui veulent mourir meurent.Il faut se battre pour rester en vie".Se battre???Ce sont les plus forts qui restent en vie,donc ils ne se battent pas puisqu'ils sont les plus forts..Mon commentaire=il y a pleins de gens qui veulent mourir et qu'on OBLIGE A VIVRE..Citation="Trop souvent, les médecins et les équipes soignantes en général ne pratiquent pas les soins palliatifs, parce qu’ils ont l’impression de ne pas faire leur travail en abandonnant le soin curatif."...Les patients sont les otages du personnel soignant conditionné à soigner..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime19.07.12 18:13

Si la loi Léonetti n'est pas appliquée,Jean Léonetti,cardiologue et député,est bel et bien un hypocrite car comment peut-il ignorer que sa loi n'est pas respectée par ses confrères???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime19.07.12 18:28

Avec la loi Léonetti,on ne tue pas,on laisse mourir,on empêche la douleur,et effectivement,les patients peuvent ne pas mourir.CITATION="Or parfois, un malade sort du protocole de soins palliatifs, parce que les soins qu’on lui a apporté, la prise en compte de la douleur physique et psychologique l’ont sorti de son état de "fin de vie". Chez les personnes âgées, cela arrive très souvent".Je n'avais jamais songé à cela !..une sorte de résurrection ou une survie???Donc on peut comprendre les personnes âgées qui refusent ce genre d'institution..Si elles veulent vraiment mourir,c'est leur choix !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime19.07.12 18:32

"Une personne dans le coma peut en sortir vingt ans après":

Quelle sublime phrase indigne !

Les psys sont conditionnés à faire de la récupération..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime19.07.12 19:35

CITATION="Très souvent, dans l’exercice de mon métier, les familles de mes patients me disent : "Mais à quoi ça sert de vivre comme ça ?" Mais est-on obligé de "servir" à quelque chose ? Quelle souffrance veut-on arrêter ? Celle du malade ? Celle des proches ?

Aussi dur à concevoir et à vivre que ce soit, c’est le malade qui compte, pas sa famille. Si c’est sa propre souffrance face à la déchéance et à la dépendance d’un proche que l’on veut calmer, l’euthanasie me choque".

***MON COMMENTAIRE=OK,mais que fait-on quand le patient est tellement malade qu'il est incapable d'exprimer sa souffrance?Par ailleurs,le malade peut se culpabiliser de culpabiliser ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime19.07.12 19:40

CITATION="La mort n'est jamais une solution".

J'ai envie de dire que ce n'est ni un problème,ni une solution.Elle est simplement au bout du chemin !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime19.07.12 19:56

CITATION="En revanche, la question du polyhandicap se pose en amont. Est-ce qu’il faut nécessairement sauver quelqu’un qui a eu un très grave accident et qui finira extrêmement diminué ? Est-ce qu’il faut laisser naître des enfants avec de lourdes malformations ? Après les avoir sauvé une fois, on les tue ? Il me semble que la question de l'acharnement thérapeutique se pose avec acuité à ce moment-là".
MON COMMENTAIRE=
Hihihi..une psychologue qui se contredirait ??? ! ! !..si on continue dans cette logique(est-ce qu'il faut laisser naître des enfants avec de lourdes malformations,c'est une bonne question),on doit se demander s'il ne faut pas euthanasier "à la demande"les patients qui ont de très lourdes pathologies..la mort étant de toute façon à l'horizon !... ... ...On peut acquérir de très lourdes pathologies au cours de la vie...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

La loi Léonetti est-elle digne? Empty
MessageSujet: Re: La loi Léonetti est-elle digne?   La loi Léonetti est-elle digne? Icon_minitime21.02.13 12:03

Situation n° 1 : un malade à l'agonie réelle, épuisé (en dehors des
thérapeutiques sédatives), mais possiblement conscient. Ce problème est
traité dans l'article 2 de la loi Leonetti, qui autorise le médecin à
administrer une thérapeutique antalgique dont l'effet sera en fait le
décès. Cela se pratique tous les jours dans les hôpitaux ou les centres
de soins palliatifs. Le patient est informé, mais son assentiment à
l'issue fatale n'est pas légalement nécessaire.

Situation n° 2 :
un malade conscient, demandant l'arrêt des thérapeutiques. Ce cas d'«
euthanasie passive » est prévu dans l'article 6 de la loi Leonetti. La
thérapeutique sédative associée n'est pas prévue dans la loi, alors
qu'elle est absolument nécessaire.

Situation n° 3 :
Un malade conscient, porteur d'une maladie fatale à court, moyen ou long terme,et/ou de souffrances ou d'une invalidité majeures, demandant
volontairement l'interruption de sa vie. Ce cas n'est pas traité dans la
loi française et correspond à l'engagement 21 du candidat Hollande.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
La loi Léonetti est-elle digne?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: Médecine: début et fin de vie-
Sauter vers: