HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Apnée du sommeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18803

MessageSujet: Apnée du sommeil   27.02.13 10:28

Source=Fondation Sommeil

Introduction

La respiration et le sommeil sont deux activités automatiques que la personne en bonne santé considère habituellement pour acquises, sans trop y penser. Le sommeil normal est caractérisé par une respiration régulière, ce qui permet de maintenir des échanges gazeux normaux. Nous savons maintenant qu'il n'y a pas que la quantité de sommeil qui est importante, sa qualité l'est également; celle-ci influence notre état de vigilance, nos capacités intellectuelles et de façon générale, le fonctionnement de notre organisme. Les perturbations de la respiration nocturne provoquent une mauvaise qualité de notre sommeil avec de fréquents éveils nocturnes (conscients ou inconscients) et conduisent à des manifestations cliniques significatives.
Définition

Apnée - Syndrome d'apnées du sommeil (s.a.s.)

Syndrome d'apnées obstructives du sommeil

Le terme apnée représente une interruption de la respiration. Lorsqu'une apnée survient pendant le sommeil et dure 10 secondes ou plus, elle s'accompagne souvent d'une baisse d'oxygène dans le sang et, si cela survient fréquemment, (par exemple plus de cinq fois par heure de sommeil), avec des symptômes d'hyper somnolence, des complications peuvent survenir à long terme comme l'hypertension artérielle ou un risque accru d'accident cardiaque ou vasculaire cérébrale.

Le plus souvent, ces arrêts respiratoires sont secondaires à un collapsus (affaissement) des voies aériennes de l'inspiration. Ce collapsus amène des baisses de la saturation en oxygène et des micro-éveils dont le patient n'est pas nécessairement conscient. Ces micro-éveils rétablissent le tonus des voies aériennes. Le sommeil ainsi fragmenté, sera moins réparateur. Nuit après nuit, mois après mois, ces perturbations nocturnes conduisent à des troubles diurnes (durant le jour) : fatigabilité, somnolence, troubles de mémoire ou de concentration et irritabilité. Ceci peut conduire à des problèmes au travail ou à l'école.

Ces apnées dites obstructives peuvent survenir chez l'enfant souffrant d'hypertrophie amygdalienne aussi bien que chez l'adulte souffrant d'obésité, provoquant une réduction de la surface du pharynx facilitant ainsi l'obstruction. La plupart des patients souffrants soufrant d'apnées obstructives sont d'importants ronfleurs. Le ronflement est alors causé par la vibration des tissus mous du cou et par le brusque passage de l'air lors de la levée de l'obstruction. Le ronflement est alors irrégulier, fort, à caractère explosif, alors que le ronflement simple, causé par la vibration du voile du palais et de la luette, est doux et régulier.

Une obstruction partielle des voies aérienne peut mener à des efforts respiratoires qui peuvent conduire à des micro-éveils et ainsi fragmenter le sommeil. Ce problème se manifeste le plus souvent par un ronflement sans apnées obstructives. Seule une étude complète du sommeil vous guidera vers le diagnostic. Les apnées peuvent aussi être centrales. L'arrêt respiratoire n'est pas dû alors à une obstruction pharyngée mais à un manque d'influx nerveux menant au déclenchement de l'effort inspiratoire. Ces problèmes d'apnées, dites centrales, peuvent être secondaires à une mauvaise circulation du sang au pourtour des centres de contrôle de la respiration dans le cerveau.
Diagnostic

Depuis la dernière décennie, une meilleure connaissance de la symptomatologie et des conséquences cliniques du syndrome d'apnées du sommeil a permis de faire un dépistage clinique plus approprié chez les personnes présentant un ronflement important, une somnolence diurne excessive ou une agitation motrice nocturne marquée. Le diagnostic clinique doit être suspecté avant tout chez les personnes à risques: obèses, hypertendus, ronfleurs. En effet, les conséquences sociales et médicales peuvent être graves: accident d'automobile, accident de travail, perte d'emploi pour diminution de performance, infarctus du myocarde et mort subite pendant la nuit, pour n'en nommer que quelques-uns. Le questionnaire doit se faire en présence du conjoint car le ronflement, les arrêts respiratoires nocturnes ou l'agitation motrice nocturne sont souvent niés ou méconnus du patient.

Par la suite, un examen évaluant les anomalies respiratoires pendant le sommeil doit être fait pour prouver le diagnostic et pour évaluer l'importance du problème. Cet examen peut se faire à la maison ou à l'hôpital, pendant une ou deux nuits. Plusieurs paramètres peuvent être évalués: oxygénation, ventilation, ronflement, fréquence cardiaque, électroencéphalogramme, mouvement des jambes, position et stades du sommeil.
Traitement

Le traitement visera à corriger le ronflement et les apnées pour ainsi prévenir les complications secondaires dues aux perturbations du sommeil, aux problèmes de la respiration et de l'oxygénation sanguine.

Un premier effort sera fait pour obtenir une hygiène de sommeil normale: horaire régulier, sans somnifère ou alcool avant le sommeil. On doit viser un poids idéal et l'arrêt tabagique. Si le ronflement et les apnées sont prédominants sur le dos, des conseils pour éviter au patient la position dorsale seront fournis.

Si ceci n'est pas suffisant ou si la symptomatologie est importante, un traitement «mécanique» devra être envisagé. Ce traitement consiste à maintenir dans les voies respiratoires supérieures une pression positive tout au cours du cycle respiratoire (normalement lors de l'inspiration, la pression est négative dans la gorge et ceci favorise et contribue au collapsus des voies respiratoires). Cette pression positive est transmise via un petit compresseur qui est relié à une tubulure (petit tube servant de conduit) et à un masque appliqué sur le nez. Le nom de CPAP (Continuous Positive Airway Pressure) est souvent utilisé. En français, nous disons: une Pression Positive Continue par voie Nasale (PPCN). Ce système est en général assez silencieux et peut être transporté en voyage. Cet appareil peut fonctionner sur un courant continu (batterie d'auto).

Le masque doit être confortable. La pression appliquée doit être réglée ou contrôlée en laboratoire pour faire cesser le ronflement, cesser les apnées et normaliser le sommeil. L'effet du CPAP sur les symptômes est souvent spectaculaire, ce qui contribue à son acceptation. Près de 75% des patients tolèrent bien le traitement et ils continuent même après plusieurs mois à l'utiliser chaque nuit. L'encouragement de la famille est très important dans l'observance du traitement. D'autres traitements sont disponibles par la chirurgie, s'il y a lieu. Seul le médecin peut orienter le traitement.
Conclusion

En conclusion, les anomalies respiratoires pendant le sommeil peuvent provoquer des conséquences sociales et personnelles graves et ne doivent pas être négligées. Un traitement approprié est disponible et améliore très souvent la personne soufrant du syndrome des apnées nocturnes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Apnée du sommeil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine-
Sauter vers: