HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 L'O.N.U.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: L'O.N.U.   04.04.13 14:59

L'Iran, la Syrie et la Corée du Nord font échouer les négociations sur les armes à l'ONU
 
                                       | Publié le 29/03/2013 à 08h18
international                    
 
 
Crédit : AFPLes trois pays connus pour leurs dirigeants controversés et les polémiques autour des droits de l'Homme se sont opposés  conjointement à un traité visant à réguler le commerce des armes.
 
Les bloqueurs évoquent des possibles "manipulations"
Les pays membres de l'Organisation des Nations Unies ont échoué jeudi, après dix jours de tractations, à s'entendre par consensus sur un traité réglementant le commerce international des armes classiques, en raison du blocage de l'Iran, de la Corée du Nord et de la Syrie.  Ces trois pays ont affirmé formellement et par deux fois leur opposition au texte.
 
"Il n'y a pas de consensus pour l'adoption", a alors conclu le président de la conférence, le diplomate australien Peter Woolcott.  De nombreux pays, dont les États-Unis, les Européens et la plupart des États d'Afrique et d'Amérique latine, ont soutenu l'idée, avancée par le Kenya, d'envoyer le texte à l'Assemblée générale de l'ONU "pour adoption dès que possible".
 
Les trois pays ont l'un après l'autre fait part de leur "objection" au texte soumis par M. Woolcott. L'ambassadeur iranien Mohammed Khazaee a affirmé que le traité "ouvrait la porte à la politisation, la manipulation et la discrimination" et  qu'il ignorait "le droit des États d'acheter des armes classiques pour  se défendre contre une agression". Le représentant nord-coréen Ri Tong-Il a jugé que le texte "n'était pas équilibré" et pouvait être  "manipulé politiquement par les principaux exportateurs d'armes".  Enfin le Syrien Bachar Jaafari a déploré qu'il ne couvre pas "le  commerce illégal d'armes qui soutient le terrorisme", une référence à  l'opposition syrienne qui, selon Damas, est armée par les pays du Golfe.  
 
La Russie refuse le passage en force
L'ONU pourrait se saisir du dossier dès la semaine prochaine, avec de bonnes chances que le texte soit adopté à la majorité des deux tiers (130 des 193 pays membres). Le Mexique avait suggéré de passer outre au blocage de Téhéran, Damas et Pyongyang mais la Russie s'y est vivement opposée, dénonçant une "manipulation du consensus".
 
"Un bon et solide traité a été bloqué (...) mais la plupart des pays veulent une réglementation", a affirmé la négociatrice britannique Jo Adamson. "Ce n'est pas un échec c'est un succès différé". Le représentant français Jean-Hugues Simon-Michel a souligné que le blocage venait précisément de "pays sous sanctions" qui cherchent à échapper à leurs "obligations internationales". "L'essentiel est que tous les autres pays soient arrivés à un consensus sur un texte solide et ambitieux", a-t-il affirmé.
 
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est déclaré "profondément déçu de cet échec". Il a jugé le projet de traité "équilibré" et souhaité que les pays membres "continuent leurs efforts" pour qu'il entre en vigueur "dès que possible".  Pour le représentant des Etats-Unis Tom Countryman, le texte bloqué jeudi "correspond à l'objectif américain d'un traité efficace, équilibré et applicable".  
 
Moraliser les ventes d'armes
Ce traité est en discussion depuis plus de sept ans. Une précédente session de négociations en juillet avait tourné court. "Le monde a été pris en otage par trois pays", a déploré Anna Macdonald de l'ONG Oxfam. "Le traité deviendra une réalité, c'est une question de temps", a-t-elle affirmé.
 
Le projet de traité vise à moraliser les ventes d'armes conventionnelles, un marché de 80 milliards de dollars par an. Son principe est que chaque pays évalue, avant toute transaction, si les armes vendues risquent d'être utilisées pour contourner un embargo international, commettre un génocide ou d'autres "violations graves" des droits de l'homme, ou si elles peuvent tomber aux mains de terroristes ou de criminels.
 
Les armements couverts vont du pistolet aux avions et navires de guerre en passant par les missiles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: Re: L'O.N.U.   04.04.13 15:03

Un de mes petits délires spontanés
Est-ce qu'on n'utiliserait pas la Corée du Nord pour régler le conflit syrien et le problème iranien?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: Le G8 en guerre?   12.04.13 18:59



Réunion du G8 : la Syrie et la Corée du Nord sous la loupe


Mise à jour le jeudi 11 avril 2013 à 3 h 33 HAE

| Radio-Canada avec Agence France-Presse


Le ministre russe Serguei Lavrov rencontre les journalistes à son arrivée à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G8, à Londres Le ministre russe Serguei Lavrov rencontre les journalistes à son arrivée à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G8, à Londres Photo : AFP/LEON NEAL

La réunion des ministres des Affaires étrangères du G8 se déroule jeudi à Londres, où les discussions vont porter principalement sur la Syrie, la Corée du Nord et l'Iran.

La situation en Corée du Nord sera certainement en tête des préoccupations. Selon des médias japonais, le Japon plaidera pour un front concret contre les menaces de Pyongyang, dont le ton est de plus en plus belliqueux depuis l'application de sanctions à son endroit par la communauté internationale en raison à un essai nucléaire, en février.

La position envers les menaces nord-coréennes fait l'unanimité au sein du G8. Mercredi, la Russie a affirmé qu'elle était en accord avec les États-Unis quant à leur gestion de la crise.

Désaccords syriens

Le conflit syrien, qui vient de passer le cap des deux ans, est aussi à l'ordre du jour. La Grande-Bretagne et la France devraient à nouveau demander aux autres pays du G8 d'autoriser la fourniture d'armes aux rebelles syriens. Des représentants de la Coalition nationale syrienne sont d'ailleurs présents et devaient avoir des rencontres privées avec certains des ministres présents.

La livraison d'armes aux rebelles est cependant loin de faire l'unanimité, surtout depuis que l'organisation d'Al-Qaïda en Irak a annoncé cette semaine son alliance avec le front rebelle syrien Al-Nosra.

De plus, il existe d'importants désaccords entre les pays du G8 concernant la crise syrienne. Le groupe comprend les deux alliés du régime de Bachar Al-Assad, la Chine et la Russie.

Finalement, le programme nucléaire d'un autre pays, l'Iran, sera étudié par les délégations présentes. La semaine dernière, une réunion sur le sujet tenue au Kazakhstan et où Téhéran étant présente, s'est soldée par un échec.

Le G8 regroupe huit des pays les plus puissants au monde : les États-Unis, le Canada, la Chine, la Russie, la France, l'Italie, la Grande-Bretagne, le Japon et l'Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: Re: L'O.N.U.   29.04.13 17:04

Pyongyang et Téhéran inquiètent l'ONU
19/04/2013



Par Rédaction The
Associated Press



GENÈVE – Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité estiment que le
traité sur la non-prolifération des armes nucléaires est fragilisé par les
velléités guerrières de la Corée du Nord et de l’Iran.

Dans un communiqué conjoint publié vendredi, la Grande-Bretagne, la Chine, la
France, la Russie et les États-Unis font également la promotion d’une zone
dénucléarisée au Moyen-Orient, où Téhéran entretient des relations serrées avec
Moscou.

Cette déclaration met la table en prévision des pourparlers entourant le
traité sur la non-prolifération des armes nucléaires qui doivent se tenir à
Genève. Le document a été signé en 1970 par 190 nations, mais pas la Corée du
Nord et l’Iran.


Le directeur général du département chinois du contrôle des armements et du
désarmement, Sen Pang, a prévenu qu’un «cercle vicieux» pourrait mener à une
guerre en Corée du Nord.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
L'O.N.U.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: