HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
ConnexionS'enregistrerGalerieFAQCalendrierPortailAccueilRechercher
Pas d'inscription à cause des gens qui envoient toujours et partout le même post.
Partagez
 

 Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas Empty
MessageSujet: Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas   Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas Icon_minitime08.10.13 13:16

Une Hollandaise euthanasiée parce qu'elle était aveugle
Sauvegarder


Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas Deborah.jpg?3.8.1.68925Par: Déborah Laurent
7/10/13 - 16h45 Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas Media_xll_6182704© thinkstock.
Alors que l'euthanasie de Nathan est encore dans toutes les mémoires, on apprend que la Levenseinde Kliniek située à La Haye en Hollande a aidé une femme de 70 ans à mourir. Cette dame, dont le nom n'a pas été révélé, est née avec une déficience oculaire. Elle était presque aveugle au moment de son décès. Cela faisait huit ans qu'elle souhaitait qu'on l'euthanasie. Elle avait tenté de se suicider à plusieurs reprises avant de prendre contact avec la clinique qui accompagne les gens en fin de vie. Cette dame avait perdu son mari il y a quelques années et ne voulait pas vivre dans une maison de soins. Elle ne voulait pas non plus de chien-guide.

C'est la première fois que la cécité est invoquée en Hollande comme raison valable d'euthanasie. Par trois fois auparavant, des aveugles avaient pu être euthanasiés mais leur problème de vue s'accompagnait d'incontinence, de surdité, de cancer, de douleur dorsale chronique ou encore de dépression. En Belgique, on se souvient du cas des jumeaux Eddy et Marc Verbessem, euthanasiés à 45 ans le 14 décembre 2012 après avoir appris leur cécité prochaine.

Lia Bruin, 55 ans, s'est occupé du cas de cette dame. Au départ, elle était sceptique: "Il y a 60.000 Néerlandais aveugles. Pourquoi arriveraient-ils à vivre et pas cette femme?" Mais en la rencontrant, elle dit avoir compris sa souffrance. "Elle était obsédée par la propreté et elle était malade à l'idée de ne pas pouvoir voir les taches sur ses vêtements." Elle confie n'avoir jamais vu quelqu'un boire avec autant d'avidité le cocktail mortel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas Empty
MessageSujet: Re: Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas   Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas Icon_minitime09.10.13 13:42

Source=site catho intégriste... ...
Suicide assisté pour une aveugle : la dérive néerlandaise


Le quotidien néerlandais Trouw rapporte cette double information : l'an dernier, aux Pays-Bas, une femme de 70 ans a bénéficié d'une assistance au suicide parce qu'elle était devenue aveugle et ne le supportait pas, et – deuxième fait remarquable – l'acte vient d'être évalué comme conforme à la loi. Exceptionnellement, les cinq commissions régionales d'évaluation se sont toutes penchées sur le cas jugé inhabituel. Elles l'ont toutes approuvé.


La victime était malvoyante de naissance. Ces dernières années sa vision avait été réduite à néant et elle manifestait depuis huit ans le désir de mourir, aggravé par la mort de son mari et par le fait qu'elle vivait seule. Elle ne souffrait d'aucune autre maladie ou affection. Elle avait fait plusieurs tentatives de suicide et avait essayé de cesser de boire et de manger, sans parvenir à « tenir bon » assez longtemps pour mourir.


Il faut croire que son médecin traitant n'a pas voulu accéder à sa demande puisque la victime s'est adressée à la clinique de fin de vie qui s'est précisément constituée l'an dernier pour venir en aide, au moyen d'équipes volantes, aux personnes qui ne voient pas leur demande honorée dans les conditions ordinaires.


La clinique a multiplié les précautions avant de passer à l'acte, s'adressant à un médecin gériatre – c'est inhabituel – au lieu d'un médecin SCEN spécialisé dans l'évaluation préalable des cas aux côtés de médecins de famille saisis de demandes d'euthanasie – pour prendre un avis l'exonérant d'une éventuelle responsabilité pénale. Lia Bruin a abordé l'affaire avec « scepticisme », a-t-elle indiqué à Trouw. « Soixante mille Néerlandais sont aveugles, pensais-je. Pourquoi sont-ils capables de vivre avec et pas cette femme ? »


Ce qui l'a convaincue, c'est que cette patiente souffrait de manière inhabituelle de son handicap. « Ainsi elle était très soignée et elle trouvait cela épouvantable de ne pas pouvoir voir les éventuelles taches sur ses vêtements. Acheter des vêtements, une activité qui lui avait procuré tant de plaisir, était devenu une corvée insupportable. »


Vous avez bien lu : c'est pour des questions d'apparence que cette femme s'est fait supprimer. Et une incroyable dose d'amour-propre : elle ne voulait pas être en maison de soins et elle refusait d'avoir un chien guide d'aveugle « Je veux bien sortir le chien, disait-elle ; je ne veux pas qu'il me sorte. »


Etait-elle dépressive ? Un psychiatre l'a entendue et, bien qu'elle pleurait tous les jours, a décidé que non.


Et ce sont d'autre médecins : Mme Bruin et les responsables de la clinique de fin de vie, qui ont décidé qu'en effet sa souffrance – psychique en l'occurrence – était insupportable et sans perspectives, la condition nécessaire mais aussi suffisante pour qu'une personne en mesure d'exprimer sa volonté puisse réclamer une euthanasie ou une assistance au suicide. Dans cette décision « médicale » il y a aussi une part de subjectivité… Il n'a pas été question d'une interprétation plus large de la loi, assure Steven Pleiter, directeur de la clinique.


La patiente s'est donc suicidée l'an dernier, en présence de ses enfants et de Lia Bruin qui n'avait jamais assisté à une « fin de vie volontaire ». C'est elle qui lui a tendu le cocktail lytique. Bruin raconte qu'elle n'a jamais vu personne boire avec autant d'avidité une mixture aussi infecte.

Commentaire de la clinique de fin de vie : on a peut-être évité un suicide inhumain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas Empty
MessageSujet: Re: Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas   Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas Icon_minitime09.10.13 13:50

CITATION=
« Je veux bien sortir le chien, disait-elle ; je ne veux pas qu'il me sorte. »

Mon commentaire bidon=
et moi,je veux bien manipuler les intégristes de tout poil,mais je ne veux pas qu'ils me manipulent.
C'est mon droit,non?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Une aveugle fait le choix de l'euthanasie aux Pays-Bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: Médecine: début et fin de vie-
Sauter vers: