«Ce n'est pas au conseil régional que l'on va abroger la loi Taubira»