HANDICHRIST

CHRISTIANISME, HANDICAP, LITURGIE, DIVERS
 
AccueilPortailRechercherFAQCalendrierGalerieConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Le jeûne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin Messages : 18384

MessageSujet: Le jeûne ?   18.06.17 19:03

Professeur Henri Joyeux
Changez d'alimentation

Ed. F.-X. de Guibert, 2002 p 173-175



IV. Les jeûnes thérapeutiques

Le jeûne est l'abstention de toute nourriture, excepté l'eau, pendant un temps limité: 1 jour, ou 3, 5, 7, 14, 21 ou 28 jours. L'eau ordinaire peut être remplacée par l'eau de légume.

Un peu d'histoire.

I Jeûner est le moyen de guérison le plus ancien. Jeûne était synonyme de purification: éliminant les causes de maladie, c'est-à-dire I «l'encrassement» de l'organisme. Hippocrate avait dit: «Plus vous nourrissez un malade, plus vous lui nuisez. » Dans les temps anciens, on jeûnait souvent, non seulement pour obtenir des guérisons physiques, mais aussi parce que, associé à la prière, cela procurait des bénédictions spirituelles. Un enseignement des méthodes de la pratique du jeûne était alors suffisant; aucune surveillance médicale n'était nécessaire.

Aujourd'hui: le retour du jeûne

Aux USA, en Suisse, et cela commence en France, existent des «maisons de convalescence» pour des jeûnes ou des cures diététiques. Il est souvent dit ou écrit que le jeûne est dangereux et ne doit être pratiqué que sous surveillance médicale. Ces notions sont livrées au grand public à seule fin de préserver les intérêts de quelques cliniques ou centres réservés à des clientèles aisées.

II est possible de jeûner simplement, sans surveillance médicale, surtout s'il s'agit d'un jeûne de courte durée.

Pourquoi jeûner ?

Le but de cette thérapie élémentaire est «d'éliminer les surcharges» l'organisme, toujours secondaires aux déséquilibres alimentaires, à la nutrition, à la malnutrition.

. Le jeûne sans surveillance médicale est donc indiqué en priorité chez les personnes pléthoriques, sans déséquilibre majeur. Exemples: goutteux, tendance à l'obésité, hypercholestérolémie, obésité équilibrée.

Le jeûne est indiqué sous surveillance médicale chez les malades. Exemples: diabétiques pléthoriques, maladies de surcharge, cancer.

Le jeûne purifie le corps (Hippocrate).

Comment jeûner ?

Celui qui jeûne doit être conscient que sa volonté et sa collaboration sont essentielles pour réussir et obtenir le maximum de bienfaits.

• Le jeûne d'une journée au pain et à l'eau.

- Le plus important est de boire beaucoup, donc souvent, dans la journée.

- Il faut choisir un jour où l'activité physique est réduite.

- Manger du pain aux heures classiques des repas : 2 à 4 tranches doivent suffire.

Le lendemain, on se sentira déjà mieux. Attention à ne pas se suralimenter.

• Pour jeûner plus longtemps, il faut prévoir trois phases pendant lesquelles repos, sommeil et relaxation sont possibles.

1" phase : la préparation au jeûne (24 à 48 heures)

Elle consiste à évacuer son intestin par une purge ou des lavements doux. La purge: 40 à 50 g de citrate de magnésie effervescent et 10 à 15g de sulfate de soude sec, le tout dissous dans un demi-litre d'eau tiède et bu en deux prises espacées de 30 minutes. On peut ainsi boire des tisanes diurétiques (queue de cerise, menthe, verveine, busserole, prêle, frêne...).

Les lavements doux ne sont pas obligatoires: ils consistent à injecter dans le côlon un litre à un litre et demi d'eau tiède.

Quand l'intestin est bien nettoyé, alors commence la seconde phase.

2° phase : le jeûne

Cette phase consiste à boire des tisanes diurétiques non sucrées durant la journée, ou seulement de l'eau, toutes les 2 heures et une infusion chaude à 12 h et une autre à 18 h.

Le jeûne consiste à boire de l'eau pure uniquement, jusqu'à 3 litres chaque jour.

Il vaut mieux commencer le soir en s'abstenant de dîner.

Si le jeûne est conduit ainsi progressivement, la faim disparaît après le troisième jour de jeûne. Si le jeûne est mal supporté (faim, insomnie, malaises), il faut boire davantage d'eau, et se permettre des lus de légumes, ou rompre le jeûne en consommant des fruits frais.

3° phase: le retour à l'alimentation normale

La reprise alimentaire doit être progressive. Le premier aliment à réintroduire est le fruit frais de saison.

Si le jeûne a duré 3 semaines et plus, il ne faut manger que 3 ou 4 fruits pendant la journée.

Le deuxième jour, on pourra ajouter des crudités: salade de laitue, mâche, carottes, tomates... selon la saison. Le pain complet ou la galette de blé peut être introduit.

Le troisième jour, on peut manger plus normalement en introduisant du poisson.

Le jeûne détruit beaucoup de mauvaises habitudes qu'il faut éviter de reprendre. « Le vrai jeûne doit être non seulement une désintoxication corporelle, mais encore une régénération du cerveau et du cœur... qui sont plus aptes à penser, à aimer. Le corps qui jeûne a toujours un esprit qui s'élève. » (Pr François Zannini7.)

7 "Si tu n'a pas faim, ne mange pas. Le jeûne est le meilleur apéritif et le meilleur procédé de désintoxication qui existe." 'Dr.Pauchet) Le jeûne peut supprimer la faim sur un ou quelques jours par l'effet "endorphine".

Il faut souligner que le ou les jeûnes n'ont jamais guéri le cancer ou le SIDA
Revenir en haut Aller en bas
http://www.handichrist.net
 
Le jeûne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: MEDECINE :: Forum Médecine-
Sauter vers: