HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
PortailS'enregistrerConnexionFAQCalendrierAccueilRechercher
 

 AGNOSTICISME

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin


Féminin Messages : 23817

AGNOSTICISME Empty
MessageSujet: AGNOSTICISME   AGNOSTICISME Icon_minitime10.05.11 10:54

Agnosticisme


AGNOSTICISME 220px-Thomas_Henry_Huxley AGNOSTICISME Magnify-clip
Thomas Henry Huxley, l'inventeur du mot agnostique[1].



L'agnosticisme est la position philosophique selon laquelle la vérité de certaines propositions, le plus souvent théologiques, concernant l'existence de Dieu ou des dieux est inconnaissable[2],[3]. En d'autres termes, être agnostique consiste à croire qu'une force divine peut exister, et peut ne pas exister.
C’est une pensée fondée sur le doute tant qu'il n'existe pas de vérité scientifique établie. Cela consiste en une approche rationnelle et empirique des choses. La vérité parfaite et absolue, par définition fondée sur le dogme, ne peut être certaine. L'agnosticisme est souvent rapproché, à tort, à d'autres courants philosophiques, ou confondu avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://handi-christ.forumactif.com
Admin

Admin


Féminin Messages : 23817

AGNOSTICISME Empty
MessageSujet: Re: AGNOSTICISME   AGNOSTICISME Icon_minitime10.05.11 11:01





Nota bene



  • Contrairement à l'athéisme ou à l'antithéisme, l'agnosticisme ne conteste pas l'existence du divin mais la possibilité même, présente ou définitive, de démontrer en quoi que ce soit un caractère divin, ou surnaturel, ou qui relèverait tout au moins d'une vérité religieuse (c'est-à-dire fondée sur des dogmes).
  • Il est à différencier du scepticisme philosophique, qui propose de rester dans l'incertitude à propos de toute chose, expérimentée ou non.
  • Il est encore différent du déisme, qui postule un être transcendant – un «dieu» indéfinissable – et se tient donc forcément à l'écart de tout théisme, et par là, de toute religion en général tant qu'elle s'appuie sur des données non-démontrées (et peut-être indémontrables).
  • Il est aussi à distinguer de l'apathéisme, qui considère que la question de l'existence ou de la non-existence de divinités n'a pas d'intérêt ni d'utilité pratique. L'apathéisme peut être considéré comme une forme pragmatique de l'agnosticisme; une forme radicale qui, en plus de nier la possibilité de répondre, nie aussi la pertinence de la question.

Étymologie


Le terme «agnosticisme» (parfois incorrectement écrit agnostisme par une fausse étymologie), vient du grec αγνωστικισμός, agnosticismos, lui-même tiré de agnôstos (ignorant), la gnosis étant la connaissance; il désigne la philosophie selon laquelle tout ce qui ne peut être appréhendé dans l'expérience est inconnaissable. Il s'agit donc d'une position épistémologique qui met éventuellement en cause la légitimité de la métaphysique, de la révélation, la divination, etc.
L'agnosticisme n'est pas à confondre avec une opposition spécifique au gnosticisme, qui est une doctrine liée aux débuts du christianisme, mais a un sens beaucoup plus général. Antérieurement au christianisme, le mot «agnostique» désignait une personne qui n'avait pas été initiée à la «gnose», le mythe du «savoir parfait et absolu».
Le mot agnostique a été forgé par Thomas Henry Huxley (1825-1895) pour exprimer «l'antithèse évocatrice du “gnostique” dans l'histoire de l'Église, qui professait en savoir tant sur les choses mêmes à propos desquelles j'étais ignorant…». Il voulait que le terme fasse comprendre que la métaphysique est vide de sens; comme le pensait déjà l'empiriste David Hume qui recommande, à la fin de son Enquête sur l'Entendement Humain, de jeter aux flammes les livres de théologie ou de métaphysique scolastique.
Revenir en haut Aller en bas
http://handi-christ.forumactif.com
Admin

Admin


Féminin Messages : 23817

AGNOSTICISME Empty
MessageSujet: Re: AGNOSTICISME   AGNOSTICISME Icon_minitime10.05.11 11:07

Les deux formes de l'agnosticisme

  • Peut-être qu'il sera possible, un jour, de savoir si Dieu existe ou non. Les éléments dont nous disposons à l'heure actuelle sont encore insuffisants, mais l'on peut espérer que des preuves indiscutables et scientifiquement établies seront un jour acquises.

C'est l'APP ou Agnosticisme Provisoire en Pratique. L'APP estime que si un ou des dieux ont créé le monde, ils l'ont fait en cohérence avec les principes qui régissent leur propre dimension, de manière à ce que leur œuvre soit pertinente par rapport à leur intention, et surtout que d'éventuelles interventions divines (illustrées par des révélations à des prophètes, des Écritures, des miracles, des personnes s'affirmant en contact direct avec Dieu) leur soient envisageables. De cette manière, on peut supposer que l'existence d'une divinité est à la portée de notre Raison, et constitue donc une question que la Science pourra résoudre un jour, notamment à travers l'étude de ses éventuelles interventions sur notre Terre. En attendant, les partisans de cet agnosticisme peuvent établir des probabilités sur l'existence de(s) Dieu(x) en se basant sur les seuls éléments de preuves accessibles pour l'instant (récits, miracles, fossiles...), et en confrontant les arguments des diverses positions. L'APP prendra fin quand sera apportée à la question du divin une réponse non réfutable et scientifique.



  • Il est impossible de savoir si un ou des Dieux existent, que cette question soit abordée de manière scientifique ou non. La vérité à ce sujet est en dehors des lois scientifiques, rationnelles, physiques et matérielles qui régissent cet univers présent et toutes les "prétendues" preuves avancées par l'Homme sont insuffisantes. L'existence de Dieu ne peut donc être révélée.

C'est l'ADP ou Agnosticisme Définitif de Principe. Ce raisonnement s'appuie sur certains phénomènes et paradoxes que la Science, la logique se révèlent actuellement incapables à expliquer[4], mais surtout sur l'idée que l'Humanité vivant sur la planète Terre ne représente qu'une part infime de l'univers, tellement infime qu'elle ne sera jamais en mesure de l'appréhender totalement et de prouver l'existence ou non de(s) Dieu(x). Aussi si un ou des Dieux avai(en)t créé le monde, ses intentions célestes ne devraient guère se concentrer sur nous, et donc notre Esprit ne peut absolument pas être le reflet du sien ou des leurs. Plus on se rend compte de la complexité du monde dans lequel nous vivons, plus le(s) Créateur(s) supposé en être à l'origine doi(ven)t être complexe(s) et puissant(s) comparé(s) à nous, et moins il devient probable que l'Humanité bénéficie d'une attention divine particulière (et donc encore moins un individu). L'ADP souligne la vanité de l'Homme se croyant capable de répondre à la question de l'existence de(s) Dieu(x). La question de l'existence de(s) Dieu(x) est extra-rationnelle; elle ne peut faire l'objet de la Raison, et ne peut point être discutée[5].
N.B.: Attention, le refus de se prononcer, dans l'ADP, n'implique pas une mise en équiprobabilité des hypothèses d'existence et d'inexistence de Dieu. On parlera plutôt dans ce cas d'un APP parfaitement neutre et impartial, car quand bien même il s'affirmerait aussi sceptique que l'ADP face à toute éventuelle preuve à venir sur la question, à partir du moment où sont fixées des probabilités, il fait l'hypothèse d'un Dieu intra-rationnel, c'est-à-dire qui peut être appréhendé par la raison.
L'agnostique peut choisir par convention sociale de s'affilier malgré tout à une croyance religieuse, dont il sait qu'il ne peut avoir la certitude, mais qui lui évitera une éventuelle exclusion sociale, plus ou moins probable en fonction de la religiosité de son groupe social.
Revenir en haut Aller en bas
http://handi-christ.forumactif.com
Admin

Admin


Féminin Messages : 23817

AGNOSTICISME Empty
MessageSujet: Re: AGNOSTICISME   AGNOSTICISME Icon_minitime10.05.11 11:11

L'agnosticisme à l'égard des religions


La conception philosophique même de l'agnosticisme fait qu'un agnostique ne peut éprouver de l'animosité à l'égard d'un croyant. Celui-ci peut toutefois être critique quant à certains préceptes religieux, et aux actions des fidèles qui revendiquent l'accomplissement de la volonté divine. Mais la plupart des agnostiques y sont totalement indifférents. L'agnosticisme n'est donc pas antithéiste. À l'inverse toute tentative de prosélytisme à leur égard est mal perçue car nul ne peut prétendre apporter la preuve de l'existence de Dieu (en l'état actuel des connaissances de l'Homme ou à jamais selon les individus). Un croyant croit autant en Dieu qu'un agnostique assume sa conception philosophique, ce dernier la considérant comme plus objective.
L'opposition entre croyants et agnostiques relève plutôt de la question de l'intervention de Dieu dans les affaires humaines plutôt que de son existence. La plupart des religions affirment tenir leur savoir de révélations permises complaisamment par leur Dieu, ce qui en fait une connaissance sacrée, hors de portée de l'analyse scientifique. Or, un agnostique tient d'abord compte des informations apportées par la science (c'est-à-dire démontrées et prouvées) et, malgré la difficulté pour elle d'étudier le domaine religieux (en vertu du principe du NOMA[6]), la Science apporte chaque jour d'importantes informations sur la nature de notre environnement et nous enseignent à relativiser la place de l'homme dans l'univers. L'écart observé tend à devenir tellement grand qu'il décrédibilise l'hypothèse d'ingérence des dieux dans les affaires humaines, et donc les révélations dont se prévalent les religions. Il est envisageable que le(s) Dieu(x) des religions puissent être des entités de nature supérieures, mais il est invraisemblable qu'ils aient créé l'Univers pour s'intéresser d'aussi près à l'humanité de la manière que cela est décrit dans les Écrits religieux, qui font toujours référence d'une part à la création et au fonctionnement du Monde, et d'autre part à des interventions ponctuelles et localisées de leur(s) Dieu(x)[7]. Il y a donc un problème de disproportion dans les rapports Dieu(x)/Hommes tels que décrits par les religions. Par conséquent, l'agnosticisme tend plutôt à considérer les religions comme des constructions sociales et culturelles, qui auraient une fonction de cohésion social (le mot «religion» vient entre autres du latin «religare»=relier: Relier Dieu et les hommes, mais aussi les hommes entre eux), mais, en l'absence de preuves établies scientifiquement, ne peut prendre au sérieux leurs affirmations comme des indices objectifs de l'existence de(s) Dieu(x)[8].
L'agnosticisme adopte ainsi une attitude de parfaite neutralité envers les religions, du moins tant qu'elles respectent les droits fondamentaux de la personne humaine. L'annulation des sacrements ou assimilés (telle la débaptisation dans le Christianisme) n’est nullement nécessaire aux agnostiques, ces derniers n'attachent pas d’importance aux divers rites religieux. Les fêtes religieuses, comme Pâques, Noël, Yom Kippour, ou l'Aïd el-Kebir peuvent être tout aussi célébrées. Elles sont perçues tout simplement comme des fêtes traditionnelles. De même, un agnostique peut se rendre à l'intérieur des édifices religieux si bon lui semble afin, par exemple, d'y contempler l'architecture, ou pour des raisons de convention sociale. Il n'y a aucune interdiction ou doctrine liée au fait d'être agnostique, puisque l'agnosticisme ne suit aucun précepte par définition, si ce n'est «suivez votre raison aussi loin qu'elle vous mènera et ne prétendez pas que des conclusions sont certaines quand elles ne sont pas démontrées ou indémontrables» [9]. Il faut donc plutôt assimiler l'agnosticisme à un courant de pensée philosophique qu'à une religion.
Revenir en haut Aller en bas
http://handi-christ.forumactif.com
Admin

Admin


Féminin Messages : 23817

AGNOSTICISME Empty
MessageSujet: Re: AGNOSTICISME   AGNOSTICISME Icon_minitime10.05.11 11:15

Le christianisme et l'agnosticisme
Les relations entre le christianisme et l'agnosticisme sont faites à la fois de confrontations et de tolérances. L'exemple le plus évocateur étant le débat qui eut lieu entre les représentants de l'Église et les défenseurs de la théorie de l'évolution de Charles Darwin. Après de vifs débats, l'Église reconnut la possible véracité de la théorie. Il existe néanmoins depuis quelques décennies un essor du créationnisme porté, entre autres, par des mouvements évangéliques américains et qui est en totale opposition avec la conception philosophique de l'agnosticisme. En effet, le créationnisme essaie de donner une valeur scientifique à des affirmations purement dogmatiques (comme la Création du monde en une semaine), relevant de la foi et absolument pas d'une démarche rationnelle et empirique, comme en relève la position agnostique. L'agnosticisme se montre d'autant plus critique que le créationnisme se rend coupable de confusion entre foi et empirisme (rompant ainsi avec le NOMA).
Revenir en haut Aller en bas
http://handi-christ.forumactif.com
Admin

Admin


Féminin Messages : 23817

AGNOSTICISME Empty
MessageSujet: Re: AGNOSTICISME   AGNOSTICISME Icon_minitime10.05.11 11:19

L'agnosticisme vis-à-vis des autres positions philosophiques sur Dieu
L’agnosticisme est, à l’origine, en opposition aux religions, induisant le doute sur leur connaissance de(s) Dieu(x), dans le sens de son(leur) existence, avant de douter de son(leur) inexistence. Il va donc, dans un premier temps, dans le même sens que l’athéisme. Cependant, à partir du moment où l’athéisme affirme l’inexistence de(s) Dieu(x), l’agnosticisme ne peut encore aujourd’hui (ou à jamais) le suivre en l’absence de preuves suffisantes. Inversement, il ne peut suivre les diverses formes de déismes, qui affirment l’existence d’un être suprême, d’un(de) Dieu(x) indéfinissable(s), dans le sens que nulle personne ou nul mouvement religieux ne peut se prétendre être le dépositaire exclusif de sa volonté; car eux aussi affirment sans preuves. Dans les deux cas, aucune certitude n’est établie, car il n’existe encore ou n’existera jamais aucun fait reconnu et établi scientifiquement qui permettrait de statuer sur la question. Quant aux démarches de purs raisonnements formulés par les deux partis, ils sont inutiles, impuissants à prouver quoique ce soit, car ne relèvent que de la Raison pure, et ne peuvent de toute façon surpasser la valeur déjà insuffisante de l’argument ontologique.
Cependant, cette position ne relève pas exclusivement de l'indifférence religieuse (comme c'est le cas de l'apathéisme), car reconnaît malgré tout l'impact que pourrait avoir l'existence d'une divinité, ne serait-ce qu'en terme eschatologiques (ce sont peut-être l'Au-delà et l'éternité qui sont en jeux). Selon les degrés de scepticisme, les partisans restent plus ou moins attentifs à l'arrivée de tout nouvel élément sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
http://handi-christ.forumactif.com
 
AGNOSTICISME
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: CROIRE OU NE PAS CROIRE :: L'au-delà-
Sauter vers: