HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES   20.06.13 11:48



Après le mariage pour tous, les écolos veulent s'attaquer à l'euthanasie

Par Alice Cazin, publié le 20/06/2013 à 11:06

Les députés écologistes ont rouvert mercredi le débat sur l'euthanasie en présentant à la presse une proposition de loi pour légaliser le "droit de mourir dans la dignité". Et qu'importe si François Hollande freine des quatre fers. 

         
Le Comité consultatif national d'éthique doit rendre fin juin-début juillet ses conclusions sur la fin de vie.

AFP

Les Verts veulent relancer le débat sur l'euthanasie. Et passer du "laisser mourir" au "faire mourir". Pour cela il vont devoir se battre, "mettre la pression au gouvernement pour qu'il légifère plus rapidement", explique Véronique Massoneauélue de la Vienne qui porte le texte. L'engagement 21 du président de la République qui propose "une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité" est certes sur les rails mais son aboutissement apparaît de plus en plus incertain. Annoncée en 2013, la loi ne viendra probablement pas en discussion avant début 2014.  
Un engagement à tenir
François Hollande lors de sa campagne présidentielle avait promis une loi sur le suicide assisté. Après les conclusions de la mission confiée au docteur Sicard, le président de la République avait saisi le Comité national consultatif d'éthique. Il doit se prononcer fin juin, début juillet sur trois pistes: une réforme des "directives anticipées" (volontés exprimées par les patients à l'avance), la manière de rendre les derniers instants "plus dignes" et l'assistance au suicide.  
Mais, les Verts veulent aller plus loin. Ils veulent non seulement donner un accès universel aux soins palliatifs, légaliser le suicide assisté mais aussi l'euthanasie. Véronique Massoneau connait bien ce sujet. D'origine belge, elle a eu recours à la loi de ce pays autorisant l'euthanasie active pour mettre un terme aux souffrances de son père.  
Pourtant, après le débat extrêmement houleux autour du mariage homosexuel, l'exécutif rechigne à ouvrir un nouveau front. L'examen d'un tel projet de loi attendrait donc le premier semestre 2014, selon Le Monde qui cite un conseiller de l'Elysée: "Le climat doit être apaisé pour que l'on puisse aborder de telles questions."  
"Le débat sur le mariage pour tous m'a appris quelque chose: on prépare et on anticipe, plutôt que de réagir et de réparer", assure Véronique Massonneau avant d'ajouter: "L'exécutif a peur, ils retardent au maximum le projet de loi pour assurer les municipales 2014." 
Etre prêts
Le calendrier électoral des prochaines années ne devrait pas l'inciter à l'optimisme. Car, après les municipales, il y aura les européennes la même année, puis les scrutins locaux de 2015. "Il n'est pas envisageable à mes yeux que les attentes des malades, de leurs familles et des soignants soient tributaires des aléas du calendrier électoral. Notre proposition est prête, il ne faut pas attendre", plaide toutefois Véronique Massonneau. 
La solution? Faire pression sur le gouvernement. "Nous avons le courage de prendre cette décision. Les Verts qui soutiennent l'action de Véronique Massonneau feront pression pour mettre ce sujet à l'ordre du jour ou du moins la proposer dans leur prochaine niche parlementaire", explique Barbara Pompili, coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée Nationale.  
Rien n'est pourtant joué. Car, même dans le cadre d'une journée parlementaire réservée aux écolos, ce texte a très peu de chances de passer. Véronique Massoneau le sait: "De toute façon, débattre d'un tel sujet en une journée, ce serait forcément bâcler les choses."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Re: Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES   20.06.13 11:51

Allez,les Verts...
Ce Gouvernement est d'une indignité qui ferait dégueuler...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Re: Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES   20.06.13 11:59

"avant d'ajouter: "L'exécutif a peur, ils retardent au maximum le projet de loi pour assurer les municipales 2014."
Eh bien,si ce projet est retardé,je serais bien capable de voter F.N aux Municipales en 2014 pour faire chier...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Véronique Massoneau   20.06.13 13:06

Ce mercredi 19 juin 2013, j'inaugure mon blog sur le Huffington Post. Et, actualité personnelle oblige, j'ai publié ma première tribune sur le droit de mourir dans la dignité. Pourquoi ai-je déposé cette proposition de loi ? Quels sont ses objectifs ?


Tout, tant dans les positions constantes de ma famille politique sur le droit de mourir dans la dignité, dans mon expérience personnelle de femme qui a vu des proches bénéficier de la législation belge sur l’euthanasie, dans les contacts que j’ai établis depuis mon élection avec des soignants, des familles et les militants d’associations comme l’ADMD : oui, tout cela me pousse à agir et à consacrer une partie de mon activité parlementaire à la question de la fin de vie.
Aujourd’hui, je dépose sur le bureau de l’Assemblée nationale une proposition de loi qui vise à compléter la législation française et à faire enfin sortir l’assistance au suicide et l’euthanasie de la zone de non-droit dans laquelle ces pratiques pourtant courantes sont cantonnées.
Le dépôt d’un tel texte n’est ni anodin, ni d’affichage : il répond à trois objectifs.
 
Une bataille d’idées à mener
 
L’euthanasie rencontre et rencontrera des oppositions : bien souvent les mêmes que celles qui se sont exprimées lors du débat sur le mariage. Chacun a pu constater les moyens dont elles disposent, financiers et organisationnels. Et pour un certain nombre d’entre elles, elles sont d’ordre philosophique et religieux.
Si les représentants des cultes sont parfaitement dans leur rôle lorsqu’ils indiquent à leurs fidèles une ligne de conduite construite en fonction de leurs convictions et de leurs croyances, nous ne pouvons, dans un pays laïque, accepter que la loi, et les libertés individuelles, soient soumises à des injonctions religieuses.
Que les malades en fin de vie en attente d’une évolution de la loi, que leurs familles qui désespèrent, que les personnels soignants aujourd’hui placés en insécurité juridique n’aient pas à subir les mêmes stigmatisations que celles auxquelles ont été soumises les familles homoparentales et les homosexuels lors du débat sur le mariage. Cela suppose que nous soyons capables de faire œuvre de pédagogie, de déminer les objections en y répondant, afin de ne pas laisser se développer des fantasmes ou des idées fausses autour de questions qui sont éminemment intimes. Je crois qu’il nous faut tirer les leçons d’une séquence qui a vu une idée ultra majoritaire dans l’opinion devenir un sujet de polémiques et de division. Il ne suffit pas de lire des sondages qui, tous, indiquent le soutien d’une majorité de Français à l’euthanasie : il faut contribuer à mener le combat sur le plan des idées.
C’est le premier objectif de cette proposition de loi.
 
Une boîte à outils législatifs à diffuser
 
La question du droit de mourir dans la dignité devrait faire l’objet, c’est un engagement du président de la République, d’un projet de loi au cours de son quinquennat. Une commission a été nommée, et a rendu son rapport. Un rapport déjà en retrait sur les engagements présidentiels de la campagne électorale. Et un processus de débat large a été engagé par le gouvernement : consultation du comité consultatif national d’éthique, états généraux projetés… Cette pratique du dialogue est essentielle, et chacun doit y prendre part.
Mais il serait inimaginable que les parlementaires ne soient in fine que la chambre d’enregistrement d’équilibres définis ailleurs. Parce qu’un équilibre, ça se construit.
La proposition de loi déposée aujourd’hui est une boîte à outils. Elle est désormais à la disposition de toutes et de tous. Que le gouvernement puisse s’en inspirer, que les parlementaires puissent s’en saisir lorsqu’il s’agira de travailler sur le projet gouvernemental à venir pour le préciser ou l’amender si nécessaire : il est toujours préférable de préparer et d’anticiper plutôt que de réparer ou de réagir.
 
Un engagement à tenir
 
L’engagement 21 du président de la République est certes « sur les rails ». Mais son aboutissement apparaît de plus en plus incertain. Le calendrier législatif du projet de loi gouvernemental a déjà fait l’objet de reports : annoncée en 2013, la loi ne viendra probablement pas en discussion avant  le premier semestre 2014, dans le meilleur des cas. Et déjà, des éditorialistes prophétisent que, municipales, européennes, puis élections locales de 2015 obligent, le gouvernement pourrait être tenté de reporter encore le débat. Il n’est pas envisageable à mes yeux que les attentes des malades, de leurs familles et des soignants soient tributaires d’aléas d’un calendrier électoral.
C’est pourquoi il faut être prêts à envisager toutes les hypothèses, et à substituer au besoin à l’attentisme gouvernemental l’initiative parlementaire. C’est le troisième objet de ma proposition de loi : être prêts.
***
J’ai beaucoup appris de ma première année de travail à l’Assemblée, et notamment que derrière les décisions que nous prenons, entre les lignes des textes de lois que nous débattons, amendons, adoptons, c’est la vie d’hommes et de femmes qui est en jeu.
 
Au-delà des postures politiques, quand elles ne sont pas malheureusement politiciennes, il y a des enjeux qui sont tout à la fois terriblement – et parfois douloureusement -concrets et en même temps très chargés des valeurs qui fondent notre pacte républicain.
 
Le mariage pour tous, c’était avant tout une question d’égalité.
 
Avec le droit de mourir dans la dignité, c’est la question de la liberté de malades incurables et soumis à des souffrances insupportables et permanentes que nous allons aborder.
 
Développement des soins palliatifs, clarification de la désignation d’une personne de confiance pour prendre les décisions si nécessaire, encadrement de l’assistance au suicide, sécurisation des actes d’euthanasie : que chacune, que chacun ait le choix de son départ et les moyens de sa liberté. Une liberté d’autant plus singulière, et d’autant plus précieuse qu’il s’agit de la dernière.
 
Notre ultime liberté. 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Touraine-Massoneau   20.06.13 14:38

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Re: Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES   20.06.13 14:48

Admin a écrit:
"avant d'ajouter: "L'exécutif a peur, ils retardent au maximum le projet de loi pour assurer les municipales 2014."
Eh bien,si ce projet est retardé,je serais bien capable de voter F.N aux Municipales en 2014 pour faire chier...
Et je pense que d'autres feront comme moi
Le PS se réveillera-t-il de cette manière ?
Ils nous ont assez manipulés avec cette promesse 21 non respectée
à nous de les manipuler à notre tour tout en manipulant aussi le F.N.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Re: Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES   20.06.13 14:57

De toute façon,le mot"dignité" a perdu dorénavant toute sa signification...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Fin de vie à la sauce écologiste !wahou !   20.06.13 15:43

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Re: Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES   24.06.13 11:05

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18620

MessageSujet: Re: Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES   07.07.13 9:26

Véronique Massoneau "Euthanasie active et suicide assisté : il faut donner le choix aux gens"

Le 2 juillet 2013 à 12h20 , mis à jour le 2 juillet 2013 à 14h44, par Astrid de Villaines


La député écologiste de la Vienne a déposé une proposition de loi pour le droit à mourir dans la dignité. Elle a répondu à nos questions, après l'avis défavorable du Conseil national d'éthique.


Le conseil consultatif national d’éthique a remis lundi son dernier avis sur la question de la fin de vie : une majorité des membres du CNCE s’est déclarée opposée à la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté. François Hollande a annoncé la tenue d’un débat et la présentation d’un projet de loi avant la fin de l’année, afin de répondre à son engagement 21 sur la fin de vie.

Députée écologiste de la Vienne, Véronique Massoneau milite pour une loi complète sur la fin de vie, comme celle qui existe en Belgique, pays dont elle est originaire. Elle a déposé le 13 juin dernier une proposition de loi visant à assurer aux patients en fin de vie le droit de mourir dans la dignité. Entretien.

LCP.FR - Comment avez-vous pris l’avis du CCNE qui préconise de ne pas légaliser l’assistance au suicide ni l’euthanasie.

Véronique Massoneau C’est un organe consultatif. Je ne suis pas surprise, je savais qu’il n’allait pas faire de déclarations tonitruantes. Mais l’organisation de ce conseil me gêne : ce sont des médecins qui auditionnent des médecins, ils ont forcément une vision différente.

LCP.FR - François Hollande propose un projet de loi avant la fin de l’année, est-ce une bonne nouvelle ?

L’organisation d’un débat est une bonne chose. Il y a beaucoup de fantasmes autour de l’euthanasie. Certains font même l’amalgame avec "génocide", il faut faire beaucoup de pédagogie. C’est pour cela que j’ai déposé cette proposition de loi.

LCP.FR - Justement que contient votre proposition de loi ?

C’est un outil législatif pour une loi complète. M. Léonetti pense qu’on ne peut pas proposer et les soins palliatifs et le suicide assisté. Or, ça marche très bien en Belgique. Je trouve ça bien que le patient ait le choix.

LCP.FR - Craignez-vous que les "anti-mariage pour tous" se mobilisent à nouveau si ce projet de loi voit le jour ?

Ils vont forcément se mobiliser. Mais même si ils sont nombreux, ce n’est pas la majorité. Il suffit de regarder les sondages, 90% des Français ont un avis favorable pour la fin de vie.

Propos recueillis par Astrid de Villaines
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Euthanasie et suicide assisté ECOLOGIQUES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suicide assisté: ??? (in England)
» Oui au suicide assisté,non à l'euthanasie
» le projet de loi C384 si adopté permettrait l'euthanasie et suicide assisté
» Le suicide assisté inquiète l'épiscopat canadien
» Euthanasie ou suicide assisté ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine :: Sous-forum Médecine-
Sauter vers: