HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
ConnexionS'enregistrerGalerieFAQCalendrierPortailAccueilRechercher
Pas d'inscription à cause des gens qui envoient toujours et partout le même post.
Partagez
 

 Solidaires en fin de vie...

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime30.10.13 15:04

Journal la Croix
Tribune
Solidaires en fin de vie 


30/10/13




Solidaires en fin de vie... GrossissementSolidaires en fin de vie... Solidaires-en-fin-de-vie_article_main






La légalisation de l’euthanasie est-elle inéluctable en France ? Certains l’affirment. Soignants, aidants et personnes vulnérables, nous voulons regarder cette question en face, à l’approche des états généraux de la fin de vie, et y répondre aujourd’hui. Car nous sommes tous concernés.
Les promoteurs de l’euthanasie ne cessent de rappeler au président de la République la mesure 21 du programme socialiste qui envisage « une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ». Mais François Hollande n’a pas précisé sa définition de la dignité et n’a pas prononcé le mot euthanasie.
Des sondages d’opinion manifesteraient une forte adhésion des Français à ce mot. Mais la définition qui est donnée laisse croire que l’injection d’un produit létal est la seule façon d’échapper aux « souffrances insupportables ». Qui peut s’obliger à ce qui est « impossible à supporter » ? Dire qu’il faudrait soit « survivre en souffrant atrocement » soit « mourir paisiblement sans souffrir », n’est-ce pas imposer un « choix truqué » ? Ce procédé dialectique fait l’impasse sur l’efficacité croissante des traitements antidouleur et des soins d’accompagnement.
Pourquoi certains Français pensent-ils qu’en cas de maladie incurable, ils préféreraient qu’on leur administre la mort plutôt que de la laisser venir ? Certains ont l’expérience de proches mal orientés, mal pris en charge, mal soulagés ; d’autres ont entendu parler de situations qui leur paraissent invivables. Notre magnifique système de santé, ultra-technicisé, peut peiner à accompagner les patients et leurs proches dans leur globalité et se révéler inhumain, d’autant que le précieux mouvement des soins palliatifs reste encore méconnu. La peur de « mal mourir » s’est muée en revendication angoissée. L’idée de l’euthanasie ou du suicide « assisté » est présentée comme issue libératrice.
Pourtant, dans la réalité, les rares pays ayant bravé l’interdit de tuer comme fondement de la confiance entre soignants et soignés ont glissé dans un engrenage effrayant. Oui, l’euthanasie est toujours entrée « strictement encadrée ». On la disait réservée aux patients majeurs conscients qui en font la demande, puis on a euthanasié des personnes incapables de s’exprimer, des enfants, des nouveau-nés, des patients n’ayant pas de maladie grave ou mortelle… Dans ces pays, des associations militent désormais pour que la « lassitude de vivre » permette d’accéder au « suicide médicalement assisté ». Étape après étape, ce qui était présenté comme une liberté individuelle est en passe de fonctionner comme un système d’exclusion des personnes vulnérables ou désespérées.
Aujourd’hui en France, les promoteurs de l’euthanasie accentuent la pression. Ils ont renommé le jour des défunts « journée pour le droit à l’euthanasie » ! Souvent isolées, de nombreuses personnes âgées, handicapées ou dépendantes peuvent se sentir menacées par une loi qui laisserait entendre que, dans notre société, on peut être de trop. Alors que nous traversons une grave crise sociale et économique, c’est pour toutes ces personnes que nous lançons cet appel « Solidaires en fin de vie ». Pour les soutenir et les défendre.
Il est urgent que tous les citoyens qui ont le souci de préserver la vie et la dignité des personnes fragiles contre la tentation de l’euthanasie se réunissent et s’engagent à leurs côtés. Nous refusons une société qui affirme que certains de ses membres auraient « perdu leur dignité » au point que leur mort soit préférable à leur vie. Nous voulons une société permettant à chacun de traverser des situations de vulnérabilité sans qu’on les dise inutiles ou coûteuses, sans que soit remise en cause la valeur de leur vie. Nous voulons une société où aucune personne âgée fragile et sans défense ne risque d’être euthanasiée en marge du service d’urgence d’un hôpital.
Décidés à édifier ensemble, au-delà des sensibilités religieuses, culturelles ou politiques, une société solidaire où les personnes fragiles auront une place de choix, nous invitons les Français à se mobiliser aujourd’hui, pour agir.
Pour rejoindre l’initiative
Jacques Ricot,auteur de « Du bon usage de la compassion »,  Tugdual Derville,auteur de « La Bataille de l’euthanasie »,  Anne-Dauphine Julliand,auteur de « Deux petits pas sur le sable mouillé »,  MaryAnnick Pavageau,tétraplégiqueHervé Messager,ancien kinésithérapeute de Vincent Humbert
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime30.10.13 15:07

Bien évidemment,je ne suis pas d'accord.

Et c'est mon droit de ne pas l'être.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime31.10.13 16:52

Solidaires en fin de vie..
oui...
rassemblons-nous pour résister à certains lobbys
pour refuser dignement un certain "paternalisme"
pour refuser dignement l'acharnement palliatif
si on le veut
c'est notre droit
LIBERTE,Fraternté,EGALITE...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime05.11.13 14:00


copié-collé de la réponse des parents d'Hervé Pierra(cf leur blog)



Réponse à « solidaires en fin de vie » : Ta vie t’appartient !

Votre tribune dénonce une manœuvre des promoteurs de l’euthanasie, présentant celle-ci comme la seule façon d’échapper à des souffrances insupportables. Cette présentation est tronquée, il s’agit plus justement et plus précisément, à la demande réitérée du patient en phase terminale de maladies incurables, éprouvant des douleurs réfractaires, d’accéder à l’euthanasie. Environ 10% des patients cancéreux (de tous âges) en stade avancé dans leur maladie, présentent des douleurs réfractaires (archives du service commun de la documentation de l’université de Nantes).

Il s’agit aussi de nous préserver des effets collatéraux des progrès de la technologie médicale de réanimation. Ainsi, un patient inconscient légitimement réanimé en urgence, dont le pronostic d’avenir attesté dans un second temps par IRM, ne serait qu’une vie en état végétatif chronique ou en coma végétatif chronique irréversible (comme ce fut le cas pour notre fils Hervé, pendant 8 ans ½) serait autorisé à mourir à la demande de la famille ou de la personne de confiance.

Pourquoi agiter des peurs infondées ? Ce qui serait autorisé ne serait pas pour autant préconisé, comme le sous-tend votre interprétation.

L’appel lancé dans cette tribune serait motivé par la menace qui pèserait sur les personnes âgées ou vulnérables. Mais de quoi parlez-vous ? Personne ne menace personne, il s’agit au contraire de respecter la parole des personnes âgées lorsqu’elles sont en phase terminale de maladies incurables. Il s’agit de ne pas les infantiliser, il s’agit de ne pas les disqualifier d’office, au motif que la solitude motive leur demande, ou de prétendre que ces dernières sont la résultante d’une altération de leur jugement par la souffrance. Aimer, entourer, accompagner et surtout respecter nos aînés, sont les briques fondatrices d’une société civilisée.

J’espère, pour ma part, que nos directives anticipées (révocables à tout moment) pourront figurer sur nos cartes vitales.

La souffrance, la douleur, telles des épreuves initiatiques que vous voulez nous imposer, semblent déterminer une appartenance à une communauté dans laquelle vous nous sommez de nous fondre.

Vous minimisez le fait que les français sont capables de réflexion sur un sujet à propos duquel beaucoup d’entre eux ont eu des expériences personnelles douloureuses.

L’information circule, elle est plurielle, et l’outil internet nous conduit à exercer notre esprit critique, à douter et à nous extirper du « bien penser » et du « joug » de la religion (comme avant eux, il y a quelques siècles, l’accès à l’éducation et à l’instruction.

Faute d’arguments tangibles, revoilà à grand fracas « l’indignité » au cœur de ce sujet sociétal. Alors voyons ! Je lis sur wikipédia que la dignité possède des dimensions multiples et antagonistes. Je pense personnellement que cette notion brandie à tort et à travers, porte en elle le germe de la discorde.

Une conception en fait l’égal attribut de toute vie humaine, une autre insiste davantage sur la primauté et l’autonomie de la volonté.

Je me rapproche plus volontiers de la perception de la juriste Anne-Marie Pourhiet qui évoque une notion « fourre tout ».

A titre personnel, je fais le distinguo entre « être digne de mourir », « mourir digne » et « mourir dans la dignité ». L’indignité pourrait-être la confusion des genres intentionnellement entretenue pour accroître un certain manque de visibilité et de lisibilité.

A qui profite donc cette stratégie intellectuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime05.11.13 14:12

CITATION=
Il s’agit aussi de nous préserver des effets collatéraux des progrès de la technologie médicale de réanimation
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime05.11.13 14:27

Il s'agit de mettre un STOP sur le phantasme de certains chercheurs à propos d'une éventuelle immortalité terrestre
(je ne retrouve plus le nom de ce médecin,-devenu fou-,qui avait congelé le cadavre de sa femme,décédée de mort naturelle,je crois,dans la cave de son château dans l'espoir d'une résurrection terrestre.Fait divers réel et français datant de quelques décennies).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime05.11.13 15:54

Solidaires en fin de vie... 3721383213302
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime24.12.13 10:47

LIBRES et DIGNES en fin de vie
Refusons la pitié de ceux qui ont fait échouer la loi de janvier 2011
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime28.12.13 11:54


Point de vue. Suicide assisté : liberté sans fraternité

France - 27 Décembre

Jacques Ricot (*)


Ce n'est pas faire injure aux dix-huit personnes qui ont fait part de leurs propositions sur la fin de vie...

Ce n'est pas faire injure aux dix-huit personnes qui ont fait part de leurs propositions sur la fin de vie que de constater les nombreuses incohérences et confusions qui émaillent leur rapport du 16 décembre, produit dans le cadre de la Conférence citoyenne sur la fin de vie.

Leur sincérité n'est pas en cause ni leur bonne volonté. Ce sont seulement les limites, beaucoup trop étroites, des conditions de leur réflexion pour une question aussi grave qui expliquent l'absence manifeste d'un échange rigoureux. Ainsi, on peut se demander comment construire un dialogue lorsque l'on ne s'accorde même pas sur le sens des mots utilisés. Par exemple, la majorité des membres du groupe appelle « euthanasie » la mort médicalement assistée quand il n'a pas été possible d'obtenir le consentement direct de la personne.

Cette terminologie inédite prépare une proposition aussi originale que stupéfiante : après avoir affirmé qu'il fallait écarter l'euthanasie comme solution pour la fin de vie, les auteurs du rapport réclament, non sans contradiction, qu'une euthanasie « exceptionnelle » puisse être pratiquée sans le consentement direct du patient, dans des circonstances très vaguement évoquées. Cela, aucun pays au monde n'avait osé le suggérer. Pas même la Belgique où, pourtant, les dérives s'accumulent puisque désormais les enfants, sans limite d'âge, pourraient demander et obtenir l'euthanasie selon un vote récent du Sénat ; pays où on obtient l'euthanasie sans être en fin de vie ou atteint d'une maladie non guérissable.

« Comment concilier droit au suicide et campagnes pour sa prévention ? »

L'absence d'accord sur le lexique employé n'empêche pas les dix-huit citoyens d'assurer péremptoirement que le suicide assisté est un « droit légitime » pour une personne en fin de vie ou bien atteinte d'un mal incurable ou irréversible. On ne saurait être plus flou dans ces critères qui, pris à la lettre, permettraient à n'importe quel diabétique d'obtenir le suicide assisté.

La question de sa légalisation éventuelle et de ses conséquences sur les personnes vulnérables avait été analysée avec finesse par le rapport du Comité consultatif national d'éthique qui avait conclu à la nécessité d'en maintenir la prohibition. Et comment concilier ce « droit au suicide » avec les campagnes de prévention pourtant réclamées dans le rapport du 7 octobre remis à la ministre des Personnes âgées et dépendantes ?

Il est réducteur de laisser croire que ce débat relève d'un combat entre, d'un côté, le pouvoir médical soutenu par l'obscurantisme religieux et, de l'autre, les hommes de progrès épris de liberté. C'est à une autre altitude qu'il faut situer les enjeux : voulons-nous une société solidaire des plus faibles, en harmonie avec des soignants qui sont nos délégués auprès d'eux ? Ou bien souhaitons-nous vivre dans un monde où il serait légitime de conforter les personnes vulnérables dans leur autodépréciation en leur procurant un poison mortel ?

Si le suicide reste une liberté, au sens où il n'est pas interdit par la loi, il ne saurait devenir un droit, même encadré, qu'on exigerait de l'État. Serait alors bafouée la notion même de fraternité.

(*) Philosophe. Auteur de Du bon usage de la compassion (PUF), cofondateur du mouvement « Solidaires en fin de vie ».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime28.12.13 12:02

Oui,tout le problème consiste à faire exister la non assistance à personne en danger parallèlement à l'assistance médicalisée au suicide

Quant au reste,veuillez accepter une bonne fois pour toute que c'est parfaitement cohérent et légitime de vouloir rejeter votre ultime fraternité..des derniers instants ....

Votre dernière compassion,on a le droit le plus absolu de la refuser ... ... ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime28.12.13 16:42


Tugdual Derville @TDerville
Suivre
Les amis, devant l'offensive de l'#euthanasie et du #suicide "assisté" nous devrons lancer un méga mouvement unitaire #Solidairesenfindevie.


7:28 PM - 28 Nov 2013

152 Retweets 25 favorites Répondre
Retweeter

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime28.12.13 16:43

F.T.G.

FERME TA GUEULE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime28.12.13 16:50

Vous croyez que,mourante,je vais me laisser accompagner par ce genre d'individu ???

Non mais ...

j'ai ma propre dignité ....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20228

Solidaires en fin de vie... Empty
MessageSujet: Re: Solidaires en fin de vie...   Solidaires en fin de vie... Icon_minitime28.12.13 17:05

Solidaires en fin de vie... Ours-300x160
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Solidaires en fin de vie...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: Médecine: début et fin de vie-
Sauter vers: