HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Eté politique en France en 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18384

MessageSujet: Eté politique en France en 2013   19.08.13 9:59

Journal la Croix
 
Les dossiers chauds de la rentrée politique
 
Le petit rebond de la croissance redonne un peu d’air au gouvernement, qui va toutefois devoir prendre très rapidement des décisions sur plusieurs sujets sensibles.
 
18/8/13
 
Finies les vacances. Le gouvernement fait sa rentrée aujourd’hui, avec un séminaire à l’Élysée autour de François Hollande. Pour l’occasion, le chef de l’État a demandé à ses ministres de plancher sur le thème de « la France en 2025 ». Mais en réalité, c’est surtout la France de 2014 qui va dès cette semaine mobiliser l’exécutif. Passage en revue des dossiers les plus sensibles.
 
Les retraites, un sujet explosif
 
C’est le premier gros dossier sur la table. Et probablement le plus explosif. Jean-Marc Ayrault doit rencontrer les 26 et 27 août 2013 les syndicats pour lever le voile sur ses intentions avant la présentation officielle du projet de loi courant septembre. Si un nouveau recul de l’âge légal semble exclu, toutes les autres pistes sont envisagées, François Hollande ayant d’ailleurs lui-même assuré le 14 juillet : « Tout le monde fera un effort ».
 
Les arbitrages attendus doivent permettre de trouver 20 milliards d’euros à l’horizon 2020. À coup sûr, les décisions seront contestées. La plupart des syndicats sont vent debout contre toute nouvelle augmentation de la durée de cotisation. Et ce possible changement ne produira des effets qu’à long terme. Le gouvernement devra donc aussi trouver des recettes nouvelles. Il semble désormais pencher pour une hausse de la CSG au risque de plomber un peu plus le pouvoir d’achat des ménages, s’insurge la droite mais aussi une partie de sa majorité. La promesse de prendre en compte la pénibilité de certains métiers risque de ne pas suffire à rendre la pilule moins amère.
 
Un budget sous fortes contraintes
 
Rares sont les étés où la préparation du budget ne vire pas au casse-tête et cette année ne déroge pas à la règle. Dans ce contexte délicat, l’amélioration – même modeste – de la croissance a été vécue comme un soulagement par Bercy. « Chaque fois que la croissance augmente de 0,1 % sur l’année, c’est un milliard d’euros en plus qui rentrent dans les caisses publiques en impôts et cotisations », rappelle François Ecalle, professeur à Paris I, qui juge que l’objectif de 3,7 ou 3,8 % de déficit pour cette année « est tenable, même si ce sera sûrement ric-rac ».
 
Malgré le répit de deux ans offert par la Commission européenne à la France pour repasser sous la barre des 3 % de déficit, le gouvernement doit encore trouver, pour boucler son budget 2014, une douzaine de milliards d’euros de recettes supplémentaires et une quinzaine de milliards d’économies dans les dépenses. Le tout en tenant compte des exigences des écologistes, qui menacent de claquer la porte s’ils n’obtiennent pas davantage de fiscalité verte.
 
Voilà qui promet de nourrir le débat, très vif à gauche, sur la nécessité de poursuivre la rigueur. Déjà, les fonctionnaires savent qu’ils ne seront pas augmentés. Les contribuables, eux, découvriront fin septembre, lors de la présentation du projet de loi finances, la liste des nouveaux prélèvements.
 
Le chômage, encore et toujours élevé
 
Tout l’été, le chef de l’État n’a cessé de répéter qu’il obtiendrait « une inversion de la courbe du chômage d’ici à la fin de l’année ». L’engagement sur lequel François Hollande a parié une bonne partie de sa crédibilité sera pourtant très difficile à tenir, assurent les économistes dans une rare unanimité.
 
« En dessous de 0,9 % de croissance, l’économie détruit des emplois. Il faut même 1,4 % pour absorber la hausse de la population active, environ 150 000 personnes par an, et donc commencer à faire baisser le chômage. Les derniers chiffres n’y changent rien, chacun sait que l’on ne sera pas à ce niveau cette année ni l’année prochaine », résume l’économiste Éric Heyer.
 
Pour tenir son pari, le gouvernement mise donc sur une montée en puissance des différents dispositifs d’emplois aidés financés sur les fonds publics. Emplois d’avenir, contrats de génération, emplois francs ou offres de formation pour les chômeurs devraient ainsi monter en puissance et peut-être permettre de stabiliser provisoirement les chiffres du chômage. « Un petit rebond économique et une accélération du traitement social peuvent permettre une amélioration statistique temporaire », note Éric Heyer. Guère plus.
 
Famille, fin de vie, des projets qui divisent
 
Une « grande loi famille » doit être présentée en conseil des ministres avant la fin de l’année. Initialement, la question de la PMA devait y être intégrée, mais ce ne sera finalement pas le cas, le gouvernement ayant décidé d’attendre l’avis du Comité national d’éthique, début 2014. « La question de la PMA est de fait reportée au printemps 2014 », a concédé la ministre Dominique Bertinotti, début juillet. La loi famille présentée fin 2013 se déclinera donc en cinq thèmes, a priori moins sensibles : la parentalité, notamment la création d’un statut du beau-parent, la médiation familiale, l’adoption, la protection de l’enfance et, enfin, le renforcement des droits de l’enfant.
 
Dans les mêmes délais, un autre projet de loi sociétal doit aussi être présenté en conseil des ministres. Il concernera la fin de vie. Le Comité national d’éthique a rendu début juillet un avis dans lequel il s’oppose à la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté mais suggère des pistes de réforme sur les directives anticipées et la sédation profonde. Dans la foulée, François Hollande a annoncé un projet de loi qui « complétera, améliorera la loi Leonetti ».
 
 
MATHIEU CASTAGNET et FLORE THOMASSET
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Eté politique en France en 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» LA POLITIQUE ET DIEU
» Voltaire et le système politique anglais
» Cours de Vie Politique
» La montagne comme construction politique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: