HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
ConnexionS'enregistrerGalerieFAQCalendrierPortailAccueilRechercher
http://www.handichrist.net/
Pas d'enregistrement à cause des gens postant partout le même message régulièrement, leur site perso ne leur suffisant pas
Partagez | 
 

 L'Eglise et l'euthanasie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Re: L'Eglise et l'euthanasie   08.10.18 14:36

je joue
tu joues
il joue
nous jouons
vous jouez
ils jouent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Re: L'Eglise et l'euthanasie   08.10.18 14:37

je souffre
tu souffres
il souffre
nous souffrons
vous souffrez
ils souffrent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Re: L'Eglise et l'euthanasie   08.10.18 14:40

de quel jeu s'agit-il ?
de quelle souffrance s'agit-il ?
qui est victime ?
qui est bourreau ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Re: L'Eglise et l'euthanasie   05.12.18 15:33

Nicolas Senèze, à Rome , le 22/11/2018 à 14h11

Devant les étudiants de l’hôpital Gemelli de Rome, le président de l’Académie pontificale pour la vie a insisté, mardi 20 novembre, sur l’accompagnement des malades en fin de vie et affirmé le droit de « mourir dans la dignité » autant que celui de « vivre dans la dignité ».

« Mourir dans la dignité mais jamais anticiper la mort » : c’est en ces termes que Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie, a tenté de replacer le débat sur la fin de vie en remettant les diplômes des masters Soins palliatifs et thérapie de la douleur de l’Université catholique du Sacré-Cœur, mardi 20 novembre au soir, à l’hôpital Gemelli de Rome.

L’euthanasie « présentée comme un choix de civilisation parce qu’il répondrait à la demande d’une mort digne », encourage, en réalité, « une perversion insidieuse du sens », et sa demande de légitimation « ôte la justification du traitement d’un patient incurable, pour ouvrir la voie à la liquidation d’une vie méprisable », a-t-il regretté.

« Le passage du “droit” à mourir au “devoir” de mourir »
Mettant en garde contre un « assujettissement technique et économique à l’idée de sélection eugénique de la vie digne de soin », Mgr Paglia a souligné les contradictions d’une société qui « d’un côté prolonge techniquement la vie et, de l’autre, en favorise politiquement la suppression ».

Devant les étudiants en médecine de Gemelli, il a notamment mis en cause « le silence assourdissant sur le droit à être soigné et accompagné ».

À lire aussi
Les conseils de l’Académie pontificale pour la vie sur les soins palliatifs

Dans une société où « l’autosuffisance est un impératif incontesté, il est facile pour ceux qui sont dépendants de se sentir déprimés voire plus à la hauteur de vivre », a-t-il développé, soulignant que, « dans ce contexte, le passage du “droit” à mourir au “devoir” de mourir devient plus bref que ce que l’on croit parfois ».

« Aider un patient à mourir est une chose, autre chose est de le faire mourir »
Rappelant que « le christianisme ne prêche ni l’amour de la mort ni l’indifférence à la mort », il a insisté sur l’accompagnement des mourants, regrettant que « le côté nihiliste de la mort triomphe quand elle induit le désespoir envers l’amour, afin de le faire apparaître comme un effort futile et insensé ».

À lire aussi
Choisir sa mort ?

« Il faut affirmer le droit de “mourir dans la dignité” autant que celui de “vivre dans la dignité” », a alors martelé le président de l’Académie pontificale pour la vie, rappelant que « le droit à une mort digne ne peut pas désigner le droit de se faire administrer l’euthanasie par d’autres personnes ».

À lire aussi
Pour les professionnels des soins palliatifs, « donner la mort n’est pas un soin »

« Aider un patient à mourir – l’accompagner dans sa détresse, soulager sa douleur, le réconforter – est une chose, autre chose est de le faire mourir », a-t-il développé, s’interrogeant sur l’évolution du mot « dignité ».

« “Mourir dans la dignité” ne signifie pas “anticiper la mort”, éventuellement ne pas “voir la dégradation de son corps” », a-t-il souligné, rappelant que « la demande d’euthanasie ou de suicide assisté est, dans la quasi-totalité des cas, fille de l’abandon thérapeutique et social du malade ».

« Ne jamais être complice de la mort »
Mgr Paglia s’est donc dit très réticent à l’éventualité de lois sur l’euthanasie, jugeant « hasardeux de confier la solution des grandes questions relatives à la vie et à la mort à une norme juridique ».

Il prône plutôt une « large réflexion » sur « les questions liées à la fin de vie », en vue d’une « alliance thérapeutique qui voit le patient, le médecin et les membres de la famille réunis pour prendre une décision commune ».

Faire le contraire reviendrait à « abandonner ceux qui ont besoin de soutien et d’aide à l’indifférence et la cruauté », a-t-il relevé, mettant en garde contre « la barbarisation d’une société qui pousse à une législation euthanasiste subtile mais inévitable ».

À lire aussi
Devant l’Académie pontificale pour la vie, le pape réaffirme la dignité de la personne à chaque phase et condition de son existence

« L’homme malade en train de mourir a besoin de la proximité de l’homme en bonne santé pour sentir qu’il fait partie des vivants », a-t-il insisté, appelant à « prendre soin » des mourants avec amour, délicatesse et respect, « sans jamais être complice de la mort ».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Re: L'Eglise et l'euthanasie   16.12.18 11:49

Activités / Actualités
RefBEJUSO
Suicide assisté: position sur des questions pastorales
Le Conseil synodal des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure a rédigé une prise de position à l'intention des pasteures et pasteurs du territoire de notre Eglise sur les questions liées aux personnes ayant exprimé leur désir de mourir.

Ces orientations élaborées par le Conseil synodal posent le principe de l'accompagnement solidaire
des personnes souhaitant mourir qui doit s'étendre jusqu'à leur mort. Les pasteures et pasteurs peuvent également apporter à ces personnes leur soutien en cas de suicide assisté si celles-ci le souhaitent. Il est important de préciser que chaque pasteure ou pasteur est libre de décider en fin de compte s'il peut répondre à un tel souhait. Ces orientations soulignent la primauté de la vie, mais réaffirment avec force l'importance de la solidarité pastorale également dans le cas limite du suicide assisté.

Télécharger: Solidaires quoi qu'il advienne - Position du Conseil synodal sur des questions pastorales autour du suicide assisté
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Re: L'Eglise et l'euthanasie   27.12.18 13:11

blablabla et blablabla
quelques patients auront ou ont déjà la dignité et la noblesse de ne plus s'adresser à vous, maintenant et à l'heure de leur mort
vous avez fait trop de pressions
on vous demandera des comptes
et vous n'en avez pas conscience...
quand religion rime avec politique, c'est très dangereux
vous ne voulez pas qu'on tue les corps, alors d'une certaine manière vous êtes en train d'assassiner les âmes ! imbéciles êtes-vous !
on s'éloigne de vous car vous jouez aux saints malsains.
Et çà récite le Notre Père aux enterrements à haute voix comme une table de multiplication
tandis que Dieu Lui-même ricane ! Il prépare sa vengeance pour le Jugement Dernier...
Les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers.
Jean Léonetti ne va pas être sédaté éternellement, çà craint pour lui et ses adeptes !
Il est bon que les flammes éternelles de l'enfer éternel ne s'éteignent jamais
faut pas exagérer, tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Re: L'Eglise et l'euthanasie   22.01.19 16:37

Experts musulmans et chrétiens au Qatar pour évoquer les soins palliatifs et la fin de vie
21.01.2019 par I.Media
Afin d'initier un échange sur les soins palliatifs, des experts en éthique, médecine et religion, chrétiens ou musulmans, se réuniront à Doha (Qatar) le 22 et 23 janvier 2019, a annoncé l'Académie pontificale pour la vie le 21 janvier.


Le bon sens élémentaire serait de ne rien faire et d'apprendre à vous taire...
la vie est assez compliquée comme cela, inutile d'en rajouter.
(si je ne fais pas de même en ne me taisant pas, c'est pour prendre ma revanche avec des internautes de toute confession et de toute nationalité en 2010 à propos de la fin de vie en France...)
Signé: Admin
ALLEZ VOIR DANS VOS PAROISSES CE QUI SE PASSE, NOM DE DIEU, faîtes le ménage chez vous
Le Vatican = l'Elysée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 19797

MessageSujet: Re: L'Eglise et l'euthanasie   31.01.19 16:24

Mettons les points sur les i
le viol et le vol riment ensemble
Voler à quelqu'un l'idée de sa mort en lui imposant une mort doucement lente, c'est le violer
Mettre en scène médiatiquement parlant quelques cathos intégristes, c'est violer les autres cathos qui se sentent obligés de fermer leur gueule
Cathos intégristes et Etat Végétatif Chronique, le monde n'en a rien à foutre, on ne se sent pas concerné
si çà réussit à emmerder Jean Léonetti, voilà le seul point positif de l'affaire V.L.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
L'Eglise et l'euthanasie
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: Médecine: début et fin de vie-
Sauter vers: