HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Derniers instants au Bataclan(vidéo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Derniers instants au Bataclan(vidéo   16.11.15 16:16

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   16.11.15 16:18

Forcément on y songe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   16.11.15 16:24

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   16.11.15 16:30

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   16.11.15 19:13

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   22.11.15 12:09

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   23.11.15 11:52

je n'aime pas le rock, c'est dommage, j'aurais pu y être, être flinguée, au moins la mort est rapide
la prochaine fois, ce sera dans une église, mais je ne fréquente plus les églises à cause de la Manif Pour Tous


Ils n'ont pas choisi de mourir
Mais ils ont eu la chance de se voir mourir rapidement en plus.
Se voir mourir, à toute vitesse
Personne ne me comprendra jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   26.11.15 17:38


Hommage national : ces familles en colère contre l'Etat

26 Nov. 2015, 15h18 | MAJ : 26 Nov. 2015, 16h45


C'est à l'hôtel des Invalides que se tiendra vendredi la cérémonie d'hommage nationale aux 130 victimes des attentats de Paris et Saint-Denis.
C'est à l'hôtel des Invalides que se tiendra vendredi la cérémonie d'hommage nationale aux 130 victimes des attentats de Paris et Saint-Denis. (LP/OLIVIER BOITET)


L'hommage national ne contente pas tout le monde. Derrière la cérémonie aux Invalides prévu le 27 novembre et l'appel du président à pavoiser les maisons du drapeau tricolore, certains proches des victimes des attentats du 13 novembre ne cachent pas leur colère.



Jean-Marie de Peretti. Ce père d'une des victimes a annoncé ce jeudi qu'il ne se rendrait pas à l'hommage national. Journaliste et membre du conseil d'administration de Reporters sans frontières, il a expliqué sa décision sur RMC: «Quand nous avons tous été bouleversés le 7 janvier dernier par les attentats qui ont décimé la rédaction de Charlie Hebdo, j'ai pensé, au lendemain de cette attaque barbare, qu'il y aurait des décisions fortes qui seraient prises par nos gouvernants». «Quand plus d'un million de personnes ont défilé entre la Bastille et la République, avec les chefs d'Etat, les chefs de gouvernement en tête, j'ai dit 'ça y est on va avoir enfin une révolution pour que ces actes barbares ne se reproduisent pas'», a-t-il continué.

Evoquant des «effets d'annonce», Jean-Marie de Peretti dit avoir «l'impression que rien n'a été fait de concret». Le père d'Aurélie a souligné que lorsque sa fille de 33 ans s'est rendue au Bataclan avec une de ses amies, sortie «grièvement blessée» de l'attentat, elles n'ont fait l'objet d'«aucune fouille alors qu'à Londres, le même type de concert engendrait une fouille systématique». «C'est une décision personnelle. Je n''appelle pas au boycott. (...) Je ne regarderai pas vendredi cet hommage national», a-t-il ajouté. Le cercueil d'Aurélie, une fan de rock, a été décoré par des artistes, à la suite d'un appel lancé sur les réseaux sociaux par la soeur de la victime, dont les obsèques ont lieu ce jeudi près de Saint-Tropez (Var).

Emmanuelle Prévost. La soeur de François-Xavier Prévost, mort à 29 ans dans la salle de concert, s'en est également prise au pouvoir et à la classe politique. «Merci Monsieur le Président, Messieurs les politiciens, mais votre main tendue, votre hommage, nous n'en voulons pas et vous portons comme partie responsable de ce qui nous arrive!», a-t-elle lancé.

Depuis les attentats de janvier «rien n'a été fait», argumente-t-elle dans son message, publié lundi sur Facebook et partagé plus de 3800 fois. En France, «il est possible d'être en lien avec un réseau terroriste, de voyager en Syrie, et de revenir, librement», poursuit la jeune femme, «des personnes fichées S circulent librement, empruntent n'importe quel moyen de locomotion (...), louent des voitures (...), travaillent à nos côtés (...)», ajoute-t-elle. «En France, 89 mosquées sont recensées comme étant radicales, c'est-à-dire qu'elles appellent ou profèrent la haine», écrit-elle aussi, regrettant qu'il ait «fallu attendre les événements tragiques du 13 novembre pour que se pose enfin la question de leur dissolution».

Patrick Jardin. Le père qui avait interpellé Manuel Valls à la Gare du Nord à propos de sa fille Nathalie, régisseuse lumière tuée au Bataclan dont il n'avait pas de nouvelles, a, lui, choisi de de se rendre à la cérémonie de vendredi, après avoir envisagé de ne pas y aller. «(Mon fils) m'a dit : 'Papa, si l'Etat n'avait rien fait, t'aurais été le premier à râler. Comme l'Etat fait quelque chose, la moindre des choses c'est que tu y ailles'. Moi personnellement je voulais boycotter», a-t-il expliqué jeudi sur BFMTV.

Selon lui, la classe politique porte une part de responsabilité: «J'ai tout autant la haine des différents politiciens (...) aussi bien Les Républicains que le Parti socialiste que le Parti communiste, tous ces gens-là regroupés qui ont permis que de tels événements puissent se produire en France». Les mesures en vigueur dans le cadre de l'état d'urgence, décrété au lendemain des dernières attaques, auraient pu, selon Patrick Jardin, éviter les attentats: «Si on avait fait la même chose après Charlie, peut-être qu'on n'aurait pas eu à déplorer» le drame du 13 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   26.11.15 17:40

comme pour " le droit de mourir dans la dignité "...
Qu'Est-ce qu'ils ont fait, à part baratiner bêtement ???


FOOL
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   27.11.15 9:27

Attentats de Paris: Comment vont être enterrés les terroristes morts à Saint-Denis et Paris?

SEPULTURE Comme après chaque attaque terroriste, cette question délicate se pose aux autorités et aux familles après les 13 et 18 novembre...

Mohamed Merah a été mis en terre en catimini jeudi dans le carré musulman du cimetière de Cornebarrieu, dans la banlieue de Toulouse, ont constaté les journalistes de l'AFP.
Mohamed Merah a été mis en terre en catimini jeudi dans le carré musulman du cimetière de Cornebarrieu, dans la banlieue de Toulouse, ont constaté les journalistes de l'AFP. - Remy Gabalda afp.com
* William Molinié
D Publié le 26.11.2015 à 18:16
Mis à jour le 26.11.2015 à 18:33


Merah, Kouachi, Coulibaly, Abaaoud et consorts… A chaque attentat, le serpent de mer des enterrements des terroristes revient sur la table. Où les enterrer, comment, quand ? Avec leur vrai nom ? Au risque que les sépultures deviennent un lieu de pèlerinage ?

Lors des attentats de Paris et du Stade de France le 13 novembre, sept terroristes sont morts au cours de la soirée. Pendant l’assaut mené à Saint-Denis le mercredi 18, trois autres ont trouvé la mort. Il y a donc en tout dix corps à inhumer. Ou plus précisément des bouts de corps pour au moins huit d’entre eux qui ont explosé après l’activation d’un gilet explosif.

>> A lire aussi : Les attentats de Paris pourraient coûter 2 milliards d’euros à l’économie française

Pas encore de demande à la Ville de Paris

Jusqu’à présent aucune demande d’obsèques dans un cimetière parisien n’a été reçue par la Ville de Paris. « Nous ne nous opposerons pas à la loi ni ne déchargerons la responsabilité au préfet », indique-t-on d’ores et déjà dans l’entourage d’Anne Hidalgo, la maire de Paris.

Le droit funéraire (article 2223-3 du code général des collectivités territoriales) ne fait pas de distinction entre terroriste ou victime. La famille peut réclamer le corps et demander l’inhumation dans la ville où le décès est survenu, dans la commune de résidence du défunt ou dans la ville où la famille dispose déjà d’une sépulture familiale. Dans le cas où la famille ne réclamerait pas le cadavre, « c’est à la ville du lieu du décès d’accueillir le corps de manière décente, sans distinction de religion », explique un avocat en droit funéraire.

Tombe anonyme ?

Les villes peuvent toutefois invoquer un risque de troubles à l’ordre public et demander à la préfecture de statuer. C’était le cas en mars 2012 lors de l’enterrement de Mohamed Merah, le maire de Toulouse regrettant que sa ville accueille la dépouille. Qu’il « soit enterré et qu’on ne fasse pas de polémique », avait alors tranché le président de l’époque Nicolas Sarkozy.

Le terroriste Amedy Coulibaly, auteur de la prise d’otage de l’Hypercacher et de la tuerie de Montrouge, a été enterré dans le cimetière parisien de Thiais, dans le carré musulman, après des négociations avec la famille. « On peut trouver des arrangements avec les familles. Organiser les obsèques à horaires décalées, en petit comité, avec une tombe anonymisée », détaille auprès de 20 Minutes une source à la Mairie de Paris.

Eviter les incinérations

Avant que les collectivités locales n’envisagent les obsèques des terroristes, la justice doit autoriser la remise des corps aux familles. Pour les besoins de l’enquête (identification, prélèvement ADN, analyses sanguines…), les corps des terroristes des attaques de Paris seraient toujours à l’institut médico-légal.

« La justice peut aussi, ce qui est quasiment systématique dans ces affaires, exclure l’incinération des corps », précise Victor Lima, avocat en droit funéraire à Toulouse. Une disposition qui permettrait d’avoir a minima le squelette du terroriste s’il fallait, pour les besoins de l’enquête, l’exhumer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   27.11.15 19:32

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   27.11.15 19:36

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   27.11.15 19:45

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   28.11.15 9:36

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   28.11.15 9:43

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   28.11.15 23:39

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   28.11.15 23:49

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   12.12.15 12:58

çà m'arrive de penser, non pas aux morts, mais aux rescapés...avec les blessures A VIE physiques ET psychologiques
Parfois c'est préférable d'être mort...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   14.12.15 17:10

la vidéo avec les trois chanteuses qui chantent "quand on n'a que l'amour" me donne envie de pleurer
Heureusement que je n'y étais pas, aux Invalides
j'aime bien pleurer ( exprimer mon émotion ), mais toute seule, pas devant des gens
pleurer, c'est se mettre à nu, montrer sa vulnérabilité
et comme je ne peux pas cacher mon handicap, une vulnérabilité en principe...
Je me demande ce que j'aurais fait si j'avais été au Bataclan
Car dans des situations qui sortent vraiment de l'ordinaire, l'esprit ne pense plus. Le corps agit et réagit presque par réflexe.
Pensons à ceux et celles qui sont encore en réanimation
Un deuil à l'improviste est dur à vivre, une réanimation avec séquelles n'est pas évidente...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   18.12.15 14:05

J'ai un pb
si j'avais été au Bataclan et si j'étais actuellement dans un lit à l'hosto, je ferais chier les toubibs...
Effectivement, dans ma situation particulière et singulière (handicapée moteur de naissance ayant un certain âge), la loi Léonetti pourrait s'appliquer
Mais imaginons que j'ai reçu plusieurs balles
Difficile de dire au toubib qui s'est donné la peine de m'enlever ces balles, difficile de lui demander de m'endormir du dernier sommeil
à moins qu'on " me trie " à l'avance ( sorry ! )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   18.12.15 16:09



et si on me " triait ", on me foutrait avec qui ?

je suis tellement atypique,

et heureuse de l'être !

heu, ben justement, on jette ce qui ne peut pas se trier...

on jette ou on garde ?

PIEZ DE NEZ

je n'en sais rien !

Désolée de rigoler dans ce sujet
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   24.12.15 21:46

Attentats de Paris : le Bataclan visé par des menaces terroristes dès 2010
15 Déc. 2015, 22h16 | MAJ : 15 Déc. 2015, 22h15
                                                                                                                                                                    
L'information judiciaire ouverte en 2010 a débouché sur un non-lieu deux ans plus tard.
(LP/Matthieu de Martignac.)
Cible des terroristes le 13 novembre dernier, le Bataclan faisait déjà l'objet de menaces par les terroristes depuis plusieurs années. Selon Le Canard enchaîné paraissant ce mercredi, une information judiciaire avait même été ouverte le 13 juillet 2010 et un juge d'instruction avait  été désigné pour enquêter sur ce projet d'attentat, dont les propriétaires du Bataclan n'auraient jamais été informés.

D'après l'hebdomadaire satirique, les origines de l'affaire remontent au 22 février 2009, lorsqu'une bombe visant des lycéens français en vacance explose au Caire. L'attentat fait un mort, Cécile Vannier, et 24 blessés. Parmi les suspects, la police égyptienne arrête Dude Hoxha. Extradée vers l'Hexagone, celle-ci confie aux enquêteurs français qu'un de ses amis, Farouk Ben Abbes, «avait pour projet de faire exploser le Bataclan». Dans son journal intime, à la date du 28 juillet 2009, Dude Hoxha écrit ainsi que «le patron (du Bataclan) est un Juif qui finance l'armée israélienne». A cette époque, comme le rappelle Le Canard enchaîné, la salle accueille en effet des soirées de soutien à des organisations juives.

L'information judiciaire sur ce projet d'attaque au Bataclan est donc ouverte. Farouk Ben Abbes est également mis en examen et écroué. Mais deux ans plus tard, le 14 septembre 2012, l'instruction judiciaire se termine sur un non-lieu. Deux ans après, ce dossier ressurgit lorsque Me Olivier Morice, l'avocat de la famille de Cécile Vannier, demande à en prendre connaissance. Il n'a toujours pas reçu de réponse.

Désormais avocat de plusieurs victimes du 13 novembre, Olivier Morice a demandé la jonction du dossier ouvert en 2010 avec celui sur l'attaque du Bataclan. Car des liens existent entre les deux affaires. Farouk Ben Abbes est en effet un proche de Fabien Clain, le Français qui a revendiqué les attentats du mois dernier au nom de Daech. Autre point commun relevé par Le Canard enchaîné : le juge chargé de l'instruction sur le Bataclan est Christophe Teissier. C'était déjà lui qui était chargé du dossier sur le projet d'attaque en 2010 et qui avait débouché sur un non-lieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   24.12.15 21:49

Alors qui sont les vrais responsables ?
Alors cette cérémonie aux Invalides serait bidon ......

Ce que j'écris ailleurs
Fin de vie et terrorisme ont plusieurs liens
Pas seulement la mort
Mais le fait qu'on s'en fout et voilà le résultat

L'hypocrisie serait la cerise sur le gâteau ?
Je n'affirme rien, je pose la question

Si tel est le cas,
c'est normal qu'on utilise la vengeance électorale comme arme digne et noble
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   24.12.15 22:16

A propos des victimes collatérales, qui sont-elles ??????
Car je pourrais très bien être moi aussi une victime collatérale, ayant suivi les choses de près à la télé
Nous sommes tous et toutes des victimes collatérales
et nous subissons une double peine :
cet attentat et l'inaction des gouvernements actuel et précédent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   26.12.15 15:32

Qu'est-ce que j'aurais voulu ?
Etre aux Invalides ?
Ou qu'on cite mon nom dans la liste des noms...
je ne sais même pas...je n'en sais rien

je ne peux pas tout savoir
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   16.02.16 13:09


VIDEO. Attentats de Paris : le témoignage glaçant d'une rescapée du Bataclan

Caroline Langlade se trouvait au Bataclan le vendredi 13 novembre. Avec quarante autres personnes, elle a passé plusieurs heures enfermés dans une loge à attendre l'assaut de la police. Elle a raconté son expérience traumatisante devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale.


Camille Langlade est une rescapée du Bataclan
Caroline Langlade est une rescapée du Bataclan. (LCP)


Pendant plusieurs heures, elle a été enfermée dans une loge du Bataclan avec 40 personnes en attendant l'intervention de la police. Derrière la porte, un terroriste tente de rentrer. "On était quarante dans cette salle de 9 m2, on a vécu trois heures d'attente", a raconté lundi Caroline Langlade devant les membres de la commission d'enquête sur les attentats de 2015. "J'ai fait éteindre la lampe et fermer les fenêtres afin que l'on ne soit pas vus", se souvient cette rescapée des attentats.



A plusieurs reprises, Caroline tente de contacter la police. Au début, le réseau est saturé. Pour avoir des informations, "il a fallu que j'appelle ma maman à Nancy pour qu'elle appelle la police de Nancy et leur communique les informations", indique cette survivante qui est aussi vice-présidente de l'association Life For Paris. Elle parvient ensuite à contacter la police et tombe sur "un brigadier très humain, très chouette, qui a pris le temps" de lui donner des indications sur les mouvements de la police.

Lire aussi : Voisine du Bataclan, Isabelle a sauvé Ludovic

"Vous êtes en train de bloquer la ligne pour une réelle urgence"

Lors du troisième contact avec Police secours, la conversation se passe très mal : "La personne m'a demandé de parler plus fort. Je lui ai expliqué que j'étais otage et que le terroriste était toujours derrière la porte. La policière m'a répondu 'd'accord, mais vous êtes en train de bloquer la ligne pour une réelle urgence'." Caroline ne veut toutefois pas blâmer cette policière : "L'idée n'est pas de pointer du doigt des institutions. Il y a des gens qui gèrent plus ou moins bien l'urgence. On l'a vu au sein de notre loge. On ne peut pas juger parce qu'on ne peut pas savoir comment on réagit face à ça, y compris quand on est professionnel. Mais je pense qu'il va vraiment falloir une étude attentive de ça afin d'identifier les gens qui sont réellement en capacité de répondre à ces problématiques pour éviter que cela se reproduise."

Lire aussi : Rescapé du Bataclan : "J'ai vu le pire de l'humanité, et aussi le meilleur"

A plusieurs reprises, un terroriste tente de forcer la porte mais celle-ci résiste grâce à la "solidarité extraordinaire" des personnes présentes dans la loge. "A chaque à-coup donné par un des terroristes, on a tous ensemble tenu la porte, tenu le frigo, tenu le canapé (utilisé pour barricader la porte, Ndlr)", raconte Caroline Langlade. "On a vécu le pire de l'être humain mais aussi le meilleur", résume aujourd'hui cette survivante.

"Un vote à main levée" pour savoir si c'était un membre du GIGN derrière la porte

Durant ce huis-clos angoissant, les quarante personnes font face à un terrible dilemme alors qu'un homme se présentant comme un membre du GIGN demande à entrer dans la loge. "C'est un vote à main levée, que j'ai initié, qui a permis que l'on n'ouvre pas la porte. Certaines personnes souhaitaient l'ouvrir". Il s'agissait en réalité d'un terroriste.

Finalement, les otages sont libérés dans la nuit par la BRI après 15 minutes de négociations entre la police et les personnes dans la loge. "C'est le seul moment où j'ai crû que j'allais mourrir", précise Caroline. "Ce qui a permis de savoir que c'était réellement la BRI, c'est une action totalement inconsidérée d'une personne qui était avec nous, qui, au bout de 15 minutes, a enjambé les gens jusqu'à la fenêtre, (a ouvert) la fenêtre en hurlant 'ça suffit, est-ce que c'est vous qui êtes derrière la porte?'. "Cela a été continuellement à nous d'aller chercher l'information. Aujourd'hui, en tant que victime rescapée, on n'a plus envie, on est épuisés d'aller chercher l'information quotidiennement, continuellement...", conclut, émue, Caroline.

le JDD
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   16.02.16 13:18

Pendant ce temps, les autres Français regardaient à la télé les chaînes info en continu ?
Je salue les rescapés du Bataclan....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18815

MessageSujet: Re: Derniers instants au Bataclan(vidéo   04.07.16 21:41

je songe aux rescapés, j'ai lu un article à propos des pbs administratifs avec taux de la carte d'invalidité et accessibilité du logement. Je n'arrive pas à le copier-coller, ma main droite étant un peu plus spastique ce soir et je pense que moralement c'est préférable de ne pas copier--coller.
Si des rescapés me lisent, comment vous réconforter ? si vous vivez à la fois le handicap et le deuil, çà doit être très dur, Surtout si vous ne connaissiez pas du tout le handicap et la mort avant. Cela vous est tombé dessus, vous êtes là sans être là vraiment, vous ne savez plus de quoi demain sera fait. En plus du traumatisme, il y a ce corps qui est à soi tout en étant étranger, ce corps blessé et manipulé par l'équipe médicale, ce corps qui n'est plus à soi, on perd son intimité et sa liberté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Derniers instants au Bataclan(vidéo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: