HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 L'angine de poitrine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18808

MessageSujet: L'angine de poitrine   11.02.13 0:32

Fédération Française de Cardiologie

En France, on estime à plus de deux millions le nombre de personnes atteintes par cette maladie, qui peut être efficacement soignée à condition de connaître les signes d'alerte et d'effectuer un bilan complet dans les meilleurs délais.
Les symptômes de l'angine de poitrine

L'angine de poitrine se manifeste par une douleur profonde située au milieu du thorax, avec une sensation de serrement intense, angoissante. Cette douleur en barre survient à l'effort (marche rapide, en montée, contre le vent) et impose l'arrêt. Elle est soulagée en moins de deux minutes par le repos et/ou par la prise de trinitrine, en dragée ou en spray.

Plus rarement, la douleur survient après le repas, pendant la digestion, ou au repos, la nuit. Elle peut irradier vers le bras gauche, l'avant-bras (avec parfois sensation de serrement au poignet), au bord externe de la main. Elle peut irradier également dans le cou, la mâchoire inférieure, parfois dans le bras droit, la nuque, le dos ou la région de l'estomac.

Cette douleur d'angine de poitrine se reproduit pour chaque effort à partir d'une certaine intensité.
L'angine de poitrine, première étape de la maladie coronaire

Comme tout muscle très sollicité mais insuffisamment oxygéné, le myocarde va subir... une crampe douloureuse. C'est l'angine de poitrine (ou angor) première étape de la maladie coronaire, pouvant aboutir aux accidents cardiaques qu’on appelle les syndromes coronaires aigus tels que l'infarctus du myocarde (classiquement : angor d'effort -> angor de repos -> infarctus).
Bilan d'une angine de poitrine

A l'interrogatoire d’un patient souffrant de douleur thoracique d'effort, le médecin recherchera très attentivement les facteurs de risque de la maladie coronaire :

ceux qui sont non modifiables, comme l'âge, le sexe ou l'histoire familiale,
ceux qui sont modifiables, assez souvent associés, comme le tabagisme et des notions d’hypercholestérolémie, d’hypertension artérielle, de diabète, d’obésité abdominale, de troubles psychosociaux (stress, dépression, etc.), de troubles du comportement alimentaire (absence de fruits et légumes, absence ou excès d’alcool) ainsi qu'une absence d’activité physique régulière.

L'électrocardiogramme (ECG) enregistré au repos est très souvent normal. Il est donc essentiel de préciser le diagnostic en proposant un test d'effort.

L'épreuve d'effort (vidéo 1mn01s)

L'épreuve d'effort reste l’examen clé pour faire le diagnostic de maladie coronaire. Elle permet de reproduire les circonstances d'apparition de l'angine de poitrine. Il existe des protocoles adaptés à chaque patient qu’il soit sédentaire, actif ou sportif, l’objectif étant pour chaque patient d’aller au maximum de ce qu’il peut faire (effort maximal), condition indispensable pour pouvoir interpréter correctement le test.

En effet, pour chaque patient sera évalué sa capacité physique maximale (qui dépend du sexe, de l’âge, de l’entraînement physique, etc.), sa capacité à récupérer, les symptômes apparaissant à l’effort (douleur d’angine de poitrine, essoufflement, malaise, palpitations, etc.), les signes électriques (à l’ECG continu) et les niveaux de pression artérielle.

Les modifications de l'électrocardiogramme enregistré durant l'épreuve d'effort surviennent souvent avant la douleur, ces anomalies apportant la preuve de l'origine cardiaque des douleurs thoraciques (L’épreuve d'effort est dite alors positive).

Une épreuve très fortement positive incite à poursuivre le bilan par une coronarographie. Une épreuve négative, c’est à dire « normale », permet souvent de rassurer, et peut écarter une maladie coronaire dans plus de 90% des cas.
Les autres examens

Si le patient est âgé de plus de 50 ans, le recours à une scintigraphie myocardique peut compléter les examens entrepris. Celle-ci met en évidence les parties non oxygénées du muscle grâce à deux séries de clichés (la première après une épreuve d'effort, la seconde 4 heures plus tard). L'échocardiographie permet d'apprécier la contraction du myocarde ventriculaire gauche, une anormalité de celle-ci indiquant l'existence très probable d'une sténose coronaire dans la zone.

Enfin la coronographie permet de visualiser de façon très précise les artères coronaires et leurs branches.
Évolution de l'angine de poitrine

L'infarctus du myocarde représente la complication majeure de l'angine de poitrine, mais cette complication peut être évitée ou du moins retardée de nombreuses années si un traitement est prescrit précocement : contrôle des facteurs de risque, médicaments, angioplastie ou pontage coronaire en fonction du degré d'atteinte des artères.

appeler le 15

L'angine de poitrine peut débuter ou s'aggraver brusquement, avec des crises d'emblée intense pour des efforts minimes ou même au repos, la nuit. Cette angine de poitrine instable doit être considérée comme une menace d'infarctus (on parle de syndrome coronaire aigu) et impose une hospitalisation en urgence.

Inversement, grâce aux différents traitements, la douleur d'angine de poitrine peut disparaître et une vie tout à fait normale – active voire même sportive (mais pas n’importe quel sport ni n’importe comment) –, est possible.

Enfin, dans certains cas, surtout si les facteurs de risque de la maladie coronaire ne sont pas contrôlés, la maladie évolue à bas bruit vers une insuffisance cardiaque avec essoufflement à l'effort, évolution peut être compliquée d'accidents de parcours, syndrome coronaire aigu comme l’infarctus du myocarde, troubles du rythme, œdème aigu pulmonaire.

La vidéo présentée sur cette page est issue d'un partenariat entre la FFC et le laboratoire Novartis dans le cadre d’une action de prévention. Elle peut être retrouvée sur www.mediathequenovartis.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
L'angine de poitrine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine-
Sauter vers: