HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Salle de shoot...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Des salles de "shoot" en France ?   30.08.12 17:40

Drogue : débat sur les «salles de shoot»



Par Caroline Sallé Mis à jour le 30/08/2012 à 15:27 | publié le 29/08/2012 à 19:37
Crédits photo : Vincent NGUYEN/VINCENT NGUYEN / RIVA-PRESS

Un député PS a demandé mercredi au gouvernement d'autoriser leur création.

Faut-il créer des «salles de shoot» en France, comme il en existe déjà en Suisse, en Allemagne ou au Canada? Si la question n'est pas nouvelle, elle vient à nouveau d'être posée par le député PS et adjoint au maire de Paris en charge de la santé Jean-Marie Le Guen.

Mercredi, dans une interview au Parisien , l'édile, également médecin, a appelé le gouvernement à légaliser les salles d'injection de drogue, arguant de l'augmentation de la consommation d'héroïne à Paris. «90.000 kits contenant entre autres deux seringues ont déjà été distribués dans la capitale entre janvier et juin, soit une augmentation de 7% par rapport au premier semestre 2011», fait-on valoir au cabinet de M. Le Guen. Confirmation de l'association Safe, qui gère un programme de distribution et d'échange de seringues en Ile-de-France: «Les injections sur la voie publique, dans les sanisettes ou dans les parkings sont effectivement un phénomène en augmentation, se désole sa directrice, Catherine Duplessy. C'était déjà le cas en 2011, en 2010 et en 2009. Il y a maintenant urgence.» Sur la même ligne, Jean-Marie Le Guen estime qu'«il est vraiment temps que le gouvernement donne son feu vert, en développant une politique plus ambitieuse de réduction des risques».

Pour autant, cette idée est loin de faire l'unanimité au sein de la classe politique, suscitant même un véritable tollé. «Ouvrir des salles de consommation de drogues, ce n'est pas lutter contre le fléau de la drogue, c'est banaliser l'usage et légaliser la consommation des drogues les plus dures aux frais des contribuables», s'est insurgée dans un communiqué Camille Bedin, secrétaire nationale de l'UMP, tandis qu'au FN le vice-président Florian Philippot a estimé la proposition «aussi délirante qu'irresponsable».

Impact positif à l'étranger
Au sein des professionnels de la santé, les «salles de shoot» divisent aussi. «Ce n'est pas une panacée mais les évaluations de tels dispositifs à l'étranger ont déjà montré un impact positif sur la santé des toxicomanes et une diminution des nuisances sur la voie publique lorsque ces lieux d'accueil sont ouverts dans des quartiers où les consommateurs de stupéfiants sont déjà implantés», fait remarquer le psychiatre Marc Valleur, médecin chef du centre médical Marmottan à Paris. S'il n'est pas opposé sur le principe, le docteur Xavier Laqueille, psychiatre et chef du service d'addictologie de l'hôpital Sainte-Anne, à Paris, relativise: «La transmission du sida par le biais des injections ne représente que 2 % des cas et, par ailleurs, ces salles coûtent cher. Mieux vaudrait des lits d'hospitalisation et des centres de soin pour les patients en crise. Au lieu de cela, on les envoie en psychiatrie ou en prison pour trouble du comportement.»

Quoi qu'il en soit, l'ouverture de salles d'injection «implique la mise en place d'une circulaire réglementaire autorisant ce type de dispositif à titre expérimental, reconnaît-on au cabinet de Jean-Marie le Guen. Ce qui nécessite forcément une coordination des services de la police, de la justice et de la santé». Interrogé, le cabinet de la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine a indiqué qu'«une réflexion (était) en cours». Durant la campagne présidentielle, François Hollande s'était déjà montré intéressé par ce type d'expérimentation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Re: Salle de shoot...   31.08.12 9:40

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé jeudi que les conditions seraient réunies "assez rapidement" pour des expérimentations de salles d'injection de drogue.

Interrogée sur LCI, elle a exclu toutefois un feu vert rapide, invoquant la nécessité d'un travail préalable avec les élus et les associations. "Je travaille sur cette question depuis maintenant déjà plusieurs semaines", a-t-elle dit. "Il n'y aura pas de décision dans les jours qui viennent mais je pense que nous serons prêts assez rapidement." "Nous allons voir dans quelles conditions il est envisageable d'expérimenter de telles salles, mais il faut que le travail se poursuive avec des élus, avec des associations concernées en particulier", a indiqué Marisol Touraine.
Le débat sur les "salles de shoot", qui permettraient d'encadrer la consommation de drogue, avait divisé le précédent gouvernement de droite en 2010. Il a été relancé mercredi par le député socialiste de Paris Jean-Marie Le Guen, qui a demandé au ministère de la Santé d'en autoriser dans la capitale du fait de l'augmentation de laconsommation d'héroïne. L'UMP a accusé le gouvernement d'avoir déjà préparé ensecret des ouvertures de centres, le député Bernard Debré évoquant dans cette affaire un "Etat dealer". L'ancienne ministre de la Santé Roselyne Bachelot a fait savoir pour sa part par twitter qu'elle était "toujours une militante des salles d'injection surveillée, démarche de santé publique nécessaire". Un autre ancien ministre de Nicolas Sarkozy, le président du Nouveau Centre Hervé Morin, s'est lui aussi déclaré jeudifavorable à l'ouverture de salles d'injection.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Re: Salle de shoot...   09.10.12 18:09

Drogues : une salle de "shoot" prête à être expérimentée à Paris
Mis en ligne le 09 octobre 2012 à 17h24, mis à jour le 09 octobre 2012 à 17h35
Un homme installé dans une salle de shoot (archives). / Crédits : TF1

Elle se fait casser son mur par des jeunes à la recherche de drogue
Tags : marisol touraine , salles de shoot , hépatites , drogue , sidaMédecins du Monde (MDM) et l'association Gaïa-Paris ont présenté mardi leur projet de salle de consommation de drogue, espérant que le gouvernement donnera rapidement son feu vert pour expérimenter cette structure à Paris.
Les salles de consommation de drogue, ou plus prosaïquement salles de shoot, sont des centres d'accueil où l'on peut consommer ses propres produits dans de bonnes conditions d'hygiène et sous supervision de personnels de santé.

Elles ne sont actuellement pas légales en France mais existent dans près d'une dizaine de pays, dont la Suisse et l'Allemagne. La ministre de la Santé Marisol Touraine a affirmé fin août que son ministère serait prêt "assez rapidement" à lancer l'expérimentation de ces salles. Le conseil de Paris avait voté en 2010 en faveur de cette initiative. A noter que la mise place de telles infrastructures ne présume pas de la légalisation à venir de la consommation de drogue mais plutôt d'une tolérance accrue à l'égard des consommateurs en difficulté.

Le projet présenté mardi par MDM et Gaïa a pour objectifs de réduire "la mortalité", "les infections et le manque d'hygiène", mais aussi "l'exclusion sociale" des usagers de drogue et "les troubles à l'ordre publique", a expliqué Elisabeth Avril, directrice de l'association Gaïa-Paris. "On attend vraiment le feu vert, ou même orange, du gouvernement pour finaliser le projet", qui pourrait voir le jour au printemps prochain, a-t-elle précisé. Elle a rappelé que selon plusieurs études, ces salles permettaient notamment de diminuer les risques de contracter le sida et des hépatites, mais aussi d'entrer en contact avec les usagers les plus marginalisées qui souvent consomment leur drogue dans la rue.

Un lieu a déjà été envisagé pour implanter cette salle. Mais le collectif en charge du projet a refusé d'en donner le nom, arguant que la réussite du projet dépendait du travail qui sera fait en amont avec les riverains et les forces de police. Cette salle, qui pourrait recevoir de 200 à 250 passages par jour, accueillerait des consommateurs de drogues par voie intraveineuse mais aussi par inhalation (pour le crack notamment), et refuserait les mineurs, mais également les personnes en état d'ébriété, trop agitées ou déjà sous drogue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Re: Salle de shoot...   23.10.12 11:06

"Salles de shoot" : des expérimentations avant 2013 ?



Créé le 22-10-2012 à 05h56
- Mis à jour à 12h30



Par Le Nouvel Observateur avec AFP



"J'espère que des expérimentations pourront être annoncées avant la fin de l'année" déclare Marisol Touraine. (GELEBART/20 MINUTES/SIPA)

La ministre de la Santé, Marisol Touraine a indiqué dimanche 22 octobre qu'elle "espérait" lancer en France l'expérimentation des salles de consommation de drogue d'ici la fin de l'année. "J'espère que des expérimentations pourront être annoncées avant la fin de l'année" déclare la ministre sur BFM TV, précisant que plusieurs municipalités "de droite comme de gauche" sont déjà "prêtes à s'engager" pour accueillir ce type de salles.

Ces salles permettent aux toxicomanes de consommer leurs propres produits dans de bonnes conditions d'hygiène et sous supervision de personnels de santé. Elles sont actuellement illégales en France mais existent dans près d'une dizaine de pays, dont la Suisse et l'Allemagne.



Je suis en train de regarder les conditions dans lesquelles cela peut se faire" commente la ministre soulignant que ce sujet ne devait pas être "partisan".


Médecins du Monde (MDM) et l'association Gaïa-Paris ont présenté la semaine dernière un projet de salle de consommation de drogue à Paris et indiqué espérer un feu vert rapide du gouvernement. L'UMP s'est déclaré hostile à la création de type de "salle de shoot", prônant la prévention de la toxicomanie plutôt que son encadrement.

"Ouvrir des salles de consommation de drogues, ce n'est pas lutter contre le fléau de la drogue, c'est banaliser l'usage et c'est légaliser la consommation des drogues les plus dures et cela aux frais des contribuables!", avait indiqué dans un communiqué diffusé fin août Camille Bedin, secrétaire nationale de l'UMP.

Contre la dépénalisation du cannabis


Le débat sur les "salles de shoot" avait été relancé cet été par le député socialiste et adjoint au maire de Paris Jean-Marie Le Guen qui avait demandé au gouvernement d'autoriser la création de salles d'injection de drogues, notamment "face à l'augmentation de la consommation d'héroïne". La ministre de la santé a parallèlement réitéré, dimanche, la position du gouvernement contre une dépénalisation du cannabis. "Il faut être intraitable sur la loi, sur la règle et vis-à-vis des trafiquants", indique-t-elle.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait dû rappeler à l'ordre, la semaine passée, le ministre de l'Education Vincent Peillon qui s'était déclaré favorable à un "débat" sur la dépénalisation du cannabis Marisol Touraine s'est parallèlement déclarée partisane d'un "politique plus solide de prévention" pour détourner les jeunes générations des addictions, en particulier du cannabis.

"Il faut être plus offensif en matière de santé publique et c'est la raison pour laquelle dans la loi de santé publique que le président de la République a annoncée pour l'année prochaine, il y aura des dispositions concernant les addictions", indique la ministre sur BFM TV.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Re: Salle de shoot...   23.10.12 11:21

Ceci met en exergue les contradictions internes du Gouvernement.

On va ouvrir des salles de shoot tout en refusant la dépénalisation et surtout la médicalisation du cannabis(le cannabis thérapeutique existe dans d'autres pays).

François Hollande candidat a promis un centre ivg dans tous les hôpitaux alors que l'absence d'une maternité dans chaque hôpital pose un problème crucial.

S'ils ne changent pas de méthode,ils vont droit dans le mur...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Salle de shoot...   10.10.13 11:49

La «salle de shoot» parisienne repoussée par le Conseil d'Etat
 
Michel HENRY 10 octobre 2013 à 10:45

Manifestation contre l'ouverture de la salle de shoot à Paris, le 6 juillet.Manifestation contre l'ouverture de la salle de shoot à Paris, le 6 juillet. (Photo François Guillot. AFP)
DÉCRYPTAGE
L'ouverture d'une salle de consommation est conditionné au vote préalable d'une loi.
 
C'est un revers pour le gouvernement : le Conseil d’Etat recommande le vote d'une loi pour permettre l'ouverture de salles de consommations à moindre risque destinées aux toxicomanes et improprement appelées «salles de shoot». La première d'entre elles — et la seule autorisée jusqu'ici, à titre expérimental — devait ouvrir en novembre à Paris près de la garde du Nord, malgré les cris d'orfraies d'opposants.
 
 
Que dit le Conseil d'Etat?
 
Après examen, mardi 8 octobre, du projet adopté en juillet par délibération du Conseil de Paris, le Conseil d'Etat a recommandé au gouvernement «d’inscrire dans la loi le principe de ce dispositif pour plus de garantie juridique», explique aujourd'hui le ministère des Affaires sociales et de la Santé dans un communiqué.
 
«Le gouvernement va travailler avec les acteurs concernés par ce projet à la sécurisation juridique de ce dispositif», ajoute le ministère.
 
Pourquoi cette faille?
 
Une question se pose : le gouvernement n'aurait-il pas pu anticiper? «Je regrette que le gouvernement n’ait pas pris les mesures nécessaires à la sécurisation juridique pour la mise en place d’un dispositif attendu et nécessaire à la réduction des risques et à la santé publique», a réagi le député PS de Paris Jean-Marie Le Guen, qui ajoute : «Cet avis ne doit pas affaiblir notre mobilisation car je suis convaincu que d’autres modalités sont envisageables.» Il se dit prêt à porter un projet de loi à l'Assemblée.
 
Une ouverture est-elle encore possible avant les municipales de mars? «Je ne crois pas», a indiqué ce matin sur France Info Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris et candidate PS à la municipale. A la grande déception de tous les acteurs qui s'étaient mobilisés ces derniers mois.
 
A quoi sert une salle de consommation?
 
C'est un endroit où les toxicomanes peuvent consommer leur produit (qu'ils apportent) dans des conditions sanitaires satisfaisantes, ce qui réduit les risques (overdoses, infections, propagations du virus de l'hépatite ou du VIH…). Plusieurs pays ont mis ce dispositif en place, et il donne généralement de bons résultats, permettant également de réduire les nuisances provoquées par les lieux de shoot dans la rue.
 
Il est considéré comme un outil indispensable de réduction des risques, avec l’échange de seringues et les produits de substitution. Mais comme lors de l'adoption de ces deux mesures qui aujourd'hui ne sont plus contestées par personne, le concept de salle de consommation provoque en France une forte résistance, soit idéologique, soit de riverains inquiets des répercussions dans leur voisinage, opposition qui est souvent le fruit de l'ignorance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Re: Salle de shoot...   10.10.13 15:31

ILLUSTRATION. Il ne sera sans doute pas possible d'ouvrir une «salle de shoot» avant les municipales à Paris selon Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de la capitale car le Conseil d'Etat exige au préalable une loi.

ILLUSTRATION. Il ne sera sans doute pas possible d'ouvrir une «salle de shoot» avant les municipales à Paris selon Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de la capitale car le Conseil d'Etat exige au préalable une loi.

| LP/ Christine Henry


Même si des travaux d'aménagement avaient démarré, il ne sera sans doute pas possible d'ouvrir une «salle de shoot» avant les municipales à Paris. C'est ce qu'a annoncé jeudi matin Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de la capitale. La faute au Conseil d'Etat qui exige au préalable une loi. Sur France Info, la première adjointe de Bertrand Delanoë a déclaré: «Ce que dit le Conseil d'Etat c'est qu'il faut une loi pour pouvoir ouvrir ce type de lieu, qu'elle préfère appeler «salle médicalisée».

SUR LE MÊME SUJET
La salle de shoot devait ouvrir en novembre
Salle de shoot : le permis de construire contesté
ABONNES. La salle de shoot à nouveau en débat
«Nous allons retravailler avec le ministère de la Santé» a commenté l'élue.

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a aussitôt confirmé jeudi en fin de matinée que le gouvernement allait présenter un projet de loi afin de «sécuriser juridiquement» les salles de consommation de drogue, après l'avis en ce sens du Conseil d'Etat. «Il faudra passer par un texte de loi, nous allons travailler maintenant à la sécurisation juridique du dispositif», en concertation avec les acteurs concernés, a-t-elle répété avant d'ajouter : «La volonté du gouvernement, ma volonté c'est de faire en sorte que les personnes qui souffrent d'addictions soient mieux suivies, mieux accompagnées et cela doit se faire évidemment dans un cadre juridique qui ne souffre aucune discussion. Des projets de même type sont intervenus dans de très nombreux pays européens avec des résultats convaincants».

Cette «salle de consommation de drogue à moindre risque devait ouvrir en novembre dans le quartier de la gare du Nord (Xe arrondissement). Le projet, adopté en juillet par délibération du Conseil de Paris, s'était heurté à une très vive opposition de la droite et d'associations. C'est l'une d'elles, «Parents contre la drogue», qui avait déposé un recours devant le Conseil d'Etat lequel l'avait déclaré recevable en août dernier.


Un désaveu pour la municipalité PS selon NKM

L'équipe de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, s'est réjouie jeudi de l'avis défavorable du Conseil d'Etat. «L'avis des Sages est un véritable désaveu pour la municipalité socialiste, et témoigne de l'amateurisme dans la construction de ce projet», écrit l'équipe de l'ex-ministre dans un communiqué. «En en soulignant l'illégalité, le Conseil d'Etat rappelle que la majorité ne pourra pas passer en force au mépris de la loi», poursuit-elle. «Si l'installation de la salle de shoot est ainsi nécessairement reportée, les Parisiens ne doivent toutefois pas être dupes», avertissent les proches de NKM. «La gauche tente d'étouffer un projet qu'elle assume de moins en moins, et qu'elle ressortirait du chapeau au lendemain des élections. Il est temps de stopper purement et simplement un projet qui ne consiste en rien d'autre qu'en une légalisation des drogues».

Anne Hidalgo qui a toutefois réaffirmé «l'intérêt de ce type de lieu» pour «la santé publique» a elle pour sa part souligné : «Nous allons regarder cette décision du Conseil d'Etat» et «nous suivrons les avis des autorités du pays, bien évidemment».

L'installation de la future salle de shoot avait été confirmée par Rémi Féraud (PS), maire du Xe arrondissement et directeur de campagne d’Anne Hidalgo, début septembre . A cause de cette décision, le préfabriqué qui devait accueillir quelque 300 toxicomanes par jour sera donc retardé. La Ville avait dévoilé en mai dernier le site de ce qui devait être le premier équipement de ce type en France, à titre expérimental, sur une emprise de la SNCF, à côté de la gare du Nord. L’annonce avait provoqué plusieurs manifestations, et déclenché la colère de certains riverains.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Re: Salle de shoot...   10.10.13 15:34

Quand il s'agit d'ouvrir un centre pour personnes handicapées,
les réactions des riverains sont à peu près les mêmes... ... ...
peut-être moins violentes...
mais du même style...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18528

MessageSujet: Re: Salle de shoot...   10.10.13 15:38

S'il s'agissait de construire une mosquée,ce serait pareil...
Préfère-t-on les prières de rue ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Salle de shoot...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Jean-Baptiste de la Salle Prêtre et commentaire du jour "Notre coeur n'était-il pas brûlant ? "
» Arguments pour équiper ma salle de classe!
» Saint Jean-Baptiste de la Salle et commentaire du jour " le reniement de Pierre"
» que faire en salle informatique avec des 5ème ?
» Les asssociations d'aide aux drogués sont hostiles aux salles de shoot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: