HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Handicap, médias, récupération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: Handicap, médias, récupération   28.03.16 13:15

Le ministère de la Santé crée la polémique avec une vidéo dédiée à l’autisme

Par Jennifer Larcher -
28 mars 2016


À quelques jours de la journée dédiée à l’autisme, le ministère de la Santé a souhaité partager un court-métrage. Cette vidéo est dédiée à ce trouble, mais, si les intentions premières étaient bonnes, le gouvernement n’a pas échappé à la polémique. Une polémique autour d’une vidéo à l’occasion de la journée pour l’autisme Il y


autisme

À quelques jours de la journée dédiée à l’autisme, le ministère de la Santé a souhaité partager un court-métrage. Cette vidéo est dédiée à ce trouble, mais, si les intentions premières étaient bonnes, le gouvernement n’a pas échappé à la polémique.

Une polémique autour d’une vidéo à l’occasion de la journée pour l’autisme

Il y a quelques jours, la présidente de SOS Autisme partageait sa colère concernant la prise en charge de l’autisme en France. Cette interview sur Europe 1 nous permettait d’apprendre que 80% des enfants touchés n’étaient pas scolarisés. Le gouvernement a donc décidé de s’impliquer en proposant une petite vidéo dans laquelle nous découvrons un jeune garçon âgé de 7 ans. Ce dernier est en théorie victime de troubles de l’autisme, mais la réalité est bien différente. C’est d’ailleurs le point fâcheux de cette histoire, car pourquoi réaliser un court-métrage sur l’autisme sans faire appel à un autiste ? Cette polémique a donc rapidement pris de l’ampleur, des associations critiquent le choix concernant cet acteur.

Il était inimaginable de plonger un enfant autiste dans la souffrance

Au vu des réactions suscitées par cette vidéo, le réalisateur a décidé de sortir du silence notamment pour expliquer ce choix. Il précise que le concept du court-metrage s’articule autour d’une véritable crise d’un autiste. Cette dernière se devait d’être forte pour donner un certain réalisme à la vidéo. Par conséquent, « il était inimaginable de déclencher volontairement une crise chez un enfant autiste ». Il insiste sur le fait que ce dernier aurait été plongé dans une véritable souffrance pour les besoins d’un simple clip. La motivation de ce réalisateur est tout à fait compréhensible. Il est intéressant de se questionner sur ce sujet, si un véritable autiste avait été sélectionné pour ce court-métrage, une polémique ne serait-elle pas née ? Des internautes auraient sans doute reproché au ministère de la Santé d’avoir tourné une telle scène.

Le scénario encourageant de ce clip pour l’autisme

Dans tous les cas, la vidéo est une bonne idée, car elle montre un jeune garçon qui souhaite faire du théâtre. Son rêve se concrétise puisqu’il intègre une troupe alors qu’il est en vacances. D’un autre côté, les parents sont relativement inquiets, car leur enfant est touché par des troubles de l’autisme. Ces derniers ne se transforment pas en une barrière insurmontable puisque le garçonnet utilise sa propre histoire pour réaliser une pièce. Il devient ainsi le scénariste, cela prouve que les enfants autistes ont parfaitement des capacités.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: video   28.03.16 13:21

Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: Re: Handicap, médias, récupération   29.03.16 13:56

Bon, je respecte les autistes ( qui ont une mémoire d'éléphant alors que j'ai des trous de mémoire ! )
Les personnes autistes ne devraient pas être obligées de s'exiler en Belgique alors qu'elles sont françaises, nées sur le sol français, la Belgique ayant plus de centres pour les autistes que la France...
Je n'ai pas su ou pu retrouver ce clip sur l'autisme, dommage.

En ramenant tout à mon nombril ( comme d'hab ! ), à propos de la fin de vie, qui joue davantage à l'autiste dans ce pays ?
Qu'on excuse mon humour déplacé, j'en conviens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: Re: Handicap, médias, récupération   19.04.16 14:11


Syndrome d'Asperger. Le poème de Benjamin, 10 ans, émeut la toile

Santé - Publié le 19/04/2016 à 12:53 - 0


Dans son poème, Benjamin raconte le quotidien d'un autiste.
Dans son poème, Benjamin raconte le quotidien d'un autiste. | Capture écran

Ouest-France avec agence


A 10 ans, Benjamin souffre du syndrome d'Asperger. Dans un poème, il explique qu'il se sent « étrange » et « original ». Ces mots, postés sur Facebook, font le tour du Web.


« Je suis étrange, je suis original », écrit dans son poème Benjamin, petit américain de 10 ans qui souffre du syndrome d'Asperger. Postés ce 10 avril sur le compte Facebook de la National Autism Association, les mots du jeune garçon font aujourd'hui le tour de la toile.

« I am » (« je suis ») a été écrit par Benjamin dans le cadre d'un exercice scolaire où les deux premiers mots de chaque phrase étaient donnés et devaient être complétés. Le garçon a lui choisi de raconter ce que lui inspire son quotidien d'autiste souffrant du syndrome d'Asperger. Une pathologie qui rend difficiles ses relations sociales avec les personnes qui l'entourent.

« Je ne me sens pas à ma place »
« J'entends des voix dans les airs, je vois que ce n'est pas votre cas et je trouve ça injuste », « je suis comme un garçon qui flotte dans l'espace, et qui touche les étoiles. Je ne me sens pas à ma place », lâche ainsi Benjamin dans ce poème confié par sa mère à l'association.

« J'essaie de trouver ma place. J'espère y réussir un jour », poursuit le garçon. Des paroles désarmantes qui ont touché bon nombre d'internautes qui ont « liké » plus de 30 000 fois ce poème avant de le partager 21 500 fois. De son côté, la National Autism Association a félicité l'élève : « C'est du très bon travail Benjamin. Tu es totalement à ta place parmi nous car nous somme #EtrangesAussi ».

Un hashtag (#oddtoo en anglais) qui fait référence au texte du jeune américain et qui pourrait bien, à son tour, devenir viral. Ainsi, de nombreux internautes partagent déjà le poème de Benjamin sur Facebook et Twitter, accompagnant ses mots d'un #oddtoo et la plupart du temps d'un « Benjamin, tu n'es pas seul ».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: Re: Handicap, médias, récupération   19.04.16 14:20

Facebook et Twitter... je sais très bien comment çà fonctionne, ce n'est pas compliqué à comprendre,
mais je ne rentre pas dans leur jeu, je suis d'une autre époque ! d'ailleurs, quelque part, j'ai besoin de ne pas faire comme les autres ! un peu de conservatisme fait du bien ! je me sens bien dans mon coin ! çà ne me dirait rien d'être likée ou retweetée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
Admin

avatar

Féminin Messages : 18869

MessageSujet: Re: Handicap, médias, récupération   07.09.16 19:35


Sept jeunes trisomiques attaquent le CSA : "Je ne veux pas qu’on me prive de parler"


Sept jeunes trisomiques attaquent le CSA : "Je ne veux pas qu’on me prive de parler"


RENCONTRE - Le conseil d’Etat a examiné mercredi le recours formé par sept jeunes adultes atteints de trisomie. Ils réclamaient l’annulation d’une décision du CSA portant selon eux atteinte à leur liberté d’expression. Parmi eux, Jean-Baptiste, un jeune homme de 20 ans. LCI l’a rencontré.


07 sept 19:21 © TF1 group



11h30, la table est déjà dressée. Dans un petit appartement de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, Jean-Baptiste et ses parents s’apprêtent à déjeuner. Au menu : betteraves, steak-haché et pommes de terre. Dans la salle à manger, échange de banalités : "Comment s’est passé ta matinée ?", "Tu peux me passer le sel"... Les rires résonnent jusque dans l’entrée où, sur une bibliothèque, trônent quelques photos de classe de Jean-Baptiste. Le jeune homme a connu un parcours scolaire particulier, comme nous le raconte sa mère. "En maternelle, il était dans une école normale. Au primaire, au collège et au lycée aussi, mais dans une classe adaptée."




Un parcours particulier pour un garçon pas tout à fait comme les autres. Jean-Baptiste est atteint de trisomie 21. Qu'importe, à 20 ans, il a envie d'être considéré comme n'importe quel adulte de son âge. "Je peux faire de la musique, je peux faire du sport, je peux travailler". La mine lasse, sa mère explique que "le problème, ce n’est pas son handicap : c’est les autres." Et d'ajouter, en regardant son fils droit dans les yeux : "On voudrait simplement que nos enfants soient considérés comme monsieur et madame Tout-le-monde."


Jean-Baptise et ses parents







Depuis quelques semaines, Jean-Baptiste est salarié d'une entreprise de restauration collective. "Un jour je fais le service et la cuisine, un autre du nettoyage et du rangement. Ce n’est pas trop dur et ça me plait." Mais aujourd’hui, son programme est bouleversé. Et ça se voit à sa tenue : pantalon bleu tiré à quatre épingles, chemise blanche parfaitement repassée et chaussures noires vernies aux pieds. "Le déjeuner fini, on partira pour se faire interviewer par des journalistes." Après avoir répondu aux sollicitations des médias, il doit en effet se rendre au Conseil d’Etat avec six autres personnes atteintes de trisomie 21. Ensemble aujourd'hui, ils vont tenter de faire annuler une décision du CSA datant de 2014 au nom de leur liberté d'expression.






Un clip publicitaire polémique



Quels sont les faits ? En mars 2014, un spot publicitaire avait été diffusé sur plusieurs chaînes de télévision à l’occasion de la journée mondiale de la trisomie 21. On y voyait des jeunes trisomiques de différentes nationalités expliquer à la mère d’un futur bébé atteint de cette maladie qu'il pourrait être heureux et faire les mêmes choses qu’un autre enfant.




Après avoir reçu plusieurs plaintes, le CSA avait appelé les chaînes concernées à la vigilance. L’instance avait estimé que cette vidéo "ne pouvait être insérée au sein des écrans publicitaires", notamment car elle était susceptible de "générer un trouble" chez les femmes ayant pris la décision d’avorter d’un fœtus porteur de la trisomie 21. Le CSA avait ensuite plaidé pour une diffusion "mieux encadrée et contextualisée".




L'association Les Amis d’Eléonore et la Fondation Jérôme Lejeune - des collectifs dits "pro-vie" - ont également décidé de lancer en parallèle une requête devant le Conseil d'Etat. "Mais rien à voir avec la démarche de Jean-Baptiste et de ses amis, tient à préciser Corinne Bebin, mère de l'un des requérants. Notre objectif à nous est qu’on laisse parler les jeunes trisomiques." "La question de l’avortement n’est absolument pas le sujet", abonde le père de Jean-Baptiste.



Ce clip, c’est notre vieJean-Baptiste



Quand on évoque la décision du CSA, Jean-Baptiste s'agite et tape du poing sur la table. "Ce clip, c’est notre vie. Pour moi, ce n’est pas logique que le CSA nous empêche de parler à la télévision. J’ai envie de dire que nous sommes très heureux". La colère le fait perdre ses mots. "C'est 'gros stress' aujourd'hui", justifie sa mère.




Alors, pour ne pas perdre le fil de l'histoire, le jeune homme s'est fait une petite fiche mémo qu'il consulte quand il est perdu. C'est ainsi qu'on apprend que lui et ses amis n'ont pas souhaité être représentés par un avocat lors de l'audience du Conseil d'Etat. Pourquoi ? "Je peux parler, et je ne veux pas qu’on me prive de parler. Je n'ai pas peur." "Nos enfants veulent pouvoir dire qu’ils sont heureux malgré les difficultés", explique le père de Jean-Baptiste.




Quelques heures après notre rencontre avec Jean-Baptiste, la rapporteure publique du Conseil d'État a préconisé le rejet de sa requête, avant que la décision ne soit mise en délibéré. Mais même en cas de réponse négative, Jean-Bapiste a déjà prévenu : "Je n'ai pas dit mon dernier mot".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Handicap, médias, récupération
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: 1er forum Actualités-
Sauter vers: