HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Claude Sérillon... ... ... rions !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18531

MessageSujet: Claude Sérillon... ... ... rions !   03.01.13 10:06

Sérillon en charge de la communication à l'Élysée




Par Nicolas Barotte Publié le 02/01/2013 à 19:32

Claude Sérillon, 63 ans, a quitté le canapé rouge de l'émission dominicale de Michel Drucker en septembre dernier.Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro
L'ancien journaliste est un ami de longue date du président Hollande.

Il n'était jamais très loin. Désormais, il aura un bureau à l'Élysée: l'ancien journaliste Claude Sérillon rejoint officiellement le cabinet du président de la République, en tant que conseiller chargé de sa communication. Son arrivée était annoncée depuis plusieurs semaines, voire plus. «Claude, il était dans l'équipe de campagne», souriait François Hollande, mi-novembre, d'un air entendu, pour éviter de confirmer l'information. Les deux hommes se connaissent et sont amis. L'ancien journaliste avait discrètement conseillé le candidat socialiste durant la présidentielle. Il l'avait notamment accompagné dans les studios de télévision lors du duel de l'entre-deux-tours avec Nicolas Sarkozy. Pour l'instant, Claude Sérillon ne souhaite pas en dire davantage sur la mission qui lui est confiée.

Il a du travail devant lui. La crise et les «soubresauts» des six premiers mois ont eu raison de l'image du président. L'ancien premier secrétaire du PS avait pourtant un contact facile avec les journalistes. Devenu président, il n'a pas voulu déléguer sa communication à un autre que lui. François Hollande s'est toujours méfié des communicants, même s'il en compte quelques-uns parmi ses amis. À l'Élysée, les conseillers sont priés de rester dans l'ombre, contrairement à la pratique de l'entourage de Nicolas Sarkozy. Seul Aquilino Morelle, conseiller politique et plume de François Hollande, était autorisé à jouer en plus le rôle de porte-parole officieux. Impossible de tout faire cependant.

En six mois, la cote de popularité de François Hollande s'est dégradée. La faute à la crise, expliquait-on dans son entourage, et à la radicalisation de l'opinion de droite. Mais pas seulement… «Il y a un problème: on ne communique pas assez», déplorait un ami du président durant l'automne.

C'est peu dire que la communication du pouvoir a connu des ratés: de l'absence ressentie par les Français l'été dernier au double discours du gouvernement sur l'affaire Florange (pragmatisme d'un côté, menace de nationalisation de l'autre) en passant par une série de couacs. Jean-Marc Ayrault a été prié de renforcer son équipe avec l'arrivée à Matignon d'un nouveau conseiller, Bernard Candiard.

Pas de «storytelling» à la mode Sarkozy


Un premier ministre inaudible et un président inaccessible: la combinaison est fatale. Suivant le vieux principe de communication, énoncé par Jacques Pilhan, le conseiller de François Mitterrand puis de Jacques Chirac, François Hollande avait en effet raréfié sa parole depuis l'élection, même s'il lui arrivait de répondre encore aux SMS que certains journalistes pouvaient lui envoyer. À l'Élysée, l'idée avait aussi prévalu qu'il ne fallait pas chercher à mettre en scène l'action du président. Pas de «storytelling» à la mode Sarkozy. «Ce qui compte ce sont les faits», expliquait-on. Bref, la présidence Hollande commençait à manquer de chair. Au grand regret de certains conseillers qui auraient aimé qu'on racontât «l'histoire du quinquennat».

Résultat: les relations entre les journalistes et l'Élysée se sont tendues au fil du temps. Dernier exemple: les directeurs des rédactions de France Inter, France Info, RTL et Europe 1 ont protesté auprès de l'Élysée après que leurs journalistes ont été tenus à l'écart du «pool» organisé par le service de communication de la présidence lors de la visite de François Hollande à Rungis, la semaine dernière. Ces «pools», censés être mis en place lorsque l'exiguïté des lieux empêche l'accès de tous les journalistes, permettent en réalité à l'Élysée d'organiser des déplacements sans prévenir l'ensemble des médias et de choisir ceux qui les couvrent. Claude Sérillon aura à cœur d'apaiser les relations avec les journalistes.

Son arrivée ne fait pas que des heureux à l'Élysée où elle risque de bousculer quelque peu la hiérarchie. Mais elle devrait soulager François Hollande qui a autre chose à penser qu'à son image. Comme lorsqu'il a dû lui-même vérifier que sa cravate était correctement nouée après avoir récemment enregistré une interview télévisée…




Un électron libre du PAF


Les années passent et Claude Sérillon, 63 ans, natif de Nantes, ne perd rien de son allure de gamin au rire tonitruant et au sourire moqueur. En septembre dernier, il quittait le canapé rouge de l'émission dominicale de Michel Drucker où il tenait une critique littéraire - la grande affaire de sa vie, puisqu'il a écrit des nouvelles, des romans et des essais. L'arrivée à la tête de l'État de son ami François Hollande lui ouvrait de nouvelles perspectives. Claude Sérillon a commencé sa carrière à Presse Océan en 1970 avant d'intégrer l'ORTF en 1973 et Antenne 2 en 1975. Trois ans plus tard, il se fait remarquer: en charge de la revue de presse dans Antenne 2 Midi, il aborde l'affaire des diamants de Bokassa, mettant en cause le président Valéry Giscard d'Estaing. Sérillon est limogé et sa réputation de grande gueule établie. Il revient à Antenne 2 en 1981, passe par TF1 où il présente le JT de 20 heures, revient sur le service public en 1986 et prend les rênes du 20 heures. Mais une fois de plus il sera renvoyé pour impertinence à l'égard du pouvoir en place. Il devra attendre onze ans avant de retrouver son poste et le quitter définitivement en 2001. Il est le compagnon de la journaliste Catherine Ceylac, aux manettes de «Thé ou café» sur France 2.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18531

MessageSujet: Re: Claude Sérillon... ... ... rions !   06.02.13 10:59

Claude Sérillon aurait-il aussi un problème de communication ?
Il devrait bosser nuit et et jour à l'Elysée,à Matignon,au Sénat et à l'Assemblée Nationale... ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18531

MessageSujet: Re: Claude Sérillon... ... ... rions !   27.11.13 10:29

A la porte !

Dégage !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Claude Sérillon... ... ... rions !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Claude Sérillon... ... ... rions !
» NOISOT (Claude) Capitaine GARDE IMPERIALE Fixin 21
» Claude Poher : "Les ovni ? Les scientifiques s’en moque
» La propulsion des ovnis et les thèses de Claude Poher- Auguste Meessen
» DALLEMAGNE (Claude) - Général de division - Nemours (S-et-M)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: