HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
ConnexionS'enregistrerGalerieFAQCalendrierPortailAccueilRechercher
Pas d'inscription à cause des gens qui envoient toujours et partout le même post.
Partagez
 

 Les Focolari

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin

Féminin Messages : 20150

Les Focolari Empty
MessageSujet: Les Focolari   Les Focolari Icon_minitime12.02.14 19:42

Mouvement et association - 13 novembre 2013

Focolari : les 60 ans des "Semeurs d'Unité"



revenir au sommaire

par Chantal Joly


michel_dubost_60_ans_focolari
Le week-end du 11 novembre 2013, 900 personnes ont célébré dans le diocèse d'Evry un moment historique pour le Mouvement international des Focolari : son implantation en 1953 en France, 10 ans après sa fondation en Italie.


Quelqu'un entré par inadvertance dans le lycée St-Charles d'Athis-Mons, vendredi 9 novembre après-midi, aurait sûrement pensé qu'il débarquait dans une fête de famille. Accolades, embrassades, poignées de main, joie des retrouvailles... Jean-Claude, venu de Laval, commente : « C'est étonnant de se dire qu'on va revoir, outre les anciens amis, 400 voire 500 personnes qu'on connaît ! » Même quasi certitude d'avoir déjà croisé 50% des personnes présentes pour Bernadette, de Besançon, engagée aux Focolari il y a quarante ans à cause de cette phrase retenue par son fils de 12 ans lors d'un temps fort du Mouvement : « Mettre Dieu en premier ». Quant à Michel et Catherine, de Nantes, ils sont venus avec quatre de leurs enfants et quatre petits-enfants.

C'est la grande famille Focolari qui se retrouve ainsi dans l'Essonne pour « faire mémoire en remerciant ceux qui nous ont précédés, remercier Dieu et nous projeter vers l'avenir », ainsi que l'exprimeront Gwenaëlle Delalande et Henri-Louis Roche, les responsables pour la France.




Émotion et fête

Faire mémoire d'abord. Celle des temps héroïques durant lesquels les pionniers de Savoie et Haute-Savoie de ce Mouvement né sur l'autre versant des Alpes étaient suspectés de « faire partie d'une secte », « prenaient des risques incroyables » pour le faire connaître en France et « se serraient les coudes pour construire cette fraternité ».

Films en noir et blanc, témoins, lectures de courriers de la fondatrice Chiara Lubich (1920-2008) et traductions de ses discours en vidéo mais aussi sketches, marionnettes, clowns, dessins, danses, charades... ; les participants reparcourent avec respect, humour et un art consommé du spectacle plus d'un demi-siècle. Séquences émotion lorsque défilent les photos des disparus ou que René, ancien ouvrier agricole (dont une fille est membre d'une communauté de laïcs consacrés du Mouvement et un fils engagé en 5ème année de séminaire) raconte les coups durs de sa vie et, en 1949, dit avoir été « foudroyé par la Parole de Dieu ». Prière d'action de grâce pendant les deux messes du rassemblement dont celle du 11 novembre est célébrée par Mgr Michel Dubost, l'évêque d'Évry-Corbeil-Essonnes. Et moments plus festifs quand l'orchestre qui rythme les trois journées, reprend le tube des années 68 des jeunes "Révolution" (celle de l'Amour) ou lors des veillées du samedi et du dimanche.




Vivre autrement

Mais aujourd'hui ? Et demain ? Lundi, au cours de la matinée ouverte à des invités de mouvements amis (Fondacio, Sant'Egidio, Pax Christi...), une table-ronde donne la parole à ceux qui, dans leur milieu de travail, d'études, de voisinage ou de foi, continuent d'incarner ce charisme et ce style de vie qui privilégie le dialogue (y compris entre chrétiens, avec les croyants d'autres religions et les non-croyants) et « l'Amour réciproque ». Jean-Paul, un élu de Vendée, raconte comment « le climat de concertation » instauré dans sa mairie permet que « les relations ne se vivent pas de chef à subordonné mais de personne à personne ». Claire, de Cannes, évoque le festival inter-religieux « soutenu par la ville et les médias ». Didier, directeur de la Féd'ES, la Fédération d'Entraide Sociale, expose la charte de ses établissements en affirmant : « Je retrouve partout ce même sourire, cette même liberté de parole et cette même intensité d'écoute ».

La veille, Céline, qui se définit comme agnostique, avait témoigné : « Je regardais principalement le monde avec des lunettes noires.[...] Maintenant, quand je vois des choses tristes, je pense aux jeunes du Genfest - Festival international et inter-religieux pour les 18-30 ans initié par les Focolari
- qui continuent d'agir envers leur prochain avec bienveillance ».

« Peut-être que maintenant nous sommes arrivés à une autre étape, en ne partant plus de nous mais en partant de ceux qui attendent ce service », suggèrent les responsables pour la France, citant l'invitation du Pape François à rejoindre « les périphéries existentielles ».

« Il ne faudrait pas que ce Mouvement perde en profondeur ce qu'il gagnerait en expansion », faisait remarquer en son temps, à propos de ses difficultés à se faire connaître, l'archevêque de Chambéry qui avait permis aux Focolari de franchir les Alpes, Mgr Bazelaire. À voir la foule de tous âges, tous ancrages régionaux et toutes vocations réunie à Athis-Mons, cette crainte ne semble pas vraiment justifiée...




ChiaraLubich2
L'Idéal de l'Unité

« Ce mouvement jette des ponts entre les pays, les générations, les cultures et les peuples ». Cet extrait d'un discours prononcé à l'UNESCO par sa fondatrice pourrait résumer l'action du Mouvement international des Focolari. Un Mouvement dont la Spiritualité de l'Unité, qui s'ancre à cette parole de l'Évangile « Quand deux où trois sont réunis en Son nom » (Matthieu 18, 20), propose l'unité avec Dieu et la construction d'un monde uni, l'humanité comme « unique famille universelle » (discours à l'ONU).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Les Focolari
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: CROIRE OU NE PAS CROIRE :: CHRISTIANISME :: Religion catholique-
Sauter vers: