HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Les Roms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Les Roms    26.09.13 17:07

Duflot allume Valls sur les Roms

Par Benjamin Bonneau

Publié le 26 septembre 2013 à 16h43Mis à jour le 26 septembre 2013 à 16h50
 
Valls fait de moins en moins l'unanimité à gauche
© REUTERS

La ministre du Logement estime que Manuel Valls est allé "au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain".
 
L'INFO. Cécile Duflot a décidé de frapper fort et de marquer les esprits. Après les propos controversés de Manuel Valls sur la gestion des Roms, lundi, certains ministres avaient fait savoir à François Hollande leur exaspération, mais en toute discrétion. La ministre du Logement a, elle, choisi de dire sur la place publique que son collègue de l’Intérieur est allé "au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain". Une petite bombe.

>> A LIRE AUSSI : Pour Valls, "les Roms ont vocation" à rentrer chez eux

Une sortie médiatique calculée. C’est auprès des siens, en confiance, que Cécile Duflot a enlevé "sa muselière". En marge des journées parlementaires d'Europe Ecologie-Les Verts, l’ancienne patronne des écolos a lâché les chiens. Opposée - discrètement - à Manuel Valls depuis le début du mandat de François Hollande, elle a cette fois laissé éclater sa colère au grand jour, elle qui s’était contentée d’un simple tweet, lundi dernier. Cette fois, elle y va, et elle ne fait pas semblant. Dans Libération déjà, certains l’auraient entendu qualifier Manuel Valls de "fasciste" après le conseil des ministres de mercredi. Mais cette fois, c’est devant les micros et caméras que Cécile Duflot s'est exprimée, et rien n’est innocent.

Elle en appelle à Hollande. Fine tacticienne, Cécile Duflot sait qu’elle n’est pas toute seule dans ce qui commence à ressembler de plus en plus à une coalition anti-Valls, où se retrouveraient autour d’une table Christiane Taubira, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Pascal Canfin. Le ministre de l’Intérieur agace chaque jour un peu plus ses collègues, qui ont décidé de monter au créneau. Cécile Duflot en appelle ainsi à "la responsabilité du président de la République". Sauf que, comme l’a révélé jeudi Europe 1, le François Hollande est exactement sur la même ligne que son ministre de l’Intérieur sur la gestion du dossier des Roms…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Pari socialiste..   30.11.13 12:22

Bientôt des camps de Roms dans Paris ?

Dans le bois de Vincennes. La mairie de Paris, sans concertation avec les communes voisines, a choisi le point le plus éloigné des habitations de la capitale pour installer une aire pour les gens du voyage. Crédits photo : Stephane Compoint

Les projets de la Mairie de Paris suscitent la colère des habitants de l'Ouest parisien et des mairies proches des bois de Boulogne et Vincennes. Etat des lieux.
<a href="http://ww691.smartadserver.com/call/pubjumpi/42296/287331/18317/S/[timestamp]/?" target="_blank"> <img src="http://ww691.smartadserver.com/call/pubi/42296/287331/18317/S/[timestamp]/?" border="0" alt="" /></a>
Publicité
<a href="http://ww691.smartadserver.com/call/pubjumpi/42296/287331/19567/S/[timestamp]/?" target="_blank"> <img src="http://ww691.smartadserver.com/call/pubi/42296/287331/19567/S/[timestamp]/?" border="0" alt="" /> </a>
Source Le Figaro Magazine
Une pluie de patates chaudes. C'est un peu, à les entendre, ce que les maires de l'Ouest parisien ont essuyé lorsqu'ils ont pris connaissance du vœu qu'a enregistré, le 15 octobre dernier, la Mairie de Paris. Ce texte «relatif à l'insertion des personnes vivant dans les campements» se saisit de la délicate question des Roms: que faire de ces familles dont les camps de fortune se multiplient autour de la capitale? Solution préconisée par la Mairie: la mise à disposition de logements vacants et la création d'un «village d'insertion» dans l'ouest de Paris. Le texte, qui n'a pas de valeur juridique, estime en effet que «l'Ouest parisien ne peut se considérer comme exempté de cet effort»…
«Ils veulent nous punir car nous sommes des bourgeois»

Les deux sites concernés.

Dans le viseur de la Mairie de Paris, le trop chic XVIe arrondissement et le bois de Boulogne, où les services municipaux ont repéré cinq pavillons susceptibles d'accueillir des familles de Roms. Une expertise est en cours pour savoir s'ils peuvent faire l'affaire. Problème: les villes comme Neuilly-sur-Seine, Boulogne, Saint-Cloud, Suresnes et Puteaux sont limitrophes du bois et n'ont pas été prévenues. Et leurs habitants s'inquiètent, à quelques mois des élections municipales, de ce projet qui installerait des familles de Roms à quelques centaines de mètres de leurs habitations. Sur les marchés, dans les commerces, cette perspective est devenue le sujet de conversation principal. Une jeune habitante d'Auteuil, excédée: «Ils veulent nous punir parce que nous sommes des bourgeois, c'est bien ça?» Réagissant à cette proposition, Claude Goasguen, député-maire UMP du XVIe, a lancé sur son site internet une pétition. Avec, en guise de préambule, un renvoi à l'expéditeur: «Sans concertation, la majorité socialo-écolo-communiste lance une étude afin d'aménager dans le XVIe des mobile homes, des préfabriqués et d'y installer des dizaines de familles roms!» A ce jour, la pétition a réuni plus de 2 200 signatures.
A l'origine de ce texte, la proposition de Ian Brossat, élu communiste au Conseil de Paris, d'installer un village d'insertion dans le XVIe. Une idée que Jean-Marc Ayrault a accueillie d'un tiède «Pourquoi pas?». Pourquoi pas, donc, des bâtiments dans lesquels seraient hébergées des familles de Roms, encadrées par une structure associative, à qui l'on garantirait la scolarisation des enfants, l'accès aux soins, des conditions d'hygiène acceptables… L' expérience, menée à Montreuil dans la banlieue est de Paris, semble rencontrer un certain succès, malgré l'inévitable réticence de la population, rarement contente de voir arriver ces nouveaux voisins.
Mais pourquoi dans le XVIe? Si cela ressemble diablement à une provocation, c'est que Ian Brossat est coutumier du fait: c'est à lui que l'on doit l'idée de désacraliser la basilique du Sacré-Cœur, à Montmartre, pour la transformer en un lieu «dédié à la solidarité»…
Dans un entretien au Figaro paru le 14 octobre, Ian Brossat justifiait sa proposition visant le XVIe par «une stigmatisation et une instrumentalisation de la question de ces populations (les Roms, ndlr)». Quelques jours après l'enregistrement du fameux «vœu» par la Mairie de Paris, en fait une version allégée de sa proposition, il se ralliait à la liste menée par Anne Hidalgo en vue des municipales. Une coïncidence que ne manque pas de relever Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate UMP à la Mairie de Paris.
Alors, qui parle d'instrumentalisation? En fait, quand il s'agit de la question des Roms, tout le monde. À commencer par Jean-Christophe Fromantin, le député-maire de Neuilly: sa commune est concernée car frontalière du bois de Boulogne. «C'est pervers et dangereux de faire de la provocation en opposant les gens de l'Ouest parisien avec les Roms. Tout le monde est conscient qu'il faut trouver une solution aux campements sauvages de Roms, mais en instrumentalisant ces populations, on risque surtout d'arriver à un face-à-face qui se fera à leur détriment!», regrette-t-il.
Une quarantaine de caravanes dans le bois de Boulogne

Le parking du champ de courses de Longchamp doit servir d'aire d'accueil parisienne pour les gens du voyage. Crédits photo : Stephane Compoint

Provocation, répond à son tour Olga Trostiansky, adjointe au maire de Paris en charge de la Solidarité. C'est elle qui a déposé le texte du 15 octobre. La solidarité, remarque-t-elle, n'est pas partagée équitablement à Paris: il y a bien plus de places d'hébergement d'urgence dans l'Est parisien que dans l'Ouest. Et elle argumente: 907 dans le XXe contre 18 dans le XVIe. «Les maires de l'Ouest parisien ont réagi avec leur dogmatisme habituel! Je comprends bien l'inquiétude générée par l'ouverture d'un centre d'hébergement dans un quartier, poursuit-elle. Mais il faut que la solidarité soit partagée à Paris. Je ne peux pas accepter que des arrondissements soient habitués à cohabiter avec la misère alors que, dans d'autres, il est intolérable de voir un pauvre.»
Et après le vœu? Si Anne Hidalgo était élue à la Mairie de Paris, elle maintiendrait le cap, assure Bruno Julliard, son porte-parole. «Les Parisiens ont bien entendu que, maintenant, il faut reloger les Roms, note pour sa part Nathalie Kosciusko-Morizet. Je rappelle qu'il y a, à Paris, 130.000 personnes en attente d'un logement social et on leur dit: l'urgence, c'est le logement des Roms!»
En prévoyant de loger des familles de Roms dans le bois de Boulogne, la Mairie de Paris sait qu'elle ne peut que provoquer des réactions négatives. Car ce dossier s'ajoute à la question de l'accueil des gens du voyage dans les bois de Boulogne et de Vincennes. Pour répondre à une obligation légale, Paris a décidé, l'hiver dernier, d'y installer des aires d'accueil: 0,53 hectare à Vincennes et 0,67 hectare à Boulogne. Des parkings collés aux hippodromes de Longchamp et de Vincennes seraient donc équipés de toilettes et de douches. L'aire d'accueil du bois de Boulogne pourrait recevoir une quarantaine de caravanes, celle du bois de Vincennes, une vingtaine.
Le projet a immédiatement suscité une levée de boucliers chez les communes de la petite couronne parisienne, qui accusent Paris de reléguer ses problèmes à la périphérie de la ville: quasiment chez elles. Car dans les deux cas, les emplacements choisis par la Mairie de Paris se trouvent à l'extrémité des bois: bien plus proches des villes de Boulogne, Saint-Cloud, Vincennes ou Saint-Maurice que de la capitale. Principal argument des opposants à ces projets: la protection des rares espaces verts entourant Paris. Principal reproche envers la Mairie: l'absence totale de concertation.
«Le bilan de Bertrand Delanoë, c'est la fête, les Nuits blanches, Paris Plages, s'emporte Christian Cambon, le maire de Saint-Maurice, une commune bordant le bois de Vincennes. Il faut que les Parisiens s'amusent! Alors la ville se débarrasse de ses problèmes: le bois de Vincennes est devenu le réceptacle de ce que le maire ne veut pas voir dans ses murs: qu'est-ce que la foire du Trône ou le centre de rétention des personnes en situation irrégulière font dans le bois de Vincennes? Un tiers du bois a déjà été bétonné et Paris ne veut pas comprendre que cet espace vert est précieux, qu'il doit être protégé! Mon combat, poursuit Christian Cambon, qui précise avoir attaqué le projet de la mairie en justice, est pour la protection du bois de Vincennes, pas contre les gens du voyage.» En 2003, le maire avait signé avec Bertrand Delanoë et les neuf autres maires des communes entourant le bois une charte pour l'aménagement durable du bois de Vincennes dont l'objectif était de «mettre un terme à sa dégradation», apparemment vite oubliée…
De l'autre côté de Paris, Pierre-Christophe Baguet, le maire de Boulogne, partage la même colère. Sa ville se trouve à quelques centaines de mètres du lieu visé par la Mairie, dans une zone inondable. Fin septembre dernier, il a envoyé à Bertrand Delanoë un recours gracieux, cosigné du maire de Saint-Cloud, Éric Berdoati, et de Claude Goasguen, maire du XVIe. Après le rejet de Paris, Boulogne a déposé un recours contentieux. Un collectif d'associations de Boulogne et du XVIe compte également engager une démarche auprès du tribunal administratif. À quelques mois des municipales, ils veulent bloquer les projets de la Mairie de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Les Roms
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les " rafles " des roms une impression de déjà vu
» Enlèvement de la petite Maddie McCann : un gang de Roms coupable ?
» Migrations des Roms
» Logiciels jeux PC multimédia - SF
» LES ROMS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: