HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
arcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.pngarcenc10.png


Partagez | 
 

 06 mai 2012 - 06 mai 2013

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   06.05.13 9:37

ENGAGEMENT 21 =
 
«Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité.»


Dernière édition par Admin le 29.09.13 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   06.05.13 9:47

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   06.05.13 10:23

copié-collé(source gouvernementale)=

BÉNÉFICIER D’UNE ASSISTANCE MÉDICALISÉE POUR TERMINER SA VIE DANS LA DIGNITÉ

ASSISTANCE MÉDICALISÉE POUR TOUTE PERSONNE MAJEURE EN PHASE AVANCÉE D’UNE MALADIE INCURABLE PROVOQUANT UNE SOUFFRANCE INSUPPORTABLE Le professeur Didier Sicard a remis son rapport « Penser solidairement la fin de vie » le 18 décembre 2012 au président de la République, qui a saisi le Comite Consultatif National d’Ethique. Le CCNE rendra ses avis courant juin 2013. Le gouvernement déposera un projet de loi avant la fin de l’anné
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   23.05.13 10:45

copié-collé(source Libération)=
"Après la remise du rapport du professeur Sicard mi-décembre, Hollande a promis qu’un projet de loi sur la fin de vie serait déposé au Parlement «avant la fin de l'année». Quel en sera le contenu ? Mystère. Le président a déjà écarté tout acte d’euthanasie active. L’une des pistes serait d’autoriser la sédation terminale (c’est-à-dire une prescription qui fait dormir profondément la personne jusqu’à son décès, ndlr). Le comité consultatif d’éthique a été saisi pour avis, il n’a pas encore rendu ses conclusions".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   23.05.13 10:48

le Comité consultatif national d’éthique doit rendre un avis à la mi-juin (et non plus fin avril), en préalable à un projet de loi devant être présenté au cours du deuxième semestre 2013 – et non plus en juin comme annoncé initialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   23.05.13 10:50

Source le Monde Société
◾Le débat sur la fin de vie reporté à 2014 ?

Les tensions autour du mariage pour tous ont également poussé l'Elysée à mettre la sourdine sur ce troisième sujet, de l'aveu d'un conseiller pour qui "le climat doit être apaisé pour que l'on puisse aborder de telles questions". Le candidat Hollande avait pourtant promis un projet de loi sur l'aide à mourir dans la dignité pour juin 2013, après l'avis du CCNE censé être initialement rendu en mars. Finalement, le comité devrait s'exprimer à la mi-juin en répondant à trois questions : le moyen de rendre les derniers instants d'un patient "plus dignes", les directives anticipées et le suicide assisté.

Un texte pourrait être présenté durant l'été, sauf si le comité se montre ouvert sur le suicide assisté : dans ce cas, il serait alors nécessaire que des états généraux soient organisés, après ceux sur la PMA, et un texte ne pourra alors pas être présenté "avant le premier semestre 2014 ", ce qui ne fâcherait pas l'exécutif. Une autre option est cependant envisageable : alors que des propositions de loi ont déjà été discutées à plusieurs reprises au Sénat et à l'Assemblée nationale ces dernières années sur l'aide médicale à mourir, des parlementaires pourraient décider d'eux-mêmes de mettre le sujet sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.05.13 17:03

"et un texte ne pourra alors pas être présenté "avant le premier semestre 2014 ", ce qui ne fâcherait pas l'exécutif".

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.05.13 17:12

2014 ???que c'est loin....mais non,mais non,on a attendu pour la fin de vie,alors on peut attendre pour les élections municipales !
Ne s'est-on pas laissé avoir quelque part ?
"Faut pas pousser"(avec un tout autre son de cloche évidemment hihihi)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.05.13 17:27

". Une autre option est cependant envisageable : alors que des propositions de loi ont déjà été discutées à plusieurs reprises au Sénat et à l'Assemblée nationale ces dernières années sur l'aide médicale à mourir, des parlementaires pourraient décider d'eux-mêmes de mettre le sujet sur la table."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.05.13 17:29

Qu'est-ce qu'ils attendent?
La fin du monde?
La fin de "l'unique" quinquennat de François Hollande?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.05.13 17:57

eh bien c'est clair
le ccne ne fait pas de rapport,il ne réfléchit même pas !
il attend tout bêtement les "ordres" de François Hollande...
si F.H.sait lui-même ce qu'il a dans la tête...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   04.06.13 15:47

Causeur.fr
Et maintenant, le suicide pour tous…


Publié le 30 mai 2013 à 11:00 dans BrèvesSociété

Mots-clés : euthanasie, François Hollande, loi Leonetti, mariage gay, suicide



Faut-il se réjouir de l’instauration du mariage pour tous ? De mon point de vue, évidemment, oui. Pour plusieurs raisons trop débattues pour y revenir, mais surtout pour l’une d’elles trop souvent passée sous silence; c’est que le droit au mariage gay ouvre la voie au suicide assisté pour tous qui serait une réelle avancée dans les mœurs.
La loi Leonetti, adoptée en 2005, qui a mis un terme à l’acharnement thérapeutique (on peut la comparer au PACS) préfigure ce que sera le droit à une mort douce…. ou digne (comme on voudra), telle que de nombreux États la pratiquent déjà.
Il semblerait logique que ce droit, d’ailleurs annoncé par François Hollande dans ses soixante propositions, soit l’objet, lui, d’un référendum. Si le mariage pour tous a pu heurter certaines sensibilités conservatrices ou mobiliser ceux qui voient, à tort ou à raison, dans le mariage traditionnel une institution assurant la pérennité d’une société, le suicide pour tous recueillerait un assentiment quasi général, sauf dans le corps médical.
Ce vote donnerait à la majorité, ainsi qu’à son Président, une assise confortable dont ils ont accessoirement bien besoin. François Mitterrand se flattait d’avoir aboli la peine de mort qui, dans les faits, ne concernait pratiquement plus personne. François Hollande, lui, pourrait, s’il en avait le courage, s’enorgueillir d’avoir adouci la peine de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   04.06.13 15:56

Point de vue intéressant... ... ...sauf que le Gouvernement a fait plusieurs fois le parallèle entre la légalisation de la PMA et la légalisation du suicide assisté et sauf que François Hollande n'a pas arrêté de jouer avec le vocabulaire de la fin de vie... ... ...Sauf que le Pacs fonctionne bien,il est à la mode(même pour les couples hétéro),tandis que la loi Léonetti est mal connue et mal appliquée... ... ...alors que notre destin terrestre en commun,c'est notre mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   10.06.13 18:01


"François Hollande, ayez le courage de légaliser le droit à l'euthanasie!"

cloclo54 Par cloclo54 (Express Yourself), publié le 10/06/2013 à 17:18, mis à jour à 17:18


Faut-il légaliser l'euthanasie? François Hollande a promis, en juillet dernier, une réforme sur les soins palliatifs. Notre contributeur s'impatiente: la dépénalisation de l'euthanasie et du suicide assisté, c'est pour quand?

"François Hollande, ayez le courage de légaliser le droit à l'euthanasie!"
François Hollande a annoncé, depuis juillet, souhaiter rouvrir le débat sur l'euthanasie. Que fera le président?

afp.com/Bertrand Langlois

Je voudrais bien que François Hollande tienne ses promesses de campagne, comme celle qui porte le numéro 21, que 90% des Français attendent, selon moi, celle d'une dépénalisation de l'euthanasie et du suicide assisté.

Il serait grand temps que la France, pays des droits de l'homme, rejoignent les pays qui ont déjà dépénalisé ces deux pratiques -le Belgique et le Luxembourg, par exemple- pour apporter un peu d'humanité dans ces vies qui se terminent souvent de façon dramatique.

«
La loi Léonetti n'a pas réglé tous les problèmes »

Qu'on ne me dise pas que la loi Léonetti a réglé tous les problèmes, car nous en sommes bien loin. Au contraire, depuis 2005, les médecins ont tellement peur de se retrouver accusés d'euthanasie qu'ils n'osent même plus faire ce qu'ils faisaient avant la loi, par pure humanité, c'est-à-dire aider des personnes à mourir quand il n'y a plus que souffrance et désespoir.

J'espère que François Hollande ne se laissera pas intimider par ceux qui empêcheront toujours le monde d'avancer et qui trouvent un intérêt financier à ce que les mourants ne meurent pas trop vite - les laboratoires, par exemple, et tout ce qui tourne autour de l'acharnement sur les têtes grises... chères, très chères têtes grises...

Simone Veil a eu le courage de faire passer la loi sur l'avortement, ayez le courage de faire passer celui sur le droit à l'euthanasie! Une majorité aussi écrasante en faveur de ce droit, cela devrait faire aller le chef de l'Etat dans le sens de ce que le candidat Hollande a promis. Va-t-il faire marche arrière devant quelques conservateurs religieux, quelques mandarins de poids ou quelques laboratoires mercantiles? Non, je l'espère...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   10.06.13 18:10

"Mariage pour tous"...
"Euthanasie pour tous" !
Ayez la dignité d'être logique,Monsieur le Président !

Mais si on ne sait pas où on va,on navigue dans l'illogisme !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.06.13 10:35

PMA, fin de vie, laïcité : François Hollande temporise


12/6/13

Parmi les réformes prévues, le droit de vote des étrangers. L’opinion publique se montre plutôt ouverte à cette perspective d’après un récent sondage donnant 54 % de Français favorables.



 Après la forte mobilisation contre la réforme du mariage et les tensions créées dans la société, le pouvoir temporise sur les questions de société sensibles de la fin de vie ou de la PMA (procréation médicalement assistée). La réforme constitutionnelle pour donner le droit de vote aux étrangers a, elle, été renvoyée à l’après-municipales de 2014, tandis que la perspective d’une nouvelle loi sur la laïcité reste très hypothétique. 
La réforme du mariage a provoqué de profondes divisions entre les Français. François Hollande, qui voulait pacifier le pays, ne peut plus se permettre de braquer l’opinion publique. Lors de sa dernière conférence de presse, mi-mai, il a affirmé que sa priorité absolue était de mobiliser toutes les forces pour le retour de la croissance économique.
Dans son entourage, on réfute l’idée que l’exécutif temporise sur les sujets de société. Ainsi, « une grande loi sur le droit des femmes » est imminente, rappelle-t-on. Il n’empêche, sur plusieurs questions très sensibles, François Hollande a choisi de miser sur la concertation, de donner du temps au temps.

La fin de vie
Pendant la campagne présidentielle, François Hollande s’est engagé à proposer « une assistance médicalisée pour mourir dans la dignité », souhaitant aller plus loin que la loi de 2005. Mais sur ce dossier délicat, l’exécutif temporise et multiplie les consultations : après avoir nommé il y a un an une mission de réflexion sur la fin de vie présidée par le professeur Sicard, François Hollande a saisi le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pour qu’il travaille sur trois pistes : une réforme des « directives anticipées », la manière de rendre les derniers instants « plus dignes » et l’assistance au suicide.
Plus question donc, comme cela avait été initialement annoncé, de présenter un projet de loi avant l’été 2013 ; l’avis du CCNE, attendu dans les prochains jours, sera suivi d’états généraux à l’automne. Dans ces conditions, une nouvelle loi a très peu de chance d’être votée avant 2014. À l’Élysée, comme au gouvernement, la prudence est de mise, même chez les fervents partisans d’une aide active à mourir, bien conscients des risques qu’il y aurait à ouvrir un nouveau front sur un sujet particulièrement sensible, en particulier pour les catholiques. L’avis du CCNE devrait d’ailleurs aller plus loin qu’une réponse binaire aux trois questions posées par l’Élysée, en donnant la mesure des enjeux soulevés.

La procréation médicalement assistée
Des députés socialistes avaient souhaité inclure dans la loi sur le mariage, par voie d’amendement, l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes. Avant d’y renoncer. Puis il fut question que la PMA soit abordée dans un futur texte sur la famille, promis en mars, avant d’être repoussé à mesure que la contestation enflait dans la rue. À ce jour, on ne connaît pas le contenu précis de ce projet de loi qui pourrait être présenté fin 2013 – à moins d’un nouveau report. Mais pour calmer le jeu, l’exécutif s’en est, pour le moment, remis au Comité consultatif national d’éthique.
Ce dernier doit organiser en octobre et novembre des états généraux sur « les indications sociétales de la PMA » ; autrement dit, aborder non seulement l’ouverture de la PMA aux homosexuelles, mais aussi aux personnes non stériles. La gestation pour autrui et l’anonymat du don de gamètes seraient aussi débattus. Curieusement, François Hollande a déclaré fin mars sur France 2 qu’il « respecte (rait) ce que dira (it) le Comité national d’éthique » – alors même que celui-ci est seulement chargé d’éclairer la réflexion, en aucun cas de se substituer au politique.

L’abolition de la prostitution
Là encore, le gouvernement avance à pas feutrés : tout en défendant une vision « abolitionniste » de la prostitution, il a confié la réflexion à un groupe de travail parlementaire présidé par la députée Maud Olivier (PS, Essonne). À charge pour l’élue et ses collègues d’écrire une proposition de loi qui pourrait être discutée en novembre. De nombreux points devraient y être abordés, comme la lutte contre le proxénétisme ou la réinsertion des personnes prostituées. Le plus épineux d’entre eux, sur lequel le gouvernement ne veut pas risquer la controverse, est la pénalisation du client.
Dans l’entourage de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, on dit s’en remettre au Parlement ; au groupe de travail, on assure que « rien n’est encore tranché. Le principe d’interdiction d’un acte sexuel tarifé doit être marqué », mais le type de peines n’est pas arrêté : peines pénales ? Alternatives aux poursuites ? Le sujet est brûlant. Pour couper l’herbe sous le pied du gouvernement, la sénatrice EELV Esther Benbassa – opposée à la pénalisation du client – a ainsi obtenu en mars le vote en première lecture d’un texte supprimant le délit de racolage passif, l’une des rares mesures consensuelles à gauche.

La laïcité
Lors de son intervention télévisée du 28 mars, François Hollande, interrogé sur l’affaire de la crèche Baby Loup, avait affirmé que le législateur « doit intervenir » pour conforter le principe de neutralité des professionnels dans le secteur de la petite enfance. « Il faut que nous posions des règles et il faut que ce soit un consensus », ajoutait-il.
Plus qu’un affrontement droite-gauche, le président redoute les divisions internes à la gauche, jusque dans les rangs du gouvernement, sur l’opportunité de légiférer au risque de stigmatiser l’islam. Les cultes dans leur ensemble s’inquiètent pour leur part d’une restriction de la liberté religieuse. Il a donc confié au nouvel Observatoire de la laïcité une mission de réflexion sur le sujet. Son rapport sera rendu d’ici à la fin de l’année 2013. Toutes les solutions seront étudiées, y compris celles qui ne nécessiteraient pas un recours à une nouvelle loi.

Le droit de vote des étrangers
L’engagement figurait déjà dans les 110 propositions de Mitterrand en 1981 ; le candidat Hollande l’avait repris. Mais l’octroi du droit de vote aux étrangers pour les élections locales requiert une procédure de révision constitutionnelle. Les échanges que l’exécutif a engagés avec les formations centristes l’ont convaincu qu’il ne parviendrait pas à obtenir, d’ici à l’été, une majorité de trois cinquièmes des parlementaires réunis en congrès.
L’opinion publique se montre plutôt ouverte à cette perspective, comme l’illustre un récent sondage donnant 54 % de Français favorables. Mais le sujet est politiquement explosif, le Front national et la droite de la droite en faisant un tabou. « Si nous lancions cette réforme avant les municipales de 2014, on nous accuserait d’instrumentaliser le débat pour faire monter l’extrême droite ou pour vouloir récupérer des voix », explique un conseiller de l’Élysée. Le 16 mai, lors de la seconde conférence de presse du quinquennat, François Hollande a repoussé la réforme à l’après-municipales.
 Retrouvez notre dossier « Fin de vie » 



BERNARD GORCE ET MARINE LAMOUREUX
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.06.13 13:42

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.06.13 13:44

"La fin de vie
Pendant la campagne présidentielle, François Hollande s’est engagé à proposer « une assistance médicalisée pour mourir dans la dignité », souhaitant aller plus loin que la loi de 2005. Mais sur ce dossier délicat, l’exécutif temporise et multiplie les consultations : après avoir nommé il y a un an une mission de réflexion sur la fin de vie présidée par le professeur Sicard, François Hollande a saisi le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pour qu’il travaille sur trois pistes : une réforme des « directives anticipées », la manière de rendre les derniers instants « plus dignes » et l’assistance au suicide.
Plus question donc, comme cela avait été initialement annoncé, de présenter un projet de loi avant l’été 2013 ; l’avis du CCNE, attendu dans les prochains jours, sera suivi d’états généraux à l’automne. Dans ces conditions, une nouvelle loi a très peu de chance d’être votée avant 2014. À l’Élysée, comme au gouvernement, la prudence est de mise, même chez les fervents partisans d’une aide active à mourir, bien conscients des risques qu’il y aurait à ouvrir un nouveau front sur un sujet particulièrement sensible, en particulier pour les catholiques. L’avis du CCNE devrait d’ailleurs aller plus loin qu’une réponse binaire aux trois questions posées par l’Élysée, en donnant la mesure des enjeux soulevés".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.06.13 13:49

Je parie qu'ils vont attendre la veille ou l'avant-veille des élections municipales
Faut pas prendre les citoyens français pour des cons...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.06.13 21:05

Logique.Ils ne peuvent pas légaliser l'euthanasie avant de faire la réforme des retraites sinon de quoi ils auront l'air... ... ...
Si la réforme des retraites avait été projetée le 7 mai 2012...on n'en serait pas là
Et si ces imbéciles de pro-vie ne s'étaient pas opposés à l'ébauche de loi de janvier 2011,on n'en serait pas là non plus
Et si le Premier Ministre J.M.Ayrault(auteur d'une loi en 2009 sur la mort dans la dignité)avait été cohérent avec lui-même,on n'en serait pas là non plus..
Tous responsables..tous coupables...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   14.06.13 17:21

Humour bien noir de ma part(Désolée..)
Inutile de légaliser l'euthanasie car bientôt les Français mourront au travail à force de travailler..
C'était le "mariage pour tous","la manif pour tous"...
En septembre,"tous dans la rue"...
Je ne devrais pas écrire çà car je ne travaille pas....
Mais encore une fois,à propos de ce gouvernement,faut pas pousser...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   14.06.13 17:33

Politique INDIGNE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   14.06.13 18:16

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   17.06.13 13:39

POLITICIENS INDIGNES
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   17.06.13 13:48

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.06.13 16:04

Éthiques de la fin de vie


  • Home [url=http://www.lefigaro.fr/mon figaro]MON FIGARO[/url] Mon Figaro




Devant les fractures ouvertes par le débat sur le mariage gay, François Hollande a pris la décision de reporter aux calendes grecques tout projet de loi concernant la fin de vie. Euthanasie, suicide assisté, acharnement thérapeutique, directives anticipées: toutes ces questions attendront un nouveau quinquennat. Elles n'en continuent pas moins de susciter de vastes et profonds débats dans les milieux médicaux. Quatre grandes visions morales du monde occupent aujourd'hui le terrain et il faut s'en faire une idée claire si l'on veut parvenir à se forger soi-même une opinion sur ces sujets aussi délicats qu'universels.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.06.13 16:07

Je ne comprends pas
fin de vie:nouveau quinquennat ?????????????????????????????????????
Faut croire que la France est gouvernée par des gens complètement timbrés...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.06.13 16:15

Non,c'est moi qui ne comprends pas.Si le prochain quinquennat est "nouveau",il ne peut être ni de gauche,ni de droite,même pas au centre !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   27.06.13 16:19

Marrant,non?François Hollande "Flamby" aura ouvert la porte aux extrêmes... ... ...

Lu sur le web:

"En attendant la nouvelle loi encadrant la fin de vie au printemps prochain"...

attention,ce sera peut-être la loi Léonetti révisée...

On n'est quand même pas con,nous,les Français ?

Il nous faut réagir à toutes les élections en 2014,

cela servira de leçon au Parti Socialiste...il en a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   02.09.13 8:49

Politique  |  01/09/2013 - 14:05 le JDD


Cambadélis : plus vite, plus fort!  

Jean-Christophe Cambadélis
 
Dans un livre à paraître le 18 septembre sur les anti-mariage pour tous (Et la France se réveilla de Raphaël Stainville et Vincent Trémolet de Villers, éditions du Toucan), on apprend que le socialiste Jean-Christophe Cambadélis avait, le premier, conseillé à François Hollande de faire voter très vite, dès l’été 2012, un ensemble de lois sociétales (mariage gay, euthanasie, vote des étrangers).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   04.09.13 14:22


"Euthanasie: après le mariage pour tous, le prochain débat public risqué?"

CriticizeMe Par CriticizeMe (Express Yourself), publié le 04/09/2013 à 12:50

L'ouverture du droit à l'euthanasie sera-t-elle le prochain débat public aventureux pour François Hollande, s'interroge notre contributeur Benjamin Bousquet.

"Euthanasie: après le mariage pour tous, le prochain débat public risqué?"


Euthanasie: "il y a seulement deux façons de concevoir le futur d'une société tout autant défendables et acceptables l'une que l'autre", explique notre contributeur.

REUTERS/Shaun Best

Comme pour tous les sujets de société sensibles, la question de l'euthanasie devrait, elle aussi, connaître de tumultueux débats sur les ondes de nos radios et télévisions nationales. Le mariage pour tous fut le symbole flagrant du manque de clarté et d'efficacité des débats publics en France. L'enjeu, aussi important soit-il, a été largement dépassé par les à-côtés et les polémiques désagréables opposant deux types d'extrémistes: ceux qui, opposés fermement à la loi, profitaient des manifestations pacifistes organisées dans les rues de France pour véhiculer leur haine, et ceux -une minorité, toujours-, favorables à une telle loi, n'acceptant pas l'idée qu'on puisse penser différemment d'eux.

Le risque que le possible futur débat sur la question du droit à l'euthanasie connaisse les mêmes symptômes, est évidemment présent. Sujet sur lequel certains responsables politiques ont déjà commencé à militer massivement, soit en faveur du projet, soit en s'y opposant. Très rapidement, cette question sera abordée de manière officielle dans le débat public. Aujourd'hui, François Hollande ne s'est jamais réellement montré favorable à un tel projet, mais la pression de certains de ses partisans pourrait changer la donne. Petit tour d'horizon.

>> A lire: Cinq questions sur l'euthanasie

Une dernière volonté ?

Nombreux sont ceux aujourd'hui à réclamer ce droit à l'euthanasie. S'inspirant, une nouvelle fois, de ce qui se fait chez nos voisins, les partisans de ce projet de loi revendiquent le droit à la dernière volonté du patient. Souffrant ou pas, dans un état quelquefois végétatif, ce dernier se verrait octroyer ainsi une ultime liberté, aussi précieuse qu'irrévocable.

«
C'est toute une série de nouvelles dernières libertés qui pourront être revendiquées »

L'argument de la dernière volonté est-il recevable? Quelques limites non négligeables viennent immédiatement à l'esprit: "dernière volonté"? Réellement? Ou avant-dernière? Comment codifier le passage de l'une a l'autre? Qui sera juge qu'il s'agit bien d'une dernière? Et d'une volonté aussi, d'ailleurs. Pour être clair, à partir du moment où nous légalisons l'euthanasie, c'est toute une série de nouvelles dernières libertés qui pourront être revendiquées par les hommes et les femmes concernées. Le suicide, lié à un état psychologique fragile, pourrait, après tout, être considéré lui aussi comme une dernière liberté. Pour autant, il faut évidemment se battre pour lutter contre un tel fléau.

Le terme de dernière liberté est, comme souvent, très difficile à ponctuer. Pour un individu dans l'incapacité de communiquer mais dont l'esprit et les organes vitaux ne cessent pour autant de fonctionner, il est bien souvent impossible de déterminer de façon claire et précise le contour de cette dernière liberté. Bien souvent, nous décidons à la place de ces personnes que la liberté de mourir prime sur la liberté d'y croire encore... peut-être à tort.

Débat philosophique, application technique

Répondre à une question philosophique -celle de la fin de vie- de façon très technique et sous couvert de la loi, paraît incongru. En réalité, l'interdit de tuer doit, sans doute, rester l'un des principes moraux primordiaux de notre société civilisée.

Le droit à l'euthanasie remettrait indéniablement en cause ces moeurs fondamentaux. L'un des gros avantages du côté officieux de la chose -j'entends les actes d'euthanasie occasionnels pratiqués officieusement par des équipes médicales- est ce sentiment constant qu'on ne satisfera jamais de donner la mort à un individu. Une sorte de leitmotiv essentiel pour les futurs médecins, et les nombreux jeunes qui envisagent, chaque année, ce métier.

Ces derniers, désirant pour la plupart l'exercer pour la noblesse qu'il peut représenter, doivent continuer de l'apprendre en espérant chaque jour combattre les maladies qui rongent les hommes et détruisent des familles, non en se satisfaisant de ne plus faire souffrir le patient. Mais en même temps repousser sans cesse la mort devient vite un enjeu terrible où le médecin et les hommes, en général, sont sûrs de perdre.

Que faire des cas extrêmes?

Si "l'acte officieux" fait peur et nécessite une grande prudence du corps médical qui l'entreprend, c'est pour beaucoup une alternative efficace qui ne favorise pas l'abus et les conséquences dramatiques possibles dans ce genre de cas de figure. Il est évident que de nombreux patients souffrent d'une douleur indéfinissable et que l'ultime libération peut être considérée par les patients et leurs familles comme une solution primordiale, mais la rendre publique et possible et aussi, pour grand nombre, délicat.

L'acte officieux est, par définition, condamnable, mais aussi compliqué soit-il d'en parler librement, il est désiré par un grand nombre de professionnels dans le secteur médical, puisqu'il se pratique d'ores et déjà.

De l'assistance de fin de vie à l'euthanasie

La loi Leoneti de 2005, aussi mal comprise qu'inconnue du grand public, ne cesse d'alimenter l'imbroglio autour de la question de l'euthanasie. Si aujourd'hui, tuer une personne est interdit, aider à mourir dignement n'est pas prohibé. La loi permet à un patient en fin de vie d'opter pour l'arrêt d'un traitement thérapeutique acharné.

Dans un cadre défini au préalable, le patient peut donc renoncer au traitement qui le maintient potentiellement en vie. Ainsi, en se penchant d'avantage sur cette loi mal connue, l'argument consistant à défendre le droit à l'euthanasie en mentionnant notamment l'arrêt acharné d'un traitement thérapeutique, à l'égard d'un patient en fin de vie, ne tient pas la route dans la grande majorité des cas.

Il ne faudrait pas qu'à terme, la promulgation d'une telle loi entraîne le même genre de conséquences que la loi sur l'avortement. La loi Veil a été faite pour permettre aux femmes qui avortaient déjà dans des conditions inhumaines, de le faire en toute sécurité, de façon à protéger leur santé aussi bien physique, que morale. Aujourd'hui, force est de constater que pour beaucoup, l'avortement est devenu un moyen de contraception comme un autre. Ce genre d'abus est évidemment lié à la dimension d'un tel projet de loi.

«
Il n'y a pas de réactions réactionnaires ou de fausses bonnes idées »

Les plus avant-gardistes diront que sans tenter d'instaurer de nouvelles choses, on obtient rien. Il est vrai que de telles décisions, comparables à la question de l'euthanasie en terme de poids, ont quelquefois servi dans l'avancée de la société, mais comme bien souvent il y a deux avis qui se rencontrent et qui s'opposent. Il n'y a pas de méchants ou de bons. Il n'y a pas de réactions réactionnaires ou de fausses bonnes idées. Il y a seulement deux façons de concevoir le futur d'une société tout autant défendables et acceptables l'une que l'autre.

Espérons que, contrairement à la question du mariage gay, celle-ci ne connaisse pas des déviances inutiles et une division violente entre les deux camps qui s'affrontent. On ne peut en vouloir à celui qui s'oppose fermement à l'euthanasie comme on ne peut pas toujours comprendre et se mettre à la place de ceux qui souffrent des problèmes de santé insoutenables et dévastateurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.09.13 15:27

Je regrette vraiment d'avoir voté PS
je regrette d'avoir voté Hollande
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.09.13 15:32

Je suis TOUJOURS pour la légalisation du suicide assisté en fin de vie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.09.13 15:36


le mot Flamby me choquait
Il ne me choque plus du tout !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.09.13 15:43

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   13.09.13 15:46

çà me défoule

JOY
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   21.09.13 13:31

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 19515

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   28.02.14 10:41

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
MODO

avatar

Féminin Messages : 44

MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   29.04.14 17:08

06 mai 2012 - 06 mai 2013

06 mai 2013 - 06 mai 2014

heureusement que le 1er mai existe  avant le 06 mai ... ...



alors, le changement, c'est quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 06 mai 2012 - 06 mai 2013   

Revenir en haut Aller en bas
 
06 mai 2012 - 06 mai 2013
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine :: Sous-forum Médecine-
Sauter vers: