HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
ConnexionS'enregistrerGalerieFAQCalendrierPortailAccueilRechercher
http://www.handichrist.net/
Pas d'enregistrement à cause des gens postant partout le même message régulièrement, leur site perso ne leur suffisant pas
Partagez | 
 

 Femmes et Hommes en Eglise (F.H.E.)

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Femmes et Hommes en Eglise (F.H.E.)   01.07.12 15:55

Femmes et Hommes en Église est un groupe de chrétiennes et chrétiens féministes fondé en 1970 à la fois en France et en Belgique. Il a pour but le partenariat évangélique entre femmes et hommes et le développement de la parité dans l'Église et la société. En 2011, l'association française s'est dissoute pour créer une association commune avec Droits et Libertés dans les Églises (DLE), sous le nom de FHEDLES (Femmes et Hommes, Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société)

Sommaire [afficher]
1 Présentation2 Histoire3 Bibliographie 3.1 Publications de l'association3.2 Publications des membres 3.2.1 Claude Bernard3.2.2 Huguette Charrier3.2.3 Marie-Paule Dubouchet3.2.4 Alice Gombault3.2.5 Elfreide Harth3.2.6 Donna Singles, Marie-Jeanne Bérère et Renée Dufourt3.2.7 Yvonne Pellé Douël3.2.8 Suzanne Tunc3.2.9 Marie-Thérèse van Lunen-Chenu3.3 Études et ouvrages sur l'association3.4 Fonds d'archive4 Compléments 4.1 Articles connexes4.2 Liens externes5 Notes et références

Présentation[modifier]Femmes et Hommes en Église (FHE), créé à Bruxelles et Paris en 1970 par des catholiques critiques est le rare exemple d’un groupe de la deuxième vague féministe qui fit le choix stratégique de saper, de l’intérieur d’une église alors très majoritaire, la sacralité du pouvoir masculin et la naturalisation des rôles de sexe qui figeaient des rapports sociaux inégalitaires dans l’ensemble de la société. Rare exemple aussi à cette époque, FHE choisit la mixité pour promouvoir un partenariat égalitaire entre les femmes et les hommes.

L’identité et la mission de cette association n’allaient pas de soi. Des catholiques des décennies précédentes avaient tenté d’intégrer le féminisme à leur foi chrétienne : « Il est temps de démontrer que non seulement on peut être féministe bien que catholique, mais féministe parce que catholique[1] ». FHE, elle, entreprit plus radicalement de redécouvrir la foi chrétienne grâce au féminisme : « Le fait que nous chrétiennes reconnaissions dans cette libération la promesse contenue dans la Bonne Nouvelle, ne nous sépare en rien de nos autres sœurs féministes. Nous ne sommes pas féministes parce que chrétiennes, mais plutôt chrétiennes parce que féministes[2] ! » L’Église institutionnelle se raidissant dans l’exclusion des femmes, le message du Christ étant obscurci et rendu non crédible par le sexisme structurel de l’Église, FHE accrut sa distance critique en 1993 en remplaçant le nom « Femmes et Hommes dans l’Église » par « Femmes et Hommes en Église ».

Depuis 40 ans, l’association mène un important travail de conscientisation des chrétien-ne-s par ses prises de positions publiques, la publication régulière de bulletins d’informations internationales[3], des conférences et des colloques. En 2003, FHE accroît la dimension scientifique de son travail en créant l’unité de recherche et documentation Genre en Christianisme (GC) pour l’étude de la construction religieuse du genre et sa transformation. Doté d’un conseil scientifique, GC organise des cycles de conférences universitaires et gère un fonds de 2 000 ouvrages consultable à la bibliothèque des Dominicains du Saulchoir (Paris, 13e) et prochainement intégré au Catalogue collectif de France.

L'association est membre fondateur de la Fédération des réseaux du Parvis (1999), membre du Réseau européen Église et Liberté, membre de la Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF) par laquelle elle participe à la commission "Lutte contre les extrémismes religieux", et membre de la Women’s Ordination Worldwide (WOW).

Histoire[modifier]Le « Groupement international Femmes et Hommes dans l’Église » s’est constitué à Bruxelles et à Paris en 1970. Il s’est présenté par un premier dossier d’appel aux théologiens réunis par le colloque de la revue Concilium à Bruxelles en septembre 1970[4].

"Au secrétariat International bientôt établi à Bruxelles autour de Pierre de Locht et Suzanne van der Mersch du Centre d'Éducation à la Famille et à l'Amour (CEFA) on trouve des professeurs de l'Université Catholique de Louvain (actuellement UCLouvain), théologiens, philosophes, sociologues, tel Pierre Delooz, membre de l’équipe directrice de l’Institut Pro Mundi Vita, ainsi que des femmes en responsabilité dans des associations ecclésiales, telle Denise Peeters de la Commission internationale de l’Union Mondiale des Organisations Féminines Catholiques (UMOFC). À Paris, Yvonne Pellé-Douël - auteure très remarquée en 1967 d’un ouvrage inspiré du personnalisme chrétien : Être femme - sera la première à encourager Marie-Thérèse van Lunen Chenu (alors membre de l'Alliance internationale Jeanne d'Arc) dans le projet d’un nouveau groupe que vont soutenir le Père M. Dominique Chenu (Théologien dominicain expert au Concile Vatican II), Marie-Odile Métral, Henri-Jacques Stiker, René Simon (moraliste), Sœur Françoise Vandermeersch[5], Sœur Sabine Villatte des Prugnes, Pauline Archambault[6], Odile Cadiot (filleule de Marc Sangnier, qui fonda Le Sillon), Louis Soubise, les couples Chartier, Delarge, Grünenwald, Pagès, Tunc, etc. Dans la région Rhône-Alpes, les contacts se nouent avec Michèle Bauduin, René Shaller, Marie-Jeanne Bérère, Renée Dufour, Dona Singles[7] et le groupe Effort Diaconal, à Lyon. Il catalyse et précise les critiques qui commencent à dénoncer la misogynie de l’institution et son invalidité mono-sexuée. Mais alors que la plupart des critiques s’insèrent encore dans un projet réformiste, FHE se manifeste devant les théologiens rassemblés à Bruxelles pour le colloque International de Concilium en 1971, en affirmant une toute autre teneur critique : il ne s’agit plus de demander une place pour les femmes dans l’Église mais de dire : Quelle Église voulons-nous ?"[8]

Bibliographie[modifier] Publications de l'association[modifier]Bulletins FHE, publiés de 1970 à 1998
Les Réseaux du Parvis, intègre les informations de FHE à partir de 1998
1975 : Yvonne Pellé-Douël, Saint Jean de la Croix est-il féministe ?, Bruxelles : CEFA, 41 p.
1976 : Pour une liturgie non-sexiste, quelques textes et expériences, Bruxelles : CEFA, 70 p.
1977 : Quelques exemples récents et significatifs de la façon dont sont traitées les questions féministes dans l’Eglise, Bruxelles : CEFA, 16 p.
1978 : Participation des femmes aux dicastères romains, 16 p.
1980 : Familles et sexualité : interrogation chrétienne,Plateforme Famille, 1980, 72 p. (Pour préparer la contribution française au synode des évêques à Rome 1981)
1980 : Et vos filles prophétiseront. Deux théologiennes américaines parlent de l’église de demain, Bruxelles : CEFA, 79 p. [Women’s Ordination Conference, 1978. Mary E. Hunt, « Le Ministère catholique : un passé patriarcal, un avenir féministe » ; Elizabeth Schüssler-Fiorenza, « Rassurer ou défier ? ».]
1985 : Vers un plein partage entre partenaires égaux, FHE, juin 1985, 26 p.
1987 : Suzanne Tunc, "L’égalité des baptisés ; enjeu pour l’Église", Document n°1, FHE, juin 1987, 83 p.
1987 : Elisabeth Gössmann, "L’image de l’être humain selon la théologie scolastique et les réactions des femmes contemporaines", Document n° 2, FHE, décembre 1987, 20 p.
1988 : Mary Hunt, "« Femmes Eglise » émergence aux USA et perspective globale", Document n°3, FHE.
1990 : O. Genest, "Femmes du nouveau testament. Exégèse sémiotique", Document n°4, FHE.
1990 : Être Femme ou naître Femme, séminaire du groupe de Lyon, 40 p.
1991 : Le livre blanc du partenariat, colloque de Paris, 54 p.
1991 : Le livre blanc des communications, colloque de Paris, 76 p.
1994 : Alice Gombault, Féminisme et /ou partenariat ?, FHE, 60 p.
1994 : Suzanne Tunc, Féminité et Ministère, FHE, 40 p.
1995 : Dans les Églises des femmes aussi sont ministres, Paris, octobre 1995. (En collaboration avec DLE)
1996 : Autorité et résistances dans les Églises, Témoignages- Réflexions- Questions ouvertes (en collaboration avec DLE), Paris, novembre 1996, 136 p.
1996 : Claire Suchel, Chroniques interdites, FHE, 44 p.
1998 : Au tournant de l’histoire chrétiens et chrétiennes vivent de nouvelles alliances, en co-édition avec la Faculté de Théologie de Lyon, éd. Profac, Lyon 1998, 230 p.
1999 : Revue Parvis, Hors série n° 1 : Femmes et hommes ; des liturgies de partenaires, 58 p.
2005 : Revue Parvis, Hors série n° 13 : Faire Église autrement. Un monde autre, des communautés autres (en collaboration avec DLE), septembre 2005, 129p.
2006 : Revue Parvis, Hors série n° 15 : Femmes prêtres : enjeu pour la société et les Églises, janvier 2006, Colloque de Paris 2004, 99p.
2009 : Réponse de Femmes et Hommes en Église au questionnaire du Fonds Julius-Morel.
2010 : Les Réseaux des Parvis, Hors-série n° 24 : Les Femmes et la nature. L’écoféminisme
Publications des membres[modifier] Claude Bernard[modifier]Femmes et hommes au service du Royaume, Parvis, n° 8.
Huguette Charrier[modifier]« L’espérance au féminin », Parvis, hors série n° 14 : Dieu dans le temps des femmes.
Avec Lucienne Gougenheim, « Paroles de femmes/ femmes en politique », Parvis, n° 1.
« Du côté des femmes, une spiritualité incarnée », Parvis, n° 19.
Marie-Paule Dubouchet[modifier]« Pardon à toutes les femmes », Parvis, n° 4.

Alice Gombault[modifier]« Un jubilé pour les femmes », Parvis, n° 4.
« Nouvelles familles et valeurs émergentes », Parvis, n° 6.
« Construire son identité », Parvis, n° 12.
« Ordonner des femmes : une voie nouvelle », Parvis, n° 18.
« Une femme prêtre », Parvis, n° 27.
« Le temps des familles », Parvis, hors série n° 14 : Dieu dans le temps des femmes.
« L’important pour Jésus », Parvis, hors série n° 16 : La sexualité
2003 : Pierre de Locht, Jacques Gaillot et Alice Gombault, Un catéchisme au goût de liberté, Paris : éd. Ramsay, 2003.
Elfreide Harth[modifier]« Catholique et féministe », Parvis, n° 34.
Donna Singles, Marie-Jeanne Bérère et Renée Dufourt[modifier]Voir l'article Groupe de recherche et d'action pour les ministères à venir

Yvonne Pellé Douël[modifier]1960 : Saint Jean de la Croix et la nuit mystique, Paris : Seuil
1967 : Être femme, Paris : Seuil
1975 : "Saint Jean de la Croix est-il féministe ?", Numéro spécial de Recherche et Vie, n°3, Bruxelles : CEFA.
Suzanne Tunc[modifier]1989 : Brève histoire des femmes chrétiennes, Paris : Cerf.
1993 : Les Femmes au pouvoir. Deux abbesses de Fontevraud au XIIe et XIIIe siècles, Paris : Cerf.
1994 : Féminité et ministères, Paris : Femmes et Hommes en Église.
1998 : Des femmes aussi suivaient Jésus. Essai d'interprétation de quelques versets des évangiles, Desclée de Brouwer.[1]
2005 : "Les enjeux de la contestation féminine", Revue des Réseaux des Parvis, juin.
2005 : Croire au XXIème siècle. En écho à la pensée de Teilhard de Chardin, Aubin.
2005 : (Traduction) John Wijngaards, L'ordination des femmes dans l'Église catholique, Association Chrétiens Autrement[9].
2007 : Justus, centurion romain. L'un des premiers chrétiens, Aubin.
2009 : Le centurion et l'apôtre. Le dernier voyage de Paul de Tarse, Aubin.
Marie-Thérèse van Lunen-Chenu[modifier]Femmes et christianisme. La pertinence de FHEParvis, n° 1.
1974 : "Le féminisme chrétien : phénomène inéluctable", Revue nouvelle, n° 9, p. 73.
1976 : "Le féminisme et l'Église. Europe francophone", Concilium, n°111, cahier "Les femmes dans l'Église",
1976 : "La commission pontificale de la Femme, une occasion manquée", Études, juin 1976, p. 879-890.
1981 : "La réciprocité de différence au-delà du système de la féminité", Lumière et Vie, n° 151 : "Les femmes : l'Église en cause", p. 5-18.
1984 : Introduction à l'édition française de Elizabeth et Jürgen Moltmann, Dieu homme et femme, Cerf, 1984, pp. 11-15.
1991 : « 20 ans d’histoire », Femmes et hommes en Église – Partenaires autrement, Colloque œcuménique international, Paris
1994 : "Enjeu social et ecclésial: une éthique d'échanges renouvelés entre femmes et hommes partenaires", Église et théologie, Canada, vol. 25, n° 2, pp. 205-218.
1998 : Femmes et hommes, Paris, Cerf.
2003 : "Ferment spirituel du féminisme", Sciences pastorales, vol.22, n°2, automne : "femmes et expériences spirituelles", Université Saint Paul.
Études et ouvrages sur l'association[modifier]DUBESSET Mathilde, Catholiques et protestantes dans la France du 20e siècle, des femmes engagées dans leur temps. A paraître.
HEBRARD Monique, « Femmes et Hommes dans l’Église », in Les Femmes dans l’Église. Voir plus largement son chapitre « Du côté des féministes », Centurion/Cerf, 1984, pp. 245-268.
FAVIER Anthony, "Les féministes catholiques et le sacerdoce (France, XXe)", Blog Penser le genre catholique.
Fonds d'archive[modifier]Les archives de Femmes et Hommes en Église sont au 68 rue de Babylone à Paris
Unité de recherche et de documentation Genre en Christianisme, Bibliothèque du Saulchoir[2], 43 bis rue de la Glacière, Paris 13°.
Le fonds du "Centre Femmes et Christianisme", créé en 1984 par Femmes et hommes en Église et hébergé par l'Institut Catholique de Lyon, hébergé de 2006 à 2010 au Centre Louise Labé de l'Université Lyon II Lumière.
Compléments[modifier] Articles connexes[modifier]Féminisme chrétien
Groupe de recherche et d'action pour les ministères à venir
Projet/Féminisme chrétien : discussions, orientations et bibliographie pour la rédaction des articles liés au féminisme chrétien.
Ordination des femmes
Place des femmes dans l'Église catholique
Théologie féministe
Liens externes[modifier]FHEDLES : site Internet de la nouvelle association.
Notes et références[modifier]1.↑ Pauline Archambault, présidente de la section française de l’Alliance Jeanne d’Arc
2.↑ Marie-Thérèse van Lunen Chenu
3.↑ Les Bulletins FHE, publiés de 1970 à 1998, furent ensuite repris partiellement par la Lettre des Réseaux des Parvis, ainsi que dans différents opuscules thématiques.
4.↑ Réponse de Femmes et Hommes en Église au questionnaire du Julius-Morel-Fonds, 2009
5.↑ Voir FAVIER Anthony, « Des religieuses féministes dans les années 68 ? », Clio, n° 29-2009.
6.↑ Qui avait été de l’aventure de l’Union spirituelle des femmes avec Cécile de Corlieu et avait dirigé la section française de l’Alliance internationale Jeanne d'Arc.
7.↑ Ces trois dernières, théologiennes, publièrent l’important Et si on ordonnait des femmes ? en 1982. Elles animèrent le Groupe de recherche et d'action pour les ministères à venir
8.↑ Marie-Thérèse van Lunen Chenu, "40 ans d’une histoire trop méconnue. L’association internationale Femmes et Hommes en Eglise / Genre en Christianisme", FHE, 2010.
9.↑ Disponible, pour les particuliers, auprès de : M. Tramier, Association "Chrétiens Autrement", 6 allée de l'Arche, 45650, Saint-Jean-le-Blanc. Disponible, pour les libraires, chez Soleils Diffusions, 23 rue de Fleurus, 75006, Paris.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Femmes et Hommes en Eglise (F.H.E.)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: CROIRE OU NE PAS CROIRE :: CHRISTIANISME :: Religion catholique-
Sauter vers: