HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Le "droit au sommeil" selon Léonetti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   08.08.14 12:30

Fin de vie : quand Leonetti évoque "le droit au sommeil"... Une idée à dormir debout

Publié le 01-08-2014 à 16h27 - Modifié à 17h24

Par Pascal Landa
Président AAVIVRE sa fin de vie


LE PLUS. Est-ce que le malade "n'a pas au moins le droit de dormir pour ne pas souffrir avant de mourir ?" C'est la question posée par Jean Leonetti, interrogé sur France Inter ce jeudi. Des termes qui montrent à quel point les législateurs se trouvent dans une impasse à propos de l'euthanasie, pour Pascal Landa, président de AAvivre sa fin de vie.

Édité et parrainé par Rozenn Le Carboulec


Jean Leonetti dans son bureau, à Paris, le 03/11/2011 (F.DURAND/SIPA)


J'apprécie beaucoup cet homme qui se pose de vraies questions. Il reconnaissait à l'antenne que la médecine face à des fins de vies est incapable aujourd'hui d'éviter que les personnes souffrent, y compris moralement, et qu'il existe chaque année des dizaines de milliers de cas pour lesquels il faut trouver une solution.



La solution : le droit au sommeil


Mais quand, sur France Inter, il préconise dans le cadre de sa mission sur la fin de vie confiée par le président Hollande qu'il faudrait inventer le "droit au sommeil" j'ai la confirmation qu'il est, comme tous les législateurs face à une impasse dont il ne sait comment sortir.


Est-ce la solution de tenter de nous endormir face à cette réalité qui inquiète les Français ?



L'impasse de la loi Leonetti


Si dans le mouvement des quatre associations françaises pour le "droit de mourir dans la dignité", j'ai toujours défendu la loi Jean Leonetti 2005 car elle fait un petit pas vers la reconnaissance des droits des usagers de la santé, et comme Armstrong, il me semble que c'est un grand pas pour nos législateurs qui n'écoutent que les lobbys et leurs propres peurs.



L'énoncé du "droit au sommeil" confirme que la volonté de légiférer pour un acte d'euthanasie est une impasse. On ne peut pas améliorer la loi Leonetti car toute loi spécifique à l'euthanasie conduit à l'impasse du "tu ne tueras point".



Message à Leonetti et aux législateurs


Pourquoi traiter la mort, la médicalisation de la mort, en dehors de la relation soignant-soigné, qui est une relation connue, bien qu'aujourd'hui en pleine évolution ?



Le lien entre le soignant et le soigné a besoin d'être protégée par la société car c'est une relation de confiance qui permet une collaboration pour "soigner" la personne.



Il suffit de re-définir clairement le rôle de chacun dans cette relation et s'assurer d'un contrôle permettant de garantir que chacun respecte son rôle, donc la loi.



Droit de l'usager du système de santé


En complément des droits déjà établis, il faut préciser que l'usager du système de santé à le droit d'exprimer toutes demandes de soins pour ce qu'il estime être sa qualité de vie.



Il doit être informé et en mesure de comprendre s'il le demande ce que le diagnostic du médecin veut dire, quels traitements sont utilisés, leurs modalités et leurs conséquences.



Dans les cas où sa qualité de vie ne peut être assurée, l'usager doit avoir le droit de choisir un traitement qui lui permette de quitter la vie dignement dans des conditions qu'il choisies.



Au cas où l'usager est incapable de s'exprimer ou décide qu'il a besoin d'aide, il doit pouvoir être représenté par la personne de son choix avec les mêmes droits et pouvoirs que l'usager. Cette personne dite "de confiance" ne peut être choisie parmi ceux concernés par les conséquences de l'incapacité ou du décès possible de la personne.



Droit à la pratique de l'acte médical irréversible


Les soignants pratiquent régulièrement des "actes médicaux irréversibles". Ces actes donnent lieu à des procès de plus en plus souvent car cette pratique est aujourd'hui mal encadrée par la loi.



Quand on coupe le bras à une personne ou que l'on effectue toute ablation, que l'on modifie le corps par une suppression d'organe ou adjonction de matériaux (prothèse, plaque, vis, lifting...), l'expert médical fait un ensemble d'actions dont il n'est jamais certain du résultat car chaque cas est un cas unique.



La fin de vie de chacun est elle aussi un acte unique qui doit s'adapter aux circonstances spécifiques de la personne en respectant sa volonté.


La loi doit encadrer l'acte médical irréversible avec le but de protéger l'individu, le praticien d'une science sans certitudes, et permettre à la collectivité de contrôler que le protocole légal pour garantir ces droits a été respecté (voir notre proposition de loi www.aavivre.fr).



Réconcilions-nous sans des idées à "dormir" debout


La fin de vie est une période riche car c'est la seule où il n'y a pas de lendemain, où nous sommes face à ces vérités qui nous font "homme".



Certains choisiront d'ignorer la mort tant qu'ils le pourront, d'autres suivront des croyances qui leurs permettent de faire face aux difficultés, mais les Français, à plus de 80%, veulent que l'on les rassurent en leur garantissant qu'en cas de besoin, il trouveront l'aide médicale qu'ils souhaitent, sans fard, sans hypocrisie et pourront "vivre debout" jusqu'au dernier jour possible, souhaité ou choisi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   08.08.14 12:40

Le CCNE disparaît (on n'entend plus parler d'eux depuis un bout de temps )

Jean Léonetti réapparaît ...(était-ce vraiment indispensable ? )

On est mal barré.Les prochaines élections sont loin.

Tous dans la rue pour réclamer un référendum ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   08.08.14 13:28

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   28.09.14 12:39

Le droit au sommeil ?
Sur la planète Terre, on torture des gens en les empêchant de dormir
Certains patients, les insomniaques, n'ont pas droit au sommeil et les médicaments ne sont pas toujours efficaces
Alors quelque part, c'est indigne de parler du " droit au sommeil " pour vivre sa mort
On peut rétorquer que c'est aussi indigne de chercher à légaliser " la mort dans la dignité " alors que tant de gens meurent dans des conditions plus qu'indignes ( guerre par ex. ).
Léonetti me fait ricaner avec son "droit au sommeil"
La caractéristique des politiciens,c'est le mensonge et l'inaction.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   28.08.15 19:07

Frère Jean (X2)
Dormez-vous ? (X2)
Sonnez les matines ! (X2)
Dig, ding, dong ! (X2)


cloche1

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   21.10.15 10:47

Leonetti : " Dormir avant de mourir pour ne pas souffrir "

21/10/2015 05:46

Député-maire LR d'Antibes, cardiologue, Jean Leonetti est venu rappeler hier que la loi qui porte son nom « n'autorise ni euthanasie ni suicide assisté, mais instaure un droit à une sédation profonde et continue jusqu'au décès pour les malades en phase terminale ». (Photo NR)

“ Le droit à s’endormir et à ce que la mort s’en suive sans souffrance .” A Tours et Saint-Cyr, hier, Jean Leonetti est venu défendre cette loi qui porte son nom.

En mars dernier, l'Assemblée nationale adoptait, par 436 voix contre 34 et 84 abstentions, la nouvelle proposition de loi défendue par le député-maire d'Antibes (LR) Jean Leonetti et le député socialiste Alain Claeys, relative à la fin de vie.
En juin, les sénateurs rejetaient le texte par 196 voix contre et 87 pour.
Adopté en seconde lecture par les députés, ce nouveau texte plaide pour « un droit à la sédation profonde et continue » et permet, ainsi, au malade qui se sait condamné de « réclamer le droit de dormir avant de mourir ».  

Devant 250 personnes à Saint-Cyr

« La loi de 2005 disait trois choses : je ne t'abandonnerai jamais ; je ne te laisserai pas souffrir ; je ne te prolongerai pas de manière anormale. C'était la société et la médecine qui disait cela au malade », nous confiait hier soir Jean Leonetti, à Saint-Cyr, où il venait d'animer une conférence-débat devant 250 personnes sur le thème« éthique et fin de vie ». « La Loi de 2015 dit : si je souffre trop, j'ai le droit de dormir avant de mourir pour ne pas souffrir, ajoutait-il. Voilà l'étape supplémentaire qui fait qu'on est passé d'un devoir de la société à un droit supplémentaire des malades. »  
Invité hier à Tours et Saint-Cyr-sur-Loire par ses collègues parlementaires Claude Greff et Philippe Briand, Jean Leonetti était d'abord allé, dans l'après midi, à la rencontre des représentants du corps médical tourangeau, à l'hôpital Bretonneau. L'occasion de rappeler son opposition farouche à l'idée d'euthanasie « car dans les grands pays démocratiques évolués, on ne donne pas la mort, les médecins ne sont pas faits pour ça ». Alors que des pays voisins, comme la Suisse, la Belgique ou les Pays-Bas ont légalisé l'euthanasie, Jean Leonetti a pointé du doigt des dérives, évoquant « le suicide assisté à des personnes âgées qui n'ont pas de maladies graves dans 30 % des cas ». Dans la journée, l'ancien ministre avait visité les services d'hématologie et de réanimation médicale du CHU. Comme les médecins, comme les familles, Jean Leonetti souhaite que la prise en charge des soins palliatifs soit plus forte et que les médecins soient davantage formés à accompagner les malades au crépuscule de leur existence.

Pascal Landré
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   21.10.15 10:52

« La loi de 2005 disait trois choses : je ne t'abandonnerai jamais ; je ne te laisserai pas souffrir ; je ne te prolongerai pas de manière anormale.


La proposition 21 de François Hollande, Président de la République Française dit que

"toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander dans des conditions précises et strictes à bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   21.10.15 11:01

Le laissez mourir du 22 avril 2005 me provoque une souffrance psychique insupportable et qui ne peut être apaisée... ....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   27.01.16 18:29

Selon le Pr Didier Sicard, la sédation profonde continue pourrait durer de 3 jours et 3 nuits à 8 jours et 8 nuits
Jean Léonetti n'arrête pas de répéter:
" je  ne te laisserai pas souffrir, je ne t'abandonnerai pas, je ne te prolongerai pas de manière anormale "
Mais Mr Léonetti, votre nom peut susciter de la souffrance...
A toi, lecteur qui passe, je te conseille d'essayer de ne plus boire ni manger ...

D'autre part, huit jours et huit nuits d'agonie payés par la Sécurité Sociale, n'est-ce pas tout simplement délirant ?
Cette "obscure clarté qui tombe des étoiles..."
C'est du Corneille ou du Racine et je me demande ce que çà vient faire dans ma cervelle maintenant
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18954

MessageSujet: Re: Le "droit au sommeil" selon Léonetti   27.01.16 18:47

Mr Léonetti, ayez le courage de vous regarder intérieurement pour admettre que vous êtes capable de provoquer des idées suicidaires chez vos concitoyens.
Mr Léonetti, allez consulter un psy rien qu'une seule fois...
c'est rien, une seule fois. Vous avez du mal à vous remettre en question ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Le "droit au sommeil" selon Léonetti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine :: Sous-forum Médecine-
Sauter vers: