HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Ne pas répondre aux pubs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18607

MessageSujet: Ne pas répondre aux pubs   25.03.14 22:59




Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18607

MessageSujet: Re: Ne pas répondre aux pubs   04.08.14 22:58

NON aux pubs animées qui font mal aux yeux (l'ophtalmo coûte cher à la Sécurité Sociale ) et qui font sursauter ( risque de pb cardiaque et d'AVC )
je dénonce l'incohérence gouvernementale car nos politiciens pourraient "nettoyer" cela...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18607

MessageSujet: Re: Ne pas répondre aux pubs   01.09.14 18:32

je signale que ce sont les fenêtres publicitaires qui ralentissent les navigateurs..
Y EN A MARRE,de toute cette pub
peut-être qu'ils foutent cette pub pour obliger à changer de navigateur ? idée délirante, j'en conviens ...
ce n'est pas possible, toute cette pub débile sur des blogs
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18607

MessageSujet: Re: Ne pas répondre aux pubs   01.09.14 18:45

Adblock Plus cause un dysfonctionnement sur YouTube
et c'est fait exprès, bien évidemment ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18607

MessageSujet: Re: Ne pas répondre aux pubs   01.09.14 18:50

Foutez de la pub au moins  " intelligente " !
sans être personnalisée
pour laisser l'illusion de ne pas être suivi ... ... ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18607

MessageSujet: Re: Ne pas répondre aux pubs   17.08.15 10:21

Feu d’artifice 12/08/2015 à 16h43

Le nombre d’internautes qui bloquent la pub explose

Mélanie Chenouard | Journaliste

Mal nécessaire du Web gratuit pour les uns, pollution visuelle ou sonore pour les autres, la pub sur Internet a semble-t-il de plus en plus de détracteurs ou d’allergiques qui cherchent à se protéger de ses excès. Un rapport annuel [PDF] de la start-up irlandaise PageFair, en partenariat avec Adobe, fait le point sur le nombre d’internautes qui ont installé des « bloqueurs » gratuits comme AdBlock Plus.


Voir le document

(Fichier PDF)

Pas moins de 198 millions d’internautes utiliseraient ces logiciels pour éviter les annonces publicitaires intempestives lorsqu’ils naviguent sur Internet.

Le nombre d’utilisateurs ouvertement réfractaires aux publicités est en constante et fulgurante augmentation selon le rapport : ils étaient 21 millions en 2010, et ce nombre a presque décuplé en cinq ans. Rien que cette année, l’augmentation est de 41%.



Courbe de progression des utilisateurs de bloqueurs de pub, publiée par PageFair (PageFair, PDF)

Parmi ces utilisateurs, 45 millions vivent aux Etats-Unis (ce qui représente environ 23% des utilisateurs mondiaux), et 77 millions en Europe (environ 39%). Dans l’Hexagone, 5,7 millions d’utilisateurs actifs mensuels bloquent les publicités via ces logiciels, ce qui représente environ 13% des internautes français.



Capture d’écran d’une carte interactive des utilisateurs actifs mensuels de bloqueurs, en 2015 dans le monde (PageFair)

Le rapport signale que le phénomène du blocage de publicité ne touche pas encore les smartphones de manière significative, et concerne principalement les ordinateurs. Pour le moment, les bloqueurs sur téléphones portables ne représentent que 1,6% de l’utilisation globale de ces programmes. C’est en Asie que le blocage de pub sur smartphone est le plus répandu, mais le lancement de l’iOS 9 et de son bloqueur de contenu pourrait bien démocratiser cette pratique également en Occident.

PageFair, de la partie

L’autre élément sur lequel insiste le rapport, c’est le coût considérable que représentent ces programmes. En 2015, ils auraient fait perdre 22 milliards de dollars aux différents éditeurs de contenus à travers le monde.

Face à ces manques à gagner considérables, certaines entreprises proposent leurs services aux publications en ligne : elles mettent en place des audits pour déterminer la part d’utilisateurs de bloqueurs parmi les visiteurs des sites en question, et proposent des alternatives pour assurer la visibilité des annonces publicitaires.

C’est justement le cas de PageFair, jeune pousse fondée à Dublin en 2012 qui est à l’origine du rapport. Elle se targue de clients prestigieux comme le New York Times, le Guardian, le Huffington Post et The Economist qui ont fait appel à ses services pour mesurer la part d’utilisateurs de bloqueurs sur leurs sites et trouver une autre manière d’afficher les publicités.

La mauvaise réponse des médias

Sur son site internet, PageFair explique ainsi sa démarche :


« Si nous admettons que les visiteurs doivent pouvoir se défendre contre les publicités gênantes, intrusives, inappropriées, mensongères ou malveillantes, le succès grandissant des bloqueurs de publicités est en train de faire mourir des sites internet gratuits de qualité. »



Un couple essaie des masques de soudure pour observer une éclipse solaire, le 21 juillet 2009 à Pékin (AFP)

A qui la faute, alors, aux internautes ou aux médias ? La start-up irlandaise livre son diagnostic :



« D’années en années, nous avons vu les internautes devenir plus sophistiqués techniquement et plus avertis face aux médias. La réponse de l’industrie traditionnelle a été de proposer des formes publicitaires plus agressives, ce qui n’a fait qu’accroître la popularité des bloqueurs. Chez PageFair, nous voulons créer un écosystème publicitaire plus durable, dans lequel les éditeurs pourront se concentrer sur la loyauté et l’implication au lieu du trafic et des clics, et faire de l’argent sans perdre leur audience. »

Pub « acceptable »

Sur le site internet de la start-up, une définition de ce qu’est une publicité « acceptable » est donnée. Voyez plutôt :


« Grosso modo, il s’agit de publicités non animées, placées à côté du contenu et non devant le contenu. »

Le principe de « publicité acceptable » est une initiative d’Eyeo, l’entreprise éditrice d’Adblock Plus, qui consiste à décider de ne pas bloquer les publicités qui répondent à certains critères. Adblock Plus avait d’ailleurs dû faire face en mai dernier à un procès, que lui intentaient RTL et Prosiebensat.1 : les deux chaînes de télévision allemandes estimaient que ce principe altérait la concurrence et mettait en péril le financement des sites internet par la publicité.

Finalement, AdBlock Plus avait eu gain de cause, et le principe de publicité acceptable que l’entreprise applique actuellement trace peut-être la voie d’un compromis équilibré.



Capture d’écran de la page d’accueil du site Acceptable Ads (AcceptableAds.org)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Ne pas répondre aux pubs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'aide pour répondre a des accusation anti-catholique
» Pubs délirantes!!!!
» A boycotter (qui sait comment leur répondre ?)
» Serais-tu capable de répondre à mes questions?
» Qui peut répondre à mon interrogation ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: ARCHIVES-
Sauter vers: