HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Politique et éthique ... ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Politique et éthique ... ...   06.02.13 10:25

Source=Libération
Le Comité d'éthique se prononcera vers octobre sur la PMA
6 février 2013 à 09:07


Le gouvernement attend cet avis concernant la Procréation médicalement assistée. Jean-Marc Ayrault souhaite que la PMA soit abordée avant la fin de l'année, dans le cadre d'un projet de loi sur la famille.

Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), dont le gouvernement attend l’avis sur les questions sociétales de l’assistance médicale à la procréation (AMP ou PMA), a un «calendrier chargé» cette année et ne devrait se prononcer que «vers octobre», selon son président.

Il a déjà à rendre un avis sur la fin de vie et doit aussi se prononcer sur d’autres sujets, notamment des tests médicaux, dit à l’AFP le Pr Jean-Claude Ameisen. «Le Comité d'éthique est habitué à traiter de sujets sensibles, souligne le Pr Ameisen, citant à titre d’exemple la «recherche encadrée sur l’embryon», sur laquelle il s’est exprimé par six fois depuis 1984.

«Sur la fin de vie, le Comité devrait livrer sa réflexion vers le mois d’avril et répondre à la question sociétale sur l’assistance médicale à la procréation (AMP) à l’automne, vers octobre.» Le CCNE a été formellement saisi par le président François Hollande sur la fin de vie et s’est «auto-saisi» sur l’AMP (également dénommée PMA).

A lire aussi  Quand le Comité national d'éthique retrouve une voix

«La médecine doit-elle répondre à des demandes sociétales quand elles ne sont pas dues à une maladie ? C’est une question très générale sur le rôle que la société entend donner à la médecine», résume-t-il.

«Les questions peuvent être à la fois médicales (recours à l’AMP dans le cadre d’une maladie ou d’un problème de fertilité) et sociétales : une femme seule ou un couple de femmes qui a un problème de stérilité et une femme seule ou un couple de femmes qui n’en a pas. Ce n’est pas le même cas de figure», dit-il.

Plutôt que d’aborder les choses au cas par cas, l’idée est de poser une réflexion générale, explique-t-il. Il évoque «la conservation des ovocytes par vitrification (congélation rapide), utilisée pour préserver les ovules d’une femme qui doit subir un traitement du cancer, et qui est prévue aussi pour les femmes donneuses d’ovocytes».

Mais, poursuit-il, «la demande de femmes jeunes et fertiles qui envisagent de conserver leurs ovules pour plus tard» (non autorisée actuellement, ndlr) fait également partie de la réflexion. Se repose aussi la question du maintien de l’anonymat des donneurs, face aux enfants désireux de connaître leur origine, ainsi que la prise en charge ou non par l’Assurance maladie des PMA non médicales, relève-t-il.

Par ailleurs, le dernier avis du Comité d'éthique en matière de procréation date de 2010 et traitait de la GPA (grossesse pour autrui). Il s’opposait, dans ses recommandations, à la pratique des mères porteuses. «Le Comité rend des avis, le plus souvent assorti de recommandations, mais pas toujours». «L’avis ne reflète pas nécessairement l’unanimité». En effet, «un ou plusieurs membres peuvent exprimer une opinion minoritaire, comme cela s’est déjà produit», explique-t-il encore.

Enfin, concernant l’organisation d’états généraux sur l’AMP, ce pourrait être au Parlement de se prononcer sur leur éventuelle tenue. L’AMP est actuellement réservée aux couples formés d’un homme et d’une femme, ne pouvant avoir d’enfant pour des raisons médicales et/ou à risque de transmettre une maladie génétique grave à leur enfant.

(AFP)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: Politique et éthique ... ...   05.04.13 13:35

Par Delphine Legouté


| 30/03/13 - 15:29[b]PAS SI VITE - Le comité national d'éthique est "consulatif et non pas décisionnel" a tenu à préciser son président ce 30 mars sur France culture, répondant ainsi aux attentes de François Hollande sur la question de la procréation médicalement assistée.

Invité de l'émission Une fois pour toutes, Jean-Claude Ameisen est en effet revenu sur l'intervention télévisée du 28 mars dans laquelle le chef de l'Etat a semblé s'en remettre totalement au comité d'éthique quant à l'ouverture de la PMA pour les couples de femmes :

Je respecterai ce que dira le comité national d’éthique.

Ce qui, en langage de président, signifie qu'il suivra l'avis du comité.

Ce 30 mars, Jean-Claude Ameisen a cependant tenu à faire cette mise au point :
Le comité consultatif national d'éthique (CCNE), comme son nom l’indique, est consultatif et non pas décisionnel. (...)
La mission telle que le législateur l’a prévue est de donner des avis – c'est-à-dire des réflexions, ce qu’en anglais on appelle des opinions– et le législateur a dit que le comité peut, s’il le juge utile, y adjoindre des recommandations.
Le président du CCNE a ensuite précisé qu'il lui était impossible de savoir, à l'heure actuelle, s'il y aurait de telles "recommandations". Surtout, le comité pourra en faire sur certains points et ne pas en faire sur d'autres. Bref, l'ouverture de la PMA aux couples de femmes pourrait rester sans réponse claire. Surtout, cette éventuelle réponse n'a pas valeur décisionnelle :

[Le président] n’aura peut-être pas une réponse en terme de oui ou de non.
Dans la réflexion du comité, il y a la façon d’aborder le problème, la façon de montrer la complexité, les contradictions, les enjeux et il y a ensuite la décision de recommander des conduites précises, à titre consultatif, ou de ne pas les recommander.
Rien de surprenant dans cette posture du comité. Lors de sa saisie début février, son président affirmait déjà ne pas vouloir avoir "un rôle d'arbitre".

Une position partagée à l'époque par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, qui assurait en point presse que la décision du comité ne contraindrait "aucunement" le gouvernement.

En novembre 2005, le CCNE a déjà rendu un avis négatif, à l'unanimité moins une abstention, sur l'ouverture de la PMA aux couples homosexuels, jugeant que "la PMA a toujours été destinée à résoudre un problème de stérilité d'origine médicale et non à venir en aide à une préférence sexuelle ou à un choix de vie sexuelle".



[/b]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: Politique et éthique ... ...   05.04.13 14:29

Purée,la France,les Français et le Gouvernement...
Si j'avais une baguette magique....
TOUS DANS LA RUE POUR GUEULER,GUEULER,GUEULER
c'est çà,qu'il faudrait,GUEULER ENSEMBLE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: Politique et éthique ... ...   05.04.13 14:34

Le président n’aura peut-être pas une réponse en terme de oui ou de non.
Eh bien,s'il est incapable de dire OUI ou NON,et non pas oui et non,qu'il démissionne...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: Politique et éthique ... ...   05.04.13 14:36

J'EN AI MARRE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: Politique et éthique ... ...   23.05.13 22:25

Ils ont peut-être des problèmes au Comité d'éthique
Trouver un terrain d'entente et surtout faire des propositions qui s'appliquent facilement
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Politique et éthique ... ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Politique et éthique ... ...
» Max Weber, le Savant et le Politique, notes de lecture
» Foie gras hongrois, entre éthique et gourmandise
» Initiation à la vie politique Française Option B
» Du miel "éthique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: