HANDICHRIST

Pêle-mêle, tout et rien
 
PortailS'enregistrerConnexionFAQCalendrierAccueilRechercher
 

 Réflexion sur la théorie du gender

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

Admin


Féminin Messages : 24208

Réflexion sur la théorie du gender Empty
MessageSujet: Réflexion sur la théorie du gender   Réflexion sur la théorie du gender Icon_minitime04.07.13 12:03

Bien que le titre de ce topic soit sulfureux, les partisans eux, lui préfèrent "études de genre" mais celles-ci faisant partie d'un champ d'études universitaires dans le domaine des sciences humaines et n'ayant pour fondement philosophique qu'un présupposé, on ne peut raisonnablement pas éluder la question de "théorie" tout comme on ne l'élude pas non plus la "théorie de l'évolution" ou encore "la théorie du big bang" pourtant bien plus avancées en science.

Ce sujet est pluridisciplinaire et de plus il est politique et d'actualité.

A l'origine, il y a les discriminations envers les femmes et les personnes homosexuelles. Prenons les choses chronologiquement. Pour commencer l'homosexualité a longtemps été condamnée et par l’Église catholique et par la société. Il y a donc une réelle discrimination qui a été opérée envers ces personnes. Le terme "homosexuel" est apparu pour la première fois en 1869 sous la plume de Kertbeny quant au terme "hétérosexuel" il est apparu un an après. Ici donc, homosexualité et hétérosexualité sont ramenées au même plan comme "orientations sexuelles" l'une étant tournée vers "l'homogénéité et l'autre hétérogénéité. On peut donc dire que l'une des deux est orienté vers l'altérité.

Puis viennent les débuts du féminisme avec Simone de Beauvoir dont nous emprunterons une citation reprise par la quasi totalité des théoriciens du genre : "On ne nait pas femme, on le devient" (Deuxième sexe).

A la suite de cette citation, De Beauvoir l'explicite en favorisant le donné de culture (acquis) à celui de nature (Inné) :


Deuxième sexe, extrait:
 


Personne ne le nie, il y a bien eu une discrimination des femmes et il était bien temps de remédier à cela. Toutefois, la question de l'égalité est aujourd'hui reposée par un très grand nombre de citoyens. Les situations sont-elles équivalentes ? Pouvons-nous parler d'égalité de nature ? N'y a-t-il pas des "différences" entre les hommes et les femmes ?

La citation de De Beauvoir comporte en elle même une négation "On ne naît pas" et une affirmation "On devient" En effet "On devient" et la culture joue bien évidement son rôle mais dire que le sexe biologique et la naissance n'y sont pour rien, est-ce bien réaliste ?

Nous en arrivons à notre époque où la communauté LGBT s'est "saisie du dossier". Avec la philosophe Judith Butler nous voyons apparaitre un radicalisme : La Queer Theory". Ici les questions de "nature", "d'inné", "d'essence", sont évacuées.
Bien que Judith Butler n'en fasse pas mention, elle s'inscrit dans le courant de la phénoménologie de Hegel. Il ne reste rien du "donnée de nature" tout est culture. Ce qui ferait la féminité ne serait produite que par l'éducation de même pour la masculinité.

Sauf que ! Il y a la procréation qui quant à elle reste déterminante !

Pour en venir au mariage pour tous récemment voté. Il est question d'une parfaite égalité entre les couples "hétéros" et les couple "homos". Donc, il y aura forcément institution de la PMA (Procréation médicalement assisté) et la GPA (Gestation pour autrui). Mais là, il y a un "hic". Les féministes sont pour la plupart contre la GPA.

Par ce fait, est avouée implicitement la différence des situations entre les hommes et les femmes.

Selon certains, la théorie du genre serait enseignée dès à présent dans les écoles sous couvert de "lutte contre les discriminations".

Julie Sommaruga, député socialiste a récemment présenté cet amendement :


Julie Sommaruga a écrit:
« éducation à l’égalité de genre afin de substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites.

Il est donc bien question d'uniformisation des sexes dans une pluralité d'identités et d'orientations. Enseigné dans les écoles.


Peut on parler de : "culture, acquis, existence" indépendamment de "nature, inné, essence" ?

Peut-on faire de l'égalité une notion absolue extirpant les êtres des déterminismes sexués innés ?
Revenir en haut Aller en bas
http://handi-christ.forumactif.com
Admin

Admin


Féminin Messages : 24208

Réflexion sur la théorie du gender Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la théorie du gender   Réflexion sur la théorie du gender Icon_minitime04.07.13 12:17

Ce genre d'idée ne circule pas souvent sur internet
alors ce n'est pas con du tout !

clin1 
Revenir en haut Aller en bas
http://handi-christ.forumactif.com
 
Réflexion sur la théorie du gender
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HANDICHRIST :: DANS LE MONDE :: Culture-
Sauter vers: