HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Terrorisme actuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18360

MessageSujet: Terrorisme actuel   22.10.14 18:28

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18360

MessageSujet: Re: Terrorisme actuel   22.10.14 18:32


Plusieurs blessés à Jérusalem dans un possible acte «terroriste»

AFP 22 octobre 2014 à 18:01 (Mis à jour : 22 octobre 2014 à 18:09)

A Jérusalem-est, mardi.
A Jérusalem-est, mardi. (Photo Ahmad Gharabli. AFP)

Un chauffeur a écrasé sa voiture sur un groupe de passants à la limite entre Jérusalem-Ouest et Jérusalem-Est, faisant neuf blessés, dont trois dans un état sérieux.


Plusieurs personnes ont été blessées mercredi à Jérusalem dans une probable attaque «terroriste» quand un chauffeur a lancé sa voiture sur un groupe de personnes avant d’être stoppé par un policier qui a ouvert le feu sur lui, a indiqué la police.

Ce possible attentat, mené à un arrêt de tramway à la limite de Jérusalem-Ouest et Jérusalem-Est, a fait neuf blessés, dont l’un est dans un état critique et deux ont été sérieusement touchés, ont indiqué les secours. L’état du conducteur, visé par un policier alors qu’il tentait de prendre la fuite selon la police, n’était pas clair en début de soirée.

«Le conducteur a tenté de s’échapper à pied et a été atteint par balle par un policier de Jérusalem. Les premiers éléments recueillis suggèrent une attaque terroriste commise à l’aide d’une voiture, l’enquête se poursuit», a indiqué une porte-parole de la police, Luba Samri. Le chauffeur aurait lancé son véhicule sur un groupe de piétons attendant ou descendant du tramway, tout près du siège de la police, a dit Luba Samri
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18360

MessageSujet: Re: Terrorisme actuel   20.11.14 17:01

Quel monde !
on ne sait pas trop sur internet si on doit en parler ou pas
c'est pour cela que le virus ebola me fait sourire ...
Il y a problème et problème ...
j'ai eu la chance, par hasard, de voir une vidéo qui, je pense, disparaîtra du web
et dire que je râle contre les intégristes cathos !
mais vous êtes mignons finalement, restez bien tels que vous êtes ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18360

MessageSujet: Re: Terrorisme actuel   15.01.15 19:13

je n'avais pas tort, en ouvrant ce sujet, sans savoir la suite ( actuelle en France )
les accidents d'avion dûs à la météo, je n'y ai jamais cru ...(en Afrique et en Asie )
j'ignore de quoi demain sera fait..
Hollande et Valls remonteront dans les sondages...
D'un mal on peut en tirer un bien.Cette idée viendrait de St-Augustin ou St-Thomas d'Aquin
Internet, outil de communication ? deux sujets tabous, le terrorisme et le suicide
Faut-il parler de la pluie et du beau temps ?
Il pleut, en ce moment.
J'écris n'importe quoi, ce qui me vient à l'esprit...personne ici pour me contredire, me verrouiller, corriger mes fautes d'orthographe ou de frappe
Liberté virtuelle chérie ?
On ne m'a pas encore piratée...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18360

MessageSujet: Re: Terrorisme actuel   16.01.15 15:36


En Arabie Saoudite, 1 000 coups de fouet pour un blog

Cordélia BONAL 16 janvier 2015 à 07:25 (Mis à jour : 16 janvier 2015 à 13:27)

Le blogueur saoudien Raef Badaoui (photo non datée).
Le blogueur saoudien Raef Badaoui (photo non datée). (Photo Human Rights Watch)

RÉCITLe blogueur Raef Badaoui devait subir ce vendredi sa deuxième séance de flagellation en place publique pour «insulte à l'islam». Mais les coups de fouet auraient été reportés pour raisons médicales.


Vendredi dernier, pendant que le monde entier avait le regard tourné vers la traque des assassins de Charlie, Raef Badaoui (Raif Badawi, selon l’orthographe anglo-saxonne), un Saoudien de 31 ans, était fouetté en place publique. Cinquante coups de fouet. Cela devait être pareil ce vendredi, mais la séance a, selon son épouse, été reportée pour «raisons médicales». En tout cas, les séances de coups de fouet devraient se reproduire les 18 vendredis à venir : l’Arabie Saoudite l’a condamné en novembre à dix ans de prison et 1 000 coups de fouet, à raison de 50 tous les vendredis après la prière, devant la mosquée Al-Jafali à Djedda.

De quoi est-il accusé ? Raef Badaoui tenait le blog Liberal Saudi Network (aujourd’hui fermé), un espace de forum et de débats, critique envers la police religieuse et certains édits islamiques. Le jeune homme, musulman, mettait sur la table la question de la laïcité et de la liberté d’expression. «Dès qu’un penseur commence à exposer ses idées, on peut trouver des centaines de fatwas l’accusant d’être un infidèle, simplement parce qu’il a eu le courage de discuter de certains sujets sacrés», faisait-il par exemple remarquer sur son blog. «Je suis vraiment inquiet à l’idée que les penseurs arabes puissent migrer ailleurs pour trouver de l’air frais et échapper au glaive des autorités religieuses.» Ou: «La laïcité est le meilleur refuge pour les citoyens d’un pays.» L’un de ses posts a été traduit en anglais. Un post d’un autre chroniqueur suggérait que l’université islamique de l’imam Mohamed ibn Saud, à Riyad, était devenue un «nid à terroristes». En Arabie Saoudite, où seule la plus stricte application de l’islam sunnite est tolérée et l’apostasie passible de la peine de mort, de tels écrits suffisent à déchaîner les foudres des autorités.

Le royaume, premier client de la France en matière d’armement et membre de la coalition militaire internationale qui mène des frappes aériennes contre l’Etat islamique, a dépêché à Paris dimanche 11 janvier le numéro 2 de sa diplomatie, Nizar al-Madani, pour représenter le pays lors de la marche en soutien à Charlie Hebdo et à la liberté d’expression. Deux jours plus tôt, le 9 janvier, la peine de flagellation pour «insulte à l’islam» avait commencé à être appliquée à Djedda. Un témoin a pu filmer une partie de la scène, malgré l’interdiction des forces de l’ordre présentes.





La scène a également été rapportée à Amnesty International par un habitant: «Raef a été escorté depuis un bus et placé au milieu de la foule, gardé par huit ou neuf policiers. Il était menotté et entravé aux pieds, mais son visage n’était pas couvert. Tout le monde pouvait le voir. Toujours entravé, Raef s’est levé au milieu de la foule. Il était vêtu d’un pantalon et d’une chemise. Un agent des forces de sécurité s’est approché de lui par-derrière avec un énorme bâton et a commencé à le frapper. Raef a levé la tête vers le ciel, en fermant les yeux et en courbant le dos. Il était silencieux, mais on voyait à son visage et son corps qu’il souffrait terriblement. L’agent a frappé Raef dans le dos et sur les jambes, en comptant les coups jusqu’à atteindre cinquante. Le châtiment a duré environ cinq minutes. Il a été très rapide, sans pause entre les coups. Quand il eut terminé, la foule a crié: "Allah akbar! Allah akbar!" Comme si Raef avait été purifié. Raef a été emmené dans le bus et reconduit en prison. La scène a duré moins d’une demi-heure au total.»

Ensaf Haidar, l’épouse de Raef Badaoui, est réfugiée à Montréal avec leurs trois enfants. Elle plaide la cause de son mari, avec le soutien de plusieurs ONG, dont Amnesty International ou Reporters sans frontières. «Mon mari est emprisonné pour le seul fait d’avoir exprimé des idées libérales dans un pays» où sévissent «des tribunaux d’Inquisition islamiques dignes du Moyen-Age», a-t-elle dénoncé mardi lors d’un rassemblement organisé pour réclamer une grâce au roi d’Arabie Saoudite, Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud. «La pression internationale est essentielle», souligne la jeune femme. «Je suis convaincue que si nous maintenons notre soutien, il finira par payer. Nous devons continuer de nous battre. »

Ensaf Haidar(C), the wife of the Saudi Blogger Raef Badawi, holds a vigil in Montreal, Quebec on January 13, 2015 urging Saudi Arabia to free her husband who was flogged in public January 9, 2015 near a mosque in the Red Sea city of Jeddah, receiving 50 lashes for "insulting Islam". In September, a Saudi court upheld a sentence of 10 years in prison and 1,000 lashes for Badawi, and he is expected to have 20 weekly whipping sessions until his punishment is complete. The United States, Amnesty International A Montréal, mardi. Au centre, son épouse, Ensaf Haidar. (Photo Clément Sabourin. AFP)



Raif Badaoui, avant son arrestation, et ses trois enfants. (Photo Amnesty International)

Les Etats-Unis, l’Union européenne, le Canada ont dénoncé la peine infligée au jeune blogueur. Des rassemblements se sont tenus dans plusieurs pays. Les hashtags #freeraif et #jesuisraif tournent sur les réseaux. Mais aucun signe de clémence n’est parvenu d’Arabie saoudite.

«C’est bien de blâmer l’Iran, c’est bien de blâmer la Corée du Nord, mais ça serait bien aussi de blâmer l’Arabie saoudite qui décapite, qui fouette depuis des décennies», a dénoncé la directrice générale de la section francophone d’Amnesty International Canada, Béatrice Vaugrante. «Il est temps de demander des comptes à l’Arabie Saoudite.»

Lundi, l’avocat de Raef Badaoui, Waleed Abu al-Khair, a lui-même vu sa condamnation confirmée en appel. Il devra passer dix ans en prison pour «déloyauté envers le souverain», «atteinte au pouvoir judiciaire» et «création d’une organisation non autorisée».
Cordélia BONAL
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18360

MessageSujet: Re: Terrorisme actuel   18.01.15 12:35

Après Charlie Hebdo, la théorie du complot relancée

ConspirationComme lors du 11 septembre 2001, les rumeurs les plus folles courent après l'attentat contre Charlie Hebdo.


Une des théories se base sur la couleur des rétroviseurs de la voiture des frères Kouachi
Une des théories se base sur la couleur des rétroviseurs de la voiture des frères Kouachi
Image: Keystone


17.01.2015


Une opération des services secrets, un complot des médias ou contre les musulmans ? Les théories conspirationnistes les plus folles se sont multipliées sur internet quelques heures seulement après l'attaque contre Charlie Hebdo.

Comme lors du 11 septembre 2001, une fois les premières images de la fusillade diffusées sur les chaînes d'information et le web, la machine à fabriquer des rumeurs a fonctionné à plein.

Parmi les plus répandues : la présence de plusieurs véhicules utilisés par les frères Kouachi qui serait attestée par des rétroviseurs blancs sur une image, près des lieux de l'attaque, et noirs peu après, une fois la voiture abandonnée. Sauf que le modèle utilisé dispose de rétroviseurs chromés dont la couleur change en fonction de la lumière, ont expliqué les spécialistes.



Théories loufoques

La carte d'identité perdue par un des frères Kouachi, le téléphone mal raccroché par Amédy Coulibaly dans l'Hyper Casher ou le tracé de la marche républicaine de dimanche qui dessinait les frontières d'Israël : tout est bon pour échafauder les théories les plus loufoques.

L'attaque contre Charlie Hebdo, impensable jusqu'alors, est un «événement qui marque une rupture dans l'ordre social et politique. Il faut essayer de répondre à ce choc par des interprétations», explique à l'AFP Emmanuel Taïeb, professeur à Sciences Po Lyon, spécialiste des théories du complot.

«La lecture dominante telle qu'elle peut être fournie par la police, par les politiques, par les analystes, est jugée pauvre, décevante. Elle est donc éliminée ou remise en question au profit d'une autre analyse plus séduisante, plus inquiétante», poursuit-il à propos de ceux qui voient des Illuminati (prétendue société secrète) ou un complot judéo-maçonnique partout.

«Je l'ai lu sur internet»: ce genre d'argument fait florès particulièrement chez les jeunes générations, nées avec le web, qui est devenu leur principale source d'information alors qu'on y trouve tout et son contraire.

Les réseaux sociaux comme source

Mohamed Tria, 49 ans, cadre d'entreprise et président du club de football de La Duchère, quartier difficile du neuvième arrondissement de Lyon, estime que «l'interprétation des événements de la semaine dernière a été tout autre dans ces quartiers».

«J'ai réuni une quarantaine de gamins de 13 à 16 ans dans mon club, j'ai été abasourdi par ce que j'ai entendu (...) Ils n'ont pas été informés par les journaux, mais par les réseaux sociaux, c'est la seule source accessible pour eux et ils croient que c'est là la vérité. La grande théorie du complot, j'ai pris ça en pleine gueule», a-t-il raconté à l'AFP.

Mercredi soir, lors d'une table-ronde de citoyens à Sarcelles, un éducateur constatait : «Il y a trente ans, ce qu'apprenaient les enfants leur venait à 90% de leurs parents ou de l'école. Maintenant, c'est le contraire. Il faut une éducation aux réseaux sociaux».

Réactivité des médias

«L'adolescence est un passage pendant lequel on a besoin de s'affirmer et de se rebeller contre l'adulte, l'ordre établi, la société, etc... Les théories alternatives sont donc un terrain d'expression formidable pour eux», analyse Guillaume Brossard, co-fondateur de hoaxbuster.com, site permettant de vérifier la validité des infos en circulation sur le Web.

«L'explosion des réseaux sociaux a fait que les discussions de la cour du lycée se passent maintenant sur Twitter, Snapchat ou Instagram. Les liens internet qui mènent vers les contenus que tous les ado du monde ont toujours voulu cacher à leurs parents sont désormais partagés instantanément via les smartphones», ajoute-t-il.

Pour Olivier Ertzscheid, maître de conférences à Nantes en sciences de l'information, «les médias institutionnels, comme Le Monde, ont eu une réponse assez rapide sur les réseaux sociaux pour contre-argumenter toutes ces rumeurs. Leur réactivité est essentielle».

Le Pen dans le viseur

Mais ces théories ne séduisent pas uniquement les plus jeunes, comme l'ont montré les cas d'une enseignante mise à pied à Bobigny ou d'agents municipaux sanctionnés à Lille : tous voyaient un complot derrière l'attentat contre Charlie Hebdo.

Avant de contester les propos qui lui ont été prêtés, la thèse de la conspiration a aussi trouvé un relais en la personne du président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen. Vendredi, dans un entretien paru dans le journal russe Komsomolskaïa Pravda, il a estimé que l'attentat qui a frappé Charlie Hebdo «porte la signature de services secrets».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18360

MessageSujet: Re: Terrorisme actuel   18.01.15 12:49

Je pense qu'on nous dit pas toute la vérité mais je pense aussi que cet attentat n'a pas été programmé par le Gouvernement.
François Hollande savait qu'il allait se passer quelque chose. Certes, il cherche à en tirer profit sur un plan électoral.
Je pense aussi qu'ils ont fait échouer des tentatives d'attentat en France et qu'on a ordonné aux médias de se taire pour ne pas foutre la psychose de la terreur dans le pays.
De toute façon, la France est visée comme les autres pays occidentaux.
Une fois que F.H. ne sera plus président, les Français connaîtront-ils toute la vérité ? ce n'est pas sûr.
Les accidents d'avion comme certains incendies récents en France (par ex.la Maison de la Radio)  relèvent du terrorisme selon moi...
et c'est pour çà que je me moque d'Ebola quand les médias en parlent.Parce que les médias en parlent, non pas parce que les journalistes n'ont rien à dire, mais parce qu'ils ne peuvent pas tout dire. Alors ils parlent d'Ebola...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Terrorisme actuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Terrorisme actuel
» La question des pèlerinages à notre époque actuel ?
» Lettre ouverte au Pape sur la situation de l`islam actuel
» Aporrhaidae actuel et autres de Ste-Margo (44)
» La NINA actuel est l'un des plus puissants depuis un siecle....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: