HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Matignon change sa com !   31.03.13 15:36


Matignon change sa com


Ça valse à Matignon. En ligne de mire d'Ayrault : sa com. Sa conseillère, Dominique Bouissou, avait dit qu'elle souhaitait "prendre du recul". La voilà prise au mot, même si elle reste à Matignon. Le conseiller spécial d'Ayrault, Bernard Candiard, arrivé en octobre, s'en va. Et, mercredi, arrive Jérôme Batout. Cet économiste et philosophe de 33 ans devient conseiller spécial chargé du pôle "médias, communication et stratégie" de Matignon.

Batout s'est occupé de fusion-acquisition avant d'intégrer Publicis où il dirigeait le département Affaires publiques. Il a été secrétaire général adjoint du PS de François Hollande en 2004, arrivé dans le sillage de Manuel Valls. Dans la galaxie socialiste, il n'a pas laissé que de bons souvenirs. "Il n'a jamais vraiment fait de com, jamais fait de politique, jamais fait de presse, jamais fait d'études, c'est donc pour ça qu'il va s'occuper de tous ces sujets auprès d'Ayrault", se lamente un de ceux avec qui il travaillait. "Je l'ai connu pendant la campagne de Ségolène Royal, c'est un garçon intelligent, un très fin analyste de la chose politique", affirme, au contraire, le dircab d'Ayrault. Dans Le Débat, en novembre-décembre dernier, Batout écrivait notamment : "La présidence de François Hollande apparaît en décalage avec l'attitude appelée par le moment."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   31.03.13 15:39

INSUFFISANT.
Changez tout.
On en a marre maintenant.
Vous allez bien râler aux municipales en 2014... ... ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   31.03.13 15:41

Il fait quoi,Claude Sérillon à l'Elysée?
Le pître?
Dehors !


Dernière édition par Admin le 31.03.13 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   01.04.13 10:08


Ayrault Premier ministre ? Poisson d'avril !

Le Point.fr - Publié le 01/04/2013 à 09:40 - Modifié le 01/04/2013 à 09:43

Pour Hervé Gattegno, la politique du chef du gouvernement est impopulaire. Il a un problème d'austérité et un problème d'autorité.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault est dans une posture délicate. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault est dans une posture délicate. © Bertrand Langlois / AFP
Par Hervé Gattegno

RMC : Contrairement à François Hollande, qui a semblé prendre ses distances avec le PS et la gauche dans son interview télévisée, Jean-Marc Ayrault se revendique (dans le JDD d'hier) comme "Premier ministre socialiste". Votre parti pris : Jean-Marc Ayrault est peut-être socialiste, mais est-il encore Premier ministre ? On croit deviner votre réponse...

Hervé Gattegno : Tout le monde a relevé que François Hollande n'avait pas cité Jean-Marc Ayrault en une heure quinze d'émission, jeudi dernier. On ne sait pas s'il a fait exprès (à l'Élysée et au PS, les avis divergent), mais ça ne sert pas le prestige du Premier ministre. L'interview du JDD servait à rétablir l'idée d'une répartition des rôles entre l'Élysée et Matignon. Mais que Jean-Marc Ayrault en fasse des tonnes sur sa proximité avec François Hollande et sur son "identité" de gauche ne change rien à son affaiblissement : sa politique est impopulaire, sa majorité inquiète, son gouvernement indiscipliné. En résumé : il a un problème d'austérité et un problème d'autorité.

Est-ce que c'est pour y remédier que le Premier ministre vient de réorganiser son équipe de communication ? Ça peut avoir un effet ?

L'annoncer juste après l'émission de François Hollande montre surtout qu'il y avait urgence - c'est de la communication... de crise ! Puisque même François Hollande ne le cite plus, Jean-Marc Ayrault veut faire parler de lui (au sens propre). En réalité, c'est le retour aux fondements de la Ve République : un Premier ministre utile, mais réduit... aux utilités. Il précise le calendrier, annonce des concertations - il fait le service après-vente. L'existence politique d'Ayrault ne peut guère aller très au-delà, car, à la différence de ses prédécesseurs, c'est un Premier ministre moins populaire (ou encore plus impopulaire) que le président... Il devrait être un poids lourd et il est déjà presque un poids mort.

Un livre sur l'affaire des hauts-fourneaux de Florange raconte que Jean-Marc Ayrault s'est presque fait insulter par Arnaud Montebourg durant cette crise. Est-ce que c'est un épisode qui a nui à son autorité ?

Ça ne fait aucun doute. D'autant que Jean-Marc Ayrault est allé très loin, dans cette affaire, pour humilier son ministre - en le désavouant, en l'écartant des négociations avec Mittal. François Hollande a refusé la démission de Montebourg, ce que Montebourg a considéré comme un demi-désaveu de Matignon... On en est là. Au-delà du conflit personnel, il y a un affrontement politique qui n'est pas résolu. Et un problème fonctionnel à Matignon que d'autres ministres pointent aussi. Montebourg n'est pas le seul à reprocher à Ayrault de "gérer la France comme le conseil municipal de Nantes" - certains rappellent même que Nantes est une ville très endettée...

Jean-Marc Ayrault a aussi confirmé qu'Arnaud Montebourg lui aurait dit : "Tu fais chier la France entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes." On ne parle plus de ce projet. Vous savez où il en est ?

Comme toujours dans ces cas-là, une commission a été créée pour entendre partisans et opposants. Elle doit rendre son rapport d'ici peu, mais son président a déjà relativisé dans la presse l'intérêt du projet. Comme c'est un casus belli avec les Verts et que l'heure n'est pas aux grandes dépenses, il semble bien que le projet ait du plomb dans l'aile - ce qui n'est pas l'idéal pour un aéroport. D'ailleurs, François Hollande a demandé à Jean-Marc Ayrault de s'éloigner un peu de ce dossier. Sans doute moins pour l'empêcher de décoller que pour lui éviter un crash...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Remaniement ministériel ?   01.05.13 23:06

Je dors debout,bientôt j'irai au lit comme les petits vieux,à 20h

Mais mon esprit critique fonctionne encore

cf la suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   01.05.13 23:09

Le remaniement semble dans tous les esprits
par David Straus
le
26 avril 2013 à 11h23 , mis à jour le
26 avril 2013 à 22h51.

Temps de lecture
4min




Photo de classe gouvernement Ayrault 1, prise à l'Elysée le 17 mai 2012. / Crédits : AFP



À lire aussi
Un remaniement en juin est "possible" selon Cambadélis

jean-marc ayrault , gouvernement PolitiqueRemaniement. Dans la presse, le mot est sous toutes les plumes. Hier comme une incantation, aujourd'hui comme une issue de moins en moins hypothétique, à en croire les "sources" aussi loquaces qu'anonymes dans de nombreux médias.

Quels sont les signes qu'un remaniement se prépare ?
Impossible à l'issue de l'affaire Cahuzac - remercier un ministre aurait jeté la suscpiscion sur lui -, inopportun au milieu de la tempête du mariage gay, l'hypothèse d'un remaniement prend corps. La période semble propice pour tourner la page et entamer une nouvelle séquence du quinquennat qu'appellent de leurs voeux plusieurs fortes têtes du PS.
Dans Les Echos, Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, souhaite que l'Exécutif passe à "une phase offensive". Dans Le Monde, Jean-Marie Le Guen réclame un "choc de vérité' quand le président de l'Assemblée Claude Bartolone estime qu'il faut passer à "un second temps" du quinquennat. Cela passe-t-il par un remaniement? Par un changement de Premier ministre ? L'idée est entre les lignes même si Bartolone assure qu'il les juge "secondaires".
François Hollande lui-même n'a-t-il pas dit à quelques parlementaires, le 16 avril, qu'il fallait "revoir le dispositif" ? Selon Le Parisien de vendredi, un ministre du premier cercle a indiqué que "la fenêtre de tir c'est entre fin mai et fin septembre". Pour Les Echos, "deux dates circulent : avant l'été et, plus fréquemment, la rentrée de septembre.

Jean-Marc Ayrault sera-t-il remplacé ?
Le président aurait lâché en petit comité : "Si je remanie, je garde Jean-Marc, mais je resserre l'équipe", affirme encore Le Parisien. Après l'attaque en règle menée par Arnaud Montebourg contre la politique d'austérité du gouvernement, Jean-Marc Ayrault a eu un entretien avec le Président. Et les fuites orchestrées après cet échange indiquent que le Premier ministre en est ressorti conforté.
Jean-Marc Ayrault devrait rester le chef du gouvernement de la période amère du quinquennat. "Hollande usera Ayrault jusqu'à la corde", prédit un Hollandias dans les colonnes du Figaro. Dans l'agenda le plus optimiste, celle-ci ne se terminera pas avant les régionales de 2015 où la gauche risque de perdre l'un ou l'autre région.
Le temps sera peut-être venu alors de changer de politique, mais pas avant comme l'analyse un hollandais dans Le Figaro : "Un remaniement, avec changement de Premier mi­nistre, ne peut être que le résultat d'une nouvelle stratégie politique, (...) On n'y est pas", explique-t-on encore dans le clan hollandais, cité par le Figaro.
A quoi ressemblera le prochain gouvernement ?
"Un gouvernement resserré". Sur ce point, les échos dans la presse sont unanimes. Hollande lui-même l'aurait confié à son entourage. Parmi les 37 portefeuilles, les petits maroquins feraient les frais du remaniement. La chasse est ouverte, anonyme... du côté des snipers, beaucoup moins des victimes. Dans Le Parisien, Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, est citée du côté des partants. Cécile Duflot du côté des promus.
Bercy serait dans le collimateur. Toujours selon le Parisien, Arnaud Montebourg pourrait passer à la Justice. Est-ce pour autant que Pierre Moscovici, débarrassé d'une voix pour le moins discordante, deviendrait le grand patron ? Rien n'est moins certain. Le Parisien évoque pour lui le Quai d'Orsay. Laurent Fabius appréciera. Et pour l'Economie et les Finances ? L'actuel ministre du travail, Michel Sapin ou un ex-grand patron comme Louis Gallois, toujours selon Le Parisien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   01.05.13 23:17

On parle de ce mois de juin

ou alors

après les élections municipales de 2014 !

Faudrait savoir,on n'a pas la notion du temps à l'Elysée et à Matignon...

Cf le report du ccne sur l'euthansie...

A la fois déroutant et ridicule ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   01.05.13 23:25

Un remaniement en juin est "possible" selon Cambadélis
Edité par M.G. avec AFP
le
01 mai 2013 à 21h30 , mis à jour le
01 mai 2013 à 21h37.

jean-chrisophe cambadelis , gouvernement , ps PolitiqueLe député et dirigeant du PS a jugé, mercredi, "possible" un remaniement ministériel en juin ou après les élections municipales, sans savoir quand le président utilisera cette carte.

François Hollande "l'utilisera au moment où cela lui semblera nécessaire". Jean-Christophe Cambadélis a estimé qu'un remaniement ministériel en juin ou après les élections municipales était "possible". "Le remaniement ministériel est une carte dans les mains du président de la République", a déclaré le député et dirigeant du PS à BFMTV mercredi. "S'il ne l'a pas fait aujourd'hui c'est qu'il ne pense pas que cela soit nécessaire dans le moment présent", a-t-il ajouté.
A la question de savoir si ce remaniement pourrait intervenir en juin, il a répondu: "Possible ou après les élections municipales, on n'en sait rien". Alors que le chômage a atteint un niveau record, les appels de figures de la majorité comme le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone à engager un nouveau temps du quinquennat voire un virage économique ont relancé ces derniers jours l'hypothèse d'un remaniement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   01.05.13 23:30

Un peu d'ironie !

Paroles en l'air ?

Pour respecter la tradition hollandaise républicaine
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   27.11.13 12:26

Les 6 Premiers ministres qu'il faudrait à François Hollande !  

Le Point.fr - Publié le  27/11/2013 à 11:54

Le président de la République semble hésiter à changer de Premier ministre. Au cas où il se déciderait, voici notre "short list" loufoque.
Photo d'illustration.Photo d'illustration. © Alfred / Sipa / Montage LePoint.fr

 
Martine Aubry, François Rebsamen, Manuel Valls, Bertrand Delanoë, Stéphane Le Foll, Michel Sapin, la liste des premier ministrables tourne en boucle dans les médias. À cette ribambelle de prétendants nos ajoutons quelques suggestions. Car la première vertu d'un remaniement doit être de surprendre tout à la fois l'opinion publique, les médias et même sa majorité...

Nabilla


Tant qu'à choisir une femme, autant qu'elle soit belle, dotée d'une parole libre, déjà (un peu) connue, et qu'elle fasse effet dans les sommets internationaux. Renseignements pris, Nabilla Benattia maîtrise l'anglais, entretient de bons rapports avec nos voisins suisses, dispose déjà d'une garde-robe conséquente et sait parler au téléphone. La femme parfaite ?

Bozo le clown

On reproche à Jean-Marc Ayrault de ne jamais sourire. Alors remplaçons-le par un professionnel du smiley. Si les hommes au nez rouge sont réputés être tristes dans leur vie privée, ils savent arborer un magnifique sourire et détendre l'atmosphère dès qu'ils apparaissent. Exactement ce qu'il nous faut en ce moment...

Fabrice Luchini

Il ne cache pas son attrait pour la politique. Plutôt classé à droite, il est apprécié de la gauche. Dans l'hémicycle, il saurait mettre dans sa poche l'opposition et moucher en deux phrases les parlementaires les plus récalcitrants. Et les ministres qui contesteraient son autorité seraient ridiculisés. Et puis un lettré à Matignon, on attend ça depuis tellement longtemps...

Leonarda

L'adolescente a montré qu'elle avait du caractère, qu'en situation de crise elle savait garder la tête froide et mener des contre-attaques dévastatrices avec un sens consommé de la communication. Son arrivée à Matignon montrerait en outre l'attachement de la France aux pays d'Europe centrale.

Serge le lama


Aucun politique ne peut se flatter de faire aussi bien : une virée dans le tramway de Bordeaux a suffi pour que Serge le Lama gagne une renommée internationale. On peut douter, évidemment, de la finesse de ses analyses et de l'efficacité de ses décisions, mais peut-être aura-t-il assez d'autorité pour remettre de l'ordre dans le gouvernement. Car "quand lama fâché"...


La Boule


Il est temps que le geôlier de Fort Boyard trouve une place digne de lui, et Matignon, après des années de couloirs humides et de grilles rouillées, ne serait pas de trop. La Boule a certes une mine patibulaire, mais il est capable de déployer des trésors d'attention aux autres. De quoi réussir à souffler le froid et le chaud afin de canaliser les grognes à venir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Changer d'air à Matignon..   20.02.14 13:32

Remaniement : Ayrault ne veut «pas se perdre dans les spéculations»

S.Ld. | Publié le 20.02.2014, 08h42 | Mise à jour : 10h07
   
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à l'Elysée le 17 février 2014

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à l'Elysée le 17 février 2014 | (AFP/Patrick Kovarik)
 
Jean-Marc Ayrault qui quitterait Matignon avant les municipales... la rumeur enfle à nouveau ces derniers jours. Selon le bruit qui court, l'actuel Premier ministre serait remplacé par le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, pour créer un choc psychologique et remobiliser l'électorat de gauche.

SUR LE MÊME SUJET
Popularité: Hollande et Ayrault en recul dans les sondages, Valls aussi  Popularité: Hollande et Ayrault en recul dans les sondages, Valls aussi  
Fabius favorable à un gouvernement «resserré» en cas de remaniement Fabius favorable à un gouvernement «resserré» en cas de remaniement  
   
«Ca me fait sourire», balaie d'un revers de main Jean-Marc Ayrault. Sur France Info jeudi matin, il veut prouver qu'il n'est pas déstabilisé et qu'il reste focalisé sur sa tâche. «Il ne faut pas se perdre dans les spéculations, mais se concentrer sur l'action. L'action l'action, toujours l'action ! Voilà ma mission.»

«Les spéculations, je les renvoie au bon sens», ajoute-t-il. «Le président de la République a décrit ce qu'il fallait faire. Ma mission, c'est de mobiliser le gouvernement, les partenaires sociaux. J'anime la majorité parlementaire chaque semaine. Le moment va venir où, lorsque nous aurons bouclé le pacte de responsabilité, lorsque nous aurons également arrêté les mesures d'économies nécessaires, les 50 milliards de dépenses, l'Assemblée nationale se prononcera par un vote de confiance. La confiance se mérite, se construit, j'y travaille tous les jours.»

Jean-Marc Ayrault reste droit dans ses bottes.«A partir du moment où (la politique gouvernementale) n'a pas immédiatement porté ses fruits, certains pensent que c'est une mauvaise politique. La politique que l'on mène dans la durée, ce n'est pas de l'obstination pour de l'obstination, c'est la marque de la volonté et du courage et dans une période de crise il faut de la volonté et du courage. C'est ce que nous avons.»
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   20.02.14 13:35

Changer d'air...
cela devient irrespirable
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   20.02.14 13:45

Je ferais un grand Ministère Santé Affaires Sociales Dépendance(personnes âgées,personnes handicapées ).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   22.02.14 14:28


Remaniement: Hollande cherche le bon timing
Home ACTUALITE Politique
Par 3 auteurs

Mis à jour il y a 16 heures
Publié le 21/02/2014 à 19:48

Le chef de l'État pourrait changer son gouvernement entre les municipales et le vote de confiance au Parlement sur le pacte de responsabilité.

L'Élysée sous haute tension. Ces derniers jours, plusieurs dossiers cruciaux, sur lesquels François Hollande mise pour préparer 2017, sont en cours d'arbitrage au Château, dans le plus grand secret: le contenu du pacte de responsabilité, les 50 milliards d'économies et… le remaniement, censé donner un nouvel élan à un pouvoir à bout de souffle, alors que les critiques contre Jean-Marc Ayrault et l'ensemble du dispositif se multiplient dans la majorité.

Au premier étage du palais, où le chef de l'État consulte à tout-va, le ballet des visiteurs du soir s'est intensifié. Signe que l'heure est grave, Hollande s'est replié sur ses premiers cercles, les fidèles d'entre les fidèles, ceux avec qui il sait pouvoir parler en toute confidentialité: les grognards du hollandisme d'abord, Stéphane Le Foll et Jean-Yves Le Drian ; sa famille politique ensuite, Ségolène Royal, Jacques Attali, Jean-Pierre Jouyet ou encore Julien Dray. «Hollande a changé ses plans, il sait qu'il ne peut plus tenir. Il est prêt à accélérer», assure un socialiste.

Contraint au sursaut, le président a lancé son offensive sociale-démocrate fin décembre avec son pacte de responsabilité. Une mesure à laquelle il tient «comme à la prunelle de ses yeux», selon un ministre hollandais. Et qui marque pour le président une «deuxième phase dans le quinquennat». «Mais comment demander à ce gouvernement d'être porteur d'un nouveau cycle si les ministres ne savent pas s'ils en seront partie prenante?, interroge un ministre. Ceux qui s'engageront sur le pacte doivent être ceux qui le mettront en œuvre.»

C'est en avril que le gouvernement demandera la confiance au Parlement sur le pacte, selon le calendrier fixé par Ayrault. S'il souhaite que les ministres soient comptables de cette mesure, Hollande doit donc remanier avant le vote de confiance. Sans attendre le résultat des européennes. Une échéance que le gouvernement tenterait alors «d'enjamber», pour banaliser la défaite annoncée. «Les européennes seront un non-événement au niveau national, parce qu'il y aura une poussée de l'extrême droite dans toute l'Europe», veut ainsi croire un député PS.

Autour du président, certains plaident même pour un remaniement plus rapide encore, avant les municipales. Peu probable, alors que les socialistes s'attendent à un sévère avertissement lors de ce scrutin. Lequel affaiblirait d'emblée tout nouveau gouvernement. «Remanier avant les municipales donnerait une impression de trouille et de calendrier précipité», renchérit un proche de l'exécutif. Sans compter que la formation d'un nouveau gouvernement avant les annonces - prévues pour fin mars - sur le pacte et les 50 milliards n'aurait «pas beaucoup de sens», fait observer un proche du chef de l'État. «Le scénario idéal aurait été un remaniement après les européennes mais le scénario le plus probable, c'est un remaniement début avril, entre les municipales et le vote de confiance», résume un ministre.

La confiance s'est émoussée

Reste l'épineuse question des hommes. Si un remaniement s'impose pour redonner au dispositif de l'élan et de l'efficacité, la question de Matignon ne va pas de soi. Depuis l'offensive sur la fiscalité lancée à grand fracas - mais en sommeil depuis - par Jean Marc Ayrault, la confiance s'est émoussée entre les deux hommes. La rivalité entre leurs entourages a pris l'allure d'une guerre de tranchées. Quant au premier ministre, il apparaît «fatigué, épuisé», voire «usé», aux yeux des parlementaires PS. «Le pays est ingouvernable, Hollande et Ayrault s'entraînent tous les deux par le fond, soupire un conseiller. Il faut couper une branche.»

Mais remercier Ayrault, premier ministre loyal qui ne fait pas d'ombre au président, ne présente pas que des avantages. Et Hollande le sait. D'abord, parce qu'aucune personnalité alternative ne s'impose. Ensuite parce qu'Ayrault reste «un bon point d'équilibre» pour une majorité tiraillée entre ses ailes droite et gauche. «Le premier ministre tire d'abord son autorité du président, plaide un proche d'Ayrault. Si Hollande lui donne la possibilité de remanier son équipe, son autorité reviendra naturellement.» Par ailleurs, si Hollande décidait de changer de premier ministre au lendemain des municipales, il devrait garder ce nouveau chef du gouvernement jusqu'à la fin du quinquennat. Ce qui le priverait d'une carte - la nomination d'un «premier ministre de combat» pour la présidentielle - au lendemain des régionales de 2015. «Trois premiers ministres en cinq ans, c'est possible! Mitterrand a eu Rocard, Cresson et Bérégovoy. Mais cela n'a pas été un grand succès», observe un conseiller.

Autre sujet à arbitrer: l'architecture gouvernementale. L'expérience des vingt-deux mois passés a fait évoluer la réflexion du chef de l'État sur le sujet. Mercredi, le Conseil des ministres franco-allemand, où 38 Français se sont retrouvés face à 15 Allemands, aurait achevé de le convaincre. Resserré, le nouveau gouvernement pourrait se constituer autour de grands pôles confiés à des ministres de plein exercice. Un dispositif complété par des secrétaires d'État.

Calendrier, casting, architecture… Hollande écoute les conseils de ses amis, opine, mais ne dit rien, ou si peu. «Le président reste maître du temps», rappelle un pilier du Parlement. «J'ai les nerfs tout à fait froids», avait prévenu le chef de l'État alors qu'il était confronté à de fortes pressions pour remanier, au lendemain de l'affaire Cahuzac. C'était il y a un an.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Faux rythme   01.03.14 12:37

Dans l'attente du remaniement
LE MONDE | 01.03.2014 à 09h53 | Par David Revault d'Allonnes
 
article avec abonnement



Drôle de climat. Singulière ambiance. « Nous sommes sur un faux rythme », soupire Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris et numéro deux du Parti socialiste. « Un faux plat », précise un des conseillers de François Hollande. Déroutante atmosphère politique, où tout – projets autres que le pacte de responsabilité, implication des ministres dans la campagne des municipales, déplacements du président – semble à l'arrêt au plus haut sommet de l'Etat, alors même que spéculations et combinaisons concernant un futur remaniement n'ont jamais été si vivaces.
Un vieil ami du président résume : « Le remaniement, il est acté. Et maintenant que la rumeur s'est installée, elle sort par la porte, revient par la fenêtre et déstabilise tout… Donc cela suscite de l'inquiétude et des manoeuvres, pour se protéger ou se vendre. »
UN CHEF DE L'ETAT QUI NE PIPE MOT
Elle courait paradoxalement depuis les premiers mois du quinquennat. L'hypothèse, aujourd'hui, ne fait plus guère de doute. « On arrive sur zone, comme disent les militaires », confirme un collaborateur de François Hollande. Et rarement la flotte gouvernementale, dont les nerfs ont pourtant été soumis à rude épreuve depuis vingt et un mois, aura connu pareilles turbulences psychologico-politiques.
Car si le principe du remaniement est acquis, ses mystères – son timing précis, son ampleur, son casting – semblent plus impénétrables que jamais. Tout comme le président lui-même qui, comme à l'accoutumée, écoute mais ne pipe mot. « Le préside...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   01.03.14 12:42

çà ne vous rappelle rien ?
  " Moi, Président ..." PIEZ DE NEZ  MUSIC
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Remaniement ministériel ?   24.03.14 14:31

Source Libération Politique

13h35. La claque reçue par le PS au premier tour relance les spéculations autour d’un remaniement en profondeur du gouvernement, avec un nouveau Premier ministre. Pour un parlementaire socialiste, qui a longtemps parié sur un maintien de l’actuel locataire de Matignon, «c’est fini» pour Jean-Marc Ayrault. Il pronostique que le poste de Premier ministre se jouera entre le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, le plus populaire au vu des sondages, et Laurent Fabius, le plus expérimenté. «Vu l’ampleur de la claque, il devrait y avoir un changement de Premier ministre, surtout si cela se confirme au second tour», abonde un député PS.

«Les nombreuses triangulaires dimanche prochain devraient nous permettre de limiter la casse et puis ce n’est pas Ayrault le seul fautif de ce premier tour décevant», rétorque un conseiller ministériel. Pour lui, «Hollande va tout faire pour garder Ayrault encore un an pour l’user jusqu’au bout, faire les deux dernières années du quinquennat et préparer 2017 avec un nouveau chef du gouvernement». «Le remaniement, François Hollande va le faire, mais ça va durer 15 jours», pronostique le chercheur Rémi Lefebvre, spécialiste du PS et proche de l’aile gauche du parti. «C’est l’ampleur des pertes de dimanche prochain qui va décider : plus la défaite sera forte dimanche, plus l’ampleur et la rapidité du remaniement sera forte», fait-il valoir.

Najat Vallaud-Belkacem a néanmoins prévenu qu’il n’y aurait pas de changement de politique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   26.03.14 11:28

Je lis su le web"Municipales, le message des électeurs a été entendu.."

Bizarre, je doute  ! ! ! 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   26.03.14 11:30

Dans ce cas,il faudrait une élection française chaque année ,si c'est le seul moyen de se faire entendre !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18814

MessageSujet: Re: Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon   26.03.14 11:34

Je suggère l'abstention générale au 2e tour...
Le taux d'abstention du 1er tour n'est pas assez élevé...

Je propose la récidive aux élections européennes !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Le Gouvernement à l'Hôtel de Matignon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: