HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 UKRAINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: UKRAINE   19.02.14 11:01


Hollande et Merkel "exprimeront une position commune" sur l'Ukraine

Publié le 19.02.2014, 10h39

Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel

Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel "exprimeront une position commune" sur la situation en Ukraine à l'issue du conseil des ministres franco-allemand qui se tiendra mercredi à l'Elysée, a-t-on appris auprès de l'Elysée. | Yoan Valat

Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel "exprimeront une position commune" sur la situation en Ukraine à l'issue du conseil des ministres franco-allemand qui se tiendra mercredi à l'Elysée, a-t-on appris auprès de l'Elysée.
Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, doit par ailleurs s'exprimer à l'issue d'un Conseil des ministres ordinaire qui se tenait mercredi matin pour dire que l'Union européenne "doit donner suite" à l'aggravation de la situation en Ukraine tandis que le président français doit avoir un contact téléphonique avec le Premier ministre polonais Donald Tusk, a-t-on précisé de même source.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   19.02.14 11:21


VIDEOS. Ukraine : retour sur 2 mois de contestation

Publié le 24.01.2014, 18h07 | Mise à jour : 22h20

Les opposants au régime poursuivent leur lutte à Kiev, ce vendredi. Pour mieux comprendre ce qu'il se passe en Ukraine, leParisien.fr vous propose un retour en vidéo sur les événements de ces trois derniers mois. | LP / Olivier Corsan


Le mouvement Euro-Maïdan se trouve aujourd'hui à un tournant. Les manifestants sont plus révoltés que jamais après l'adoption d'une série de lois anti-contestation la semaine dernière, suivie d'un violent assaut des forces de l'ordre dans la nuit de mardi à mercredi, qui a fait cinq morts selon l'opposition.


SUR LE MÊME SUJET
Faut-il accueillir l'Ukraine au sein de l'Union européenne ? Faut-il accueillir l'Ukraine au sein de l'Union européenne ?
Ukraine : le président promet un remaniement et la révision de récentes lois Ukraine : le président promet un remaniement et la révision de récentes lois
VIDEO. Manifestations en Ukraine : 5 morts et 300 blessés VIDEO. Manifestations en Ukraine : 5 morts et 300 blessés
Ukraine : nouvelle nuit de tension à Kiev Ukraine : nouvelle nuit de tension à Kiev
Ukraine : l'opposition incrédule se prépare à un nouveau jour de mobilisation Ukraine : l'opposition incrédule se prépare à un nouveau jour de mobilisation
Ukraine : les négociations ont repris à Kiev Ukraine : les négociations ont repris à Kiev
Ukraine : démission du Premier ministre Ukraine : démission du Premier ministre
Ukraine : Poutine rejette toute «interférence» étrangère Ukraine : Poutine rejette toute «interférence» étrangère
Ukraine : le président Ianoukovitch n'envisagerait nullement de démissioner Ukraine : le président Ianoukovitch n'envisagerait nullement de démissioner
Ukraine : l'opposition évacue la mairie de Kiev avant une nouvelle manifestation Ukraine : l'opposition évacue la mairie de Kiev avant une nouvelle manifestation
VIDEO. Ukraine : violences à Kiev, 5 morts et 150 blessés parmi les manifestants VIDEO. Ukraine : violences à Kiev, 5 morts et 150 blessés parmi les manifestants
EN DIRECT. Ukraine : EN DIRECT. Ukraine :
De son côté, le président Ianoukovitch, qui a rencontré les représentants de l'opposition hier soir, essaie de trouver un compromis en vue d'une sortie de crise. Ce vendredi, il a annoncé un remaniement ministériel et l'amendement des nouvelles lois jugées liberticides.

Pour mieux comprendre ce qu'il se passe en Ukraine, leParisien.fr vous propose un retour en vidéo sur les événements de ces deux derniers mois.

21 novembre 2013. Le gouvernement ukrainien tourne le dos à l’Union européenne. Il met soudainement fin à cinq ans de négociations avec Bruxelles en refusant de signer un accord d’association pourtant présenté comme historique. Il cède ainsi aux pressions de la Russie, qui lui a promis un soutien économique en échange d'un rapprochement (chose promise, chose due : Kiev a obtenu de Moscou un crédit de 15 milliards de dollars et une baisse du prix du gaz le 17 janvier.) Ce revirement provoque la colère des Ukrainiens europhiles qui espéraient voir leur pays, un ancien du bloc soviétique, s'émanciper enfin de la Russie.

24 novembre. Naissance du mouvement «Euro-Maïdan». Entre 23 000 et 100 000 europhiles manifestent à Kiev sur la place de l’Indépendance (Maïdan en ukrainien) en brandissant des drapeaux de l'Union européenne, du jamais vu depuis la révolution orange de 2004. Quelques affrontements avec les forces de l'ordre entachent cette première mobilisation.

VIDEO. Manifestation pro-européenne à Kiev


>> QUESTION DU JOUR. Faut-il accueillir l'Ukraine au sein de l'Union européenne ?

30 novembre. Violente dispersion de manifestations à Kiev. Au petit matin, les forces de l'ordre évacuent les opposants qui s'étaient rassemblés sur la place de l'Indépendance la veille au soir. Des dizaines de manifestants sont blessés et 31 sont interpellés. Le président Ianoukovitch se dit alors «indigné» par les violences policières et tente de rassurer ses détracteurs en se disant prêt à construire, à l'avenir, un «avenir européen». La contestation ne s'éteint pas pour autant : le soir même, environ 10 000 personnes se retrouvent près de la place, bravant l'interdiction de manifester dans les lieux symboliques de la capitale, qui vient d'être promulguée. Ils ont le soutien de l'ancienne Premier ministre Ioulia Timochenko, fervente opposant à l'actuel président, qu'elle appelle à renverser.

VIDEO. Violente évacuation des opposants à Kiev


1er décembre. La contestation prend de l'ampleur. On dénombre entre 200 000 et 500 000 manifestants place de l'Indépendance. Ils prennent le contrôle de la mairie de Kiev et commencent à installer leurs tentes sur la place. Les affrontements avec la police continuent, des manifestants jettent des pierres sur les policiers qui répondent à coups de grenades assourdissantes. Il y a des blessés des deux côtés. Les leaders de l'opposition pointent du doigt des «fauteurs de trouble» qui s'évertuent à discréditer le mouvement.

VIDEO. Ukraine: plusieurs blessés en marge d'une manifestation pro-UE


15 décembre. Ils tiennent bon. Les opposants à Ianoukovitch sont encore 300 000 à manifester sur la place de l'Indépendance, malgré quelques gestes de conciliation du président qui a révoqué le maire de Kiev la veille. En réponse à cette mobilisation monstre, les partisans du régime ont organisé un rassemblement dans le parc Mariinski. Mais ils ne sont pas plus de 5 000.

VIDEO. Ukraine: mobilisation monstre à Kiev des opposants pro-européens


25 décembre. Indignation après l'agression d'une journaliste. La journaliste d'opposition ukrainienne, Tetiana Tchornovil, qui écrit des articles très critiques sur le régime dans le journal Ukraïnska Pravda, est sauvagement tabassée dans la nuit du 24 au 25 décembre par deux inconnus qui la forcent à sortir de sa voiture alors qu'elle circule dans la banlieue de Kiev. Elle a le nez cassé, une commotion cérébrale et de multiples traumatismes, et la photo de son visage tuméfié est publiée dans son journal. Plusieurs centaines de personnes indignées manifestent alors devant le ministère de l'Intérieur en brandissant des portraits de la journaliste agressée.




16 janvier. Adoption de lois liberticides. Le Parlement adopte une série de lois renforçant les sanctions contre les manifestants. Elles doivent entrer en vigueur le 21 et ouvrir la voie à la répression. L'installation non-autorisée de tentes ou d'estrades dans des endroits publics est désormais passible de 15 jours de détention. D'autres lois prévoient des peines de prison allant jusqu'à cinq ans pour les personnes bloquant les bâtiments officiels, des mesures et des amendes à l'encontre des personnes manifestant avec un masque ou un casque sur la tête ou de personnes manifestant dans des cortèges de voitures. L’opposition dénonce un coup de force et revient manifester de plus belle les jours suivants. Des affrontements avec les policiers éclatent du 19 au 21 janvier, faisant 200 blessés selon le ministère de l'Intérieur.

VIDEO. Kiev : nouveaux affrontements entre manifestants et policiers


22 janvier. Mortel assaut policier contre les manifestants du centre-ville de Kiev, qui n’ont pas plié malgré l’entrée en vigueur de lois anti-contestation. Le centre du service médical improvisé de l'opposition dénombre 5 morts (dont quatre par balles), tués dans la nuit du 21 au 22 janvier, et 300 blessés.

VIDEO. Ukraine : offensive des forces de l'ordre contre les manifestants


23 janvier. Négociations. Le régime cherche à apaiser la situation et rencontre les leaders de l'opposition dans la soirée. Ces discussions doivent permettre, dans un premier temps, de stopper la répression des forces de l'ordre et de «mettre fin au bain de sang», espère un porte-voix de l'insurrection interrogé à l'issue de la rencontre. Le lendemain, les manifestations continuent de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   20.02.14 14:08

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   20.02.14 23:19



eh bien,il ne fallait pas la mettre sur internet !
Il faudrait une nouvelle réglementation à propos des vidéos car des fenêtres toutes noires,ce n'est pas joli.
Je suggère par ailleurs la suppression totale des fenêtres publicitaires animées ( il y en a de plus en plus ) car çà fait mal aux yeux,l'ophtalmo coûte cher,les lunettes coûtent cher.Un grand nettoyage publicitaire est à faire,les Français se porteront mieux,la Sécurité Sociale aussi.

Les vrais problèmes sont ailleurs et nous tournons en rond comme des cons autour des faux problèmes dont une grande partie est créée volontairement par nous-mêmes.


Dernière édition par Admin le 15.03.14 19:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   26.02.14 15:09

Ukraine : la Russie mène un exercice militaire le long de la frontière
Le Monde.fr avec AP et Reuters | 26.02.2014 à 14h13 • Mis à jour le 26.02.2014 à 15h04

 
Un officier russe dirige un blindé dans les rues de Sébastopol, le 25 février 2014. | AP/ANDREW LUBIMOV
 
Alors que le nouveau pouvoir ukrainien tente de s'organiser, quelques jours après la chute et la fuite de Viktor Ianoukovitch, le président russe Vladimir Poutine a ordonné, mercredi 26 février, aux forces armées de mener un exercice d'urgence dans l'ouest du pays afin de vérifier qu'elles sont prêtes au combat.
« Les forces du district militaire ouest ont été placées en état d'alerte à 14 heures aujourd'hui [11 heures à Paris] », a dit Sergueï Choïgou, ministre de la défense, sans mentionner la situation en Ukraine, à l'agence Interfax. Selon le ministre, il s'agit de « vérifier la capacité des troupes à agir dans des situations de crise menaçant la sécurité militaire du pays ».
Le président ukranien par intérim, Olexandre Tourtchinov, a évoqué  avec les agences de maintien de l'ordre des « signes dangereux de séparatisme », notamment en Crimée, alors que Moscou et les Occidentaux ont tous mis en garde sur des risques de partition du pays entre l'Est russophone et l'Ouest plutôt nationaliste et proeuropéen.
TENSION EN CRIMÉE
 
Partisans et adversaires des nouvelles autorités ukrainiennes ont manifesté mercredi devant le Parlement régional de Crimée, à Simferopol. | AP/Andrew Lubimov
 
Partisans et adversaires des nouvelles autorités ukrainiennes ont manifesté mercredi devant le Parlement régional de Crimée, à Simferopol, une région principalement russophone. Environ 2 000 personnes, majoritairement issues de l'ethnie tatare, se sont rassemblés pour exprimer leur soutien aux manifestants anti-Ianoukovitch, face à quelques centaines de manifestants favorables à un rapprochement avec la Russie.
Les deux camps étaient séparés par un cordon de police devant le Parlement, où se tenait une session d'urgence, à la demande des élus pro-Russie.
Des tensions diplomatiques opposent Moscou aux Occidentaux au sujet de la crise en Ukraine. L'UE a invité la Russie à laisser Kiev choisir sa « voie », après les événements du week-end, tandis que Moscou a évoqué la montée d'une tendance « néofasciste » dans l'Ouest nationalite et proeuropéen de l'Ukraine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   01.03.14 12:24

ce sujet n'est pas terminé,il semblerait ...
Curieux,l'obsession de F.H pour la Centrafrique...
La planète est tellement vaste ! on dirait que c'est sur le point de péter à un endroit précis,et çà ne pète jamais
je suis mauvaise en politique,mon champ de vision est limité
mais,pour revenir à mon obsession ( ! ! ! ),je verrais un point commun entre la politique internationale et la fin de vie en France,le fait de tourner en rond ! ! ! exprès ou involontairement ? je ne sais pas ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   02.03.14 17:01

Une guerre aux portes de l'Europe ?
 
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   15.03.14 18:39


Le Figaro

Édition du samedi 15 mars 2014

L'Ukraine accuse la Russie d'«invasion militaire»
Home ACTUALITE International
Par lefigaro.fr
Mis à jour il y a 13 minutes
Publié le 15/03/2014 à 18:16



L'Ukraine «se réserve le droit de recourir à tous les moyens nécessaires pour stopper l'invasion militaire russe», décalre le ministère ukrainien des Affaires étrangères.


La tension est à nouveau montée d'un cran samedi entre Kiev et Moscou à la veille du référendum sur le statut de la Crimée.


• Kiev accuse Moscou d'avoir envahi son territoire

L'Ukraine a accusé samedi la Russie d'avoir envahi militairement son territoire en déployant 80 soldats, des hélicoptères et des véhicules blindés, dans un village situé juste de l'autre côté de la frontière administrative entre la péninsule de Crimée et l'Ukraine continentale. Le ministère ukrainien des Affaires étrangères affirme que l'armée russe a procédé à une opération héliportée près du village de Strilkove, dans la région de Kherson. L'Ukraine «se réserve le droit de recourir à tous les moyens nécessaires pour stopper l'invasion militaire russe», ajoute le communiqué du ministère. Si ces accusations se confirment, «cela serait une escalade scandaleuse», a déclaré samedi à la presse l'ambassadrice américaine à l'ONU Samantha Power.

Ce n'est pas la première position occupée par les forces russes hors de Crimée. Le barrage de contrôle de Tchongar, à un kilomètre au nord de la Crimée, est également contrôlé par des forces russes et des milices pro-russes.

• La Russie fait valoir son droit de veto à l'ONU

La Russie a mis son veto à une résolution occidentale dénonçant le référendum en Crimée. Le projet de résolution donc a été rejeté lors de ce vote au Conseil de sécurité samedi matin. En tant que membre permanent du Conseil, la Russie peut bloquer toute prise de position de cette instance. La Chine s'est abstenue, isolant encore un peu plus Moscou dans ce dossier. Le référendum prévu dimanche en Crimée pour un rattachement de la Crimée à la Russie, contrôlée par les troupes russes, était considéré par le projet de résolution comme «sans aucune validité». Le vote avait été demandé par les États-Unis, qui avaient rédigé un texte très modéré afin d'obtenir l'aval de Pékin. Le projet de résolution ne visait pas directement la Russie, jamais nommée dans le texte, et ne demandait pas explicitement le retrait des renforts russes envoyés en Crimée pour contrôler la péninsule. Il ne brandissait pas non plus la menace de sanctions.

• Manifestation contre l'«annexion» de la Crimée à Moscou

«Bas les pattes de l'Ukraine!»: des dizaines de milliers de manifestants ont défilé samedi dans Moscou contre l'«annexion» de la péninsule ukrainienne de Crimée, et contre la politique de Vladimir Poutine. Jeunes actifs, étudiants, retraités, et même un prêtre orthodoxe rencontré dans la foule: selon l'estimation d'une journaliste et d'un photographe de l'AFP, environ 50.000 personnes de tous âges ont défilé de la Place Pouchkine, en plein centre de Moscou, à l'avenue Sakharov, du nom du dissident de l'époque soviétique. La police avance le chiffre de 3000 manifestants au début du défilé, et n'a pas actualisé son estimation. Cette mobilisation est la plus importante depuis les grandes manifestations qui avaient précédé et suivi le retour de Vladimir Poutine au Kremlin en 2012.

• Moscou s'inquiète de la situation en Ukraine

Le ministère russe des Affaires étrangères a fait part de ses craintes sur la situation en Ukraine. La Russie affirme avoir reçu de «nombreux appels à l'aide» d'Ukrainiens qu'elle va examiner. La diplomatie russe insiste sur le rôle du mouvement ultranationaliste ukrainien Pravy Sektor, qui aurait selon elle décrété l'ouverture d'un «front de l'est» et serait responsable de l'incident de Kharkiv, une «provocation contre des manifestants pacifiques». Un militant pro-russe et un passant ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi à Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine, lors d'une fusillade impliquant nationalistes radicaux et militants pro-russes. Par ailleurs, le ministère cite des informations selon lesquelles une «colonne avec des mercenaires armés de Pravy Sektor» serait partie de Kharkiv en direction de Donetsk et Lougansk, deux villes de la région.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   19.03.14 17:14

Direct - Poutine veut construire un pont entre la Russie et la Crimée

LIBERATION 19 mars 2014 à 11:36 (Mis à jour : 19 mars 2014 à 16:55)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18868

MessageSujet: Re: UKRAINE   26.04.14 20:34

Ukraine : nouvelles sanctions à venir, des observateurs toujours retenus

AFP le 26/04/2014 à 20:16


Le leader séparatiste Viatcheslav Ponomarev le 26 avril 2014 à Slaviansk ( AFP / Genya Savilov )
Le leader séparatiste Viatcheslav Ponomarev le 26 avril 2014 à Slaviansk ( AFP / Genya Savilov )

Les Etats-Unis et les Européens préparaient de nouvelles sanctions susceptibles d'intervenir dès lundi contre Moscou face à la montée des tensions dans l'Est séparatiste de l'Ukraine, où les rebelles détenaient toujours une équipe d'observateurs militaires internationaux.

La Russie qui a massé ses troupes à la frontière a violé dans la nuit à plusieurs reprises l'espace aérien ukrainien dans le but de "provoquer une guerre", a estimé le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk. Face à ces développements, le chef du gouvernement a décidé d'écourter sa visite à Rome.

Dans une conversation téléphonique avec son homologue américain John Kerry, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a souligné "la nécessité de mesures urgentes pour une désescalade de la situation en Ukraine", en premier lieu la suspension de l'opération militaire de Kiev contre les rebelles.

Sur le terrain, tous les regards étaient tournés samedi sur les 13 observateurs de l'OSCE accusés d'être des "espions de l'Otan" et retenus depuis vendredi par les rebelles à Slaviansk, ville stratégique de l'est entièrement contrôlée par les insurgés.

Les services de sécurité ukrainiens ont affirmé que les membres de cette équipe- huit étrangers et cinq militaires ukrainiens - étaient détenus "dans des conditions inhumaines" et que l'un d'eux avait besoin d'aide médicale.

Un activiste pro-russe à un point de contrôle le 26 avril 2014 à Slaviansk ( AFP / Max Vetrov)
Un activiste pro-russe à un point de contrôle le 26 avril 2014 à Slaviansk ( AFP / Max Vetrov)

"Ils n'ont rien à voir avec l'OSCE, ce sont des militaires", a lancé le leader séparatiste de Slaviansk Viatcheslav Panomarev en soulignant qu'ils étaient entrés dans la ville sans "permission" et qu'il les soupçonnait "d'activités de renseignements".

Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier, est intervenu auprès de M. Lavrov pour que la Russie fasse pression sur les rebelles afin que "l'équipe de l'OSCE soit immédiatement libérée".

La Russie a promis de "prendre toutes les mesures possibles" tout en accusant les autorités ukrainiennes "qui les ont invités" de ne pas être en mesure de garantir leur sécurité.

Devant le siège des services de sécurité (SBU) où seraient retenus les membres de la mission de l'OSCE, les barricades ont été renforcées samedi matin avec des sacs de sable. Trois blindés stationnaient à proximité.

La Russie, que Kiev et les Occidentaux accusent de fomenter les troubles en Ukraine, a massé jusqu'à 40.000 hommes à sa frontière occidentale et y mène depuis quelques jours "des manoeuvres".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
UKRAINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: