HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 12:43

Euthanasie: Alliance Vita veut mobiliser la rue si le gouvernement légifère


Publié le 11.06.2014, 12h33



L'association Alliance Vita, proche de la Manif pour tous, a prévenu mercredi à l'ouverture du procès du Dr Bonnemaison, à Pau, que "si le gouvernement prend le risque de bouleverser l'équilibre de la loi Leonetti" sur la fin de vie, il y aura "une vaste mobilisation unitaire dans la rue".
"Nous participerons à une vaste mobilisation de rue si le gouvernement prend le risque de bouleverser l'équilibre de la loi Leonetti en y introduisant l'euthanasie ou le suicide assisté", a souligné Alliance Vita, association animant le service d'écoute et d'aide "SOS Fin de vie".



Nicolas Bonnemaison, 53 ans, comparaît jusqu'au 27 juin devant la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques pour l'empoisonnement de sept patients en fin de vie.
Adoptée en 2005, la loi Leonetti encadre les conditions de fin de vie et interdit l'acharnement dans la poursuite des soins, le plus souvent pour des personnes en fin de vie ou souffrant de maladies graves et incurables. Mais elle ne permet ni l'euthanasie - qui désigne l'acte d'un tiers pour donner la mort - ni le suicide assisté.
"Les personnes âgées ont un besoin urgent de se sentir défendues et protégées au sein même de notre système de santé. Ce sont les premières à pâtir du surmenage du personnel médical, des lacunes en matière de formation voire d'une forme de toute puissance, qui causent de trop nombreuses maltraitances. Or, la maltraitance ultime pour les personnes âgées fragiles, c'est bien l'euthanasie", écrit dans un communiqué le délégué général d'Alliance Vita, Tugdual Derville.
"Notre société serait-elle prête à fermer les yeux sur l'administration de la mort à autrui à partir du moment où la victime est âgée? Certaines personnes âgées fragiles que nous accompagnons subissent déjà une forme d'euthanasie sociale. Parfois, elles sentent qu'elles encombrent leur famille comme si leur vie n'avait plus de valeur, comme si elles avaient +fait leur temps+", a poursuivi M. Derville.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 12:50

Danièle Pierra 12/06/2014 - 10h44 (copié-collé du commentaire à l'article ci-dessus)
Nous sommes les parents d’Hervé Pierra décédé après 8 ans ½ de coma végétatif chronique irréversible (totalement inconscient, totalement paralysé, nourri et hydraté par sonde gastrique et s’étouffant quotidiennement dans ses propres glaires car il déglutissait à minima et fabriquait des BMR, Bactéries Multi Résistantes). L’application de la loi Léonetti fut catastrophique ! Dans votre livre, Monsieur Derville, « la bataille de l’euthanasie », vous nous enfoncez à loisir. Vous écriviez : « le cas Pierra se situe désormais sur une brèche législative… », hors, dans votre actuel communiqué, vous déclarez que : « si le gouvernement prend le risque de bouleverser l’équilibre de la loi… ». Alors M. Derville, de quel « équilibre de la loi Léonetti …» parlez-vous, alors même que vous lui reconnaissez « une brèche » ? Vous dénoncez conjointement : « une disposition controversée de cette loi du 22 avril 2005 »…. Cela fait beaucoup pour une pseudo « loi d’équilibre » ! Nous ne sommes pas étonnés par les menaces que vous proférez à l’égard du gouvernement. Défier, menacer, invectiver, prôner la souffrance institutionnalisée au nom de Dieu etc …, constituent votre fond de commerce mais la contradiction va vous discréditer M. Derville, prudence !! Lien complémentaire : http://parents-herve-pierra-fin-de-vie-loi-leonetti-euthanasie.over-blog.com/article-droit-de-reponse-a-m-tugdual-derville-alliance-vita-consecutif-a-la-lecture-de-son-livre-la-100599466.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 13:36

Alliance Vita et SOS fin de vie changent de registre
Voilà ce qu'ils écrivent sur leur site:
"Qu’est-ce que la mort nous dit de la vie ?
La fin de vie de personnes proches a pu être soudaine ou longue, douloureuse ou paisible... Dans une société qui ne parle plus de la mort, nous pensons que ce qu’elle nous apprend pour notre vie mérite d’être partagé."
Ce n'est plus "la bataille DE l'euthanasie".
????? ????? ??????
N'oublions pas qu'ils ont fait échouer l'ébauche de la loi de janvier 2011,
et si nous en sommes là, c'est à cause d'eux

http://www.handichrist.net/t2729-solidaires-en-fin-de-vie

http://www.handichrist.net/t2760-la-bataille-de-l-euthanasie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 14:00


http://www.dailymotion.com/video/x165d50_cafe-tugdual-derville-partie-1_news" target="_blank">Café Tugdual Derville partie 1 par http://www.dailymotion.com/Fils-de-France" target="_blank">Fils-de-France
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 14:02


http://www.dailymotion.com/video/x167lsc_cafe-tugdual-derville-partie-2_news" target="_blank">Café Tugdual Derville partie 2 par http://www.dailymotion.com/Fils-de-France" target="_blank">Fils-de-France
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 14:07

Tugdual Derville est un personnage plutôt complexe ...

Mal dans sa peau ? ce qui expliquerait qu'il défende la vulnérabilité ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 15:16

Faîtes quand même attention...
Pendant une période,on a assisté à une demande de dé-baptisation dans l'Eglise catholique...à propos de je ne sais plus quelle affaire (sous Jean-Paul II, je crois )
N'y aurait-il pas un autre genre de phénomène,à savoir l'arrêt total des dons aux œuvres d'origine chrétienne (en plus de la crise économique,ce serait une manière bien concrète de montrer la désapprobation des citoyens face à l'orientation de l'engagement politique de l'Eglise)?
Un peu de modération et de diplomatie serait quand même plein de bon sens....
On ne va quand même pas financer toutes vos manifs !
Ne vous inquiétez pas,les patients croyants qui choisiront l'euthanasie ou le suicide assisté auront la pudeur et la dignité de ne pas demander d'obsèques religieuses !ainsi vous ne serez pas dérangés
je me demande si je ne vais pas faire un courrier pour demander ma dé-baptisation.S'adresser pour cela au diocèse où on a été baptisé(ils demandent nom,prénom,date et lieu de naissance,et adresse du domicile actuel).


Dernière édition par Admin le 28.06.14 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 16:16

Je peux donner l'air de faire pression avec ce site

Mais j'ai subi plein de pressions dans ma vie réelle et maintenant dans ma vie virtuelle

J'en ai marre !

Imaginez qu'l n'y ait rien après la mort: on s'engueule pour rien !

Imaginez le Jugement Dernier, çà craint, on est mal barré
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   14.06.14 16:22

Parfois il m'arrive de penser que tous les athées et les agnostiques seront au paradis

et que nous allons tous nous retrouver en enfer, l'occasion pour nous  de nous engueuler

ETERNELLEMENT !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   28.06.14 14:52

Je vais être franche

Les personnes âgées et les personnes handicapées coûtent à la société mais elles donnent en retour
Si on examine les revenus des députés et des sénateurs...la problématique est la même !
Mais en fin de vie, une injection de chlorure de potassium est plus rentable qu'un séjour en soins paliatifs....
N'ayons pas peur des mots,l'Etat doit légaliser "l'agonie économique" pour les patients qui le désirent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   28.06.14 15:02

mort dans la dignité = "agonie économique"(de très courte durée)
çà peut choquer certains
à l'heure actuelle,si je suis mourante maintenant à l'hosto,je serai obligée de rentrer dans le cadre de la loi Léonetti.On me laissera mourir pendant plusieurs jours et plusieurs nuits,voire plusieurs semaines.
Cela me choquerait de savoir que mon agonie est financée par les pro-vie intégristes !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   28.06.14 15:08

comme çà me choque énormément le fait que certaines unités de soins palliatifs en fin de vie fassent appel aux dons ...(car une partie est de toute façon financée par la Sécurité Sociale )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   11.07.14 18:53

Un truc me revient à la mémoire...j'ai lu une pub de Tugdual Derville contre l'euthanasie dans un numéro de Faire Face,le magazine mensuel de l'APF (Association des Paralysés de France),j'ai bien lu et je ne me suis pas trompée
L'APF revendique par ailleurs la légalisation de l'assistance sexuelle pour les personnes handicapées...

  drôle et bizarre,non ?

L'APF étant exclusivement laïque ! ! ! ! !... ... ...

c'est à mourir de rire  

Quelques dizaines d'adhérents ont cessé tout lien avec l'APF suite à cette incohérence débile !
Le problème,c'est qu'il cherche à s'imposer partout,Tugdual Derville
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   21.07.14 21:31

http://www.aleteia.org/fr/societe/interview/euthanasie-ne-rien-lacher-ni-aujourdhui-ni-demain-5287172873650176


j'hésite entre énervement et amusement.
Nous sommes sur internet.
Dans la réalité, les chrétiens sont moins crétins ...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   04.08.14 21:35

Soyons bassement réalistes !

L'euthanasie a été, est, et sera économique

ainsi les hésitations et les bagarres s'envolent !

Mr Léonetti, vous rêvez !

N'est-ce pas indécent de faire payer à la Sécurité Sociale une agonie

de plusieurs jours et plusieurs nuits, voire plusieurs semaines ?

Oups, je suis droguée à l'ordinateur

Il faut que je redescende sur terre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   08.08.14 16:58

Euthanasie : La bataille des mots

Par Tugdual Derville


Dans le contexte de l’emballement des affaires Bonnemaison et Lambert, comment faut-il interpréter la nomination de l’UMP Jean Leonetti par le gouvernement pour piloter la révision de sa propre loi ?

Propos recueillis par Frédéric Aimard.

Comment s’explique une telle conjonction d’événements, avec deux affaires et une nouvelle mission parlementaire ?

Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita : En ce qui concerne les deux affaires — qui sont très différentes — c’est un télescopage de calendrier qui n’était pas prévisible. VITA avait décidé de manifester mardi 24 juin en marge de l’affaire Bonnemaison, pour prendre la défense des personnes âgées fragiles en fin de vie. Sans savoir que ce serait le jour de l’arrêt Lambert, du Conseil d’État, qui concerne un homme lourdement handicapé qui n’est pas en fin de vie. Mais les deux décisions s’inscrivent dans un contexte commun, et confinent à l’absurde. Notre plus haute juridiction administrative a décidé qu’il doit être mis fin à la vie d’un homme, contre l’avis de ses propres parents. C’est un arrêt étrange. Le seul fait que des médecins soient subordonnés à des magistrats pour un enjeu aussi crucial est troublant. Et je peux surtout vous dire que les soignants qui se dévouent au chevet des quelque 1700 patients pauci-relationnels et neurovégétatifs, dans l’anonymat des services spécialisés, sont atterrés.

L’acquittement de Nicolas Bonnemaison a également provoqué un grand malaise dans le monde médical. Un jury populaire a dédouané totalement sept passages à l’acte d’un médecin isolé et fragilisé. Rappelons que le docteur Bonnemaison a agi d’une façon si expéditive qu’aucune loi euthanasique ne prévoit pareil processus.

Même l’ADMD [Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité] ne demande pas ce type d’euthanasie sans avis de la victime, même si — et c’est révélateur — elle a totalement soutenu le médecin. Des deux affaires, nous pouvons tirer un constat effrayant : la vie des personnes très lourdement handicapées comme celle des personnes très âgées ne semble plus faire le poids face à la dictature de l’émotion et du pseudo-compassionnel… C’est dans ce contexte que François Hollande fait appel à Jean Leonetti. Est-ce au départ une façon de réagir à la vague médiatique par une nomination ? Est-ce le début de rupture d’une digue ? L’avenir le dira.

La digue de l’interdit de tuer les personnes en fin de vie n’a-t-elle pas déjà sauté ?

Oui, si on regarde ce que signifie cet acquittement en toute logique. Imaginons que des médecins ou infirmières déboussolés, se sentant investis d’une mission de toute-puissance sur les vies fragiles, prennent exemple sur le docteur Bonnemaison… Il n’y a pas de quoi avoir envie d’arriver inconscient aux urgences. La confiance entre soignants et soignés est gravement menacée. C’est pourquoi nous demandons au ministère public de faire appel.

Dans une affaire comparable, il l’avait fait. En 2008, une femme, Lydie Debaine, qui avait tué sa fille lourdement handicapée dans un accès de désespoir, a été successivement acquittée sous les vivas puis condamnée à une peine symbolique par une seconde cour d’assises. Entretemps, les associations de défense des personnes handicapées et des personnalités comme le psychiatre Marcel Rufo avaient protesté. J’explique ce retournement de bon sens dans un chapitre de mon livre La Bataille de l’euthanasie. On croit revivre cette histoire.

Peut-on contester la souveraineté d’un jury populaire ?

Là, il y a de quoi douter de sa pertinence. Il faut lire la motivation du verdict de la cour d’assises de Pau : il est assez stupéfiant par l’aberration de son argumentation. L’existence des victimes a été diluée dans la compassion pour le médecin. De quoi s’interroger sur la façon dont ont été accompagnés ces jurés ainsi que sur l’avalanche de témoins militants qui ont pu les endoctriner de longues heures, aboutissant à annuler tout chef d’accusation… L’avocat général a lui aussi effectué un retournement étrange…

Il est vrai que cet acquittement traduit aussi la confusion générale de l’opinion publique, manipulée par des affaires orchestrées par le lobby de l’euthanasie. Avec une conséquence : la définition même de l’euthanasie se volatilise.

Pensez-vous qu’une loi « à la belge » est une menace ?

Pas immédiatement, même si elle reste l’objectif des promoteurs du « droit de mourir dans la dignité ». Le modèle belge a tellement dérapé que les pouvoirs publics français le voient désormais comme un repoussoir. Ils sont plutôt tentés par la loi de l’Oregon, aux États-Unis, c’est-à-dire le suicide médicalement assisté. Mais cela signifierait que la prévention du suicide ne devrait plus concerner les personnes gravement malades… Les spécialistes français de cette prévention nous mettent en garde. Quand la crise suicidaire intervient, les personnes désespérées se raccrochent à l’interdit qui les protège d’eux-mêmes. Laisser entendre qu’il y a des suicides légitimes, c’est fragiliser toutes les personnes vulnérables à la désespérance.

Pensez-vous que la loi Leonetti peut évoluer ?

Nous demandons à le rencontrer pour en parler avec lui ainsi qu’avec Alain Claeys, le député-maire socialiste de Poitiers que le gouvernement a désigné pour travailler à la révision de cette loi. Il faut préserver l’esprit de la loi fin de vie de 2005 : ni acharnement thérapeutique, ni euthanasie. Ce ticket UMP/PS ne doit pas servir de prétexte pour nous imposer une loi sociétale trans-partisane qui casserait cet équilibre.

Avant tout, si nous voulons contrer la tentation de l’euthanasie, il faut lancer le plan ambitieux de développement des soins palliatifs qui a été promis. Nous l’évaluons à 500 millions d’euros sur 5 ans. Nous ne pouvons pas négliger l’accompagnement des personnes en fin de vie. Nous sommes tous concernés. L’accès aux traitements antidouleur et aux soins palliatifs de qualité doit être généralisé, à domicile, en EHPAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes âgées Dépendantes) et à l’hôpital.

Il y a un scandale commun aux affaires Bonnemaison et Lambert : une inadéquation dans le lieu de prise en charge. Les patients très âgés en fin de vie n’ont pas grand-chose à faire dans un service des urgences. C’est là où elles sont hébergées qu’il faudrait des moyens soignants adaptés. De même un patient pauci-relationnel chronique ne devrait pas relever d’un service de soins palliatifs, mais plutôt d’une unité spécialisée pour les patients cérébrolésés.

C’est d’ailleurs ce que madame Lambert demande.

Le professeur Xavier Ducrocq, neurologue, a révélé que Vincent Lambert n’était pas pris en charge de façon ajustée, privé de fauteuil roulant, de kinésithérapie, de sorties… Il est assez étrange qu’après avoir encensé madame Humbert en son temps, parce qu’elle a mis fin aux jours de son fils, notre société ignore la parole de la mère d’un autre Vincent, qui, elle, demande simplement que son enfant soit bien soigné, alimenté et hydraté.

Quel est le plus grand danger aujourd’hui avec cette mission fin de vie ?

Beaucoup envisagent de « durcir » le caractère contraignant des directives anticipées. C’est un point à débattre. Car il ne faut pas faire du médecin une sorte d’exécuteur testamentaire de son patient. D’autant que ce dernier change souvent d’avis. Comme vient de le rappeler Philippe Pozzo di Borgo, dont la vie a été racontée dans le film Intouchables, nous nous montrons tous capables de vivre au présent des situations que nous aurions imaginées insupportables.

Il faut surtout rester particulièrement précis sur la définition de l’euthanasie, car des personnalités éminentes semblent l’avoir oubliée ou occultée. L’euthanasie, c’est « une action ou une omission ayant pour intention et comme résultat de provoquer la mort pour éliminer toute souffrance ».

En dehors du mobile compassionnel qui la distingue des autres meurtres, l’euthanasie se vérifie donc par deux critères : l’intention et le résultat. Qu’elle soit demandée, plus ou moins librement, ou pas demandée, n’y change rien. Et le moyen utilisé importe peu : ce peut être une injection mortelle ou une « omission » (d’un acte ou d’un produit indispensable à la vie) visant à obtenir la mort. L’arrêt d’alimentation et d’hydratation pour provoquer le décès, ou une sédation qui aurait cet objet mortel sont euthanasiques.

Certains tentent de légitimer des euthanasies en les renommant « arrêt d’acharnement thérapeutique »… Nous avons entendu Bernard Kouchner demander qu’on change le mot euthanasie, pour l’adoucir. Changer les mots, manipuler des faits, inverser le sens des gestes… tout cela nous demande beaucoup de vigilance. Si François Hollande, qui n’a jamais prononcé le mot euthanasie, comptait nous anesthésier en l’instaurant sous un autre vocable, nous le dénoncerons par une mobilisation massive.

Rappelez-vous de l’histoire du loup et des sept biquets. Le prédateur montre patte blanche pour se faire passer pour la mère-chèvre… Gare au gant de velours compassionnel qui dissimulerait le fer de la mort !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18391

MessageSujet: Re: LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE   08.08.14 17:32

Combien est-il payé, T.D. pour faire de la pub pour les établissements de soins palliatifs en fin de vie ?

Sorry, mes doigts me démangent sur les touches de mon clavier !
on a perdu en janvier2011
on perd depuis le 06mai2012
que de temps perdu à cause des cathos d'extrême-droite intégriste
je perds mon temps avec des détails informatiques
j'estime qu'il y a des limites à tout
La dictature des pro-vie,cela suffit maintenant
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
LA BATAILLE POUR L'EUTHANASIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pays-Bas : règles assouplies pour l'euthanasie
» La chambre à gaz pour l'euthanasie des animaux Agir
» [LP] C'est la bataille pour la répartition horaire pour la rentrée !!!
» Euthanasie:Le droit de mourrir pourrait vite devenir le devoir de mourrir....
» 59% des catholiques pour l'euthanasie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: