HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 CE QUI ME DERANGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: CE QUI ME DERANGE   03.01.14 11:58

"Cette fois, la réouverture du dossier de la fin de vie semble bel et bien d’actualité, même si un projet de loi réformant la loi Leonetti de 2005 a été plusieurs fois annoncé et repoussé. Après la publication du rapport de la mission présidée par Didier Sicard, fin 2012, l’Élysée avait en effet prévu le dépôt d’un texte en juin, puis à la fin de 2013. Rien n’est venu. Mais il y a deux semaines, le ministre délégué aux relations avec le parlement, Alain Vidalies, a confirmé que le chef de l’État « souhait [ait] effectivement que le parlement soit saisi d’un texte de loi avant la fin 2014 ».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   03.01.14 12:11

Les croire ?
ou ne pas les croire ?
Abus de pouvoir
Ni blanc,ni noir,
Hypocrisie infinie,
Jeu du chat et de la souris,
Mépris de la fin de vie
Obsession des élections,
En rire,a-t-on le droit ?
Où je vais,moi ?

 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   11.01.14 11:15

Vous vous rappelez ces trois questions de F.H. au CCNE =

- Comment et dans quelles conditions recueillir et appliquer des directives anticipées émises par une personne en pleine santé ou à l’annonce d’une maladie grave, concernant la fin de sa vie ?
- Comment rendre plus dignes les derniers moments d’un patient dont les traitements ont été interrompus à la suite d’une décision prise à la demande de la personne ou de sa famille ou par les soignants ?
- Selon quelles modalités et conditions strictes permettre à un malade conscient et autonome, atteint d’une maladie grave et incurable, d’être accompagné et assisté dans sa volonté de mettre lui-même un terme à sa vie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   11.01.14 11:17

Sauf erreur de ma part,le CCNE n'a pas répondu ( selon l'ordre de F.H.à mon avis , mais je peux me tromper.. )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   11.01.14 11:21

"Le changement,c'est maintenant,
Léonetti,c'est fini "
??? ??? ???

Non,je ne pense pas.
A moins d'un miracle
ou d'une démission
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   11.01.14 11:26

On peut critiquer les Belges.

Mais au moins ils savent ce qu'ils font.

Ils disent et ils écrivent pour agir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   15.01.14 15:49

Euthanasie: François Hollande reste évasif
Par Caroline Politi, publié le 15/01/2014 à  12:39
Le président a annoncé au cours de sa troisième conférence de presse qu'il attendait le rapport du Comité national d'éthique pour légiférer sur la question de l'euthanasie. Sans pour autant préciser la direction qu'il comptait prendre. 
 
François Hollande a annoncé qu'il souhaitait une "assistance médicale pour terminer sa fin de vie dans la dignité" sans en préciser la teneur.
 
 
AFP/JORGE DIRKX
 
 
En matière d'euthanasie, François Hollande est passé maître dans l'art de la périphrase. Mardi soir encore, lors de sa conférence de presse, il est parvenu à parler de la fin de vie sans jamais employer les mots "euthanasie", "suicide assisté" ou même "mourir": "Il s'agit de permettre à toute personne majeure atteinte d'une maladie incurable provoquant une souffrance psychologique, physique, insupportable et qui ne peut être apaisée, de pouvoir demander, dans des conditions strictes, une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité", a-t-il déclaré sans préciser la teneur de ses propos.  



Bien plus qu'un problème sémantique, le flou de François Hollande révèle son malaise sur un sujet qui figurait pourtant parmi ses 60 engagements de campagne. Depuis le début de son mandat, il multiplie les avis sur le sujet. Après le rapport du professeur Sicard en décembre 2012 et celui de la conférence des citoyens un an plus tard, le président de la République a annoncé ce mardi qu'il attendait les recommandations du conseil consultatif d'éthique pour légiférer en la matière.  
A l'Assemblée d'ici la fin de l'année
Ces conclusions, attendues dans "quelques semaines", seront-elles aussi progressistes que celles émises par la conférence des citoyens? Cette dernière proposait de légaliser le suicide assisté et d'introduire une "exception d'euthanasie" pour les personnes ne pouvant pas mettre seules fin à leurs jours. Le comité d'éthique s'est prononcé à plusieurs reprises -dont la dernière fois cet été- contre une aide active à mourir, lui préférant le développement des soins palliatifs.  
Quels que soient les enseignements du comité, la ministre de la Santé Marisol Touraine mènera ensuite "les consultations nécessaires pour qu'un accord le plus large possible puisse être trouvé sur un texte de loi", a indiqué le chef de l'Etat. Le Parlement devrait donc être saisi d'un texte d'ici la fin de l'année.  
Vers un débat houleux
Mais le débat, qui s'annonce d'ores et déjà houleux, ne devrait pas arriver dans l'hémicycle avant les élections européennes. Déjà dans les starting-blocks pour la loi sur la famille, les anti-mariage gay comptent également s'emparer du sujet. Quelques minutes après la déclaration de François Hollande sur le sujet, les leaders du mouvement battaient le rappel sur Twitter, à l'image de Tugdual Derville.  
 
 
 
Le refus du suicide assisté et de l'euthanasie devrait donc être à l'ordre de la manifestation du 2 février organisée par la Manif pour tous. A peine formulé, le voeu de François Hollande d'un débat "sans polémiques, sans divisions, et simplement dans l'idée qu'un cheminement est possible pour rassembler toute la société " semble déjà pieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   15.01.14 15:56

François Hollande me dérange
D'une part,il est capable de s'amuser avec la gente féminine
D'autre part,il est incapable de gérer sa proposition 21
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   20.01.14 11:48

Je ne les crois plus du tout.
Des membres du Gouvernement auraient dû démissionner.
Il est encore temps de démissionner..
Je pense qu'ils attendent une démission ( ou plusieurs démissions ? ) après les élections municipales
Ils m'écoeurent tous .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   21.01.14 11:52

NON à l'acharnement thérapeutique

NON à l'acharnement palliatif

NON à l'acharnement euthanasique évidemment
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   21.01.14 11:53

NON A TOUT ACHARNEMENT EN FIN DE VIE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   21.01.14 14:04

L'acharnement,on sait ce que c'est ! ! !

Mais,c'est quoi,la fin de vie ??? ??? ???...c'est quand ?????????
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   27.01.14 13:42

"autour de l'été 2014 "

n'est pas

"fin 2014"

On s'éloigne des dates prévues pour la légalisation de l'euthanasie et du suicide assisté ... ...

Le report de ces dates pourrait ne pas s'arrêter ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   27.01.14 13:48

L'impossibilité évidente du Gouvernement de fixer des dates précises et de les respecter montre que quelque chose ne va pas.
Il y aurait un truc qu'ils nous cachent ????? ????? ????? ????? ?????
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   27.01.14 13:53

Ce qui me met hors de moi =

sur le web,on peut lire ici et là que François Hollande a l'intention de récidiver à l'élection présidentielle en 2017

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   09.02.14 10:13

Pour tous ceux qui souffrent énormément,
pour ceux qui sont dans une situation pire que la mienne,
ce Gouvernement est franchement dégueulasse
Faire miroiter une mort douce,rapide,belle..
Ils vont avoir ce qu'ils auront mérité.
Les urnes vont parler.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   10.02.14 11:20

je ne sais plus si j'ai déjà fait le copié-collé de l'article que je mets ci-dessous=


Euthanasie : le débat est rouvert

Publié le 16/01/2014 à 08:22, Mis à jour le 16/01/2014 à 08:33 | 16

l'événement

Le délicat débat de la fin de vie
Le délicat débat de la fin de vie


La justice doit trancher aujourd’hui le cas de Vincent Lambert. Lui accordera-t-elle le droit de mourir dans la dignité ? Ce dossier douloureux tombe au moment où le chef de l’état reparle de l’euthanasie. La question sera au cœur d’une consultation confiée à la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Le chef de l’État l’avait intégré dans sa proposition 21 de candidat à la présidentielle. S’il n’a jamais prononcé le mot, François Hollande est revenu longuement mardi, au cours de sa conférence de presse, sur la question sensible de l’euthanasie. Il a chargé Marisol Touraine, ministre de la Santé, de mener des consultations en vue d’un nouveau texte sur la fin de vie qui sera présenté avant décembre au Parlement.

Les déclarations du Président interviennent à l’heure où le tribunal administratif de Châlons-en Champagne doit décider ou pas de la fin de vie de Vincent Lambert, un tétraplégique en état de conscience minimale. Le jugement est attendu ce jeudi (lire par ailleurs). Son épouse, une partie de sa famille et le corps médical plaident pour un recours à l’euthanasie passive, quand les parents du malade s’y opposent jusqu’au bout. Samedi, à l’issue de plusieurs réunions collégiales, médecins et proches de Vincent Lambert ont annoncé leur volonté d’arrêter les traitements de nutrition et d’hydratation artificielles. Mais les parents ont aussitôt saisi la justice pour stopper la décision médicale.

«Euthanasie active»

François Hollande veut élaborer une loi qui permette à un majeur atteint d’une maladie incurable de demander une assistance médicalisée «pour terminer sa vie en dignité». Hollande espère un débat «sans polémique, sans division, dans l’idée qu’un cheminement est possible pour rassembler la société…»

Pour l’heure, rien ne dit que le texte promis ira jusqu’au suicide assisté, ce qu’on appelle pudiquement l’euthanasie active.

En décembre, la «conférence de citoyens», installée par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) à la demande du chef de l’État, avait préconisé la légalisation du suicide médicalement assisté, mais avec des «nuances». La conférence s’opposait en effet à une inscription de l’euthanasie dans la loi. En juin, le CCNE et son nouveau président Jean-Claude Ameisen, avait lui-même recommandé de ne pas légaliser l’assistance au suicide. Le Comité va remettre ses ultimes conclusions à François Hollande, mais considère d’ores et déjà que la réflexion sur la fin de vie doit se prolonger sous la forme d’une consultation publique.

Le débat qui s’ouvre promet d’être lourd, douloureux, et ne mettra jamais le législateur à la place de ceux qui endurent les pires souffrances et n’espèrent plus rien de la médecine.

Voilà des années déjà que s’opposent les partisans d’un droit au «laisser mourir» et ceux qui revendiquent l’euthanasie active. Pour ses défenseurs, dont Axel Kahn (lire par ailleurs), la loi Léonetti, insuffisante, reste préférable à la promulgation d’une nouvelle loi. Ce que n’entend pas Jean-Luc Romero, président de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité, qui promeut la légalisation de l’euthanasie. En reprochant à la loi Léonetti d’être faite par des médecins sans jamais s’ouvrir au débat citoyen.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   10.02.14 11:24

CITATION =
"Le chef de l’État l’avait intégré dans sa proposition 21 de candidat à la présidentielle. S’il n’a jamais prononcé le mot, François Hollande est revenu longuement mardi, au cours de sa conférence de presse, sur la question sensible de l’euthanasie. Il a chargé Marisol Touraine, ministre de la Santé, de mener des consultations en vue d’un nouveau texte sur la fin de vie qui sera présenté AVANT DECEMBRE au Parlement"....

Avant décembre 2014 ? ? ? ? ? ?

Sont-ils crédibles ou pas ?

 attention  attention  attention 

Réagissons !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   15.02.14 12:47

Non seulement ils manquent de précision à propos des termes fin de vie,mort,euthanasie,suicide assisté(qui ne sont pas formulés dans l'engagement 21 du candidat F.H. ),mais en plus ils n'arrêtent pas de reporter les dates prévues.

Aux urnes,citoyens ! réagissons dans la dignité...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   15.02.14 12:50

Il ne faut pas trop exagérer car il y a des limites à tout .

 BRR BRR BRR BRR BRR 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   18.02.14 11:37

On ne veut pas mourir imédiatement
On veut juste une vraie loi complète
C'est dégueulasse,ce que vous faîtes,
jouer politiquement avec la mort,
avec la fin de vie des citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   22.02.14 14:53

Quelle hypocrisie ...

A mon avis ( sauf erreur de ma part ) =

Elections,remaniement ministériel,et référendum sur la fin de notre vie et notre mort

Je me souviens de la lenteur à laquelle le Gouvernement Ayrault s'était formé

le CCNE est probablement au courant de ces magouilles politiques,Léonetti aussi... ... ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   22.02.14 15:03

ce qui me dérange ?
de voter comme mes "ennemis politiques "
dans le but d'embêter ce Gouvernement !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   28.02.14 10:28

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   10.03.14 9:45

F.H.est flou,il joue avec ses idées et ses mots
Le Gouvernement annonce des dates pour les reporter..
Par conséquent,si on veut un minimum de logique et de cohérence,
les "conditions strictes" auraient dû ou devraient être supprimées
J'exagère ???
Eh bien,le Gouvernement n'exagère-t-il pas ?
Ils auraient peur des réactions de "la Manif pour Tous".
Mais François Hollande est à l'origine de la Manif pour Tous !
Ou c'est une erreur politique de sa part,
Ou alors,il pourrait très bien l'avoir fait exprès... ... ...
La manipulation hollandaise,incroyable mais probable !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   10.03.14 9:52

Rappel = François Fillion a fait échouer l'ébauche de la loi de Janvier 2011....
Ce sont tous les mêmes... ... ...

http://www.handichrist.net/t1175-janvier-2011-echec-d-une-loiretour-en-arriere
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   13.03.14 18:25

Admin a écrit:
François Hollande me dérange
D'une part,il est capable de s'amuser avec la gente féminine
D'autre part,il est incapable de gérer sa proposition 21

certains de mes écrits ne sont pas trop stupides !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   13.03.14 18:28

Ouvrons les yeux,réveillons-nous !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   27.06.14 14:59


Euthanasie : pourquoi François Hollande n'a toujours pas tranché

Un nouveau sondage BVA indique que les Français sont, à 89%, favorables à l'euthanasie. Pourtant, le président ne cesse de tergiverser sur le sujet, alors qu'il s'agissait d'une de ses promesses de campagne.

Par Clément Parrot

Mis à jour le 27/06/2014 | 07:58 , publié le 27/06/2014 | 07:58
.

"Je n'y comprends plus rien", confie à francetv info Jean-Luc Romero. Le président de l'Association pour le droit à mourir dans la dignité (ADMD) ne retient plus sa colère à l'encontre de François Hollande, coupable, selon lui, de trahison sur la question de la fin de vie.

Sans prononcer le mot, François Hollande avait évoqué, dans l'engagement 21 de son programme, la possibilité, sous certaines conditions et pour certains malades, de "bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité." Pour Jean-Luc Romero, aucun doute : "Derrière cette promesse, tout le monde a compris qu'il s'agissait de légiférer sur l'euthanasie."

Jean-Luc Romero vit comme une "gifle" la nouvelle mission confiée début juin aux députés Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP), d'autant que ce dernier assure au Figaro qu'il n'est pas question de réfléchir au suicide assisté.

La société semble pourtant prête pour une évolution. Dans le contexte de l'affaire Vincent Lambert et de l'acquittement du docteur Bonnemaison, un sondage BVA, publié jeudi 26 juin dans Le Parisien, indique que 89% des Français se prononcent en faveur d'une loi autorisant l'euthanasie. Mais le chef de l'Etat semble décidé à jouer la montre avant de mettre en œuvre sa promesse. Francetv info vous explique les raisons de cette prudence.

Parce que sa position reste floue

Au cours de la campagne présidentielle, François Hollande avait déjà montré sa prudence. En février 2012, il déclare, dans Marianne, qu'il n'est pas favorable à l'euthanasie, mais au "droit de mourir dans la dignité". Plus tard, il explique qu'il s'agit d'améliorer les dispositions de la loi Leonetti sur le droit des malades en fin de vie. Ce texte de 2005 est censé empêcher l'acharnement thérapeutique. Mais il est restrictif et critiqué pour ses insuffisances, illustrées notamment par le cas Vincent Lambert (dans lequel une partie de la famille souhaite la poursuite des soins, tandis que le corps médical s'y s'oppose).

Comme le rappelle L'Express, François Hollande a toujours pris soin d'éviter les mots "euthanasie" ou "suicide assisté" pour définir sa position. Du coup, depuis deux ans, il reste flou sur ses intentions et multiplie, avec son gouvernement, les consultations : rapport du professeur Didier Sicard, avis du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), avis d'un panel de 18 citoyens, paroles d'experts du milieu médical et désormais une mission confiée aux députés Alain Claeys et Jean Leonetti. A chaque fois, le président semble décidé à avancer. Mais à chaque fois, il relance une nouvelle réflexion.

Parce qu'il est mal à l'aise avec le sujet

Les hésitations de François Hollande peuvent aussi s'expliquer par une position personnelle indécise. Selon Slate, en privé, François Hollande porte un "jugement très positif (...) sur la loi Leonetti" et ne partage pas les positions de ceux qui veulent un droit au suicide médicalement assisté.

Jean-Luc Romero affirme pourtant qu'en tête-à-tête, François Hollande lui a assuré à plusieurs reprises qu'il tiendrait son engagement. Le militant du droit à mourir dans la dignité cherche une explication à cette confusion : "Contrairement aux femmes, les hommes politiques sont mal à l'aise avec la question de la fin de vie, car il y a l'image de la toute-puissance du politique, qui n'a pas le droit d'être malade et de montrer des faiblesses." A titre d'exemple, il évoque les nombreux parlementaires atteints de cancer et qui font tout pour cacher leur maladie.

Parce que la question est complexe

"Qui prend la décision de mettre fin à la vie ? Comment se déroule le consentement ?" s'interroge le politologue Stéphane Rozès, président du cabinet de conseil CAP, joint par francetv info. Autant de questions qui peuvent faire peur au législateur chargé de rédiger une nouvelle loi.

Des propositions concrètes sont avancées par les partisans du droit à mourir. L'ancien ministre Bernard Kouchner, par exemple, qui a soutenu le docteur Bonnemaison lors de son procès, propose un dispositif où une personne de confiance serait chargée de la volonté du malade.

Mais pour Stéphane Rozès, "l'opinion doit sortir de l'illusion qu'une loi va régler les questions de la fin de vie, pour la simple raison que l'on ne règle pas les problèmes liés à la mort avec une loi". Pour ce dernier, François Hollande a donc raison de se montrer prudent sur ce dossier et de ne pas prendre une décision hâtive "sous la pression des médias et de l'opinion".

Parce qu'il cherche le consensus

François Hollande veut éviter de déclencher une réaction aussi virulente que celle de la loi sur le mariage pour tous. En effet, l'opposition à l'euthanasie s'organise déjà alors même que le contenu de l'éventuelle future loi reste inconnu, comme le détaille La Croix. Le président ne souhaiterait donc pas diviser une nouvelle fois les Français avec une question de société. Par conséquent, il cherche un consensus, "un accord le plus large possible (...) sans polémique, sans divisions", assurait-il lors de sa conférence de presse du 14 janvier 2014.

Pour Jean-Luc Romero, le consensus dans l'opinion française "est établi depuis longtemps, comme le montre tous les sondages depuis vingt ans". Du coup, il s'interroge : "Si c'est un consensus avec la droite, autant arrêter tout de suite, car on n'a jamais fait voter des réformes de société grâce aux conservateurs."

Parce que le sujet n'est pas prioritaire

Pacte de responsabilité, réforme territoriale, lutte contre le chômage... Les dossiers épineux s'entassent à l'Elysée et de nombreux députés socialistes estiment que les questions de société ne sont pas prioritaires. "Mais avec une trentaine de membres, le gouvernement a les moyens de gérer ces différents dossiers en même temps", réagit Jean-Luc Romero. Avec une pointe de cynisme, le militant associatif conseille même au président de revenir sur les sujets de société "pour éclipser les chiffres dramatiques du chômage".

De son côté, le politologue Stéphane Rozès soutient que François Hollande a raison de ne pas se précipiter et de consulter des experts afin de s'orienter vers la meilleure solution. Mais plus l'élection présidentielle de 2017 approche, plus la promesse présidentielle de 2012 risque d'être enterrée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: CE QUI ME DERANGE   27.06.14 15:04

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
CE QUI ME DERANGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine :: Sous-forum Médecine-
Sauter vers: