HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et n'importe quoi
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
arcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.png
STOPpubSTOP

Partagez | 
 

 Témoignage sur la dignité en fin de vie

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Témoignage sur la dignité en fin de vie   28.06.12 11:06

('http://images.lpcdn.ca/924x615/201206/18/513177-comme-penible-voir-quelquun-incarnant.jpg','C'est ça, la dignité', 0);][/url]



Comme il est pénible de voir quelqu'un incarnant la solidité physique et intellectuelle se détériorer au long des mois.

PHOTO : NATASHA PISARENKO, ASSOCIATED PRESS]Normand Bédard
L'auteur est un ingénieur de Trois-Rivières.[/b]
La Presse

J'ai un ami qui est décédé de sclérose latérale amyotrophique, une maladie terrible, impliquant une lente dégénérescence physique vers une mort certaine. Ce mal frappe aveuglément, comme cet athlète exceptionnel qu'était Lou Gehrig, ou cet homme brillant que je connaissais, par ailleurs doté d'une excellente forme physique tout au long de son existence.


Comme il est pénible de voir quelqu'un incarnant la solidité physique et intellectuelle se détériorer au long des mois. Les muscles répondent de moins en moins, la marche doit être accompagnée d'abord d'une canne, puis d'une marchette, et le jour arrive où le fauteuil roulant devient indispensable.

Plus tard, même la tête ne peut se supporter elle-même. La condition physique devient telle que l'aide des proches pour monter dans un véhicule ou dans son lit, et pour manger et se laver, est indispensable. L'usage de la parole se perd. Pourtant, outre la mémoire et la parole, les facultés mentales sont toujours là. La communication peut se faire avec un clavier pour un temps, mais n'est éventuellement possible que par le regard.

Cet ami a eu la grâce d'avoir une femme, des enfants et des amis qui avaient la même conviction que lui devant l'approche de la mort. Il était pasteur. «L'Éternel a donné, et l'Éternel a ôté; que le nom de l'Éternel soit béni!» Il a fait le choix d'accepter son sort avec courage. Il a décidé de ne pas prendre de mesures particulières (respirateur, tube de gavage) pour prolonger sa vie, mais il a tenu à vivre pleinement les derniers mois qu'il lui restait à vivre.


Il a prié Dieu de lui faire la grâce de voir le mariage de sa fille. De façon étonnante, il a survécu jusqu'à l'approche de ce mariage. Le centre hospitalier où il finissait ses jours a accepté que le mariage ait lieu dans sa chambre d'hôpital, en avant-midi. Immobile, mais conscient, Dieu lui a accordé de voir et d'entendre la cérémonie. Il est mort dans l'après-midi.

Une chose m'est certaine: j'ai vu chez cet homme, malgré l'apparence physique pénible à regarder pour certains, une grande dignité. Celle d'un humain affrontant la mort avec respect et courage.

Mon ami a choisi de profiter pleinement de tout le temps qu'il lui restait avec sa famille. Et de leur manifester un amour courageux.

Ceux qui luttent pour le droit au suicide assisté sont libres de leur opinion, mais leur référence à la dignité me dérange. Et que penser du nom de la commission Mourir dans la dignité créée par le gouvernement? Cette appellation dévoile un incontestable biais: la mort volontaire est digne. La dignité, c'est de choisir le moment de sa mort. La dignité, c'est le suicide.

Pour ma part, je vois bien davantage de dignité dans le choix courageux de mon ami.

Bien sûr, chacun a une façon personnelle de voir la mort. Mais personne ne peut invoquer la dignité pour justifier le suicide assisté. Cet argument est déplacé, et son utilisation implique un certain mépris envers ceux qui ont fait le choix d'accepter la lente approche de la mort naturelle. Oui, il est pénible de se savoir péricliter sous le regard des autres. Mais la dignité n'est pas le refus du regard des autres ni le refus d'être en complète dépendance de l'aide des proches. Il y a une grande dignité dans l'acceptation de la souffrance et de la mort.

C'est une chose de réclamer le droit au suicide assisté, mais la référence à la dignité humaine doit être faite avec beaucoup de circonspection. Tous n'ont pas la même vision de ce que c'est et de ce que ça implique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: Témoignage sur la dignité en fin de vie   28.06.12 11:19

Quand l'approche de la mort est certaine et inévitable,je n'appelle pas cela un suicide
C'est une programmation de sa mort par anticipation...
L'essentiel=RESPECTER le désir et la volonté du patient..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: Témoignage sur la dignité en fin de vie   28.06.12 11:33

Par exemple,c'est tout à fait mon droit de ne jamais aller chez le toubib pour me faire soigner !(pas pour manque de fric,mais parce que je peux prendre la décision de me soigner toute seule avec des traitements homéopathiques ou des medocs vendus sans ordonnance).La police ne viendra jamais sonner à ma porte..
Par conséquent,je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas le droit d'avancer la date et l'heure de ma mort si celle-çi se pointe à l'horizon !
Il me semble qu'il y ait un problème herméneutique culturel avec les notions de vulnérabilité et de liberté
Et une certaine hypocrisie sociale puisque la loi Léonetti me permet de me laisser mourir..mais elle ne va pas plus loin...Elle laisse mourir des êtres soi-disant vulnérables sans respecter leurs dernières volontés..Alors que moi-même,j'ai la possibilité de me suicider toute seule si je le veux et si j'y arrive.Quelle incohérence flagrante !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: Témoignage sur la dignité en fin de vie   28.06.12 13:56

PAT a écrit:
Quand l'approche de la mort est certaine et inévitable,je n'appelle pas cela un suicide
C'est une programmation de sa mort par anticipation...
L'essentiel=RESPECTER le désir et la volonté du patient..


Qui n'a jamais pensé à une assurance-vie,une concession au cimetière,patati et patata....Alors arrêtons de jouer aux hypocrites !Arrêtons de faire la politique de l'autruche face à la fin de vie et à la mort...
"Rendez à César ce qui est à César,rendez à Dieu ce qui est à Dieu"=
ne mélangeons pas tout..Peut-être que le terme "dignité"est l'arbre qui cache la forêt? ? ?.. ... ...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: Témoignage sur la dignité en fin de vie   16.08.13 12:28

CITATION="Comme il est pénible de voir quelqu'un incarnant la solidité physique et intellectuelle se détériorer au long des mois"
Egoïsme?Peur de sa propre fin de vie,de sa mort?La fin de vie existe parce qu'il y a encore des patients en fin de vie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoignage sur la dignité en fin de vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignage sur la dignité en fin de vie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine :: Sous-forum Médecine-
Sauter vers: