HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Paradoxe avortement/euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18596

MessageSujet: Paradoxe avortement/euthanasie   21.01.14 13:35

21 janvier 2014, par Luc Perino

Paradoxe avortement / euthanasie






À mon titre d’homme, j’ai toujours été favorable à l’avortement et à l’euthanasie, car ils me paraissent être deux étapes importantes de notre long processus d’hominisation. À mon titre de médecin, j’accepte sans réticence, bien que sans enthousiasme, d’être impliqué activement dans ces deux actes, car ils correspondent, le plus souvent, à une détresse qui m’oblige.
Livrer cette opinion personnelle a bien peu d’intérêt, c’est pourquoi j’aimerai soulever un paradoxe susceptible de faire avancer le débat.
L’avortement s’apparente à l’arrêt brutal d’une très longue période d’espérance de vie et il est à contresens de l’évolution biologique. Inversement, l’euthanasie n’ampute aucune espérance de vie et elle ne contredit aucunement l’évolution qui alloue toujours plus de ressources à la reproduction qu’à la réparation corporelle.
Dans les sociétés laïques et démocratiques, il semble paradoxal que juristes et médecins aient accepté, depuis longtemps déjà, de légaliser et de pratiquer l’avortement, alors que ces mêmes juristes et médecins freinent ou reculent dans la légalisation et la pratique de l’euthanasie.
Un bel exemple de ce paradoxe est fourni par la France où la belle avancée juridique de la loi Leonetti est presque sans effet sur le terrain, et que les juristes eux-mêmes la bafouent. Quant à l’admirable rapport Sicard qui aboutit, sans heurt, à l’évidence du suicide assisté, il n’a été repris par aucun politique.
Pour trouver une explication à ce paradoxe, il faut admettre qu’il manque quelque-part un ou des éléments qui n’ont jamais été pris en compte dans les différents débats. Il existe indubitablement d’autres raisons qui freinent les acteurs de la légalisation et de la pratique de l’euthanasie dans notre état laïque. J’ignore grossièrement quelle est la nature profonde, secrète, voire inavouable de ces raisons, mais elles ne relèvent certainement ni de la morale naturelle, ni de l’empathie, ni de l’évolution, ni de la biologie. Il faudra bien oser « fouiller » jusqu’à l’intime de ces raisons, si l’on souhaite vraiment faire avancer le débat…
De toute évidence, ces raisons n’ont pas de rapport avec le respect de la vie, et nous venons de constater qu’elles n’ont pas, non plus, de rapport avec le respect de la loi !
Continuer trop longtemps à les ignorer, serait prendre le risque majeur d’une régression sociale jusqu’aux premiers temps des débats sur l’avortement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18596

MessageSujet: Re: Paradoxe avortement/euthanasie   23.01.14 16:49

ce médecin n'est pas bête !
Un fœtus a la vie devant lui...et il fera vivre économiquement la société
Une personne en fin de vie a la vie derrière elle ( ce qu'elle veut devant elle après la mort:le néant,l'au-delà etc ...) et elle vit économiquement aux dépens de la société.
Mes propos peuvent choquer(mais bon,ce n'est pas mon intention première,de choquer).J'essaie d'approfondir ma réflexion.Plus je l'approfondis,et plus je me pose des questions !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18596

MessageSujet: Re: Paradoxe avortement/euthanasie   23.01.14 17:05

Un fœtus,on sait le définir
Par contre,c'est très difficile de donner une définition de la fin de vie.

Avorter est contre-nature(une chatte ou une chienne n'avorte jamais ) mais les humains les stérilisent comme les humains les euthanasient.
Quant à la fin de vie animale sauvage (non gérée par nous), les bêtes meurent naturellement
Si elles ne se font pas bouffer par d'autres, elles meurent naturellement et les rapaces bouffent leurs cadavres

Nous,on ne se mange pas entre nous mais peut-être qu'on se bouffe idéologiquement entre nous.Si l'acharnement thérapeutique n'avait pas existé,l'euthanasie n'existerait pas non plus !

Autre paradoxe=l'acharnement thérapeutique existe pour améliorer notre qualité de vie,ce qui augmente naturellement notre durée de vie,mais on nous empêche de mourir selon notre volonté
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18596

MessageSujet: Re: Paradoxe avortement/euthanasie   22.02.14 17:27

Marisol Touraine avait dit et écrit depuis de longs mois maintenant =

"un droit sur la fin de vie comme le droit sur l'ivg "

Que votre oui soit oui, que votre non soit non ... ... ...

Ayons la dignité de passer des paroles aux actes ... ... ...

Elections,action,réaction,démission !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18596

MessageSujet: Re: Paradoxe avortement/euthanasie   27.02.14 19:08

On n'avorte pas toujours.

Mais on meurt inévitablement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18596

MessageSujet: Re: Paradoxe avortement/euthanasie   27.02.14 19:28

Si on meurt inévitablement
si l'acharnement thérapeutique fonctionnera ...de plus en plus ,
si on est libre de se suicider ou de ne pas se suicider,
cela irait de soi que l'euthanasie et le suicide assisté puissent exister réellement
La grosse question étant la modalité de l'euthanasie et du suicide assisté
mais pas l'idée même de l'euthanasie et du suicide assisté
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Paradoxe avortement/euthanasie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avortement, euthanasie: le pape appelle à un réveil des cons
» Vatican II:avortement,euthanasie,etc...
» L'avortement, l'euthanasie, la drogue,...vus par Dalaï Lama
» Demande d'euthanasie
» Espagne : Adoption de la loi sur l'avortement !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine :: Sous-forum Médecine-
Sauter vers: