HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
ConnexionS'enregistrerGalerieFAQCalendrierPortailAccueilRechercher
http://www.handichrist.net/
Pas d'enregistrement à cause des gens postant partout le même message régulièrement, leur site perso ne leur suffisant pas
Partagez
 

 Passons à l'acte !

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin

Féminin Messages : 20046

Passons à l'acte ! Empty
MessageSujet: Passons à l'acte !   Passons à l'acte ! Icon_minitime31.10.13 13:56

Fin de vie: du courage M. Hollande, il faut une nouvelle loi pour mourir "dans la dignité"


Publié le 30-10-2013 à 17h37 - Modifié le 31-10-2013 à 11h15

Par Gilles Alayrac
Secrétaire national PRG


LE PLUS. La sixième journée mondiale pour le droit à mourir dans la dignité aura lieu le 2 novembre. Plusieurs manifestations sont prévues en France pour réclamer une nouvelle loi à ce sujet. Gilles Alayrac, secrétaire national du Parti radical de gauche, conseiller de Paris, et adhérent à l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), rappelle à François Hollande ses engagements.

Édité par Rozenn Le Carboulec  



L'ADMD a réuni le 24/03/2012 près de 2000 personnes à Paris pour réclamer une loi sur la fin de vie (REVELLI-BEAUMONT/SIPA)



Samedi 2 novembre 2013, l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) organise un rassemblement national afin d’exiger une nouvelle loi sur la fin de vie.



La concrétisation de la proposition 21 de François Hollande se fait en effet de plus en plus attendre justifiant qu’on lui rappelle ce qu’il a promis aux Français :



"Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité."



Notre pays a beaucoup de retard sur cette question



Avec sa législation actuelle insuffisante, inadaptée, peu protectrice du corps médical face à la réalité des pratiques, notre pays a pris beaucoup de retard sur cette question comparé à nombre de ses voisins.



Un texte est attendu et nécessaire.



Pour tous ceux qui militent en faveur d’une loi organisant le libre choix de sa fin de vie, la gauche trahirait ses promesses en restant inactive.



Les indicateurs ne sont pas bons quant à la volonté du gouvernement de s’attaquer à cette question. Il fait semblant de consulter, il tergiverse. Pourtant il existe des rapports éclairants et des propositions de loi multiples sur le sujet.



Ne soyons pas dupes. Comme pour le mariage pour tous, nous savons qu’il existe des groupes de pression conservateurs organisés, déterminés, qui s’activent autour de l’exécutif et des parlementaires pour que rien ne bouge. On dirait à cet égard que la mobilisation des opposants au mariage pour tous a laissé des traces, face à un gouvernement aujourd’hui tétanisé à l’idée de s’attaquer à toute réforme sociétale.



François Hollande doit tenir ses engagements



Notre pays doit reconnaître le droit de mourir librement dans la dignité à la demande du malade, de sa famille, sous la responsabilité d’un comité d’éthique médicale et lorsqu’il est médicalement prouvé que la maladie est irréversible et les souffrances insupportables.



Clarifier la situation, c’est donner des droits aux malades sur leur existence pour que chacun demeure maître de son destin, c’est aussi protéger un corps médical sur lequel peut peser des soupçons d’euthanasie.



Arrêtons de tergiverser et passons à l’acte.



La France attend une loi qui reconnaisse le respect de la volonté individuelle comme principe fondamental de l’organisation de notre société.



La majorité présidentielle doit tenir ses engagements et programmer l’examen d’un texte de loi établissant dans notre société laïque la reconnaissance de notre ultime liberté, celle de choisir de tirer sa référence quand le moment est venu de la faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20046

Passons à l'acte ! Empty
MessageSujet: Re: Passons à l'acte !   Passons à l'acte ! Icon_minitime31.10.13 13:59

Passons à l'acte ! 3721383213302
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20046

Passons à l'acte ! Empty
MessageSujet: Re: Passons à l'acte !   Passons à l'acte ! Icon_minitime03.11.13 10:02

[url=
[url=
Le débat sur l'euthanasie relancé - 02/11/13 à 10h00
">
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Le débat sur l'euthanasie relancé - 02/11/13 à 10h00
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20046

Passons à l'acte ! Empty
MessageSujet: Re: Passons à l'acte !   Passons à l'acte ! Icon_minitime24.11.13 19:04

On en a marre,des discours,des rapports,des avis,

On veut la concrétisation de l'engagement 21 de François Hollande

On veut la légalisation de l'euthanasie

On veut la légalisation du suicide assisté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20046

Passons à l'acte ! Empty
MessageSujet: Re: Passons à l'acte !   Passons à l'acte ! Icon_minitime28.11.13 11:56

"Fin de vie: du courage M. Hollande, il faut une nouvelle loi pour mourir "dans la dignité"


Tout de même lamentable,d'être amené à encourager le Président de la République,à propos de la légalisation d'un de ses engagements électoraux..

S'il faut d'autres suicides médiatiques...les citoyens français sont prêts !

Je suis écoeurée par la politique française,je ne voterai plus jamais

Je ne pouvais pas imaginer qu'on puisse être aussi con au Parti Socialiste
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

Admin

Féminin Messages : 20046

Passons à l'acte ! Empty
MessageSujet: Re: Passons à l'acte !   Passons à l'acte ! Icon_minitime02.12.13 0:58

Ils réclament une loi au plus vite
Les militants de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) interpellent le président de la République.
 
 SUD-OUEST.fr
 
Julie martinez
 
Depuis trente-trois ans, l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) se bat afin que les malades puissent choisir leur fin de vie. Il y a un an et demi, le candidat François Hollande, devenu président de la République, s’était dit favorable à cette idée dans son engagement de campagne numéro 21. La question n’est toujours pas tranchée et « cela suffit », comme l’a rappelé, samedi, la présidente de l’ADMD 24, Dominique Attingré, à l’occasion de la 6e Journée mondiale des ADMD. « L’association entend rappeler au pouvoir exécutif que des citoyens et des médecins sont favorables à une aide active à mourir, indique-t-elle. L’engagement n° 21 de François Hollande a pris assez de retard comme ça. Aujourd’hui encore, bon nombre de personnes ont une fin de vie indigne malgré plus de trente ans de lutte. » Pour l’association, qui compte plus de 560 adhérents-militants en Dordogne, l’action de ce samedi 2 novembre (Jour des défunts, NDLR), qui consistait à envoyer des cartes postales à l’Élysée pour demander au président de la République qu’il se saisisse de cette question sociétale, est « un moyen supplémentaire de faire pression ».
« Au bout de huit ans d’existence, la loi Léonetti reste inadaptée voire inconnue des médecins, poursuit Dominique Attingré. De nombreux docteurs ignorent les directives anticipées qui sont l’expression d’une volonté individuelle. D’où la nécessité d’une loi où l’individu est au centre. » L’ADMD souhaiterait une loi proche de celle adoptée par la Belgique en 2002, qui autorise l’euthanasie sous certaines conditions.
Pas avant 2014
Cependant, le dossier ne devrait pas être à l’agenda des parlementaires avant janvier 2014. C’est du moins ce qu’a précisé le député Pascal Deguilhem, présent samedi au Parc Gamenson, à Périgueux, pour le dépôt de gerbe sur la stèle de l’ADMD. « Les efforts tendent vers une inscription d’un projet de loi au premier trimestre 2014. Il ne faudrait pas que cette date soit reportée », glisse-t-il. D’autant que le sujet devrait être très sensible l’an prochain. Le procès de l’urgentiste de Bayonne, Nicolas Bonnemaison, accusé d’avoir « empoisonné sept patients en fin de vie », devrait se tenir à l’automne 2014, soit sept ans après le procès du docteur Laurence Tramois et de l’infirmière Chantal Chanel, en Dordogne.
Soins palliatifs à Périgueux
« C’est un dossier très sensible, reconnaît la présidente de l’ADMD 24. Mais nous le soutenons et espérons qu’il sera acquitté. 2014 sera une année marquante, durant laquelle on devra faire beaucoup. » En attendant que le débat sur la fin de vie ressurgisse et débouche peut-être sur une nouvelle loi, l’ADMD en Dordogne trouve quelques motifs de satisfaction dans l’ouverture depuis peu d’une unité de soins palliatifs à Périgueux. La structure était attendue depuis de nombreuses années, mais dispose de peu de places. « Il faudrait plus de lits et plus d’accompagnement. Elle reste la seule pour toute la Dordogne », déplore Dominique Attingré.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Passons à l'acte !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: Médecine: début et fin de vie-
Sauter vers: