HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Le crash de l'A320

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Le crash de l'A320   27.03.15 12:04

Comme tout le monde, j'ai suivi cette actualité
On est obligé plus ou moins de se taire jusqu'au déroulement final par respect pour les familles des victimes et pour ne pas s'inventer je ne sais quoi
çà fait beaucoup d'accidents d'avion... c'est quand même étrange
On a tous pensé à la même chose.Cet avion a décollé d'un pays européen pour atterrir dans un autre pays européen.Plusieurs nationalités parmi les passagers.
Et voilà qu'on nous fournit une explication sans rien nous expliquer.
Le co-pilote se serait suicidé, ayant eu des antécédents dépressifs importants.
Soit.Admettons.
Tout de même bizarre qu'on ait confié le pilotage d'un avion aussi important à quelqu'un sous anti-dépresseur !
Tout le monde est d'accord pour dire que si on veut se suicider, on peut le faire sans provoquer la mort d'autrui
Ce n'est pas un suicide collectif,les passagers n'ayant pas fait le choix de mourir
Ce n'est pas un suicide car si on veut mettre fin à sa vie, en général on le fait seul
Ce n'est pas un meurtre, l'assassin s'étant tué lui-même.
Alors c'est quoi ????
Très complexe.
D'autant plus que les élections départementales françaises ne sont pas encore terminées
Au mystère on va nous rajouter du mensonge ???
Théorie du complot ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   27.03.15 12:43

Crash A320: d'où viennent les fuites dans la presse?
 

Lire article

Par: rédaction
27/03/15 - 12h09  Source: AFP


Le président du Syndicat national des pilotes de lignes (SNPL), Eric Derivry, a annoncé vendredi qu'il déposera une plainte contre X pour "violation du secret professionnel" après la révélation par la presse de la teneur des enregistrements d'une boîte noire de l'Airbus A320 de Germanwings qui s'est écrasé mardi dans les Alpes françaises.

Le SNPL a "pris la décision de porter plainte contre X pour violation du secret professionnel" à la suite de la divulgation, dans la nuit de mercredi à jeudi, d'informations relatives au contenu de la boîte noire enregistrant les sons dans le cockpit de l'appareil, a expliqué M. Derivry sur RMC/BFMTV.

Le cockpit voice recorder (CVR) avait été retrouvé mardi quelques heures après l'accident et sa lecture a été effectuée mercredi en fin de journée par le Bureau enquête et analyse pour la sécurité de l'aviation civile (BEA). "Nous sommes particulièrement choqués (...) que le BEA fasse une conférence de presse à 17H00 [mardi] en disant 'nous n'avons rien à vous dire' et que, quelques heures plus tard, le New York Times donne des informations extrêmement détaillées (...) qui ont été confirmées par le procureur de la République le lendemain midi", a déclaré le président du SNPL.

"Il y a eu des fuites"
L'AFP avait auparavant obtenu confirmation des informations publiées par le quotidien américain. "Contrairement aux engagements de confidentialité qui pèsent sur l'ensemble des gens qui font partie de l'enquête, il y a eu des fuites", a-t-il affirmé.

M. Derivry a ajouté que son syndicat appelait "à une réforme du mode de fonctionnement du BEA", pointant son manque d'indépendance politique et budgétaire, ainsi que l'absence de représentant des pilotes dans ses instances. L'Airbus A320 de Germanwings qui reliait Barcelone à Düsseldorf s'est écrasé dans une zone montagneuse des Alpes-de-Haute-Provence, avec 144 passagers et 6 membres d'équipage à bord.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   27.03.15 12:45

Avec un peu d'imagination, ils ont trouvé ou ils vont trouver la seconde boîte noire
mais on ne nous dira rien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   27.03.15 13:56


Crash A320 : le copilote, Andreas Lubitz, était en arrêt maladie le jour de l’accident

Publié le 27/03/2015 - Mis à jour le 27/03/2015 à 13:25

AVEC AFP.


Le copilote de l’Airbus A320 de Germanwings, soupçonné d’avoir volontairement provoqué le crash de l’appareil dans les Alpes françaises, a caché qu’il faisait l’objet d’un arrêt maladie le jour de l’accident, a annoncé ce vendredi le Parquet de Düsseldorf.


Le copilote de l'Airbus A320 de Germanwings, Andreas Lubitz, a souffert d'une grave dépression il y a six ans, affirme ce vendredi le journal allemand Bild. PHOTO AFP. AFP

A lire aussi

Crash A320 : des compagnies aériennes imposent deux personnes dans le cockpit


Crash A320 : sonder le mental des pilotes, impossible tâche (VIDEO)


Crash A320 : qui était Andreas Lubitz (VIDÉO)


Les enquêteurs ont retrouvé chez lui des formulaires d’«arrêts maladie détaillés, déchirés» et qui concernaient aussi «le jour des faits», a affirmé le Parquet dans un communiqué, sans préciser la nature de la «maladie».

Ces documents viennent «appuyer la thèse» selon laquelle Andreas Lubitz, 27 ans, « a caché sa maladie à son employeur (la compagnie aérienne Germanwings) et à son environnement professionnel», selon le Parquet.

Les documents retrouvés attestent d’une «maladie existante et de traitements médicaux correspondants», selon la même source.

En revanche, aucune lettre d’adieux ou courrier annonçant un acte prémédité n’a été découvert.

La presse allemande a révélé vendredi que le copilote, présenté comme sportif et «très compétent» par ses proches, avait souffert d’une grave dépression durant sa formation de pilote, il y a six ans.

Il avait d’ailleurs interrompu son apprentissage «durant un certain temps», avait indiqué jeudi le patron de la Lufthansa (maison-mère de Germanwings), Carsten Spohr. Ce dernier avait précisé jeudi ne pas avoir le droit de révéler les raisons de cette interruption.

Des perquisitions ont été menées jeudi aux deux domiciles de M. Lubitz, à Düsseldorf (ouest de l’Allemagne) et à Montabaur, une petite ville entre Francfort et Düsseldorf, où il vivait une partie du temps chez ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   27.03.15 13:59

pas si malade que çà, s'il a réussi à cacher ses arrêts maladie ?????
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   27.03.15 14:18

de l'humour bien noir
j'ai lu je ne sais plus où sur le web qu'il existait un "suicide altruiste"
l'individu pense que la meilleure solution pour lui et aussi pour son entourage consiste à ne plus vivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   27.03.15 14:24

dans cette optique, certains islamistes sectaires pratiquent le meurtre altruiste ?

( ils expédient les gens chez Allah )

ceci est mon interprétation...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   27.03.15 14:29

j'extrapole...

on attend toujours la légalisation française de l'aide à mourir " altruiste " ,
et non pas à la sauce Léonetti Claeys
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   27.03.15 14:47

On se doute que tous les " Mohamed " français votent à la sauce hollandaise
et quelques " Mohamed " français ont fait partie ou font partie de la Manif Pour Tous
ce qui expliquerait en partie l'échec de la proposition 21 ... ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   28.03.15 14:13

Andreas Lubitz
[size=31]Crash de l'Airbus A320: la dépression cachée du copilote[/size]
par


Marion Guérin




Publié le 28 Mars 2015

Les enquêteurs suivent la piste d'un "suicide altruiste" pour expliquer le crash de l'Airbus A320. Témoignages et documents semblent confirmer qu' Andreas Lubitz souffrait de dépression depuis plusieurs années. 




Jeremy Bycz/SIPA



« L'action ne peut être que volontaire ». Depuis les déclarations du procureur de la République de Marseille jeudi midi, l’attention s'est focalisée sur le copilote de l’Airbus A320 qui s’est crashé mardi dans les Alpes, faisant 150 morts.

Andreas Lubitz avait 28 ans. Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est lui qui a délibérément précipité l’avion sur le flanc de la montagne. L’analyse des boîtes noires a en effet permis de retracer les minutes précédant la mort des passagers et du personnel naviguant.

« Une volonté de détruire cet avion »,
Le jeune Allemand aurait profité de l’absence du pilote, sorti du cockpit afin de soulager un besoin, pour verrouiller la porte de l’habitacle et enclencher la descente de l’avion. Sans bruit, sans revendication, « la respiration régulière » – ce qui écarte l’hypothèse d’un malaise. Si le procureur évite soigneusement d’employer le mot « suicide », préférant évoquer « une volonté de détruire cet avion », la piste est très sérieusement envisagée – d’autant plus qu’aucun élément ne permet d’établir, pour le moment, un mobile terroriste.

On en sait aujourd'hui un peu plus sur le profil d’Andreas Lubitz. Le jeune copilote était originaire de Montabaur, une petite ville située en Rhénanie-Palatinat, dans l’ouest de l'Allemagne. Il avait été embauché en septembre 2013 par la compagnie allemande Germanwings, après avoir passé avec succès ses tests techniques et médico-psychologiques.
 
Une dépression cachée

Pourtant, le quotidien allemand Bild a révélé qu'Andreas Lubitz avait des antécédents psychiatriques. Il aurait ainsi souffert d’un « épisode dépressif majeur » il y a six ans, ayant nécessité un séjour en hôpital. Il suivait aussi, selon le journal, un traitement psychiatrique, et avait dû interrompre quelques temps sa formation de pilote en raison de faiblesses psychologiques. Sur sa licence figure le code « SIC », indiquant la nécessité d' « examens médicaux réguliers spéciaux ».
Vendredi le procureur de Düsseldorf, Christoph Kumpa, a annoncé que le jour de la catastrophe, le jeune homme aurait dû être en arrêt maladie. Des formulaires ont retrouvés, déchirés, lors de la perquisition au domicile du copilote.
Une ex-petite amie du jeune homme confirme dans un entretien au quotidien allemand qu'Andreas Lubitz souffrait de dépression. Elle estime que c'est sans doute parce qu'il avait compris que sa maladie serait un frein à sa carrière qu'il aurait décidé de mettre fin à ses jours. Ces derniers mois le copilote avait eu de plus en plus de comportements étranges, raison pour laquelle la jeune femme avait mis un terme à leur relation. Elle relate dans le Bild une conversation au cours de laquelle Andreas Lubitz aurait déclaré : « Un jour, je vais faire quelque chose qui va changer tout le système, et tout le monde connaîtra mon nom et s'en souviendra »

Un « suicide altruiste » ?
Si suicide il y a, de très nombreuses questions émergent. Pourquoi emporter tant de vies avec la sienne ? Pourquoi choisir ce mode pour mettre fin à ses jours ? Pas de réponse, a priori, devant l’insensé. De fait, ce que l’on nomme en psychiatrie le « suicide altruiste » ne semble relever d’aucun schéma rationnel, mais de ressorts psychologiques bien particuliers.

« Au cours d’un tel acte, la personne est envahie par une idée – de ruine, de menace, de culpabilité…, explique Pierre-Michel Llorca, chef du service de psychiatrie du centre médico-psychologique au CHU de Clermont-Ferrand. Alors, elle ne voit pas d’autre solution que de programmer sa mort et celle de son entourage. Elle ne réalise pas, sur l’instant, le drame humain que peut représenter la mort de 150 personnes. Il y a une perte des échelles de valeur. »

Regardez Pr Pierre-Michel Llorca, chef du service de psychiatrie du centre médico-psychologique, au CHU de Clermont-Ferrand : « On retrouve cela dans des suicides altruistes où des parents décrits comme aimants tuent leurs enfants… ». 




« Autopsie psychologique »
Ces « épisodes de dépression intense », comme le décrivent les spécialistes, échappent donc à toute logique. Nul traumatisme d’enfance ou blessure mal cicatrisée ne saurait les expliquer, puisqu’ils relèvent d’une pathologie qui s’exprime à un instant T dans sa forme la plus aiguë. La piste de la rupture sentimentale évoquée dans les médias est bien trop réductrice.

Certains éléments peuvent toutefois évoquer une dépression. Pour déterminer si, dans le cas du crash de l’avion, il s’agit bel et bien d’un suicide altruiste, une autre phase de l’enquête doit à présent démarrer : l’autopsie psychologique. « Les enquêteurs vont interroger les personnes de son entourage pour tenter d’identifier quels étaient ses comportements avant le drame », précise Pierre-Michel Llorca.

Regardez Pr Pierre-Michel Llorca : « Il est possible d’identifier a posteriori ces états psychologiques. »




Les compagnies à l’affût des faiblesses psychologiques

Comme tous les pilotes, Andreas Lubitz a passé les examens d’embauche des compagnies aériennes, qui permettent aux instructeurs d’évaluer la technique et les traits psychologiques des candidats, leur faculté à travailler de manière collective et à répondre rapidement à des situations de stress. Tous les ans, afin de renouveler leur licence, les pilotes subissent une batterie de tests médicaux – cardiaques, pulmonaires, auditifs, urinaires… – et comportementaux.

« Nous n’avons pas de suivi psychologique à proprement parler, mais certains examens permettent de révéler d’éventuelles fragilités psychologiques, explique Pierre Lemoine, 51 ans, pilote à Air France. Par exemple, nous réalisons quatre fois par an une séance de simulation de vol de trois heures et demie. Les conditions sont très stressantes et la performance est étroitement liée à la santé mentale. Je me souviens d’un jeune pilote tombé dans un état dépressif : cela s’était très vite vu au simulateur. »

Au cours des visites, et à travers des questions simples, les examinateurs s’assurent notamment que le pilote apprécie toujours son travail. « Il faut de l’enthousiasme et une certaine vivacité pour ce métier, précise Pierre Lemoine. Sinon, le quotidien devient assez difficile… Vous trouverez très longues les nuits en l’air en long courrier, et difficiles les levers matinaux suivis de quatre étapes de vol… »

Pour Pierre Lemoine, cela ne fait pas de doute : « Il n’y a pas besoin de davantage de contrôles. Nous sommes l’une des professions les plus médicalement surveillées », rappelle-t-il. D’ailleurs, malgré cette vigilance, l’instance indépendante qui délivre les certificats annuels d’aptitude physique et mentale, le CEMPN, ne saurait tout déceler chez les pilotes.

« Une médecine vétérinaire »
D’une part, ces derniers ne subissent pas d’examen psychiatrique de routine, sauf en cas d’antécédents ou d’événement traumatique, comme le décès d’un passager à bord. Ces examens seraient par ailleurs difficiles à mettre en place d’un point de vue pratique, et assez peu légitimes.

D’autre part, les troubles psychologiques et physiques sont très probablement sous-estimés. « La médecine aéronautique est une médecine vétérinaire ! sourit le médecin Henri Marotte, qui a dirigé le laboratoire de médecine aérospatiale du centre d'essais en vol, et enseigne la médecine aérospatiale à l'Université Paris Descartes. Comme l’animal, le patient ne dit rien. Il a peur qu’on lui retire sa licence. Il n’existe aucune catégorie de personnes qui explique aller aussi bien ! »

De fait, cette médecine est avant tout déclarative : elle repose sur ce que le patient accepte de révéler – et c’est encore plus vrai pour les troubles psychiatriques. En ce sens, renforcer les contrôles semble vain : il est toujours possible de dissimuler un mal-être... « La sélection et la surveillance en France sont réputées très rigoureuses. De même pour l’Allemagne. Malheureusement, on ne pourra jamais tout détecter… »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   28.03.15 17:08

Le point sur le crash de l'A320

Enquête La compagnie low cost Germanwings propriétaire de l'Airbus qui s'est écrasé mardi dans les Alpes françaises avec 144 passagers et six membres d'équipage à bord, pourrait faire face à des demandes d'indemnisation très supérieures à ce qui est habituellement accordé en la matière, estiment des avocats spécialisés.
La compagnie low cost Germanwings propriétaire de l'Airbus qui s'est écrasé mardi dans les Alpes françaises avec 144 passagers et six membres d'équipage à bord, pourrait faire face à des demandes d'indemnisation très supérieures à ce qui est habituellement accordé en la matière, estiment des avocats spécialisés. (Crédits : JEAN-PAUL PELISSIER)

latribune.fr | 28/03/2015, 16:03 - 771 mots

La "personnalité" du copilote, soupçonné d'avoir provoqué volontairement le crash de l'avion de Germanwings, est "une piste sérieuse", a déclaré samedi à l'AFP un enquêteur français à Düsseldorf. La police allemande a découvert "un grand nombre de médicaments" destinés au traitement de troubles psychiques à son domicile. La Tribune fait le point.

sur le même sujet
Crash A320: nouvelle règle dans le cockpit, la fausse bonne idée ? (Germanwings)
Crash A320 : 2 navigants dans le cockpit, l'AESA le recommande
Crash de l'A320 : le copilote n'aurait pas dû travailler le jour du drame
Crash A320: Germanwings pourrait payer de fortes indemnités

L'enquête avance. La "personnalité" du copilote, soupçonné d'avoir provoqué volontairement le crash de l'avion de Germanwings et qui semblait souffrir de troubles psychologiques, est "une piste sérieuse", a déclaré samedi le général Jean-Pierre Michel, sous directeur de la police judiciaire à la direction générale de la gendarmerie nationale, n'écartant toutefois pas l'hypothèse d'une "faute involontaire ou une défaillance technique":


"On a un certain nombre d'éléments qui nous permettent d'avancer dans cette piste, qui est présentée comme une piste sérieuse, mais qui ne peut pas être uniquement la seule"

Aucune explication

Il a ajouté qu'à ce stade de l'enquête, il n'y avait toujours "pas d'élément particulier" dans la vie du copilote, comme une rupture amoureuse ou un problème professionnel, qui pourrait expliquer un geste volontaire pour détruire l'avion.

Andreas Lubitz, en arrêt maladie le jour du vol selon une attestation d'un médecin retrouvée à son domicile de Düsseldorf, semblait souffrir de problèmes psychiatriques, selon des informations recueillies par la presse allemande.

Selon le quotidien allemandWelt am Sonntag, la police aurait en effet découvert "un grand nombre de médicaments" destinés au traitement de troubles psychiques au domicile d'Andreas Lubitz, le copilote. Interrogés par l'AFP, des enquêteurs français et allemands n'ont cela dit souhaité ni confirmer, ni démentir cette information.

Le jeune homme aurait également été pris en charge par "plusieurs neurologues et psychiatres", poursuit le journal, citant un "enquêteur de haut rang". Il aurait souffert d'un stress important et était gravement dépressif, selon des documents personnels exploités par les enquêteurs. Il n'y a en revanche aucun élément indiquant que ce jeune homme de 27 ans ait été dépendant à des drogues ou à l'alcool. Aucun stupéfiant n'a été retrouvé.

Par ailleurs, la police serait en train d'interroger "en ce moment" même les amis, collègues et connaissances du copilote, écrit encore le Welt am Sonntag.

Action volontaire

Il est soupçonné d'avoir volontairement fait chuter mardi l'Airbus A320 de Germanwings dans les Alpes françaises, alors qu'il était aux commandes, entraînant la mort de 149 personnes en plus de la sienne.

"On va essayer de comprendre ce qui dans sa vie aurait pu l'amener à ce passage à l'acte", a déclaré l'enquêteur, ajoutant:


"l'environnement qui va être fait d'Andreas Lubitz va être extrêmement important et il l'est déjà parce qu'il nous permet déjà de mieux comprendre l'homme qu'il est".

Le général Michel fait partie d'une délégation de trois enquêteurs français venue à Düsseldorf pour coopérer avec les autorités allemandes. Il a expliqué qu'il s'agissait notamment de faire le lien entre les "constatations techniques" ainsi que les relevés effectués en France et les éléments sur la vie et la personnalité d'Andreas Lubitz rassemblés en Allemagne lors d'auditions et de perquisitions.


"Le travail actuellement conduit pas nos camarades allemands est orienté vers la compréhension de ce qui s'est passé, sur une éventuelle préméditation ou prédisposition peut-être à ce genre d'acte", a-t-il dit.

Autres hypothèses

Il a également souligné l'importance de la deuxième boîte recherchée sur les lieux du crash dans les Alpes françaises. "L'importance de la dernière boite noire est ( ) comprendre en gros ce qui s'est passé dans les dernières minutes sur les commandes de l'appareil, (...) essayer de comprendre bien sûr s'il y a une action volontaire ou une faute involontaire ou une défaillance technique", a-t-il précisé. "On n'écarte pas un travail sur d'autres hypothèses" que celle privilégiée d'un acte volontaire, a-t-il assuré.

Par ailleurs, l'ancienne petite amie du copilote affirme samedi dans le quotidien allemand Bild qu'Andreas Lubitz disait qu'un jour il "changerait le système" et que "tout le monde connaîtrait son nom". "Lorsque j'ai appris cet accident, je me suis souvenue d'une phrase qu'il avait prononcée:


'Un jour, je ferai quelque chose qui changera le système et alors tout le monde connaîtra mon nom et s'en souviendra'

"Je n'ai pas compris alors ce qu'il avait voulu dire, mais aujourd'hui, c'est clair", poursuit cette hôtesse de l'air de 26 ans qui a eu une liaison avec le pilote de la filiale low-cost de la Lufthansa en 2014.

Maria W. ajoute que Lubitz avait compris qu'"en raison de ses problèmes de santé, son grand rêve de travailler pour la Lufthansa comme pilote sur des vols long-courriers était pratiquement impossible".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   28.03.15 17:16

çà me dépasse
et je ne sais plus où j'ai lu çà en diagonale, le fait qu'il se serait converti à l'islam ?
et je ne sais plus où j'ai lu qu'un pb similaire a eu lieu il y a quelques mois sur une autre ligne, un co-pilote aurait refusé d'ouvrir la porte à son collègue
à force de faire des clics partout...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   28.03.15 17:20

on devrait peut-être moins en parler, si çà donne de mauvaises idées...

humour bien noir =

merci à ce co-pilote d'avoir fait de la pub pour le suicide !
François Hollande est servi ...



Ce co-pilote est passé à l'acte sans verbaliser

Francois Hollande est incapable de passer des paroles aux actes

Je constate tout simplement !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   02.04.15 18:48

Lu sur le web =
Des recherches 'sur les manières de se suicider' -

Sur une tablette saisie lors d'une perquisition dans l'un des domiciles d'Andreas Lubitz, les enquêteurs ont pu accéder aux recherches qu'il avait effectuées sur internet jusqu'au 23 mars, qui montrent qu'il s'est "informé sur les manières de se suicider" ainsi que sur "les portes de cockpit et leurs mesures de sécurité", a indiqué jeudi le parquet de Düsseldorf (ouest), en charge de la partie allemande de l'enquête.

c'est fou ! pas si malade que çà, s'il a tout calculé.. Il a eu un trou de mémoire pour les passagers et leurs proches.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   02.04.15 19:04

Un de mes rêves =
si je suis hospitalisée pour je ne sais quel problème assez grave, je rêve de pouvoir arrêter mon cœur toute seule, la nuit, dans mon lit. Ah, j'aimerais bien.
Rien que d'imaginer la tête des surveillantes, des aides-soignantes, des infirmières, de l'interne, du chef de service, cela me procure un plaisir fou !
Situation problématique pour ma voisine de chambre, mais bon...je serai une étoile pour veiller sur elle..
Et surtout pas d'aumônier, avant et après...je n'en veux plus du tout depuis ce problème sociétal de la fin de vie en France
Et surtout pas d'enterrement à l'église.
Je pratique dorénavant le jeûne perpétuel ecclésial à cause de la dictature ouatée des pro-vie croyants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   03.04.15 19:02

Crash Airbus A320 : Andreas Lubitz était sous l'effet d'un antidépressif au moment du crash

Accidents
Faits divers
France
International
03/04/2015

andreas

De nouvelles informations concernant le co-pilote du vol A320 de Germanwings, Andreas Lubitz, viennent d’être dévoilées dans les colonnes du journal Bild. Ce quotidien allemand a ainsi rapporté que le jeune homme était sous l’effet du Lorazépam, un antidépressif, lorsque l’accident s’était produit.

Un traitement pour les troubles d’anxieté

Jeudi 2 avril, Bild dévoilait de nouvelles informations concernant l’état de santé du jeune co-pilote qui avait fait volontairement crashé l’Airbus A320 de la compagnie Germanwings le 24 mars, dans les Alpes françaises. Selon le quotidien, il prenait du Lorazépam, un produit générique du Témesta, généralement prescrit pour traiter les troubles d’anxieté. Une quantité importante de ce médicament, parmi tant d’autres, a d’ailleurs été retrouvée au domicile d’Andreas Lubitz lors des perquisitions.

Interdit aux pilotes d’avion

Selon les explications apportées par le professeur Antoine Pelissolo, un psychiatre qui a bien voulu accordé une interview à France 2 à ce sujet, la réglementation en vigueur en Europe ne permet pas à un pilote ou à un co-pilote de voler avec un tel traitement. Toutefois, il ne peut être en aucun cas causer des tendances suicidaires au patient.


« Ça trouble vraiment la vigilance, ça empêche d’être attentif et d’être concentré sur sa tâche. »

http://lapauseinfo.fr/crash-airbus-a320-andreas-lubitz-lorazepam-anti-depressif-12850/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   03.04.15 19:09

On nous mentionne le nom du medoc sans le dosage qu'il a pris ....

ah, c'est un produit générique ( il paraît qu'on fout n'importe quoi dans l'excipient des médocs génériques ( plomb, mercure etc, c'est vrai, j'ai lu çà sur le web )

tout de même bizarre, car les psychotropes, c'est un peu comme l'alcool, quand on en prend, on n'a pas un comportement naturel.
Ses collègues ne se seraient aperçus de rien ???
Ou alors il a avalé ce medoc une fois dans la cabine de pilotage ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   03.04.15 19:23


Crash de l'A320 : Lubitz prenait du Lorazépam


Nouvelle révélation sur le passé du copilote : le quotidien allemand "Bild" annonce que plusieurs médicaments psychotropes, dont du Lorazépam, ont été retrouvés à son domicile.


(FRANCE 2)


Francetv info
Mis à jour le 03/04/2015 | 09:41 , publié le 02/04/2015 | 22:15

L'enquête se poursuit après le crash de l'A320 de la Germanwings, le 24 mars. Ce jeudi 2 avril, le quotidien allemand Bild annonce qu'Andreas Lubitz, le copilote qui a provoqué le crash de l'avion dans les Alpes françaises, prenait du Lorazépam. Ce médicament, qui est le produit générique du Témesta, est prescrit pour soigner les troubles anxieux. Il a été retrouvé en importante quantité au domicile de Lubitz, parmi d'autres psychotropes.

Il est interdit de piloter quand on prend ce tranquillisant

Selon la réglementation européenne, le jeune homme de 28 ans n'était pas autorisé à voler avec ce traitement. Le professeur Antoine Pelissolo, psychiatre, le confirme à France 2 : "Ça trouble vraiment la vigilance, ça empêche d'être attentif et d'être concentré sur sa tâche." Mais le Lorazépam ne peut être en lui-même à l'origine de tendances suicidaires.
Par ailleurs, Andreas Lubitz a été victime d'une accident de la route en fin d'année dernière. Ses problèmes de vue pourraient être des séquelles de cet accident. Tous ses problèmes de santé s'ajoutent à l'importante dépression dont il souffrait depuis 2009.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   03.04.15 19:33

eh bien
Lubitz n'est sans doute pas le meurtrier ?
Les assassins sont la compagnie aérienne, le toubib prescripteur et le labo pharmaceutique qui fabrique le produit
Lubitz est une victime qui fait d'autres victimes ?
On peut voir les choses ainsi
et les toubibs continuent à s'opposer à la légalisation du suicide assisté...

??? ??? ??? ??? ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   03.04.15 19:40

Je me cite=
On nous mentionne le nom du medoc sans le dosage qu'il a pris ....


effectivement, si son corps est parti en 36 000 morçeaux, dur de faire une autopsie !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   03.04.15 19:46

çà ne tient pas la route, j'ai cliqué sur la notice de ce medoc qui occasionne des troubles de mémoire.
Pour piloter un avion, il faut savoir ce qu'on fait, surtout si on décide de descendre à un endroit particulier
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   05.04.15 12:28

Crash de Germanwings La troublante prophétie d’un pilote néerlandais
Le 30 mars 2015 | Mise à jour le 30 mars 2015
C.R.









Deux mois avant le terrible crash de l’Airbus A320 de la compagnie Germanwings, qui a couté la vie à 150 personnes la semaine dernière dans les Alpes, un pilote néerlandais avait écrit une chronique dans laquelle il revenait sur les problèmes liés aux cockpits ultra-sécurisés. 




«Cette histoire effroyable est malheureusement devenue réalité», a écrit la semaine dernière Jan Cocheret, aujourd’hui capitaine d’un Boeing 777 d’une grande compagnie internationale, sur sa page Facebook. Pour accompagner cette phrase, un lien vers l’un de ses articles publié le 26 mars, nouvelle version d’une chronique qu’il avait publiée il y a deux mois dans la revue spécialisée «Piloot en Vliegtuig». 
Intitulée «Peux-tu m'ouvrir la porte ?», la chronique revenait en détails sur les problèmes liés aux normes de sécurité des cockpits, notamment celle permettant de verrouiller la porte de l’intérieur. C’est le quotidien néerlandais «Algemeen Dagblad» qui a repéré ce texte qui a pris une toute nouvelle importance après le crash mardi dernier de l’Airbus A320 de la compagnie Germanwings dans les Alpes françaises. L’accident a fait 150 morts.

"Il suffit d'attendre qu'il aille aux toilettes et il ne pourra plus jamais ouvrir la porte"

Alors que l’enquête semble de plus en plus pencher vers la thèse d’un suicide du copilote, apparemment dépressif, Jan Cocheret se posait déjà la question il y a deux mois de la confiance que l’on peut avoir en son copilote. «Parfois, je me demande sérieusement qui est assis à côté de moi dans le cockpit. Et s'il se passait quelque chose de terrible dans sa vie, qu'il ne peut plus supporter?», écrivait-il notamment.
Il expliquait également à quel point les nouvelles mesures de sécurité prises après le 11 Septembre, permettant au pilote de verrouiller l’accès au cockpit, étaient discutables. «Grâce au système ultra-sécurisé de fermeture de porte, il n'est plus si difficile pour un pilote de prendre le pouvoir dans le cockpit et de laisser son collègue dehors. Il suffit d'attendre qu'il ou elle aille aux toilettes et il ne pourra plus jamais ouvrir la porte», expliquait-il.
S’il existe bien un moyen de rentrer grâce à un code, la personne aux commandes peut décider de désactiver cette option, ne laissant pas «à son collègue d'autre choix que d'aller s'asseoir parmi les passagers et d'attendre de voir ce que le futur lui réserve». «Si quelqu'un a une sale idée derrière la tête et veut rentrer, la porte va empêcher cela, mais qu'en sera-t-il quand le problème est déjà à l'intérieur du cockpit?», a expliqué Jan Cocheret à la radiotélévision NOS. «J'espère ne jamais avoir à découvrir, en rentrant des toilettes, que je fais face à une porte de cockpit qui ne s'ouvrira jamais», concluait-il dans sa chronique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   05.04.15 12:31

Jan Cocheret est l'assassin si Lubitz a lu l'article pour s'en inspirer ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   12.04.15 11:27

je viens de trouver l'article çi-dessous
c'est le comble du comble
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Le crash de l'A320   12.04.15 11:28

Crash A320 : Andreas Lubitz se serait renseigné sur des produits laxatifs
Créé : 08-04-2015 17:41

REVELATION - Selon Kölner Express, le copilote Andreas Lubitz aurait fait des recherches Internet sur les laxatifs avant le crash de l'A320. Il aurait pu en verser dans le café du pilote, qui s'était absenté aux toilettes au moment du drame, écrit le journal allemand.


Le copilote de la Germanwings a-t-il versé du laxatif dans le café du commandant de bord ? Photo : FOTO TEAM MUELLER / AFP

"Andreas Lubitz a-t-il mis du laxatif dans le café du pilote ?" C'est la question posée dans un article du Kölner Express mercredi. Citant des sources proches de l'enquête, le quotidien allemand révèle que le copilote, qui a volontairement provoqué le crash de l'A320 de la Germanwings le 24 mars dernier, avait fait des recherches sur les produits laxatifs sur Internet.
Scénario machiavélique
"Quelques gouttes suffisent pour s'assurer que le commandant de bord quitte le cockpit pendant le vol pour aller aux toilettes", écrit le journal qui échafaude le scénario machiavélique de la préméditation, sans livrer plus de détails. L'enregistreur phonique de la boîte noire avait révélé qu'Andreas Lubitz avait profité d'un moment d'absence du pilote, alors parti aux toilettes, pour s'enfermer dans la cabine de pilotage et actionner le bouton descente de l'appareil.
Le procureur de Düsseldorf n'a pas souhaité commenter cette information. "Andreas Lubitz aurait utilisé des laxatifs" titre pourtant Paris Match qui, s'appuyant sur les révélations du journal allemand, précise que le copilote aurait fait ces recherches"la veille" du crash.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Le crash de l'A320
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: